Partagez | 
 

 [Terminée] La Flamme de l'Espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alucard RosenkreuzLa Salamandre
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 12/01/2016
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Flame Dragon Slayer
Magie Secondaire:
Progression:
500/900  (500/900)
La Salamandre

MessageSujet: [Terminée] La Flamme de l'Espoir Mar 12 Jan - 13:18







Alucard Rosenkreuz




Nom : Rosenkreuz

Prénom : Alucard

Âge : 32 ans

Sexe : Masculin

Guilde (et poste souhaité) : Sky Stand (Commandant)

Surnom : La Salamandre [Déverrouillé au rang B]


Behind the screen

Un pseudo : Flo

Un âge : 25 ans

Comment tu nous as connu ? Top-site

Le code du réglement ? Oh quelqu'un qui sait copier/coller o:

Des commentaires ? Histoire très très intéressante !

L'avatar que tu utilises ? Sinbad de Magi


Magie(s) ou Malédiction


Fire Dragon Slayer : Ou la Magie du Chasseur de Dragon spécialisée dans l'élément Feu. De ce fait, notre héros détient un pouvoir absolu sur le feu. Cette magie lui a été enseignée par un Dragon de Feu du nom de Vulcain. C'est une magie unique qui ne peut-être qu'appris auprès d'un reptile ailé. Par conséquent, Alucard a des capacités semblables à celles de son maître et possède le pouvoir d'anéantir les Dragons. Il peut faire pleuvoir une pluie de coups enflammés sur ses ennemis, souffler un jet de flammes pour réduire en cendres sa cible ou encore user de son élément pour se propulser à grande vitesse. Les sorts du Fire Dragon Slayer utilisent les ailes carbonisantes, les crocs flamboyantes ou les griffes embrasantes de son Dragon.

En tant que Roi des flammes, Alucard peut dévorer les flammes pour régénérer sa réserve magique, mais aussi obtenir un léger boost de capacité physique. Ainsi, les utilisateurs d'une magie de Feu, ne peuvent rien faire contre notre mage. Ils se retrouvent devant une impasse et deviennent prestement impuissants. Ils n'ont d'autres choix que de se rendre devant un être comme notre héros.

Grâce à ce pouvoir, Alucard a aussi la possibilité de passer en mode Dragon Force. Cela se produit que très rarement et dans des circonstances où ses sentiments sont à leur paroxysme. Dans cet état, notre héros devient un véritable monstre ailé et ses flammes deviennent aussi chaudes que l'embrasement du soleil. Mais ce stade est aussi visible sur son anatomie et se traduit par un allongement de ses canines, de la formation d'écailles sur son épiderme et de l'apparition de griffes au bout de ses doigts.

Ce don permet de combattre un titan ailé, mais ce compose essentiellement de techniques au corps à corps. Le draconien est doté d'une grande puissance et d'un physique hors norme par rapport à un mage quelconque. Néanmoins, sa faiblesse réside grandement dans les offensives de longue portée. Le chasseur de Dragon est obligé de venir à bout portant pour combattre et cela s'avère à double tranchant. Cela ne lui permet pas d'avoir assez de recule pour éviter les offensives de son adversaire, de plus, à longue portée il devient quasiment inefficace. A titre de Fire Dragon Slayer, Alucard dispose d'une certaine particularité organique. Son organisme est immunisé au feu naturel et magique ainsi qu'à la chaleur. En d'autres termes, il n'a pas souvent froid et a l'habitude des brasiers.

Les Dragons Slayers reçoivent aussi d'autres cadeaux de leurs maîtres. Ils développent un odorat hors du commun et nettement supérieur à un être humain lambda. Ils peuvent sentir une personnes à des centaines de mètres, sauf si celle-ci use de subterfuge pour brouiller les pistes ou si la zone en question est polluée par d'autres odeurs. Ils ont aussi une vue très perçante et une ouïe assez affuté. Autant dire que les prendre par surprise est quasiment impossible sans une technique de substitution. Mais il y a un grand contre-coup à toutes ses prouesses. Souvent la nature donne, mais prend également .. Il s'agit du mal des transports. Un cheval, une diligence, un bateau, ... Tant que notre héros n'a pas les pieds sur terre, il passe le reste de son temps allongé sur le sol dans l'incapacité de faire le moindre mouvement.
Physique


Alucard est un humain, ou presque, de sexe masculin avec des attributs génétiques qui peuvent le prouver et que je ne me donnerai pas l’effort de citer dans cette partie de la présentation de notre jeune héros. Comme tout être humain, normalement constitué, notre jeune homme comporte une tête, un abdomen, deux bras et deux jambes. Deux jambes sur lesquelles il se tient pour marcher, grimper, courir … etc

Commençons par le début, je propose donc une approche basique et banale de son physique. Nous allons commencer par le haut pour finir en bas. Le début de son physique ce tient tout d’abord d’une taille des plus convenable, car du haut de son mètre quatre-vingt-dix, il peut plus aisément saisir des choses qui se trouvent en hauteur qu’une personne inférieure à lui. Son poids est proportionnel avec sa taille et avoisine les quatre-vingt kilos, ni trop lourd, ni trop maigre, juste ce qu’il faut pour garnir assez aisément les bouts de tissus qui lui font office de vêtements.

Le haut du crâne, les cheveux : de couleur violette. Ils forment une coupe banale en forme de queue de cheval. Ils sont longs et tombent tous après ses omoplates. Des mèches lui tombent du côté du visage et certaines d’entre elles viennent de temps à autres se placer devant ses yeux. Alu' soigne ses cheveux dans un terme hygiénique, mais pas esthétique, car il préfère les laisser libre et bougeant au fil du va et vient du vent.

Puis vient de terrifiants yeux couleur ambre, représentant parfaitement son surnom. Plongé son regard à l’intérieur de ceux-ci serai comme regardé dans le fond d’un trou noir et apercevoir en son fond le néant, l’antimatière. Croiser son regard durant un combat équivaut à défier celui de la mort, celui d'un Dragon ! Rosen ne plaisante pas en duel, surtout quand il s’agit de choses qui lui tiennent à cœur.

