Partagez | 
 

 L'histoire de Samaël (la presque sirène) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Samaël[Misery]
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 06/01/2016
Rang : C


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Maguilty Sense
Magie Secondaire:
Progression:
200/800  (200/800)
[Misery]

MessageSujet: L'histoire de Samaël (la presque sirène) [terminé] Dim 10 Jan - 6:18







Ariel (Samaël) Valiskian




Nom : Valiskian

Prénom : Samaël (Ariel)

Âge : 23 ans

Sexe : Féminin

Guilde (et poste souhaité) : Orion’s Curse - Hantakalla

Surnom : Misery


Behind the screen

Un pseudo : Ammyliane

Un âge : Moi ? Un vieux pervers évidement XD (17 ans)

Comment tu nous as connu ? Demandez à Hadence je crois qu’il sait :3

Le code du réglement ? A bloup bloup bloup

Des commentaires ? C’est cool ici XD oh et pensez à lire le physique en premier c’est important

L'avatar que tu utilises ? Une œuvre d’Esther Puche


Magie(s) ou Malédiction


Un soupir agacé s’échappe d’entre mes lèvres légèrement pincées. Je connais déjà cette fille, je n’ai pas besoin d’une description détaillée.

-Oui très bien, mais si vous nous parliez de ce que nous voulons savoir.

Mon ton est plus sec que je ne l’aurais voulu. Il ne faudrait pas qu’il pense qu’il arrive à m’agacer réellement. Pas pour l’instant du moins.

-Oh bien sûr, vous voulez parler de la magie qu’elle a apprise? Pas de soucis. Il s’agit, du Maguilty Sense. Cette magie consiste à agir sur les sens. Ou plus exactement sur les nerfs. Elle peut faire apparaitre des armes ou des armures, lui permettant de jouer, si vous me permettez le mot, avec la douleur des personnes visées. La créant, l’effaçant. C’est assez amusant à observer, moins à ressentir. Elle peut passer outre les protections physiques, par contre justement, elle n’inflige pas de blessure physique à proprement parler, elle touche directement les nerfs me semble-t-il, infligeant de la douleur ou son absence, ou simplement, une gêne dans les mouvements de son adversaire. Mais c’est aussi un pouvoir qui agit sur les liens émotionnels. Il lui permet, par exemple, de lier deux personnes avec un fort lien émotionnel entre elles. Disons qu’elle peut s’amuser avec tout ça, qu’en les "mélangeant", cela provoque des effets amusants. Cela lui permet par exemple de faire éprouver de force des sentiments à une personne ou d’en trouver une autre.  Et puis, deux personnes liées le sont jusque dans la mort. C’est vraiment quelque chose de très fort, enfin d’aussi fort que les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. C’est ce qui représente le gros bémol de se pouvoir. Si se sont juste deux alliés lambda qui ne se connaissent pas vraiment ce ne sera pas très efficace. Voir même pas du tout. Mais ça peut être utile pour se défendre, il est toujours plus difficile de blesser quelqu’un lorsque cela nous fait mal en retour. Oh et évidemment, ça ne marche pas avec les animaux. Cependant, cela lui demande de faire preuve d’une forte empathie envers les autres, pour pouvoir comprendre les liens qui les unissent. C’est ce qu’elle regrette le plus d’avoir développé. L’empathie est souvent dangereuse pour quelqu’un comme elle, quelqu’un qui ne veut plus se lier. Enfin, une résistance psychologique forte peut grandement atténuer l’efficacité de son pouvoir.
Physique


Il se trouvait assis, face à moi. Il savait parfaitement ce qui l’attendait s’il ne parlait pas, et on pouvait voir à ses yeux qu’il ne comptait pas résister, ni même mentir. Un sourire sadique apparu sur mon visage. C’était parfait.

-Bien, que pouvez-vous nous dire sur Ariel Valiskian?

