Partagez | 
 

 Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alabaster N. FeldgrauMammon's Rose
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 11/11/2015
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Vegetal Magic
Magie Secondaire:
Progression:
630/900  (630/900)
Mammon's Rose

MessageSujet: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Jeu 31 Déc - 20:46

&

Au détour d'un verre.

Comment était-elle arrivée là ? Au milieu de cette atmosphère lourde et mal odorante ? De ces deux fous à l’odeur de bière et de luxure sale ? Verre d’eau de vie en main, ses yeux rivés sur le bois moisi du bar et les petits insectes qui formaient une véritable famille. Pensive, à faire la sourde faces aux perversités proliférées par ces rats. « Qu’est-ce que je fais là… » raisonnait dans sa tête. Et si nous retournions au pourquoi du comment ?

Curieuse d’en apprendre un peu plus sur les guildes blanches, Alabaster s’était rendu à Thaléia la ville des artistes. Ce n’était pas l’endroit le plus branché pour s’y renseigner mais c’était surement celui où elle risquait le moins de se faire prendre par les ennemis. Et pour prendre plus de précautions la demoiselle avait changé sa panoplie de vêtements. Adieu la jupe favorite, adieu les belles chaussures et chaussettes confortables. Maintenant, dites bonjour à une Alabaster couverte comme en hiver. Une veste noire à capuche couvrant la totalité de ses bras de manière à ressembler à Bibendum froissé, en dessous une robe simple noire arrivant à ses genoux. Ses bottes à talons montent jusqu’à la moitié du mollet et affinent sa silhouette.

Tout d’abord ses pas la conduisirent au musée de la ville. Pourquoi pas le visiter ? Quelques bribes sur les vestiges du passé ne lui feraient pas de mal et pourraient certainement l’aider. Un petit tour plus tard, un petit tour sans intérêt, la mage de plante s’était sentie vraiment idiote. Elle avait faillit s’endormir plusieurs fois debout et heureusement que Rust était là pour la divertir. Oui la plante était cachée dans la veste de la demoiselle.

Après avoir passé la journée à visiter la ville en quête d’informations, la nuit commençait à pointer son nez. C’était l’heure d’aller se prélasser au bar le temps d’un soir puis de se trouver une chambre à l’auberge. Entrant donc dans l’un de ces bâtiments d’alcooliques elle se fraya un chemin dans cette crasse ambiante afin de s'asseoir au comptoir, abaissant sa capuche. Les yeux couverts d’une paire de lunettes aux verres sans correction, elle avait aussi attaché ses cheveux en arrière, une petite couette toute mignonne.

« Un verre de vodka s’il vous plaît. »

Rainer lui manquait déjà énormément, elle l’avait prévenu de son départ heureusement mais maintenant elle avait peur que Yurika en profite. Celle-là alors. Elle aimait beaucoup se servir d’elle comme un jouet ce qui l’énervait évidement. Elle n’avait même pas laissé de quoi prendre des nouvelles c’en était déconcertant ! Enfin… Elle s’inquiétait pour peu celle-là.
En entrant ses yeux avaient remarqué plusieurs types de personnes. Des calmes, des fous, des gens de bonne famille et d'autres aussi pauvre qu'une chaussette. La population dominante restait tout de même très sale... Juste une couleur bleue qui semblait se différencier de ces tâches jaunes et noires. Elle arrêta de le reluquer pour éviter de paraître bizarre. Sans un mot elle jeta un œil au barman.
A peine eut-elle droit à son verre qu’une odeur épicée lui chatouillait déjà le nez. Son beau regard de braise se leva pour qu’elle puisse voir de qui venait ces putrides choses.

Oh non…

Un homme au physique de buveur de bière se tenait debout en retrait de la demoiselle, en compagnie d’un autre alcoolique. Ils riaient en choeurs avec leurs ventres ronds et pleins de mauvaises choses. L’un d’eux posa sa bière pour venir ensuite se pencher près d’elle, bien trop près d’elle à son goût.

« Alors ma chérie, on dit pas bonsoir à ses aînés ? Haha ! »

Silencieuse elle prit une gorgée de son verre de vodka afin de ne pas répondre. Encore et encore ces ingrats tentaient de lui soutirer quelques mots, quelconque geste ou attitude digne d’une timide jeune fille. Mais le contraire se passait. Muette comme une plante et faisant la sourde oreille en préférant embrasser sa boisson, Alabaster ne rata pas une seule seconde cependant pour esquiver une tape sur son épaule.
Décidée à ne rien dire, elle mouvait son corps pour éviter les sales pattes de ces irrespectueux hommes. Encore un peu et elle risquait de faire un tapage. Au fond d’elle elle espérait juste qu’ils déguerpissent afin qu’elle ne se fasse pas repérer. L’une des épaisses personnes lui retira son chouchou rouge qui relâcha sa chevelure de lionne. Elle pouvait limite ressentir encore les doigts de ces idiots sur son crâne, et c’était son élastique qu’ils avaient. SON élastique. Elle le reprit d’une main et avec violence pour le fourrer dans sa poche. Elle le laverait au white spirit pour être sûre que plus aucune particule dégoûtante y reste.

« Wooooh la poulette se rebelle ! »

Encore deux rires dégoulinaient de leurs bouches, ce qui agaçait l’Avarice. Tiens encore un peu, ils finiront par s’en aller, se disait-elle, ils partiront bientôt. Ce n'était plus qu'une question de temps.

@ pyphi(lia)


merci à Haruharu de m'avoir aidé pour le thème ! ♥


Présentation - Fiche Tech - Relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiko KuragariAssiah
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Lightning Magic
Magie Secondaire: Lightning Body
Progression:
1020/1200  (1020/1200)
Assiah

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Ven 1 Jan - 14:29




GO TO HEAVEN FOR THE CLIMATE,
HELL FOR THE COMPANY.

Regardant le fond de son verre à présent vide, Haruhiko faisait une tête de six pieds de long. Cela faisait quelques jours à peine qu’il avait rejoint la guilde Golden Reign et il avait été envoyé en mission au centre du royaume afin de récupérer un objet pour leur maître de guilde. Il avait eu assez peu d’informations à ce propos étant donné que les contacts sur place étaient censés être au courant de son passage et allaient simplement lui remettre le paquet, il n’avait donc pas à se tracasser pour cela. Enfin en théorie, c’est comme ça que cela aurait dû se passer.Sauf que Haruhiko s’était perdu en chemin, et c’est en arrivant à la funeste Thaléia qu’il s’était rendu compte de l’énorme détour qu’il avait bêtement emprunté au lieu de directement rejoindre Crocus. Perdant au moins deux jours de voyage, il avait hésité à continuer sa route mais il était épuisé et sa monture aussi. Même si revenir dans la ville ne lui plaisait guère – il n’avait osé remettre les pieds en ces lieux depuis sa désagréable expérience avec la prostituée, le mage foudroyant avait écouté la raison plutôt que son instinct. Il était dépendant d’une guilde, à présent. Il ne pouvait plus faire ce qu’il voulait, et cela concernait aussi ses habitudes de voyage.