Ensuite vient de belles joues, bien formées qui peuvent prendre des tendances rougeâtre en fonction de certaines circonstances. Au milieu du visage se trouve un nez, ni trop allongé, ni trop gros, juste bien comme il faut pour donner un peu de charme à ce visage. En dessous se trouve des lèvres rosâtres fines et douces. Permettant à notre jeune homme de faire fondre d’un sourire radieux et plein de charisme quelques belles femmes du globe. Bien sûr, en dessous de celle-ci se trouvent une dentition quasiment droite et alignée, blanche comme la neige. Pourquoi une telle hygiène ? Vous avez déjà vu une femme embrasser un chacal ! Puis pour finir, un petit menton permettant de faire de ce beau visage une œuvre d'art, qui pourrait faire des jaloux et des jalouses.

Le reste du corps de notre mage est une œuvre qui c’est façonnée au fil de nombreux entrainements et d’heures de musculation. Ses épaules sont larges, ses biceps développés, ses abdominaux forment une tablette de chocolat, ses cuisses sont biens musclées, ses fesses bien fermes et son … censuré … Bref notre héros, à défaut d’avoir un visage charmant, il est aussi constitué d'un corps d’athlète, ce qui est semblable à la plus part des militaires du monde. Son tatouage de guilde se trouve sur son épaule droite et il est de couleur rouge feu.

Le timbre de sa voix est masculin, mais ne plonge ni vers le grave, ni vers l'aiguë. Lorsque notre jeune homme doit s'exprimer, il le fait avec calme affichant toujours un grand sang-froid. Néanmoins, en duel, lors d'un boots d'adrénaline conséquent, vous pourrez l'entendre hausser le ton et lancer quelques jurons à son adversaire.

Il se tient avec assurance et arbore habituellement un sourire décontracté sur son visage. Alu' est souvent détendus, mais il a du mal à cacher ses sentiments. Quand il s'ennuie, il pose toujours sa tête sur son avant bras et regarde en direction du plafond. Il attend que le temps passe jusqu'à qu'il soit délivré de ce calvaire. S'il est dans une impasse, vous le verrez toujours mettre sa main dans les cheveux et tourner autour du pot. Pareil quand il est gêné .. Le rouge lui monte vite à la figure. Sinon, pour le reste, il est tout aussi banal qu'un autre être humain.

Pour sa garde robe, notre mage porte la plus part du temps de vêtement souple. Il porte une robe violette et une robe blanche qui lui arrivent aux pieds, un turban blanc avec des décorations en plumes, et des chaussures rouges et pointues. Il porte également une ribambelle de babioles et bling bling qui proviennent de son île natale et surtout qui lui rappelle discrètement son passé. Dans sa tenue la plus simple, il ne porte que des boucles d'oreilles.


Psychologie


Un regard de braise, des crocs acérées comme des lames de rasoir, deux puissantes ailes pour voyager dans les nuages, un souffle de feu, un corps parsemé d'écailles, la force d'une trentaine de taureaux et la férocité du pire des prédateurs .. Voici toute la majestuosité d'un Dragon. Une bête qui fait trembler d’effroi les paysans, mais qui a toujours su attirer la curiosité des hommes. Fascinante créature légendaire, il est rare d'en croiser dans le monde actuel. Pourtant, ce mythe a été délivré à notre héros. Un peu comme une ombre, cette bête suit le moindre de ses pas. Même si Alucard ne s'approche pas de la description physique d'un tel titan, son éducation et son caractère coïncident grandement avec ceux du Roi des Cieux.

Le sens de l'honneur est un grand aspect de son caractère. Il s'agit du tronc de sa psychologie et c'est le point culminant où découle toutes les autres facettes de sa personnalité. Ayant grandit dans un pays fortement militarisé, ceux-ci lui ont insufflé toutes leurs traditions et surtout leur vision du monde. L'honneur est l'attrait le plus important pour un soldat. Dans ce sens, note homme fait preuve d'un grand respect pour la vie et fait attention au moindre de ses actes. Il ne voudrait pas être touché par le déshonneur, au risque de devoir s'ôter la vie dans la plus pure tradition des chevaliers au katana. L'honneur est la chose la plus importante à ses yeux et cela peut toucher un large panel de faits et de sujets. On retrouve cet aspect dans son mode de vie. Notre héros vit dans la plus grande tradition avec toutes les coutumes de son village natal. Il se contente d'un style de vie que l'on pourrait qualifier de dérisoire, voir d'ancien. Il n'ai pas touché par la pauvreté, mais il ne vit pas non plus dans un somptueux palais. Même si on pourrait penser l'inverse avec ses nombreux bijoux.

L'éducation de la cohorte est une éducation très dure pour les enfants. Néanmoins, elle permet d'éveiller ces petits êtres à de grands guerriers. Elle permet, également, de faire d'eux des hommes dignes de ce nom ! Avec cet enseignement, notre héros ne fut pas corrompue par les mauvais sentiments qu'animent la plus part des hommes. Il n'a aucun attrait pour la richesse, le pouvoir, le luxe, .. Il ne connait pas l'envie, la jalousie, l'orgueil, la luxure, l'avarice, .. Il se contente du strict minimum, sans pour autant manquer de quelques choses. Il préfère planter ses propres aliments et cueillir ses propres légumes pour subvenir à ses besoins.

La pédagogie d'un enfant soldat ne lui apporte pas beaucoup de tendresse dans les bras de sa mère. Une chose que notre jeune homme avait déjà en commun avec la plus part des petits êtres de cette citée. Car Alu' était né de parents biologiques, mais ceux-ci ne prirent pas le choix d'incarner leur rôle de parents. Notre héros semble souffrir d'un manque d'affection. Même s'il a été accueilli au sein d'une nouvelle famille, celle-ci ne comble pas complètement le vide dans son âme. Ce fait marque grandement son passé et laisse une petite faille au sein de cœur. Comme une ombre qui l'étreint, il devient parfois mélancolique et touché d'une grande tristesse. On peut dire que sa plus grande peur, est la solitude.