Il soupira, et sur un ton résigné, commença:

-Vous voulez dire Samaël? Cette jeune fille plutôt grande? Elle doit mesurer 1m73, environ, non? Elle est fine et élancée et il faut bien avouer qu’elle a certaines formes plutôt plaisantes. A mon avis, elle ne doit pas être très lourde, environ 58kg, à quelque chose prêt.  Après, je ne sais pas, vous l’avez déjà vu il y a peu? Il faut dire qu’elle ne passe pas vraiment inaperçu. Même si elle le voulait, on la remarque rapidement. La faute à ses longs cheveux. Ils lui arrivaient bien au milieu du dos, et cette couleur rousse, parsemée de mèches légèrement plus claires, qui pourrait la louper? Et pourtant, j’ai remarqué que la perdre de vue était très facile. Elle sait jouer de ça. Le fait qu’on pense pouvoir la repérer facilement. Et ainsi, elle disparaît en se fondant dans la foule, ou simplement en se faisant oublier. Il lui suffit de cacher cette vive couleur, et le tour est jouer. De plus, ses mains sont plutôt agiles, et avec elle, vous risquez de perdre quelques affaires.
De plus, elle s’habille de manière à se fondre dans la masse. Pas de vêtement voyant, pas de vêtement trop ample non plus. Quelque chose qui accompagne facilement ses mouvements sans jamais la gêner. Pas de jupe, ni de robe, sauf cas exceptionnel. Elle garde cependant des bottes remontant jusqu’à mi-mollet, lui permettant de dissimuler deux petites dagues, très utiles en cas de soucis. Sa démarche est fluide et tout en souplesse, lui donnant une apparence calme, sûre d’elle. Sa voix est, elle aussi, posée et douce. Mais cette image sereine est facilement cassée par son humeur changeante.
Elle a un visage fin et lisse. Il faut dire que ses traits sont assez fermés et peu expressifs. Ses émotions, lorsqu’elle les laisse apparaitre, rendent son visage beaucoup plus difficile à lâcher des yeux. Autant dans le sombre de sa tristesse que dans la luminescence de sa joie. J’ai eu la chance de la voir sourire quelque fois. Son visage s’illumine dans c’est cas-là. Quelque chose de rayonnant, à défaut d’autre synonyme. Mais il y a une émotion que l’on voit souvent. La colère. Sa mâchoire se crispe et ses yeux semblent se geler. Ah ses yeux, parlons-en. Ils sont verts, pétillants et servent énormément pour faire passer un message.
Quant à sa marque de guilde, il me semble qu’elle se trouvait sur le devant de son épaule droite. D’une couleur verte, rappelant un peu ses yeux. Et en parlant de marque, elle possède un tatouage dans le haut du dos. Une tête de loup, ses poils formants une sorte de crinière. En tout cas, je peux affirmer que celui qui a fait ça est très doué. On pourrait presque l’imaginer prendre vie, bailler légèrement et poser ses yeux froids sur vous, comme désintéresser de votre personne. A l’image de sa porteuse, il faut dire. Il paraîtrait aussi, qu’elle aurait une marque de naissance sur sa hanche. Une forme vaguement ovale, mais je dois avouer ne pas avoir eu la chance de pouvoir la voir par moi-même.


Psychologie


Sans que je m’en aperçoive vraiment, je m’étais mis à tambouriner sur la table du bout de mes doigts. Je me sentais mi agacé, mi intéresser. Il y avait quelque chose d’intéressant dans ce qu’il disait, mais tous ces détails m’énerver au plus haut point. Ne pouvait-il pas en venir au fait, tout simplement?

-C’est passionnant, vraiment. Ce que je veux savoir, c’est comment la trouver.