Ayant soigneusement évité le bordel sur lequel il était tombé la dernière fois, il s’était dirigé sans hésiter vers une auberge taverne, pas très luxueuse mais assez propre pour ne pas le faire fuir pour autant. Le Lumen ne pouvait pas se permettre de dépenser des montagnes de fric à cause de sa connerie et il était mal à l’aise à l’idée de séjourner dans une auberge moins crasseuse, de toute façon. Question d’habitude il faut croire. Cependant, ses nouvelles fringues pouvaient attirer l’attention dans ce genre de lieux et de ce fait il s’était recouvert d’une cape bleue nuit, dissimulant son kimono océan et son katana électrifié. Assit au comptoir, c’était donc le fond de son troisième verre de bourbon au miel qu’il fixait, remuant ses pensées en silence. Il n’était pas bien tard mais il ne tarderait probablement pas à aller se coucher. Ne manquerait plus qu’il perde encore plus de temps dans sa traversée, les contacts de Sirael devaient déjà se demander où le coursier était passé. Soupirant, abattu par sa bêtise, c’est au même moment où sa vision périphérique accrocha une nouvelle venue. La jeune femme aux cheveux d’ivoire s’était installée à l’autre bout du comptoir, le visage à moitié dissimulé. Elle était visiblement seule et ne souhaitait pas qu’on la dérange. Retournant à sa contemplation métaphysique du verre vide, l’alcool commençait déjà à lui monter doucement aux tempes.

Haruhiko est un jeune homme normalement très inhibé, toujours dans la retenu. Cependant boire (voir beaucoup) n’était pas quelque chose qui le dérangeait, bien au contraire. D’une solide constitution, son manque de filtre était encore plus flagrant dans ces moments là, pouvant occasionner des scènes assez cocasses. Restant toujours discret, il parvenait la plupart du temps à ne pas attirer l’attention, même lorsque les grammes commençaient à s’accumuler dans son sang. Tiraillé entre l’envie d’un autre verre et celle d’aller se coucher derechef, c’est au même moment que deux hommes, eux visiblement ivres, vinrent se poster près de la jeune inconnue. Ne dissimulant pas leurs intentions, ils commencèrent à jouer avec elle, testant sa patience et cherchant probablement de la compagnie. Les yeux du mage se reportèrent imperceptiblement sur la scène, plissant les paupières de dégoût. Ils n’arrêteraient pas de la harceler, c’était certain. Ils ne pouvaient pas l’abuser sur place, mais ils voudraient probablement l’emporter ailleurs ou la pousser à battre en retraite d’elle-même. Pour mieux la piéger dans la rue.

La seconde suivante, Haruhiko était debout derrière les deux malotrus. Les toisant de toute sa hauteur, il dépassait aisément le plus grand des deux d’une tête et demi. Ils n’avaient visiblement pas remarqué sa présence, trop absorbés par leur jeu, mais probablement qu’ils n’auraient rien déduit de bon de l’expression du mage de Golden Reign. Son inexpressivité habituelle n’avait pas quitté son visage, mais ses yeux nacrés, eux, s’étaient faits tranchants comme le rasoir. Tendant sa main vers le crâne de l’homme le plus proche, il l’agrippa avant de violemment lui faire manger le comptoir de bois massif qui grinça sous le poids de la victime et la poigne de l’agresseur. La force de l’impact fit trembler les verres les plus proches, tandis que le pochtron s’effondrait au sol, le nez brisé, les yeux révulsés et le visage en sang. Quelques traînées rougeâtres avaient maculé le support gras, qui s’était imprégné du choc. Visiblement tombé dans les pommes, il ne se préoccupa plus de lui pour le moment. Croisant le regard de son acolyte, qui avait pivoté comme un véritable joint de porte, la voix du mage était emprunte d’un flegme mais d’une force tranquille particulièrement évidente, tellement que ça revenait presque à une menace. « Vous embêtez la dame. » Le fameux joint de porte sorti de ses gonds avant de se jeter sur le guerrier, poings en avant. Lui infligeant une sévère clé de bras qui craqua comme une branche, celui-ci le guida vers la porte de la taverne sans ménagement avant de lui asséner un coup de pied dans le derrière qui le catapulta à l’extérieur. Revenant le plus naturellement du monde sur ses pas, Haruhiko agrippa le col de l’homme inconscient avant de le trainer comme un vulgaire sac de pommes de terre et de, lui aussi, le jeter dehors. Un ange passa au milieu de la taverne devenue silencieuse comme une tombe, puis les discussions reprirent comme si de rien n’était. Les choses de ce genre devaient se passer régulièrement, le confortant dans son idée que Thaléia était une ville de fous à lier.

Se rasseyant au comptoir et sans demander son reste, le mage commanda finalement un autre verre de bourbon au miel. Si les emmerdeurs de ce type arrêtaient de casser les couilles aux honnêtes gens, tout serait bien plus simple, ma foi.






Merci Baba ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingpumpkin-design.forumactif.org/
Alabaster N. FeldgrauMammon's Rose
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 11/11/2015
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Vegetal Magic
Magie Secondaire:
Progression:
630/900  (630/900)
Mammon's Rose

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Ven 1 Jan - 20:10

&

Au détour d'un verre.

La colère montait en son for intérieur, ses mains tremblaient très légèrement. Oui. Elle était sur le point de faire un massacre. En même temps qui ne voudrait pas taper ces ingrates créatures ? La pression effectuée sur son verre n’était pas suffisante pour le rompre mais presque, la demoiselle se mordait la lèvre inférieure pour se contrôler. Et sans qu’elle puisse dire ou faire quoi que ce soit, un sursaut lui fut arraché par un bruit sourd. Elle n’eut pas le temps de tourner le visage qu’une énorme trace de sang s’était formé sur le bois du comptoir. Ses yeux se levèrent en direction d’un géant en bleu. Celui qu’elle avait vu assit en entrant.
Celui-ci chassa les deux bourreaux sans demander quoi que ce soit, et au vu de la réaction de la salle cela semblait habituel. Bon ça évitera à la jeune mage de Nether Impact de se faire repérer. Le grand homme retourna à sa place sans un mot, demandant un autre verre d’une boisson que la femme ne connaissait pas. Elle retourna à son tour à son verre de vodka pour le boire cul sec. Elle ne pouvait pas le remercier comme ça, comme une gentille jeune fille de son âge. Mais il l’avait sauvé d’une explosion intérieure certaine.