Rosen n'est pas d'un naturel très sociale. Elevé par une bête ailée, il est craint par la plus part des hommes dans ce bas monde. Même si c'est un atout de sa guilde, il n'a pas trop d'amis dans celle-ci. Et dire qu'il est toujours le premier à se porter volontaire pour n'importe quelle tâche. Il essayera toujours de se démarquer tout simplement pour que l'on fasse un peu attention à lui. Même s'il n'a pas de réels amis dans cette organisation, il tient grandement à ses camarades. Il a peur de les perdre et d'être rejeté de sa guilde. S'il venait à perdre cette attache et à sombrer de la solitude, il risquerait de sombrer dans le côté obscur. Rosen déteste être seul et devient parfois collant. Il aime être dans une pièce avec du monde, mais ne supporte pas d'être seul dans une autre. Vous le verrez rarement aller dans sa chambre, car pour lui cet espace est vide et lugubre. Il ne rentre dans ses quartiers que pour effectuer sa toilette ou pour dormir. C'est pour cela qu'il lui faudrait trouver un familier. Avec un acolytes à ses côtés, notre héros ne serait plus jamais seul.

Ce grand trait de caractère qui touche l'honneur, lui apporte également une autre façon de penser par rapport à la plus part des humains. Cela lui permet de développer un grand sens du respect envers les autres êtres vivants, aussi bien dans le bon sens que dans le mauvais. Chaque être vivant est d'ôté du droit à la vie. Même dans un combat sanguinaire, notre héros aura toujours des remords à ôter la vie d'une personne. Certes, dans certains cas il sera obligé de le faire, surtout quand on voit le palmarès de certains criminels. Il répugne toute violence gratuite, meurtres, carnages, bain de sang, violes, pillages et surtout maltraitances !

La maltraitance ne ce dévoile pas qu'au travers de violences physiques, mais aussi à travers des violences verbales. Dans le contexte de l'armée, Rosenkreuz déteste que l'on utilise son grade pour rabaisser les autres. Il a pour tendance à prestement monter dans les tours et à cogner l'auteur de cet outrage. Même s'il sait faire preuve d'un grand sang-froid et d'une patience à toute épreuve, il n'a pas pour coutume de sous-estimer les autres. Cela peut survenir dans un combat, comme lors d'une simple rencontre.

Par la suite, on peut rajouter que notre homme est un défenseur de la veuve et de l'orphelin. Il sera toujours présent pour venir en aide à un innocent ou un collègue, même si pour cela il doit risquer sa vie. Cela touche son honneur de guerrier et d'homme. Il ne laissera jamais personne en arrière et ne fuira jamais devant les difficultés. Il préfère surmonter les problèmes, plus tôt que de baisser les bras. C'est grâce à cet état d'esprit qu'il réussit à gravir promptement les échelons au sein de l'armée. Une détermination de fer et une conduite stricte, des atouts qui lui permirent de monter rapidement dans les hautes sphères de la légion.

Toute cette formation enfantine, lui permet d'acquérir un mental d'acier et une force de caractère conséquente. Il réussit à vaincre ses peurs et à en faire une force. La souffrance et la mort sont devenues comme des accidents sans importance au point de vue individuel. Il n'ai pas choqué par la vue du sang ou des cadavres. Il serait même à son aise au beau milieu d'un champ-de-bataille. Depuis tout jeune, il c'est entraîné à la maîtrise des arts martiaux et aux stratégies guerrières. Ces entrainements lui permirent de développer son corps, mais également son esprit. Habitué à rédiger des cartes de batailles, il n'a aucun mal à trouver des plans dans les situations les plus compromises.

Grâce à ces entrainements, il devint un bon stratège et eut pour effet de lui ouvrir de nouvelles portes. Sa curiosité grandit et il commença à vouloir en apprendre plus sur le monde extérieur et surtout sur son histoire. C'est dans ce contexte qu'apparut son plus grand défaut : la curiosité, que l'on peut également désigner comme une grande soif de savoir et de connaissance. Cela peut se traduire par des demandes incessantes, mais aussi durant un duel. Notre héros fera exprès d'encaisser une attaque pour découvrir le pouvoir de son adversaire. Même s'il a un pouvoir enflammé, notre jeune homme n'est pas une tête brûlée pour autant. Il n'attaque jamais sans réfléchir. Il préfère prendre son temps plus tôt que se hâter.

Notre héros n'a pas de réelle passion dans la vie, car il n'est doué que pour une seule chose : faire la guerre. En tant que guerrier, son seul hobby est de s'entraîner jour et nuit pour gagner en force, endurance et résistance. Si notre mage ne dort pas, il s'entraîne et s'il ne s'entraîne pas, il dort ! Bien-sûr, il a aussi des moments de joies et de festivités, mais il ne touche pas à l'alcool, ni à la fumette : encore une raison de plus pour rester dans son coin et ne pas s'amuser avec ses camarades. Son entraînement quotidien brûle une énergie conséquente dans son organisme. Pour ce faire, Alucard a développé un appétit gargantuesque. Tel un ogre, il dévore tout ce qui passe à sa porter et n'est rassasié qu'au bout de plusieurs assiettes.

Son rêve serait de réduire en poussière Acnologia, mais pour se faire il doit tout d'abords détruire les Dragons qui s'attaquent aux humains. Combattre le Roi des Dragons est de l'ordre de l'impossible, alors autant s'entraîner sur un Dragon simple et gagner un peu d'expérience. Il sera intransigeant envers un être ailé qui attaquerait des humains. Du feu brûle dans ses veines et il n'hésitera pas une seconde à la déverser sur un ennemi. Concernant la prolifération d'une nouvelle espèce appelé Démon, il n'a pas vraiment d'avis sur la chose. Enfin pas de réel avis mature, car pour lui la chose est simple : il faut tous les exterminer !! Que se soit des démons, des possessions ou des mages noirs, il faut tous les massacrer !!!!