-Hum, je pense qu’il faut s’intéresser à son caractère, sa façon de penser. C’est une fille très renfermée, froide. Il est difficile de savoir à quoi elle pense, ou encore comment elle pense. Elle renferme toutes ses émotions en elle. Elle ne montre jamais qui elle est vraiment, il y a toujours cette façade. Fausse, parfois hautaine. Particulièrement agaçante pour certain. Ils savent qu’elle cache nombre de chose. Des choses qu’ils aimeraient bien connaître.
Pour commencer, c’est une fille colérique et impulsive. Elle s’énerve rapidement et facilement. Elle est un peu comme une trainée de poudre. Une fois enflammé tout va très vite. On remarque rapidement les débuts quand on est habitué. Une première remarque amère, souvent suivit d’un regard noir. Si l’on n’éteint pas le feu rapidement, l’on risque de se retrouver dans une situation vraiment inconfortable. Vous vous souvenez de son pouvoir, n’est-ce pas? Alors, vous comprendrez aisément ce qui peut vous arrivez. Surtout qu’elle n’aura aucun scrupule à l’utiliser sur vous. Après peut-être, mais avant et pendant, la colère l’emporte toujours.
Elle est toutefois douée d’une forte empathie, à son grand dépit. Elle se sent souvent impuissante face au monde. C’est quelque chose qui peut la mettre dans un état de profonde tristesse. Quelque chose qu’elle enferme au fond d’elle. Elle s’en veut souvent, du fait de ses activités ou de ses accès de colère. Et pourtant, elle n’échangerait sa vie et sa façon d’être pour rien au monde. Elle est convaincue qu’un jour, elle réussira à changer tout ça.
Mais cela fait d’elle quelqu’un qui arrive facilement à s’intéresser aux gens, à récupérer des informations, voir à manipuler les gens. Cette façon de comprendre les autres lui permet de rentrer plus facilement dans une conversation. Cela ne lui apporte pas tout le tact qui lui manque, mais avec beaucoup d’effort, elle peut devenir une bonne confidente, voir même une conseillère de choix. Enfin, sa bonne mémoire lui permet de réutiliser tout ce qu’elle a appris au dépens de celui ou celle touchés. Elle n’aime pas particulièrement se jouer des autres, mais est assez doué pour cela.
De plus, elle est persévérante. Lorsqu’elle échoue, elle recommence. Elle travaille, jusqu’à arriver à ce qu’elle désire. Elle ne supporte plus de se complaindre sur son sort, ni d’attendre que la vie passe. Elle ne supporte pas non plus les personnes qui pensent comme ça mais peut les comprendre. Ce qui ne l’empêche pas de les juger, et de les voir comme des déchets. Elle préfère avancer et se battre pour changer les choses, même si c’est une cause perdue.
Oh, et elle est particulièrement méfiante. Il est difficile de gagner sa confiance. Je dois avouer que pour en apprendre autant sur elle, j’ai passé beaucoup de temps avec elle. Et j’en ai bien évidemment appris plus par moi-même. Mais il faut dire qu’avant, elle était très influençable. Je crois qu’on peut aussi dire qu’elle est ambitieuse. Elle veut changer le monde, le remodeler à sa vision, ou au minimum pouvoir se venger. Une sale histoire. Vous voyez, la famille c’est quelque chose de sacré, et lorsqu’on y touche, on s’expose à de grands dangers. Elle y tenait beaucoup, alors la perdre a été un grand choc.
D’ailleurs, il y a peu, elle a rejoint une guilde. Au départ, c’était surtout qu’elle était heureuse d’avoir rencontré d’autre personne partageant un peu sa vision des choses. Mais au final, maintenant, elle semble plus les voir comme une nouvelle famille. Ils ont les mêmes idées, la même vision des choses.
Du côté de la guerre, disons qu’elle est plutôt neutre. Elle n’a pas vraiment d’avis, ni favorable, ni défavorable. Pas vraiment de camps, elle préfère profiter du chaos ambiant. Disons qu’en période de paix, il serait surement plus difficile de survivre aux dépens des autres. Par contre, elle se méfie des démons, mais elle avoue faire une généralisation, par rapport à ce qu’elle a vu et entendu à leur sujet.
Après comment la retrouver? Elle déteste les grands espaces vides, les couleurs vives aussi. Ce n’est pas très pratique pour être discrète. Et elle n’aime pas les effets de l’alcool, pas sur elle en tout cas. Par contre, elle adore tout ce qui est sucré, et la nuit. Il doit bien y avoir quelques endroits qui réunissent tout ça…