« Hum… »

Elle changea de siège pour se rapprocher de lui, puis encore, et encore, jusqu’à atterrir au siège juste à côté de lui. Elle jeta un oeil vers lui le temps d’un instant, avant de demander un autre verre  de vodka. Elle n’avait pas très envie d’engager la conversation comme ça. Elle réfléchit un instant avant de prendre son verre et de boire une gorgée. Retirant ses lunettes elle réussit à dire :

« Tu n’étais pas... obligé... d’intervenir... »

Elle n’était pas timide, elle n’hésitait pas, c’était un tic. Elle respirait doucement entre quelques bribes de mots et chuchotait comme un esprit. Mais il ne fallait pas se fier à ses apparences calme et distante. Quand elle ne se faisait pas entendre elle pouvait très bien user de ses poumons. Cependant elle devait bien ça à ce jeune homme. Il n’avait peut-être pas regardé attentivement la mage et s’était directement jeté dans le tas. Mais elle remarqua bien vite que monsieur était déjà un peu pompette… Ça jouait sûrement.

« Mais… merci. »

Au moins éviter d’éveiller les soupçons, elle ne l’aurait normalement pas vraiment remercié. Il l’intriguait aussi, elle devait se l’avouer. Malgré l’odeur de la boisson qui caressait son petit nez elle sentait que l’homme à la cape était un peu plus spécial. Ahah non elle n’allait pas quitter Rainer pour aller coller celui-ci, elle ne connaissait rien de lui. Et puis elle n’allait pas abandonner son meilleur ami, enfin, celui qu’elle aime le plus au monde avec Rust.
En parlant de cette plante, Alabaster la sortie de son sweat pour la poser devant elle. Toute petite qu’elle était elle tenait dans les deux mains de sa propriétaire. Avec le temps Alabaster avait apprit à modifier la taille de sa meilleure amie pour mieux la transporter, elle ne l’utilisait que sur elle car elle n’avait besoin de rien d’autre pour le moment. Rust s’enroula autour de ses doigts pour former une sorte de bague longue.

« Qu’es-tu… venu faire ici… jeune homme… ? »

Il fallait bien commencer quelque part, il pourrait bien lui donner les informations qu’elle veut sur les guildes blanches. Il semblait être un homme pleins de savoir, enfin, sans la boisson qui va avec et qui semblait pourtant délicieuse.
La taverne semblait être légèrement plus calme sans les éléments perturbateurs, même si les "bonnes" odeurs flottaient toujours dans l'air. Alabaster arrivait à parler assez fort malgré son tic afin que le bleu l'entende, elle avait aussi rangé ses lunettes dans sa poche et passé une main dans ses cheveux pour se débarrasser de la crasse laissée par l'un de ceux à qui elle le ferait chèrement payer le lendemain.
@ pyphi(lia)


merci à Haruharu de m'avoir aidé pour le thème ! ♥


Présentation - Fiche Tech - Relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiko KuragariAssiah
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Lightning Magic
Magie Secondaire: Lightning Body
Progression:
1020/1200  (1020/1200)
Assiah

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Sam 2 Jan - 1:36




IN THE PICTURE PERFECT WORLD
WE CAN BE MORE THAN BEFORE

C'est au moment où l'inconnue avait atteint le troisième siège avant de parvenir à son niveau qu'Haruhiko repéra son petit manège, sans qu'il ne fasse le moindre commentaire. Il n'avait pas osé la regarder étant donné qu'elle semblait être le genre de fille qui aimait ça au moins autant que de se frotter les parties génitales avec du verre pilé, mais aussi parce qu'il n'aimait pas se sentir voyeur. N'étant toujours pas à l'aise avec les filles, avec les femmes, surtout depuis qu'il connaissait les… Rapports, disons, qu'entretenaient les deux sexes. Il se préparait donc psychologiquement à affronter le genre féminin, ce qui se résumait à continuer de fixer le fond de son verre cette fois plein. Arrivée à son niveau, elle commanda de nouveau avant de laisser filer les secondes, puis prendre la parole. Enfin, disons, laisser passer un filet de voix discret au travers de ses lèvres « Tu n’étais pas... obligé... d’intervenir... » Prenant une petite gorgée de bourbon, il laissa la liqueur envahir son palais avant de brûler son œsophage. Les yeux légèrement brillants et embrumés, il croisa son regard de feu qui fit parfaitement contraste. Semblable à celui de son maître de guilde, la couleur éveilla quelque chose de chaleureux en lui. « Mais… merci. » Observant de nouveau leurs fonds de verres, Haruhiko eut un sourire intérieur. Peut-être était-ce l'alcool, mais leurs natures réservées et communes semblaient à présent évidentes.

Alors qu'elle esquissa un geste, son regard se braqua instinctivement sur ce qu'elle semblait sortir de son blouson. En général, ce genre de mouvement n'était pas de bon augure mais l'objet en question était en réalité une plante, un grand lys dont les grands pétales rappelaient la crinoline recouverte des impératrices. Comme un chaton face à un oiseau posé sur une branche, il ne pouvait s'empêcher de fixer cette étrange et délicate créature, comme sortie du sac de Mary Poppins. Celle-ci commença à se mouvoir sur la peau laiteuse de la jeune fille avant d'adopter l'image d'une bague rendant l'extrémité de son doigt acéré. Sans qu'il ne s'en soit rendu compte le samouraï s'était imperceptiblement penché, fasciné par le jonc animé « Qu’es-tu… venu faire ici… jeune homme… ? » Se redressant afin de ne pas envahir son espace vital, une lueur d'enthousiasme grandissait néanmoins dans son regard. Elle était mage. Elle aurait simplement pu balayer ces deux ivrognes mais s'était retenue, pour une raison qu'il n'expliquait pas. Un léger sourire vint se ficher sur les lèvres d'Haruhiko, transit par la beauté de la magie. Et peut-être, aussi, l'alcool.

S'abaissant légèrement comme pour éviter que quiconque ne l'entende, le Lumen lui glissa, l'index sur les lèvres qui affichaient un large sourire « C'est un secret, n'est-ce pas ? » Les yeux rieurs, il se redressa avant de tremper de nouveau les lèvres dans la liqueur mi ambrée mi or. Lui dont les traits étaient la plupart du temps crispés et froid arborait une vague expression lascive, alors qu'il fixait les alcools alignés sur l'étagère en face. L'énorme miroir terni par les années situé en arrière renvoyait leurs images partiellement obstrués par les innombrables tord-boyaux. Regardant de nouveau son verre, il le souleva du comptoir et l'observa, consterné par sa future réponse. Basculant à demi la tête vers son interlocutrice, il finit par avouer. « Et… Je me suis perdu. » Son expression mi accablé mi hilare sonnait à la façon d'une réponse absurde dans un mauvais quiz télévisuel, et pourtant trop sincère pour être feinte. C'est alors qu'il approcha son tabouret, cependant assez loin pour ne pas qu'ils se touchent. Reprenant un air de confidence, il lui glissa « C'est merveilleux. » Il pointa du doigt son index décoré de la plante, sage comme une image. « Tu peux soigner les gens. » Pianotant sur les rebords de son verre, il hésitait à savoir s'il avalerait la fin de celui-ci après avoir terminé cette discussion ou non. Peut-être qu'il avait bien assez de liqueur dans le sang pour tenir une conversation descente avec une jeune femme de sa catégorie. Sans s'en rendre compte, il commençait à nerveusement agiter ses pieds l'un contre l'autre. Quelque part, il enviait les mages capables de créer quelque chose à partir de leur magie. Lui ne faisait que passer sa lame aux travers des corps ou transformer ses adversaires en fumée. Certains de ses sortilèges lui permettaient quelques petits miracles de médecine, mais rien d'enviable comme type de traitement. Se tournant de nouveau vers l'étrange étrangère, son expression semblait plus amère au milieu de son sourire « J'ai d'autres domaines. » Ayant l'impression de dire une bêtise, il poursuivit, légèrement confus et gêné. « Enfin... Je suis mage. Et… » Tentant d'arracher nerveusement la peau de ses cuticules, il n'osait plus vraiment regarder la jeune fille tant il se sentait vain. Il ne parvenait pas à formuler correctement ce qu’il voulait lui transmettre ne serait-ce que dans son crâne, l’extérioriser relevait donc de la mission impossible. « De rien. »