Histoire



Dans une chaumières, à la lisère d'une forêt non loin du royaume de Pergrande, une femme donnait naissance à un petit être qui deviendrait plus tard notre héros. L'innocence de son âge était certainement la plus belle lueur d'espoir de ce triste monde. La guerre faisait rage tout autour du globe et dès ses premières minutes, notre nourrisson allait être plongé dans celle-ci. Le nouveau-né fut donné à un homme qui devait certainement être son père. L'homme partit en direction du nord, il s'enfonçait dans une forêt de ronces. Pas une seule fois, il ne tourna la tête en arrière. Il savait ce qui était en train de se produire dans ce petit village de réfugiés. Il pouvait les entendre même à cette distance .. Il pouvait entendre leurs cris d'effrois face à une horde de barbares. Le village était déjà en prise aux flammes. Quelques larmes coulèrent sur les joues de cet individu masculin, il avait perdu beaucoup d'amis dans cette fuite. Il continua de courir encore de longues minutes jusqu'à être heurté par une chose. Le nourrisson tomba sur le sol et se mit à pleurer. Comme si cela n'arrangeait pas les choses, l'enfant se changea en une véritable alarme vivante. Son bruit s'étalait dans toute la forêt et bientôt se furent des sifflements et grognements qui répondirent à son appel. L'homme hurla à son tour quand sa chaire fut déchiquetée par un monstre rougeâtre.

Grand carnassier, il devait mesurer dans les dix mètres et était doté d'une paire d'ailes gigantesque. Ses crocs étaient aussi grandes que la petite bête qui sanglotait à ses pieds. Il se pencha légèrement sur elle et le nourrisson arrêta de verser des larmes en l'apercevant. Il se mit même à pousser des petits cris de joie. Impossible de savoir ce qui passa dans l'esprit du géant, mais quelques minutes plus tard le nouveau-né prenait son envol entre les griffes du titan. Les années passèrent et le nouveau-né devint rapidement un enfant. Il fut baptisé Alucard Rosenkreuz par son père, un Dragon de feu du nom de Vulcain. Le varan lui enseigna les rudiments de la vie, comme la marche, les chiffres ou la parole. Notre jeune enfant avait été totalement éduqué par le reptile, mais cela n'était guère suffisant pour le laisser vivre seul dans ce monde. Il lui manquait encore une seule chose : la magie. Vulcain allait lui apprendre l'art des Dragons Slayers. Un art qui était réservé à quelques élus et surtout qui naquit durant la guerre. Notre reptile n'était pas spécialement pour la cause humaine, ni pour celle de sa race. Il se contentait de vire au jour le jour et de voir comment le monde allait évoluer.

Pour que le jeune garçon maîtrise complètement sa magie, il lui faudrait encore deux bonnes années d'entraînements acharnés. La magie de chasseur était complexe et nécessitait également un corps d'athlète. Hélas le dragon ne pouvait pas rester trop longtemps dans une région. Il en parlait souvent et même lui ne pensait pas lui tenir tête. Le Roi Dragon, Acnologia, était le fléau des dragons. Ces reptiles qui dominaient le monde devaient se cacher pour ne pas être victime de son courroux. De ce faite, le reptile ainsi que le garçon quittaient leur région tous les mois. Ils ne restaient pas plus longtemps dans une contrée, surtout que le reptile avait pour tendance à attiser la curiosité ou le mépris de la faune locale. La guerre faisait rage, même si les ennemis passés étaient pour la plus part devenus des alliés, les humains n'avaient pas oublié .. Ils exprimaient toujours cette rancoeur. Une chose qui fut immédiatement encrée dans le cerveau de notre héros. Les hommes auront peur de toi, les hommes te mépriseront, tu ne dois pas faire confiance aux hommes.

Notre héros s'entraîna nuit et jour dans chaque régions du globe. Ces voyages lui permirent d'emmagasiner beaucoup de connaissances sur le monde. Après huit années d'éducation auprès de son père d'adoption, Vulcain décida de se séparer du petit. Acnologia était sur sa trace, il ne pouvait pas cacher encore longtemps sa présence. Alors le reptile le déposa dans le royaume de Caelum. C'était un royaume très riche et l'armée y était présente. Il devait faire ses classes et mûrir avec l'âge. Sa magie deviendrait plus forte dans les rangs de cette armée. Il fallait une structure au garçon. Il serait vite recadré dans cette institution et c'est ce qui lui manquait cruellement pour réussir dans la vie : la discipline. Pour palier au chagrin de l'enfant, le dragon lui murmura l'orientation de sa tanière. Vulcain partait pour la forêt de Bellum. Il s'y cacherait dans une grotte, afin de masquer son odeur et de se faire oublier du monstre aux ailes noires.

C'est ainsi que notre garçon se retrouva seul dans la rue. Il ne pouvait pas entrée dans l'armée, car il était beaucoup trop jeune. L'institution acceptais les enfants vers les coups de dix ans pour les endoctrinés rapidement dans les rangs, mais huit ans cela était bien trop jeune. Preuve d'une immaturité débordante, Alucard ne trouva rien de mieux que de piller les échoppes et de finir toutes les semaines aux postes. Il était bien trop jeune pour être envoyé dans un cachot. De plus, il n'avait pas d'autres choix que de voler du pain pour se nourrir. Il pouvait tenir avec une miche quasiment quatre jours, mais dépasser ce délais, la faim revenait tirailler son estomac. A force de petits délits et de désobéissance, un gradé prit le risque de prendre l'enfant au sein de sa famille en attendant que celui-ci ait l'âge légal pour entrée dans les rangs. Une fois installé dans un cadre parental, l'enfant changea radicalement de comportement. Il était respectueux, polis et serviable. Le gradé ne comprit jamais comment un tel garnement était devenu un ange du jour au lendemain. Rosenkreuz n'avait plus besoin de faire le pitre pour que l'on attache de l'importance à lui. Les premiers signes de sa peur d'être seul venaient de germer dans son esprit et dans sa façon d'être.