Histoire


Je comprends mieux pourquoi on l’appelle l’homme aux mille histoires. Sa façon de parler, de toujours rajouter des détails inutiles, et surtout sa mémoire devaient plaire au grand public. Cependant, il m’agaçait au plus haut point. Je voulais qu’il en vienne au fait. Mais tant pis, au moins, je récupérais beaucoup d’information, même de toute petite, elles pouvaient toujours servir. Et puis, j’avais presque tout mon temps, alors autant profiter de ses talents jusqu’au bout.

-Très bien, et si vous nous racontiez son histoire, sa vie. Ça a l’air vraiment passionnant?

Malgré mon ton sarcastique, je pus voir ses yeux briller. Je pouvais comprendre qu’il est envie d’utiliser ses derniers mots pour l’une de ses histoires. Il eut un doux sourire, mi-rêveur, mi-amusé.

-Son histoire? Je vais vous la raconter comme elle l’a fait avec moi. Je m’en souviens comme si c’était hier: "Il fut un temps, où les histoires commençaient bien. Un papa, une maman, une graine semée, une fleur éclose et pouf!.... Un bébé. La suite n’est pas aussi poétique. Tu m’excuseras, il faudra faire avec, je ne suis pas très inspiré. Je suis née en x354, une année avant la chute de Minstrel. Je ne me souviens absolument pas de ça. J’en ai juste entendu parler après coup. J’avais, un père, Sariel, une mère, Mitzrael et un frère, Samaël. Et avec moi, de mon vrai prénom Ariel, nous étions le cercle des "el". C’est comme ça que mon père nous appelait.
"Il n’y a pas grand-chose à dire sur mon enfance. Pas grand-chose d’intéressant. J’étais une petite fille assez insouciante. Très proche de mon frère qui n’avait que trois ans de plus que moi. Nous jouions à beaucoup de jeu enfant, agrandissant de jour en jour le lien qui nous unissait. Un lien fraternel des plus forts. Nos parents travaillaient, c’étaient de simples paysans. Sans histoire en apparence. Ils subvenaient à nos besoins tout simplement. Mais une fois par semaine, ils nous laissaient seuls à la maison et partaient faire quelque chose de secret. Nous n’avons jamais vraiment cherché à savoir quoi.
"Et puis un jour, ils sont arrivés. Juste deux hommes. Ma mère nous a envoyé nous cacher dans l’un des recoins de la grange. De là, nous avons eu tout le loisir de les entendre hurler, et puis, l’un des deux hommes et entré dans la grange. Je m’en rappel comme si c’était hier, et pourtant, j’avais à peine 10 ans. Il m’a poussé sous la planche branlante, histoire que je puisse m’enfuir et il m’a couvert… Ce fut la dernière fois que je le vis.
"Je ne sais pas ce qu’ils voulaient à ma famille, ce qu’on avait fait. Mais ils ne m’ont pas eu, j’ai eu beaucoup de chance. Après ça, j’ai pleuré pendant des jours. J’ai crié ma souffrance jusqu’à n’avoir plus de voix. Chaque nuit, je demandais à ce qu’on me les rende, et chaque matin, je pleurais de plus belle sur mon sort. J’ai ensuite été accueilli par la rue. J’ai vite compris que si je croyais en tout ce que l’on me disait, que si je n’apprenais pas à me défendre et à voler, je ne survivrais pas longtemps. J’ai longtemps continué à pleurer la nuit. A l’écart de tous.
"Et puis, j’ai croisé la route de cette femme, mon maître. En matière de magie, c’est elle qui m’a tout appris. Elle m’aimait beaucoup parce que j’apprenais vite, j’avais soif de connaissance. Mais elle voulait que j’arrête toute activité qu’elle jugeait comme étant mauvaise. De mon côté, je ne comprenais pas particulièrement pourquoi c’était si mal. Ça m’avait pourtant aidé à survivre jusqu’à elle. Alors je lui ai juré que j’arrêterais.
"Je suivais ses cours. Elle m’avait expliqué qu’il s’agissait d’une magie ancienne, qu’il me serait difficile d’apprendre à la maîtriser. Nous passions donc de nombreuses heures à travailler ensemble. Je n’ai jamais vraiment su pourquoi elle m’avait choisi moi, mais elle était la seule personne qui croyait en moi à cette époque. Mais moi, je ne cherchais qu’à  devenir plus forte pour venger ma famille. Une sorte de gros cliché, oui, je sais. Et dans cette optique, je continuais mes activités. Il lui aura fallu cinq ans pour se rendre compte de mon manège. Elle me faisait plus que confiance, une grave erreur à ses yeux aujourd’hui. Lorsqu’elle a découvert que je lui mentais, elle m’a renié et est reparti, me laissant à nouveau seule. C’est pour ça que je préfère ne pas la citer. Par respect pour son choix, car malgré ma stupidité de l’époque, je sais aujourd’hui ce que j’ai perdu. Tout ce que j’ai pu apprendre en cinq ans avec elle est fabuleux.