Merci Baba ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingpumpkin-design.forumactif.org/
Alabaster N. FeldgrauMammon's Rose
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 11/11/2015
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Vegetal Magic
Magie Secondaire:
Progression:
630/900  (630/900)
Mammon's Rose

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Sam 2 Jan - 17:38

&

Au détour d'un verre.

Alabaster faisait danser ses doigts sur le verre de vodka. Tin tin clic, tin tin clic. Elle écoutait le petit bruit supplémentaire que produisait Rust sous sa forme de bague de décoration sur son index, elle pouvait ainsi rester esthétique et sur l’attaque en même temps. Elle ne désirait pas être dérangée une fois de plus surtout que maintenant elle était accompagnée. A peine lui avait-elle posé la première question qu’il était limite penché sur elle. Il sent le whisky… Néanmoins il semblait assez content, vu son regard, elle en déduit que voir sa Rust chérie lui avait rendu… un semblant de joie. Peut-être. Il sourit.
Au final, il répondit à sa question avec un doigt sur les lèvres comme pour lui dire que c’était confidentiel. Ce qu’il dit par ailleurs, ahah Alabaster était-elle devin ? Il but une autre gorgée de sa boisson semblable à du whisky puis lui déclara par la suite :

« Et… Je me suis perdu. »

Et bien bravo le veau. Il était tout aussi perdu qu’un pauvre enfant au milieu d’une fête foraine et celui-ci n’avait rien trouvé de mieux qu’une taverne. Bon c’était compréhensible, il fallait bien passer la nuit. Les yeux plongés dans le fond de son alcool, elle ne remarqua pas directement qu’il s’était légèrement rapproché d’elle. Tant qu’il n’y avait pas contact ça allait, il n’avait pas l’air bien dangereux mais on ne sait jamais. Comme dit père Rainer, il faut se méfier de l’autre qui dort.

« C'est merveilleux. » dit-il en montrant sa belle petite plante.

Oh oui elle en était fière de celle-ci. Sa plus fidèle, la plus belle et la plus merveilleuse. Rust qui avait partagé chaque moment de sa vie même les plus difficile, c’était comme sa moitié. Avec Rainer. Elle avait presque tout ce dont elle désirait, elle désirait tellement de choses aussi…

« Hum… merci. »

Répondit la mage Ecarlate tout simplement. Son camarade lui fit aussi remarquer qu’elle pouvait soigner les gens. Merci Captain Obvious. D’un côté ce n’était pas évident pour tout le monde, mais pour elle ça l’était.

« Je les soigne… Oui. »

Ne pas développer sa réponse pour ne pas se faire repérer. Je tue les gens avec aussi. L’oreille un peu autre part, elle écoutait tout de même l’autre raconter un bout de sa vie. « J'ai d'autres domaines. » dit-il, « Enfin... Je suis mage. Et… » continua l’homme gêné, « De rien. » finit le bleu en regardant son bourbon. Et bien, la voilà dans de beaux draps. Un mage. S’il était un Lumen ? Non il l’aurait sûrement de suite remarqué et l’aurait plutôt laissé dans sa merde plutôt que de l’aider. Mais si c’était un Ecarlate ? Il la connaitrait aussi. Alors un solitaire ? Elle en voyait que très rarement et pour la plupart en petits groupes afin de s’entraider si le pire leur arrivait. Et bien, pour le moment, seul l’avenir pourrait le lui dire.

« Au fait… mage… Je m’appelle Alabaster… Et toi ? »

Autant faire connaissance pour qu’il lui accorde sa confiance, elle pourrait mieux soutirer des informations sans se faire prendre comme un rat. Son regard perçant et grenadine plongé dans le miroir sale du bar, elle réfléchissait encore. Tous les moyens sont bons.
@ pyphi(lia)


merci à Haruharu de m'avoir aidé pour le thème ! ♥


Présentation - Fiche Tech - Relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiko KuragariAssiah
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Lightning Magic
Magie Secondaire: Lightning Body
Progression:
1020/1200  (1020/1200)
Assiah

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Sam 2 Jan - 22:53




YOU'RE GONNA HAVE A BAD TIME

« Hum… merci. » Le débit restait fluctuant, sur le fil. Elle ne semblait pas capable de s'exprimer autrement qu'à demi-mot ou autrement qu'en syllabes détachées, fluettes. Une question trotta dans la tête du mage quelques instants. Est-ce qu'elle était aussi gentille, lorsqu'elle se mettait en colère ? Une drôle d'impression le cueilli à l'estomac, à moins que ce ne fut le whisky. Quelque chose lui disait que c'était loin d'être le cas. Une étincelle sembla s’allumer dans les yeux de la jeune fille à la mention de sa plante, était-ce le même genre de relation qu'entretenaient le mage et son fidèle destrier ? Le Lumen se gratta imperceptiblement la tempe à cette idée, heureusement que celui-ci ne lui grimpait pas dessus, même sur commande. Elle confirma son rôle de curatrice, piquant d'autant plus la curiosité du samouraï bleu.

« Au fait… mage… Je m’appelle Alabaster… Et toi ? » Toujours un léger sourire aux lèvres, il lui glissa en retour « Haruhiko. » Quelques secondes de flottement passèrent, comme pour combler l'étrange rythme de leur conversation. Elle n'était ni tendue, ni vide de sens, simplement elle ne prenait pas appui sur un déroulement standardisé. La plupart des échanges se faisaient sur un mode tenant de l'instantanéité, la personne A répondant à la personne B, qui relance le tout… Non, contrairement aux personnalités lambda, Alabaster et Haruhiko ne semblaient pas dérangés par les secondes s'égrainant entre chacune de leurs interventions. Bercé par les roulis et les murmures des conversations alentours, le guerrier, pour une fois, n'était pas dérangé par la foule ni la présence d'autres humains. Il avait presque envie de rire lorsque cette inconnue lui avait sobrement donné le qualificatif de mage, à défaut de savoir son nom.