- - -

Les deux années se passèrent sans le moindre problème et il entra aux services de la majesté. Les débuts étaient très difficiles, mais il gardait toujours le sourire. Il était heureux de faire partie d'une unité, même s'il était délaissé par ses camarades. On le nommait souvent de monstre par ses aptitudes aux combats et surtout pour avoir été élevé par un dragon. Certains parents ne le voyaient pas d'un bon oeil et favorisaient le racisme chez leurs enfants. Alucard avait beau faire toutes les tâches nécessaire pour faire plaisir à ses camarades, il ne fut jamais accepté comme l'un des leurs. Rosen fut entraîné pour la guerre et endoctriné pour anéantir les démons. Une race qu'il n'avait encore jamais rencontré, mais qui commençait à attiser sa curiosité. Toute son enfance, il la passa sur les champs de simulation et sur des parcours d'obstacles. Il s'entraînait avec les gradés jusqu'à que la nuit se couche et s'entraînait encore à améliorer sa magie durant une partie de la nuit. Certes, il n'aimait pas être seul, mais les flammes avaient tendance à apaiser cette solitude.

Les années passèrent et Minstrel tomba sous l'assaut du mage noir Zeref. Alucard comprit directement que l'hypothétique prochaine cible serait Bellum, il devait aller prévenir son père. Il n'y avait qu'un seul moyen de rejoindre cette région et c'était par la mer. Même s'il serait malade pendant deux semaines, notre jeune guerrier allait partir en direction de ce royaume pour prévenir son père de l'arrivée des démons. Il serait peut-être trop tard, mais il n'allait sûrement pas perdre cette petite lueur d'espoir qui l'animait ! Quelques mois plus tard, durant la nuit, il embarqua à bords d'un navire. Il avait rédigé une petite lettre à sa famille d'adoption. Il avait expliqué son geste et les raisons de son départ prématuré. Une fois dans la cale du navire, il resta agenouiller devant un saut afin de déverser toutes ses tripes dans le récipient. Il n'était pas en forme du tout, mais cette épreuve était nécessaire pour rejoindre cette forêt.

Durant une nuit, Alucard entendit des bruits assourdissants du coté de la mer. Comme si des trombes d'eau, mêlés au vent, tombaient du ciel et venaient marteler l'embarcation. Le navire était chargé de monde avec sur son pont une lourde cargaison et son pavillon en berne. Son avant faisait face aux flots qui venaient de la mer. Chaque lame d'eau, qui rencontrait sa proue, faisait soulever celle-ci toute entière. Lors de son retour sur l'étendue bleuâtre, la coque plongeait  comme submergée par les flots. Dans cette position l'embarcation ne tiendrait pas éternellement. La mer était ébranlée par la tempête qui grossissait à vue d'oeil. Le canal, comprit entre l'île et la terre, n'était qu'une vaste étendue d'écumes et de vagues noires. L'horizon, avec tous ses signes, présageait une longue tempête. La mer se confondait aisément avec le ciel. Les nuages traversaient le ciel à la vitesse du vent. Ils étaient aussi sombre que les abysses !

Dans les balancements du bateau et après tant d'effort pour maintenir la tête hors de l'eau, ce qui devait arriver, arriva .. Les câbles à l'avant cédèrent, et comme ils n'étaient plus retenus que par une seule corde, le navire fut projeté sur les coraux à une nautique du rivage. La mer, dans ses mouvements irréguliers, laissait l'embarcation presque à sec. De temps à autre, il était possible de faire le tour du bateau à pied. Hélas, dans la foulée, elle revenait sur ses pas, avec un élan encore plus dévastateur que le précédent. L'eau avec sa grande vélocité, soulevait tout l'avant du navire, rejetant bien loin le peuple et un jeune homme. Aucard avait les jambes en sang, la poitrine tailladée et était à demi noyé. Il luttait pour sa survie. La mer fracassait l'embarcation de notre héros. Tout l'équipage se précipitait à la mer, à l'aide de caisses, de planches et de tonneaux. Rosen s'éloignait de plus en plus du rivage. Il ne voyait quasiment plus rien, le sel formait des croûtes aux coins de ses paupières. Il était assiégé par une grande fatigue à force de se débattre dans la mer. Après plusieurs minutes de lutte acharnée, une énorme vague vint s'abattre sur sa silhouette. Un choc sur le haut du crâne et il sombrait dans les ténèbres d'une tempête ravageuse.

- - -

Le sable s'engouffrait dans ses cavités nasales et le goût du sel remplissait sa bouche. Alucard ne fut pas en mesure de se relever directement. Son corps était comme engourdis. Il avait du mal à se mouvoir et sa tête lui faisait un mal de chien. Une galaxie d'étoiles se tenaient devant ses yeux et s'amusaient à tourner en rond. Sa tête le faisait souffrir, mais il ne perdait pas la moindre goutte de sang. Après de longues minutes d'efforts, il réussit à se tenir debout et à avancer sur ce sable humide. Il y avait quelques restes de l'épave qui lui avait servis de transport, mais il n'y avait pas l'ombre d'un rescapé dans cette zone. Il continua d'avancer, dans l'espoir de rencontrer quelqu'un et de trouver un sens à son chemin. Après une bonne heure de marche forcée, il tomba sur un modeste village de paysan. Il apprit qu'il se trouvait dans une région de Bosco et qu'il devait prendre en direction du Nord s'il voulait rejoindre Bellum. Pas le choix, il lui faudrait encore plusieurs mois pour rejoindre sa destination. En échange d'un repas et de quelques provisions, notre homme accomplissait quelques tâches manuelles durant quelques jours, afin de remercier son bienfaiteur. Il apprit à manier la pioche, la pelle, la hache, .. Il apprit le dur métier de fermier et de bûcheron et il mit six mois à rejoindre Stella, alors que le trajet en aurait nécessité trois.