"J’ai décidé de partir de mon côté. De continuer à voyager. C’est ainsi, qu’un jour, j’ai croisé la route d’un mage en particulier. Beau, charmant, attentionné. L’homme parfait. Mais je n’étais pas dans cet état d’esprit. Pas encore. Il m’a ouvert les yeux. Il m’a appris beaucoup de choses. C’est face à lui que j’ai décidé d’adopter le nom de mon frère, parce que je le considérais comme un nouveau frère, une sorte de remplaçant, et que je ne voulais pas perdre Samaël plus que je ne l’avais déjà fait.
"Nous avons voyagé ensemble pendant 3 ans. Il me fit voir sa vision des choses, sa vision de l’homme, du monde. Je dois avouer qu’avant lui, je ne faisais qu’attendre que ma vie passe. C’est grâce à lui qu’est née mon envie de changer les choses. C’est aussi grâce à lui que j’ai décidé de mettre cette idée de vengeance de côté. Ou tout du moins, sur un plan moins… visible dirons-nous. En tout cas, ce mage m’apprit beaucoup de choses. Il m’a entrainé psychologiquement et physiquement. Il m’a aussi aidé à améliorer la magie que j’utilisais. A réduire les failles de mon pouvoir. Et puis un jour, nous avons décidé d’un commun accord de nous séparer, nous promettant de nous revoir un jour. Mais avant cela, il me proposa de me laisser un souvenir. Ce qu’il se représentait lorsqu’il pensait à moi. Un tatouage, preuve de notre volonté commune de nous retrouver un jour, et de combiné nos progrès pour pouvoir enfin changer ce monde.
"L’année de mes vingt ans, c’est à ce moment que je t’ai rencontré. Toi, l’homme aux mille histoires. Comme ça avec la mienne, ça en fera mille et une." Cette année passée avec elle ne m’a permis de n’entrevoir qu’une toute petite partie de ce qui se cache sous sa façade froide et presque hautaine. Nous avons eu l’idée  de notre vie. Le plus grand vol qu’on est jamais réalisé. Ni elle, ni moi. Bon, il fallait avouer qu’elle était plutôt douée pour faire les poches des gens discrètement et moi pour détourner l’attention. Un duo parfait.
Il y avait un manoir, un château. Un riche, en gros. Une grande masse de Jewels, si vous préférez. Elle avait décidé de lui faire comprendre ce que ça faisait de tout perdre. J’avoue que je l’aimais beaucoup pour ce genre d’idée. Nous avions mis environ deux mois et demi à nous préparer correctement. Et après une infiltration difficile mais réussi, nous avions réussie à récupérer le jackpot. Le problème avait été la sortie. Nous avions croisé un garde et par cause à effet, nous avions dû courir, un long moment. Mais nous avions fini par les semer.
Elle avait fini par aider quelque personne avec sa partie. Le reste lui servait à se nourrir. Et puis nos avions recommencés en chemin, prenant moins cette fois et donc, mettant moins de temps, cette technique avait été plus efficace. C’est peu après le troisième que nous avons décidé de rester dans l’ombre et de ne pas recommencer avant un petit moment. On commençait à entendre un peu trop parlé des vols en série que subissait la région. Evidemment, comme toute rumeur, tout était un peu amplifié, mais il était vrai que nous avions était imprudent.
C’est environ trois mois après qu’elle rencontra Saeros, il me semble. Il avait entendu parler de nos méfaits, et était intéresser par nos compétences. Elle semblait vraiment emballée par ce qu’il lui disait. Leur "idéologie", leur façon de voir les choses. Elle les a rejoints assez vite, quand à moi, je reste un électron libre.
Et puis je l’ai recroisé il y a peu et elle m’a parlé de quelque nouveauté dans sa vie: "J’ai dû faire quelques missions avant d’être vraiment acceptée. Histoire de faire mes preuves. Maintenant j’espère juste devenir assez proche d’eux. Tu sais une deuxième famille, quelque chose comme ça. J’en ai besoin. "Je n’en sais pas plus.