Alors qu'il allait ajouter quelque chose, un homme au visage explosé dépassa la porte de la taverne, accompagné de trois autres personnes. Visiblement remontés, le blessé pointa de façon désobligeante son gros doigt vers les deux silhouettes assises. « HEY TOI. » Le Lumen leva le regard vers le miroir en face, reflétant les images troublées des nouveaux arrivants. Son regard s'était immédiatement aiguisé lorsqu'il reconnu deux d'entre eux, et cette interpellation grossière n'augurait rien de bon. « OUI TOI LÀ. TU VEUX FAIRE LE MALIN HEIN. » Poussant un soupir excédé, il attendait la suite comme le suspense insoutenable que procurait une scène jouée mille fois. « VIENS TE BATTRE DEHORS FILS DE PUTE. » Pivotant sur sa chaise, il attrapa son verre que la seconde d'avant il hésitait à finir avant de le boire cul sec. Après ça, c'était vraiment fini les conneries. Il disposait d'une vingtaine de minutes avant que la totalité de ce qu'il avait ingurgité ne fasse complètement effet, de toute façon. Il aurait largement plié cette histoire d'ici là. Fixant de ses prunelles froides le public qui le réclamait, Haruhiko glissa à Alabaster avant de se diriger vers la porte « Ça ne devrait pas prendre très longtemps. » Les hommes sortirent, suivi du mage éméché qui ne put s'empêcher cette réflexion interne. Ça en fait du monde.

Visiblement, celui-ci s'était attaqué à la bande de thugs du quartier. Ils devaient écumer les bars à la recherche de midinettes à draguer ou de mamies à terrifier, car une bande de dix loubards l'attendaient dehors dans une sorte de cercle faisant penser à ces groupes de danseurs en boîte de nuit. L'un d'eux, visiblement leur chef, s'avança droit vers lui. « Alors comme ça on vire mes gars de chez eux ? Tu veux un ravalage de façade dans les règles, espèce de sale pédé ? Ça te fais bander de sauver les filles ? Tu veux un peu d'attention ? » Le laissant aboyer, il avait clairement remarqué que les autres types s'étaient progressivement approchés afin de tous lui sauter dessus au même moment. Encore un combat inégal, hein ?

La seconde suivante, tout était terminé.

Dégainant son sabre dont l'électricité parcouru la lame en de gracieux arcs voltaïques, le Lumen trancha le bras gauche du chef juste avant l'épaule. Celui-ci tomba au sol en un bruit sourd, mais la plaie, normalement béante, s'était presque entièrement cautérisé. L'homme eut un râle sourd et étrange, avec quelques intonations suraiguës. Ses acolytes reculèrent tous d'un coup, intimidés par la sommation sous-jacente et sans appel du mage. Alliant la parole au geste, comme pour confirmer ce que les idiots soupçonnaient, son sabre toujours dégainé dégageait encore l'aura électrique. « Le prochain, ce sera les deux jambes. » Un mouvement de panique gagna les humains qui déguerpirent aussi vite qu'ils le purent. L'homme en question avait de la chance, dans son malheur. En effet, la coupe avait été si nette et si brûlante qu'il n'allait certainement pas mourir d'une hémorragie ou d'une infection. Il avait juste eu la maladresse de se mettre en première ligne, ce qui lui avait fallu l'immense honneur de servir d'exemple à ses congénères. Si Haruhiko avait laissé le combat s'engager dans une mêlée, il aurait peut être tué certains d'entre eux par mégarde ou légitime défense. Qu'aurait fait  Sirael, si une telle chose était parvenu à ses oreilles ? Il ne savait pas vraiment ce qu'il redoutait le plus à vrai dire, la perte de l'estime de son maître ou bien son courroux. C'est alors qu'il aperçu Alabaster, postée juste derrière la porte de la taverne. Son regard, qui la seconde d'avant était aussi froid que l'acier de son sabre, se fit plus doux mais gêné. Il se hâta de nettoyer la lame et de la ranger, ne voulant pas imposer cette vision à une nouvelle connaissance






Merci Baba ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingpumpkin-design.forumactif.org/
Alabaster N. FeldgrauMammon's Rose
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 11/11/2015
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Vegetal Magic
Magie Secondaire:
Progression:
630/900  (630/900)
Mammon's Rose

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Sam 2 Jan - 23:38

&

Au détour d'une porte.

« Haruhiko. » En voilà un nom magnifique. Il était doux et tranchant à la fois, gracieux et merveilleux. Alabaster avait un petit faible pour les prénoms asiatiques, elle les trouvait parfaits. Ce n’est pas pour autant qu’elle va lui sauter dessus et le galocher à en perdre le souffle, non non. « Beau.. prénom. » murmura l’albinos, laissant le silence reprendre son règne. Celui-ci lui tenait à coeur, parfois le silence était bien plus révélateur que des heures de tchatche. Tin tin clic, tin tin clic. Encore ses doigts qui dansaient sur le verre de sa boisson.

« HEY TOI. »

Et merde… On venait encore l’embêter ? Mais qu’avait-elle fait au bon Dieu ?!

« OUI TOI LÀ. TU VEUX FAIRE LE MALIN HEIN. »

Oh, et bien non. Ils ne parlaient pas d’elle pour une fois et cela la rassurait. Cependant il semblerait que ce soit son nouveau camarade qui était visé. Elle se retourna lorsque celui-ci se leva après que l’homme l’ait traité d’enfant de prostituée. Quelle délicatesse. Elle ne tarda pas à suivre le mouvement pour apprécier le spectacle. Un contre une dizaine ? A voir. Vraiment. Elle restait en retrait pour ne pas prendre part au combat. Rust se faufila sur son majeur, position d’attaque, gardant la même allure. Elle n’allait intervenir qu’en cas d’urgence.

Ou pas.

Haruhiko les avait fait fuir en courrouçant le chef de groupe. Un bras en moins sans effusion de sang. Zut. Mais quelque chose attira l’oeil de l’avare. Quelques pièces brillaient au sol. Bingo. Elle se dépêcha de les ramasser tout en restant naturelle, les enfouissant au plus profond de sa poche. Elle était pas loin de la porte et c’est en relevant les yeux que le péché de Nether Impact aperçut ces yeux de chat potté. Ohw. L’orpheline était comme bloquée. Depuis quand on lui faisait des yeux pareils ?!
Elle détourna les yeux vers un point lointain, elle n’avait pas envie de laisser paraître son étonnement. Oh que oui. A chaque fois la jeune femme ne voyait que des regards de terreur, d’effroi, de colère et de méprise. Quoi de plus normal quand il se trouve que l’on fait partie d’une guilde du pacte Écarlate.