Notre héros se retrouva à Starfall City, une ville somptueuse aussi belle par son architecture et que par le vert qui la composait. Cette citée était radieuse et le climat était clément pour un voyageur. Alucard profita de prendre quelques jours de repos dans une auberge. Il ne lui restait plus beaucoup de monnaie, mais il avait besoin de reprendre des forces. Manger que du pain n'était pas un très bon remède pour nourrir son organisme. Lui qui avait tendance à avoir un appétit de loup, il devait se contenter du strict minimum et voyait toute son anatomie fondre au fil des jours. Il ne resta pas trop longtemps dans cette contrée, car la route était encore longue jusqu'à cette grotte. Il devait redoubler d'efforts pour aller prévenir son père de l'arrivée des démons. Il voulait courir jusqu'à lui, mais son honneur était trop important pour partir comme un voleur. Il aidait volontairement une famille dans le besoin, un vieillard qui avait du mal à porter sa brouette. Notre homme était très serviable et il redonnait toujours en labeur si on lui offrait le gîte et le couvert. Une pièce, un pain, ou autre et cela se transformait en une journée de travaille pour la personne. Cela permettait souvent d'aider les gens et dans ce contexte Rosenkreuz se sentait heureux et important. Il pouvait oublier les traits de caractère qui le faisait ressembler à un dragon et prendre doucement confiance dans la sympathie des hommes.

Mais une fois entrée à Iceberg ce fut une toute autre histoire. Il ne pouvait pas savoir si ce pays avait été plus touché par le fléau des Dragons ou si c'était simplement la coutume. Mais dès son arrivée, il reçut un accueil glacial et ne put offrir son aide à aucun paysans. Au contraire, ce fut l'armée qui vint quérir notre homme. Sans avoir le temps de comprendre quoi que ce soit, il fut enfermé dans un cachot et livrer à son triste sort. Son apparence lui avait porté défaut. Il ressemblait à un humain, avec des traits un peu différent, les hommes l'avaient immédiatement juger comme un démon. Alucard se retrouvait derrière les barreaux, mais avait trois repas par jour et pouvait reprendre un peu son entraînement physique. Il n'était pas du genre à devenir colérique et il pensait que la situation se décanterait sans le moindre soucis. Sauf qu'un mois passa, puis un autre et enfin un autre .. Notre chasseur était d'un naturel calme et patient, mais il commençait à atteindre ses limites. Lors d'un transfert en direction d'une ville voisine, notre humain prit la poudre d'escampette et piquant une monture au passage. Il dut s'attacher à celle-ci de toutes ses forces, car il passa toute une semaine à être couché sur le dos de l'animal et à déverser ses entrailles sur le sol. Une pistes aisément reconnaissable pour les soldats qui le suivaient en direction des frontières du pays.

A quelques lieux des montagnes de Pergrande, les hommes arrêtèrent leur poursuite. Rosen tout fier de son escapade continua le reste du chemin à pied en narguant ses tortionnaires. Il gravit quelques gravats et se retrouva face à face avec un paysage de désolation. Lui qui pensait revoir les grands arbres verts de la forêt de Pergrande ou sa capitale qui était une des plus grande du globe. Il se souvenait encore de la première fois où il était venue dans ce somptueux royaume. C'était sa première escale avec Vulcain et il se remémorait chaque détails comme si tout cela c'était passé hier. Il savait que certains royaumes étaient tombés aux mains de l'ennemi, mais il ne pensait jamais découvrir un tel paysage. Pour lui, Pergrande symbolisait l'avenir de ce monde .. un avenir qui avait été réduit en poussière par un mage noir du nom de Zeref. Des larmes de colère coulèrent doucement sur les joues de notre guerrier. Ce fut ce jour qu'il décida de mettre un terme au mal ! Il allait massacrer tous les démons qui passeraient sur son chemin.

- - -

Il mit beaucoup de temps à passer le massif montagneux de ce pays pour rejoindre sa destination. Il dût rencontrer cinq démons sur tout son chemin. Ils étaient très faible et les changea en cendre en l'espace de quelques minutes. Une fois les montagnes passées, il arriva en direction de ce royaume qu'il convoitait tant ! Il allait enfin pouvoir revoir son père, mais la joie laissa vite place à l'horreur. Bellum était en feu !! Il n'y avait qu'un seul être capable de réduire en cendre un pays. Rosen prit ses jambes à son coup et partit en direction de l'endroit que lui avait indiqué le dragon. Il pouvait passer aisément à travers les flammes grâce au don de son père. Il ne cherchait pas à découvrir le pourquoi du comment. Il ne regardait pas autour de lui. Sinon il aurait vite compris que ce feu avait été provoqué par les démons. Pour lui, il ne pouvait que s'agir de Vulcain livrant bataille.

Il arriva à la grotte que le titan lui avait indiqué, et il vit le grand carnassier. Il était allongé sur le sol, une pattes en mains et des griffures sur tout le corps. Comment cela était-il possible ?? Il était quasiment mort et avait du mal à respirer. Les plaies avaient été cautérisées, mais ce n'était guère suffisant. Il lui fallait des nutriments .. Il lui fallait du feu ! Pendant, un bon mois, notre mage lui amena de la nourriture. Il n'avait pas de mal à en trouver car la forêt entière était en train de brûler. Les démons ne s'approchaient pas trop du titan. Un dragon n'était pas une bête que l'on pouvait tuer très aisément, même si celle-ci était grandement meurtrie. Vulcain lui exprima qu'il était proche de la fin et qu'il allait bientôt perdre la vie. Il lui restait peut-être un an à vivre tout au plus. Cette nouvelle fut certainement la plus tragique qu'eut à entendre notre guerrier. Il ne pouvait pas se résigner à abandonner la seule personne qui comptait à ses yeux. Sans lui, il se retrouvait seul et sans famille. Il serait abandonné de tous et vivrait dans la solitude.