Je me tournais vers mon subordonné, qui haussa les épaules. Cet homme en savait beaucoup trop sur elle. Jamais elle n’aurait laissé filtrer autant d’information. A moins qu’elle ne veuille qu’on la retrouve.  

-Où est-elle maintenant?

Il eut un rapide sourire triste, vite effacé, laissant place à des yeux perdus dans le vide et une expression peinée. Puis il secoua doucement la tête, un sourire amer revenu sur ses lèvres.

-Quelque part sur cette vaste terre.

Il ne savait pas, et il avait compris que c’était la fin. Je secouais la main à l’intention de mon subordonné.

-Achève-le. Il ne nous est plus d’aucune utilité.

Je quittais alors la salle. Je la retrouverais coûte que coûte, et le nom Valiskian sera définitivement rayé de ce monde. On ne me ment pas impunément.


Un rêve d'enfant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiko KuragariAssiah
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Lightning Magic
Magie Secondaire: Lightning Body
Progression:
1020/1200  (1020/1200)
Assiah

MessageSujet: Re: L'histoire de Samaël (la presque sirène) [terminé] Dim 10 Jan - 15:37

Bienvenuuue sur le forum, mumuses toi bien :hawn:



Merci Baba ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingpumpkin-design.forumactif.org/
Saeros MaeglinAntarès
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 24/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Sand Magic
Magie Secondaire: Demonic Sealing Magic
Progression:
400/1200  (400/1200)
Antarès

MessageSujet: Re: L'histoire de Samaël (la presque sirène) [terminé] Mar 12 Jan - 16:18

Bienvenue ici aussi, et encore ravi d’accueillir un nouveau membre à Orion’s Curse.

Maintenant, l’évaluation :

On commence par le titre, j’aime bien ça. Tu as terminé ta présentation ? Donc [TerminéE].

Magie :

- « mes lèvres légèrement pincé. » => « pincéES », il s’agit des lèvres.
- « besoin d’une description détaillé. » => « détailléE », il s’agit de la description.
- « Elle peut faire apparaitre des armes ou des armures, » => Des armures, genre poupée vaudou ? Ou des armures capables de protéger des sentiments ? De la douleur ?
- « Qu’en les "mélangeant", cela provoque des effets amusants. Et puis, deux personnes liées le sont jusque dans la mort. C’est vraiment quelque chose de très fort, enfin d’aussi fort que les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. » => « … qu’elles éprouvent l’une pour l’autre. », on se réfère à « deux personnes liées ».

Sinon à part la précision au niveau de l’utilisation des armures. Tu parles uniquement du côté offensif de ta magie. A-t-elle des utilisations utilitaires ? Défensives, comme par exemple de te lier avec ton adversaire pour qu’il ne puisse pas te tuer ? Sinon la description est bien complète.