« Mage… de foudre. »

Déclara simplement la Rose. Bon déjà c’était mort si elle souhaitait l’affronter. Ce serait plonger une allumette en feu dans un verre d’eau. Elle subirait plus qu’elle ne ferait de dégâts. Dans ce cas autant mettre ce mage de son côté ne serait-ce que pour avoir des informations sur les Lumen. Après, elle pourrait toujours engager des assassins mages pour le tuer.
Avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, quelqu'un poussa une gueulante incompréhensible. Encore quelqu'un qui voulait se battre sûrement. Alabaster se situait juste à l'encadrement de la porte et lorsque le perturbateur sorti, elle ouvrit sa main droite de façon à la mettre à l'horizontal. Puis d'un geste vif asséna un coup dans la nuque du dérangeur. Urgh... se fit entendre suivit d'un bruit sourd. Encore un en moins et sans salissure.
Rapportant sa capuche sur sa tête pour faire de l’ombre sur son visage, l’usurpatrice entra de nouveau dans la taverne. Il commençait à se faire légèrement tard et Haruhiko ne tiendrait sûrement pas longtemps. Comme elle. Il fallait pas autant boire pour une première fois ! Surtout du lourd. Elle avait son argent sur elle, mais ne voulait pas le dépenser, ne pas le salir. Comédienne qu’elle peut devenir, elle allait devoir faire cracher son nouveau camarade.

« Haruharu… dit-elle puisque son nom était trop long, prenons une chambre… pour nous reposer. »

Elle fit une légère moue mignonne malgré elle, les mains dans les poches.
@ pyphi(lia)


merci à Haruharu de m'avoir aidé pour le thème ! ♥


Présentation - Fiche Tech - Relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiko KuragariAssiah
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Lightning Magic
Magie Secondaire: Lightning Body
Progression:
1020/1200  (1020/1200)
Assiah

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Dim 3 Jan - 10:21




I'LL LET YOU SET THE PACE
'CAUSE I'M NOT THINKING STRAIGHT
MY HEAD'S SPINNING AROUND I CAN'T SEE CLEAR NO MORE

Elle avait détourné le regard, comme pour éviter de croiser le siens. Se dandinant à demi sur ses deux jambes, le mage laissait ses chaussures s'enfoncer quelque peu dans la terre malmenée et sèche en traçant de minuscules cercles. J’aurais dû faire ça plus loin. Je dois passer pour un vrai barbare. Ses yeux rivés vers ses pompes, il se mordilla légèrement l’intérieur de la lèvre et alors qu'il allait s'excuser pour le spectacle, Alabaster marmonna quelque chose à son encontre. Sa voix était légèrement parasitée par les bruits alentours. « Mage… de foudre. » S'approchant à pas prudent de la magicienne, il réajusta les pans de son manteau afin de dissimuler de nouveau son sabre et ses vêtements. C'est au même moment qu'un homme hurla quelque chose d'incompréhensible à l'intérieure de la taverne, transpirant de velléité et la testostérone mal placée. L'origine de ce balbutiement caverneux et préhistorique tenta de passer le pas de la porte, mais la jeune femme lui envoya un coup du lapin assez violent pour l'étaler au sol d'une seule traite. Les jambes dans l'établissement et le haut du corps à l'extérieur, cela donnait une étrange impression d'être à cheval entre deux mondes. Il allait l'interroger du regard lorsque celle-ci rabattit la capuche qu'elle portait sur le haut de son crâne, dissimulant de nouveau sa chevelure d'ivoire. La suivant à pas prudents, il enjamba le corps inerte de l'homme avant de le pousser du pied vers le dehors. En espérant que le gérant n'ait pas remarqué le bazar qu'ils avaient mis… L'excitation du combat était progressivement redescendue, et si celui-ci l'avait partiellement dégrisé, l'euphorie alcoolique revenait progressivement envahir ses tempes. C'est alors qu'Alabaster se retourna, lui lançant un regard de biche assortie d'une expression la plus convaincante possible. « Haruharu… prenons une chambre… pour nous reposer. »

Ses yeux s'écarquillèrent imperceptiblement, alors que l'information parvenait jusqu'à son cerveau. Son teint, d'un naturel laiteux, s'était recouvert d'un voile vermillon qui fut amplifié par le whisky. Il était difficile d'évaluer où le regard du jeune homme se posait tant celui-ci s'était troublé, par la surprise et la confusion. Mais il était certain qu'il n'arrivait plus à accrocher le regard de la magicienne directement, même s'il s'efforçait de garder un minimum de contenance. « Non mais… euh… non, mais je veux pas dire… enfin… je… » Ses mains s'agitèrent nerveusement en un étrange mouvement, placées devant lui, il semblait vouloir se réfuter lui-même. Il était presque possible de voir la fumée se dégager de ses oreilles tant son cerveau semblait cuire sous l'émotion. Le petit surnom attribué l’avait, par ailleurs, définitivement achevé. « Mais… enfin… tu n'es pas comme ça… Ce n'est pas ce que tu voulais dire, non… Désolé, je crois que… désolé. » Il fixa de nouveau ses pieds, cette fois de honte. Il était évident qu'Alabaster ne lui faisait pas des avances du type de celles qu'il avait reçu dans la même ville, quelques années auparavant. Elle n'avait rien en commun avec la prostituée qu'il avait rencontré alors, rien du tout, et il était d’autant plus déconfit à l’idée qu’elle pense qu’il puisse penser qu’elle était une fille de basse vertu. Voilà que ça devenait bien compliqué, toute cette histoire… N'empêche que la perspective de se retrouver seul dans une chambre avec une fille avait de quoi le mettre extrêmement mal à l'aise, et c'était un doux euphémisme. La salle commune de la taverne offrait un endroit neutre et assez fréquenté pour qu'il puisse mettre à distance le gros problème qu'il rencontrait avec la simple présence de femmes, le renvoyant presque systématiquement à un statut de petit enfant, diamétralement opposé au Haruhiko ayant amputé un homme de son bras la minute précédente. Il balbutia encore quelque chose d'incompréhensible avant que le malentendu ne se dissipe, et qu'ils se rendent finalement dans sa chambre malgré l’avertissement concernant sa petitesse.

Alors qu'ils grimpaient l'escalier grinçant et usé, le mage se fit la réflexion que sa chambre n'avait vraiment rien de bien accueillant pour une jeune fille. Même pour une seule personne, cela relevait plus du placard à balais que de la suite. Muet depuis leur précédent échange dans la salle commune, le mage sorti de sa poche une clé qui s'inséra dans la porte déjà rongée par les années. Il l'ouvrit et se cogna légèrement la tête contre le plafond bas avant d’allumer la bougie présente sur la table de nuit, éclairant la pièce d'une lueur tamisée. Sous les combles, celle-ci n'offrait pas une hauteur extraordinaire et de ce fait le mage était obligé de se pencher lorsque l'inclinaison devenait trop forte, du côté de la fenêtre encastrée dans le toit. Pas très grande, la chambrette ne devait pas dépasser les sept mètres carrés et se résumait à une salle de bain fermée, un lit simple, un fauteuil dépareillé et une table de nuit. Sur cette dernière était posé, en plus de la source de lumière, l'un de ses livres de magie qu'il complétait d'annotations et remplissait de ses propres sortilèges. Il avait d'ailleurs œuvré avant de descendre boire et de ce fait, il était grand ouvert en attendant que l'encre ne sèche. Le refermant, il noua le lacet de cuir entourant la reliure avant de le ranger dans son sac posé sur son fauteuil. Il le déposa à ses pieds avant de s'asseoir sur le siège dont les ressorts sûrement épuisés depuis belle lurette grincèrent comme de vieilles mégères. Il se gratta la tempe, alors qu'il fixait obstinément ses pieds. Il essaya de reprendre contenance afin d'exprimer un minimum quelque chose et éviter le malaise, mais son propre embarras ne l'aidait pas vraiment à rassembler ses esprits.