Rosenkreuz partit dans les flammes de Bellum et il massacra chaque être qui passait non loin de son chemin. Il n'avait aucun mal à régénérer sa magie dans ces lieux. Le feu l'entourait et ses flammes venaient lécher son anatomie. A l'aide de son pouvoir, il extermina le plus de démons qu'il pouvait. Néanmoins, il ne s'approcha jamais du Kasei. Il était peut-être doué avec son pouvoir quasiment illimité, mais il n'était certainement pas de taille contre un puissant démon de feu. Même s'ils se battaient contre son propre élément. ll ne serait pas en mesure d'en venir à bout. De plus, il n'y en avait pas qu'un dans ce cercle de flammes. Pour l'instant, il n'avait qu'ôter la vie à des démons seuls et isolés. Il n'attaquait pas de groupes au risque de perdre la vie de cet affrontement. Il savait qu'il n'était pas très fort et qu'il lui fallait encore progresser sur ce chemin. Alu' resta dans cette forêt de flammes et livra bataille pendant quasiment une année. Il trucida plusieurs ennemis durant ce long laps de temps, mais ce ne fut rien d'exceptionnel. Vulcain était sur ses derniers jours, mais durant cette année, il avait regagné assez de force pour ramener son poulain. Notre héros porta son choix sur Caelum, comme à l'époque.

Le Dragon le porta jusqu'à cette région, avant de mourir et de se laisser engloutir dans l'eau d'une mer tumultueuse. Alucard resta figer sur le bords de la falaise pendant plus de deux semaines. Il lui fallut tout ce temps pour faire le deuil du seul être qu'il aimait plus que lui dans ce monde. Mais il ne partit pas de cette falaise de son propre gré. Une jeune fille était venue le quérir pour l'empêcher de sauter dans le vide. Il ne tissa aucun lien avec elle, car il n'était pas intéressé par une rencontre avec un humain. Néanmoins, celle-ci lui apprit que le royaume d'Iceberg venait d'être détruit par l'avancer des démons. Les démons, il les avait presque oublié depuis le temps. Il retourna dans les rangs de l'armée, non sans mal, car il avait déserté la légion. Il passa quelques mois en prison en guise de leçon pour sa désertion. Il reprit la formation à la base et tout en bas de l'échelle. Nulle besoin de préciser que toutes les tâches ingrates étaient pour lui. Les années passèrent et les démons étaient aux portes du royaume de Fiore. Une organisation du nom de Sky Stand vit le jour dans la région de Caelum. Notre mage en faisait partis et il était temps de prendre part au combat et d'aller prêter main forte aux troupes de Fiore. Les troupes de Caelum partaient pour les Front Bourbeux.

- - -

Une explosion retentit et les hurlements des hommes germèrent des rangs. Les cris de guerre et de rage fusaient comme des harpons en direction des troupes ennemis. Déjà quelques corps jonchaient sur le sol, ceux des moins chanceux prient dans le carnage de la première vague. Alucard portait une petite armure de tronc et était armé d'une épée à deux mains et d'une dague. Des artefacts pas très appropriés pour sa magie, mais dans une telle bataille ils étaient nécessaire à sa survie. Sa première victime fut empalé par l'acier et la fraîcheur du métal. Caelumiens et Fioréens combattaient et mourraient ensemble sur ce front. Les démons étaient nombreux, un peu trop nombreux pour avoir un rapport de force équitable. Nous avions réussis à retenir leur courroux depuis déjà quelques semaines. Hélas, les tentes étaient remplies de blessés et nous étions en train de brûler nos dernières cartouches. Notre hiérarchie avait été sacrément secouée par la violence d'un Kyuukimon du nom de Sileveth. Les Kyuukimons étaient les principaux démons, les plus dangereux, qui faisaient partis de cette sombre alliance du nom de Tartaros. Ils étaient des cibles de choix et devaient être abattus en priorité. Les mages de Destiny Flare avaient réussis à retourner les troupes de Sileveth contre elle et à la blessée sérieusement. Mais dans sa grande colère, elle avait réussis à se faufiler dans nos lignes et à assassiner une poignée de nos dirigeants. Heureusement, Camélia Nepheris, notre Ambassadrice était toujours debout et tenait tête aux ténèbres.

Un autre Kyuukimon c'était démarqué dans cette bataille. Il s'agissait du démon Jackal, qui était capable de tout réduire en cendre avec ses explosions. Il avait fait de nombreuses victimes dans les premières lignes. Mais heureusement un Caelumien avait réussis l'impensable contre ce monstre. Grâce à son épée, il avait réussis à lui crever un oeil et à faire battre en retraite le démon. Son sacrifice ne fut pas vain ! Notre mage combattait toujours pour l'avenir de ce royaume et pour le futur du monde. Il savait que ce mal ne pouvait pas continuer d'avancer au travers de nos contrées. Il fallait y mettre un terme, car cette bataille serait décisive. Alucard pourfendait ses ennemis à l'aide de son épée, jusqu'à la perdre à cause du terrain. Il avait glissé sur un cadavre et avait laissé tomber l'arme dans la boue. Il n'avait pas vraiment besoin d'une telle chose pour livrer combat. Il allait pouvoir s'enflammer et laisser son pouvoir réduire en cendre ses adversaires. Même si ses flammes brûlaient une masse conséquente des démons. Il n'était pas de taille pour rivaliser avec le chef des Kyuukimons. Il s'agit du démon Kyôka, une femme qui était capable de retirer les sensations de ses cibles. Nos combattants furent privés de leurs capacités et ce fut un véritable carnage. Grâce à Dieu, un mage inconnu réussit à la blesser assez lourdement, elle fut obligée de battre en retraite et d'abandonner la bataille.

Les principaux démons vaincus, nous allions sortir victorieux de cet affrontement et repousser l'ennemi dans ses retranchements. Mais ce n'était pas terminé, car un géant de ce monde apparut sur le champ de bataille. Il s'agissait de Mard Geer, le seconde de Zeref, et certainement le plus puissant des êtres dans cette zone. Personne ne fut en mesure de se dresser contre lui. Les forces de Caelum et de Fiore furent durement touchées par son intervention. Nous n'avions pas d'autres choix que de battre en retraite. Le repli était annoncé et pourtant notre homme ne semblait pas vouloir quitter cette guerre. Jusqu'à l'intervention de l'ambassadrice, Rosen déversa toute sa rage dans l'affrontement. Il ne voulait pas s'avouer vaincu, quitte à y perdre la vie. Mais les ordres étaient les ordres .. et il quitta le front à contre-coeur.