Physique :


- « le tour est jouer. » => « le tour est joué », participe passé, pas infinitif.
- « Il faut dire que ses traits sont assez fermer » => « fermés » , participe passé, pas infinitif.
- « Sa mâchoire se crispe et ses yeux semblent se gelé » => Pour le coup, « geler », infinitif, pas participe passé ^^.

Pour t’aider sur ce genre de faute, remplace par un verbe du troisième groupe de ton choix, fendre, mordre... « Et ses yeux semblent se fendre. », « fendre » est à l’infinitif donc « geler ». Si on reprend un exemple cité plus haut : « … que ses traits sont assez fendus », participe passé de fendre donc « fermés ». Les phrases ne veulent rien dire avec les verbes de remplacement, on est d’accord, mais ça permet quand même d’éviter ce genre de faute. (Du coup, je ne relèverai pas les autres fautes du même style dans ta présentation.)


- « qu’elle ne passe pas vraiment inaperçu » => « inaperçuE », on parle de Samaël.
- « Cette couleur rousse, parsemé de mèches légèrement plus claires, » => « parseméE », on parle de la couleur rousse.
- « j’ai remarqué que la perdre de vu était très facile. » => « perdre de vuE ».
- « De plus, ses mains sont plutôt agiles, et avec elle, vous risquez de perdre quelques affaires.
De plus, elle s’habille de manière… » => Varie tes transitions : ensuite, de plus…
- « Son visage s’illumine dans c’est cas là » => « … ces cas là ».
- « Quand à sa marque de guilde, » => « Quant à », on écrit "quand" lorsque l'on peut le remplacer par "à quel moment" ou "lorsque". Pour ce qui est de "quant" : il est toujours suivi de à, à la, au, aux.
- « il me semble qu’elle se trouvait sur le… » => « qu’elle se trouve », subjonctif, pas imparfait.


Il faudrait que tu chiffres le poids de ton personnage question que ça soit plus facile pour tes futurs partenaires de définir ton gabarit.
Ses cheveux sont longs, à quel point ? Jusqu’au milieu du dos ? Jusqu’aux fesses ?
On comprend quel style de vêtements elle privilégie, mais a-t-elle une tenue particulière qu’elle utilise souvent ?
Il faudrait aussi que tu précises le ton de sa voix et sa démarche, rien de forcément très précis, mais est-ce qu’elle a une voix super grave ? Aigue ? Un ton posé ? Nerveux ? Est-elle plutôt du genre à prendre son temps et donc à marcher assez tranquillement ? Ou au contraire, est-elle toujours en train de s’agiter ?


Psychologie :

- « tous ces détails m’énerver au plus haut point » => « m’énervaient ».

Tu peux utiliser la même astuce que pour faire la différence entre participe passé et infinitif. « Ces détails me mordaient au plus haut point. », donc il faut conjuguer ton verbe. (Tu peux essayer la même phrase en remplaçant par mordre ou mordu et tu verras que le choix est assez flagrant. Même chose que tout à l’heure, je ne reviendrai plus sur ce style de faute.)

- « C’est une fille très renfermé, » => « renferméE ».
- « toute ses émotions » => « toutes ».
- « Elle est un peu comme une trainée de poudre. Une fois enflammé tout » => « enflammée », ça fait référence à Samaël.
- « qui arrive facilement à s’intéresser aux gens, à récupérer des informations, voir à manipuler les gens. » => Essaie d’utiliser des synonymes pour alléger ta phrase et éviter une répétition.
- « voir même une conseillère de choix » => « voire », il s’agit de la conjonction, pas du verbe « voir ».
- « Elle ne supporte plus de se complaindre sur son sort, » => Tu confonds avec le verbe « complaire ».