Merci Baba ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingpumpkin-design.forumactif.org/
Alabaster N. FeldgrauMammon's Rose
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 11/11/2015
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Vegetal Magic
Magie Secondaire:
Progression:
630/900  (630/900)
Mammon's Rose

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Lun 4 Jan - 21:59

&

Au détour d'une chambre.

« Non mais… euh… non, mais je veux pas dire… enfin… je… » Arrivait-il à balbutier alors qu’il était devenu aussi rouge que les yeux de la belle demoiselle. Il fuyait discrètement (ou pas) du regard et n’osait sûrement pas la regarder. Cependant ce n’était pas pareil pour elle, au contraire elle semblait plutôt … blasée. Il la prenait pour quoi au juste ? Une fille des rues ? Du coup sa jolie petite moue s’était transformée en un rictus dépité. Heureusement qu’il ne le voyait peut-être pas, le pauvre. « Mais… enfin… tu n'es pas comme ça… Ce n'est pas ce que tu voulais dire, non… Désolé, je crois que… désolé. » Bon au moins il avait présenté ses excuses, ça redonnait déjà un air moins agressif au visage de poupée de cire de l’orpheline. Il baissa les yeux comme un enfant ayant fait une bêtise. Bien, gentil garçon.

« Hm. »

Au final le nouveau petit duo disparu à l’étage, l’écarlate suivait le lumineux en prenant soin de ranger Rust dans sa capuche. Elle devait bien la laisser se reposer la pauvre… Elle songeait aussi par ailleurs à se trouver un animal de compagnie, comme un petit rongeur. L’albâtre avait couramment entendu parler d’une souris résistant à la chaleur, c’était parfait, déjà le fait que ce soit une souris lui plaisait déjà. Elle pourrait le nourrir avec des graines ou d’autres végétaux qu’elle ferait pousser. C’était décidé elle en voulait un. Mais plus tard, pour le moment elle devait s’approprier la chambre du samurai et gagner sa possible confiance pour ainsi mieux le hacher plus tard. Bien que ce soit plausible qu’elle y passe sérieusement.
Le bois des marches couinaient sous leur poids, et les rambardes semblaient pouvoir tomber d’un moment à un autre sans crier gare. Elle n’aimait pas vraiment tout ces petits bruits, même si ça ne lui rappelait pas le Parade cela avait le don de la faire grimacer. Une fois arrivée à la chambre quand elle fut ouverte, la mage s’y jeta presque pour aller prendre place sur le lit puisque rapidement après que la lumière soit allumée le timide jeune homme s’était assit sur le fauteuil après avoir rangé un livre et allumé la bougie. Que le plafond était bas quand même… Ce n’était sûrement pas ici qu’elle passerait ses jours mais pour une nuit ça devrait le faire.

Les yeux toisant le mur en face d’elle, à demi-assise contre la tête de lit, le silence ne la gênait pas du tout. Elle savait ce qu’elle faisait et ce qu’elle avait à faire, elle n’irait pas au delà de ceux-ci même avec de la vodka dans le sang. Bon même si ça ne la rendait plus très fute-fute elle restait un minimum sobre. Elle voyait bien que son camarade tentait de dire quelque chose ou de s’exprimer mais il semblait que ce soit peine perdue. Laissant encore les minutes défiler en jouant avec ses doigts, passionnante pratique me direz-vous, elle fini par déclarer :

« Tu … viens souvent.. à Thaléia ? »

Aller doucement malgré son comportement bourrin en partie, il fallait bien qu’elle paraisse mignonne la petite Alabaster. En plus l’alcool aidait pas mal et le lendemain peut-être que mademoiselle serait plus apte à cracher du venin. Et puis Rainer, encore, Rainer lui manquait atrocement et énormément, elle n’avait rien de lui si ce n’est quelques bribes vestimentaires. Elle devait retourner en vitesse auprès de celui-ci, mais si Haruhiko la suivait ? Elle serait foutue, quoi que. La magie de son plus “fidèle” ami pouvait sûrement l’atteindre. Bref il fallait tout prévoir pour rester en vie.
discrètement et silencieusement la racine de Rust vint piquer une de ces étranges choses sur le kimono du bleu, ça pouvait valoir gros ! Enfin encore espérait-elle qu’il ne le voit pas. De toute façon elle trouverait bien une excuse bidon, comme par exemple prétexter que c’était pour admirer ce joli … truc, ou juste parce qu’il s’était décroché. Elle le glissa jusque dans sa poche en affichant sa mine de déterrée habituelle. Rester soi-même c’est déjà éviter le pire.

« Tu aimes… les plantes …. n’est-ce pas… Haruharu ? »
@ pyphi(lia)


merci à Haruharu de m'avoir aidé pour le thème ! ♥


Présentation - Fiche Tech - Relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiko KuragariAssiah
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Lightning Magic
Magie Secondaire: Lightning Body
Progression:
1020/1200  (1020/1200)
Assiah

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Dim 10 Jan - 18:59




CE QU’ON FAIT PAR AMOUR
S’ACCOMPLIT TOUJOURS
PAR-DELÀ LE BIEN ET LE MAL.

« Tu … viens souvent.. à Thaléia ? » Grattant de son index sa tempe, les souvenirs avec la prostituée affleuraient progressivement. Non, il n'y venait pas souvent, et son escale était d'ailleurs un mauvais enchaînement de circonstances. Il hésita à mentionner quelque chose quant à l'étrangeté et l'agressivité des prostituées des bas-fonds de la ville, mais il se retint. L'alcool lui donnait une mauvaise perspective quant aux choses à dire ou ne pas dire, il était certain qu'il fallait mieux être trop prudent que pas assez. Il n’avait pas non plus envie d’expliquer pourquoi monsieur s’était retrouvé dans un bar à putes par inadvertance, son inattention commencerait à peser lourd dans la balance. « Non. Je n'aime pas beaucoup cette ville, c'est plus un accident qu'autre ch... » Sa pupille tiqua quand il vit le larcin, même s'il ne mentionna rien dans un premier temps. La colère monta comme une vapeur disparate d'alcool, embrumant ses temps de sa torpeur et de son piquant. Alabaster venait de lui voler quelque chose, quelque chose qui lui avait été offert par Sirael, son maître de guilde. Ses phalanges blanchirent imperceptiblement lorsqu'elles se crispèrent contre les accoudoirs du fauteuil en partie rapiécé. Haruhiko, l'espace de quelques secondes, eut terriblement envie de lui arracher la tête. Se calmer, se calmer, se calmer… La voix de la mage le ramena quelque peu à la réalité. « Tu aimes… les plantes …. n’est-ce pas… Haruharu ? » Un sourire, qui se fit quelque peu amer, affleura sur les lèvres du guerrier foudroyant. Leurs deux regards se rencontrèrent de nouveau, alors qu'il répondait enfin « Oui… J'aime la médecine. » A défaut de dire qu'il était lui-même médecin. Il n'aimait pas assez les humains ou le contact pour se prétendre du métier, de toute façon.