- - -


Début de ce siècle, le traité Lumen fut signé pour créer une alliance entre les différentes guildes dispersées dans le monde. Ennemi d'un jour, allié le suivant, les cartes étaient redistribuées pour l'avenir de la planète. Rosenkreuz faisait toujours partis des envoyés de Caelum. Il ne pensait pas trop à sa patrie, il pensait surtout à sa prochaine rencontre avec les démons et les Kyuukimons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurika KisekiBeelzebub
avatar
Messages : 350
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Doll Magic
Magie Secondaire: Alchemy
Progression:
600/1200  (600/1200)
Beelzebub

MessageSujet: Re: [Terminée] La Flamme de l'Espoir Mar 12 Jan - 16:37

Bienvenue o/
T'es un des rares à avoir bien copier le code du réglo, Sira sera content 8'D
Bref, bonne chance pour ta fiche o/






J'ai 6 roses et 5 crapauds dans mon garde-manger ~

Merci Haru :rip: Attention, perte de neurones en approche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard RosenkreuzLa Salamandre
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 12/01/2016
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Flame Dragon Slayer
Magie Secondaire:
Progression:
500/900  (500/900)
La Salamandre

MessageSujet: Re: [Terminée] La Flamme de l'Espoir Sam 16 Jan - 15:05

Merci bien Smile


Fiche complète et terminée. Merci pour l'évaluation et bonne lecture à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurika KisekiBeelzebub
avatar
Messages : 350
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Doll Magic
Magie Secondaire: Alchemy
Progression:
600/1200  (600/1200)
Beelzebub

MessageSujet: Re: [Terminée] La Flamme de l'Espoir Jeu 28 Jan - 17:32

Coucou o/ Déjà, désolé du temps d'attente, j'espère ne pas avoir été trop longue =3

Magie :
"Ainsi, les utilisateurs d'une magie de Feu, ne peuvent rien faire contre notre mage."
Hum, nan, ça dépend de l'écart entre les EP des deux mages.
"Son organisme est immunisé au feu naturel et magique"
Feu naturel oui. Feu magique non, ça dépend des EP
De plus, tu as omis le fait que tu es vulnérable face aux GS

Physique :
Euh… Je suis pas convaincue de l’utilité du premier paragraphe xD Les détails, c’est bien, j’aime ça, mais c’est pas la peine de préciser qu’il a tous les attributs d’un être humain xD
Mais sinon, c’est bien complet, je vois pas quoi rajouter d’autres.
Néanmoins, j’ai relevé des coquilles relativement récurrentes. C’est dommage, puisque ton texte est bien écrit et assez fluide.
“ce tient” se* tient, je la vois souvent cette faute
“Des mèches lui tombent du côté du visage” c’est bizarrement dit, plutôt “autour de son visage”, je dirais
“Plongé son regard à l’intérieur de ceux-ci serai comme regardé dans le fond d’un trou noir” plonger* serait* regarder*
“une œuvre qui c’est façonnée” s’est*, vu plusieurs fois
“Bref notre héros, à défaut d’avoir un visage charmant, il est aussi constitué d'un corps d’athlète,” non, là tu te contredis : “à défaut d’avoir un visage charmant” voudrait dire que tu es laid comme un pou xD
“à la plus part” nan, la plupart* e.e j'ai vu cette faute tout le long de la prez e.e
“boots d’adrénaline” euh… c’pas “boost” plutôt ? parce que “boots, c’est des bottes pour moi ‘-’

Mental :
C'est bien complet, bien construit, même si je pense que tu aurais pu un peu plus appuyer sa réaction vis-à-vis des autres guildes. De plus, tu aurais pu renseigner des petits goûts simples. Par exemple, dans ton physique, tu parles beaucoup des femmes, et dans ton mental, plus du tout.
Niveau forme, ça continue sur la lancée de l'autre description.
“c'est le point culminant où découle” d’où*
“Ayant grandit” grandi*
“la plus pure tradition des chevaliers au katana”,ça s’appelle des samouraï, ça xD surtout que je suis pas sûre que les chevaliers se suicident par déshonneur x’)
“Il n'ai pas touché” … n’est*, faute récurrente aussi
“notre héros ne fut pas corrompue” corrompu*, sinon je mets ta virilité en doute :nomad:
“sombrer de la solitude” dans*, ça change le sens sinon
“Il aime être dans une pièce avec du monde, mais ne supporte pas d'être seul dans une autre.” redondant, tu dis deux fois la même chose x’)
“d'ôté” doté*
“Il a pour tendance” ça ne se dit pas, “il a pour principe” peut-être plutôt
“plus tôt” plutôt*

Histoire :
Un très bon point pour ce qui est de l’utilisation du contexte. Ça fait plaisir quand un membre se base essentiellement dessus ^^ Par contre, certains moments tombent un peu comme un cheveux sur la soupe (je pense surtout à sa “rencontre” avec Vulcain, qui se déroule trop vite à mon sens)
Le récit est assez fluide et agréable à lire, néanmoins, il subsiste toujours des fautes “caractéristiques”
“lisère” lisière*
“Une chose qui fut immédiatement encrée” ancrée*
“pour les endoctrinés” endoctriner*
“il resta agenouiller devant un saut” agenouillé* …seau* :rip:
"un très bon remède pour nourrir " Hum, maladroit, un remède c'est plutôt pour guérir, pas pour nourrir
"Cette citée" cité*
"une pattes en mains" hein ?

En conclusion, c’est très complet et agréable à lire, néanmoins, niveau forme, tu peux t’améliorer =3 Des fautes d’accord récurrentes, des tournures étranges, des erreurs sur l’orthographe, etc. Je vais pas redire tout ce que j’ai relevé ^^

Bref, pour moi, c’est un rang B à 2400 EP






J'ai 6 roses et 5 crapauds dans mon garde-manger ~

Merci Haru :rip: Attention, perte de neurones en approche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminée] La Flamme de l'Espoir

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminée] La Flamme de l'Espoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S'il vous plait!
» La tribu en a besoin (PV : Feuille d'Espoir-Etoile d'Argile) [terminé]
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Earthland's Origins :: Start Here :: Who Are You ? :: Présentations Validées-