Il nous manque ici quelques informations, la manière de penser de ton personnage ainsi que ces réactions sont très détaillées. Une bonne chose, mais :
Que pense-t-elle, des démons par exemple ? De la guerre qui secoue Fiore ?
Comment considère-t-elle sa guilde ? Comme une famille ? Un moyen d’atteindre ses buts ?
Et d’ailleurs, tu parles de vengeance, mais on ne sait pas de quoi/qui ni pourquoi elle veut se venger ? De plus, a-t-elle d’autres ambitions ?
Quels sont ses goûts ? Ce qu’elle aime ? Ce qu’elle déteste ?
Est-ce qu’elle a des peurs particulières ?

Il y a sûrement des réponses que je vais trouver dans l’histoire, mais il faut quand même les résumer dans la psychologie.


Histoire :

- « sa mémoires » => petit « s » qui s’incruste.
- « beaucoup d’information, même de toute petite,» => Il y a plus d’une information, donc un « s » et du coup « toutes petites ».
- « je pu voir » => « pus »
- « qu’il est envie » => Subjonctif donc « qu’il ait ».
- « une graine semée, une fleur éclose et pouf! » => « une fleur qui éclot »
- « je ne suis pas très inspiré » => « insipiréE »
- « c’étaient de simples paysans. » => « c’était »
- «l’un des deux hommes et entré dans la grange. » => « est entré »
- « Je m’en rappel » => « rappelle », il ne s’agit pas d’un rappel mais de se rappeler.
- « la planche branlant, » => « branlantE », il s’agit de la planche.
- « et chaques matins, » => « chaque matin ».
- « elle m’a renié et est reparti, » => « repartiE »
- « Et après une infiltration difficile mais réussi, » => « réussiE », il s’agit de l’infiltration.
- « à des yeux perdu dans le vide et une expression peiné. » => « perduS », « peinéE ».
- Plusieurs confusions imparfait/passé simple dans le dernier dialogue en bas.


Une histoire courte mais complète. Je trouve la manière de raconter assez sympathique, même si du coup elle nous prive d’informations. Pas grand-chose à redire de ce côté-là donc… Je me tais. ^^


Sinon, en résumé pour la forme :

- Attention aux fautes pour lesquelles je t’ai donné des astuces, il s’agit certainement des plus fréquentes que tu fais.
- Je ne t’ai pas donné d’astuce pour celles ci bien qu’elles soient assez courantes. Quand tu as un adjectif ou un participe passé, il faut que tu cherches le sujet pour savoir comment accorder la terminaison. Et dans le cas des participes passés, attention à l’auxiliaire utilisé. (Sur ce sujet, tu trouveras toutes les règles sur internet.)
- Après, la confusion passé simple/imparfait, tu peux trouver également la règle sur internet pour savoir quand il faut utiliser l’un ou l’autre. Petit conseil personnel : passer ton texte à la troisième personne du singulier dans ta tête peut aider.

Et dernier conseil cadeau, passe tes textes sous un bon correcteur d’orthographe du genre scribens.


Pour le fond, j’attends que tu m’apportes les précisions demandées à chaque partie pour te donner ton rang et te valider.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël[Misery]
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 06/01/2016
Rang : C


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Maguilty Sense
Magie Secondaire:
Progression:
200/800  (200/800)
[Misery]

MessageSujet: Re: L'histoire de Samaël (la presque sirène) [terminé] Dim 17 Jan - 3:07

Merci ^^ et modifications effectuées


Un rêve d'enfant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeros MaeglinAntarès
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 24/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Sand Magic
Magie Secondaire: Demonic Sealing Magic
Progression:
400/1200  (400/1200)
Antarès

MessageSujet: Re: L'histoire de Samaël (la presque sirène) [terminé] Lun 18 Jan - 23:48

Tout est bon pour moi.

Validation comme Hantakalla à Orion's Curse avec 1 300 EP (rang C).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'histoire de Samaël (la presque sirène) [terminé]

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Samaël (la presque sirène) [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est l'histoire d'une jeune demoiselle qui a terminé sa présentation (a)
» Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé
» Loki S. L. Lissonne ou l'histoire d'un fils d'Apollon sauvageon[Terminée]
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Earthland's Origins :: Start Here :: Who Are You ? :: Présentations Validées-