C'est alors qu'il se redressa de toute sa hauteur tandis qu'Alabaster restait assise, sans ciller, sur le lit. Il s'approcha de la jeune fille avant de dangereusement se pencher à son niveau et fourrer la main dans sa poche, afin de récupérer ce qui était sien. Jouant du bout des doigts quelque secondes avec la boucle en or qu'il avait récupérée, il finit par la mettre dans sa poche. « Et toi, tu aimes ce qui brille. Visiblement. » N'émettant aucun autre commentaire sur son action, on pouvait tout de même saisir l'air de reproche et de désapprobation dans sa voix. Peut-être de la colère, aussi, mais assez voilée pour ne pas rendre la phrase trop agressive. Prenant son sac, il en tira un yukata vert et brun léger avant de retirer son kimono, dévoilant quelques secondes son dos couvert de cicatrices et gratifié de la marque au fer brûlant. Pudique comme pas deux, l'agacement et l'alcool lui avait néanmoins permis d'oublier ce lourd détail, chose assez extraordinaire ma foi pour être mentionnée. Repliant ses fringues et ayant enfilé ce qui semblait être sa tenue de nuit, il rangea son sac sous le fauteuil – quelque chose qui offenserait peut être Alabaster, mais il n'avait absolument pas envie de se faire voler l'intégralité de ce qui lui appartenait.

Lui adressant un sourire des plus bienveillants, Haruhiko passa quelques secondes ses doigts fins dans les mèches ivoire de la magicienne. « Bonne nuit, Alabaster. » Puis il souffla la bougie, avant de se rasseoir dans son fauteuil. Les jambes en tailleur, son sabre bien serré contre lui, il restait néanmoins attentif aux divers sons qui lui parvenaient. Bien que le sommeil allait le rattraper, c'était certain.






Merci Baba ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingpumpkin-design.forumactif.org/
Alabaster N. FeldgrauMammon's Rose
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 11/11/2015
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Vegetal Magic
Magie Secondaire:
Progression:
630/900  (630/900)
Mammon's Rose

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ] Dim 10 Jan - 20:28

Au détour d’un sommeil.

HARUHIKO.
I
l semblait gêné, Alabaster le remarqua bien vite lorsqu’il se gratta la tempe. « Non. Je n'aime pas beaucoup cette ville, c'est plus un accident qu'autre ch... » Mais il tiqua, la mage de plante fit comme si rien ne se passait, comme si elle n’avait jamais piqué le bout d’or. Néanmoins elle voyait qu’il se contenait, il serrait très fort les accoudoirs de son fauteuil. Elle allait passer un très mauvais quart d’heure la miss Feldgrau.
Son sourire amer fit quelque peu grincer l’orpheline, qui tirait une tête d’incompréhension. C’était voulu, puisqu’elle devait à tout prix passer inaperçue même si elle avait le gros doute sur le fait qu’il l’ait prit sur le fait. Elle croisa de nouveau son regard lorsqu’il répondit qu’il aimait bien la médecine. Donc c’était pour cela qu’il était limite émerveillé en voyant Rust prendre sa forme de Ring Spade.

« Hm ? »

De sa place, on aurait dit qu’Haruhiko était devenu gigantesque vu sa taille. Tous deux debout ils n’avaient que huit centimètres d’écart, mais lorsque l’albinos était assise… C’était une autre histoire. Il se pencha vers elle ce qui la fit se reculer instinctivement, elle se demandait vraiment ce qui le prenait pour venir ainsi… piocher dans la poche de sa veste. Il récupérait son bien. Tant pis ce sera pour la prochaine fois, ou pendant son sommeil. Sur un ton cependant irrité probablement il lui dit : « Et toi, tu aimes ce qui brille. Visiblement. » Ce qui fut suivit d’un hochement de la tête de la part de la voleuse. Évidement, on est riche que de ses amis. Elle le regardait prendre un yukata dans son sac, afin qu’il s’habille une fois dos à la jeune femme qui ne put s’empêcher de regarder ce dernier. Des cicatrices ça et là, et une marque au fer qui lui donna le souvenir de la sienne faite à Nether Impact. Ainsi elle en déduit qu’Haru a été ou était toujours frappé, maltraité. Un grand fragile. Elle aurait presque eut pitié de lui.
De son côté Alabaster n’avait pas du tout envie de se déshabiller, que ce soit partiellement ou entièrement. C’était sale après de se retrouver avec les mêmes habits le lendemain mais dans le pire des cas elle irait voler dans les chambres voisines quelques habits. Elle vit Haruhiko ranger ses affaires sous le fauteuil où il allait dormir, ce qu’Alabaster lui aurait fortement conseillé si elle n’était pas celle qui imitait Chiper. Du coup cela la vexait un petit peu même s’il avait raison. Elle l’aurait volé dans la nuit.

Et d’un coup Haru changea complètement, il lui adressa un de ces sourire amicaux les plus gentillets. Il venait d’oublier ? Elle senti par ailleurs les douces caresses laissées par le mage de foudre dans ses cheveux de neige, secouant ensuite la tête pour remettre sa chevelure du matin en place. Il lui souhaita bonne nuit, ce que la blanche lui répéta poliment avant de s’allonger. Encore une couette. RAAAAH ! Elle se redressa vivement et retira la couette, et au moment où elle allait la propulser au sol, elle alla plutôt la mettre sur Haru. Déjà qu’il lui laissait son lit, elle pouvait bien lui permettre d’avoir la couverture. Elle détestait cela, sous ce tissu elle avait toujours l’impression d’être prisonnière et qu’elle ne pouvait plus respirer.
Retournant sur le lit pour se coucher, elle mit un peu de temps avant de s’endormir, pensant à Rainer. Sans doute le seul homme avec qui elle pourrait aller sous la couette, puisqu’avec lui elle se sentait plutôt en sécurité. Quand il était là et que tout était calme, Alabaster replongeait dans ses moments de paix, elle restait proche de lui sans savoir pour autant ce qu’il pensait d’elle. Tant pis, tant qu’il ne la rejetait pas.
Morphée accueillit Nuance dans le royaume des songes, des rêves, là où tout était permit mais tout était aléatoire. La nuit se passa sans encombre, le matin très tôt elle se réveilla et alla voler une chemise et un short, bien que trop longs, pour s’habiller. Elle prit la route en direction de sa guilde après avoir déposé dans la chevelure douce du samurai une rose aux pétales sanguines.

GALLINEA


merci à Haruharu de m'avoir aidé pour le thème ! ♥


Présentation - Fiche Tech - Relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ]

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour d'un verre. [ Haruhiko. ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Earthland's Origins :: Fiore :: Le Centre du Royaume :: Thaléia-