Partagez | 
 

 [FINIE] - Come to the blackwood circus, it's funny.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Circurse BlackwoodLa Rongeuse
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/01/2016
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Acid Curse
Magie Secondaire:
Progression:
625/900  (625/900)
La Rongeuse

MessageSujet: [FINIE] - Come to the blackwood circus, it's funny. Sam 30 Jan - 14:40




1
Blackwood Circurse

Nom :
Blackwood

Prénom :
Circurse

Age :
22 ans

Sexe :
Féminin

Guilde :
Tartaros

Infiltrée à :
Sky Stand

Surnom :
La rongeuse

Behind the screen :

Pseudo : Kyousael
Âge : 16 ans

Code du règlement : [AutoAlabalidation]

Commentaires : Circurse se prononce comme "Circus", soit "sirkeus".

Avatar : Amir Hargal - Bride Stories
2
Qui es-tu ?

CARACTÈRE -
Circurse est avant tout une femme qui parle avec le coeur, qui agit avec bonté et qui ne laisse personne en difficulté. C’est la personne qui donnerait sa vie pour les autres, une vraie femme protectrice et pleine d’ambitions. Elle ne juge pas les gens par leur race, leur famille ou leurs revenus financiers mais par ce qu’ils sont au fond. Que vous soyez un voleur ou un simple mendiant, notre jolie dame saura faire ressortir ce qui se tapi dans votre for intérieur. Loyale envers ses alliés et ses supérieurs, elle ne manque jamais de respect à qui que ce soit. Elle s'entend d’ailleurs plutôt bien avec les membres de sa guilde, considérée comme une vraie mère et aussi journal intime. Elle écoute certains problèmes venant surtout des filles mais aussi des garçons puisque son aura rassurante leur promet de garder leurs soucis secrets. Ciri veut aider Sky Stand à repousser les guildes noires afin que le monde retrouve la paix. Elle serait même prête à donner une seconde chance à ceux qui ont pris le mauvais chemin. C’est une jeune femme aux goûts simples : Peu fan de mode, sans allergies ni phobies particulières, c’est la demoiselle parfaite sans pour autant l’être. Elle n’aime pas vraiment tout ce qui est viande d’oiseau, comme le poulet ou le canard sans aucune raison apparente. C’est comme ça, point. Lorsqu’elle est confrontée à un duel ou un combat elle essaie tout d’abord de régler le conflit par les paroles. Si cela ne fonctionne pas alors elle n’hésite pas à utiliser sa malédiction qu’elle fait passer pour une magie.
Cependant tout cela ne fait partie que de l’un de ses masques avec lesquelles la demoiselle s’amuse. De nature réfléchie, il se trouve que Ciri n’est plus la même, plus du tout. Excepté son côté calme, la gerboise est méprisante et garde toujours cette expression froide et sérieuse. Sa loyauté envers Zeref est sans limite, s’il le demandait elle pourrait donner sa vie pour lui, tuer ses alliés, faire les pires atrocités qui puissent exister. Excellente comédienne sous son meilleur jour, cette femme est une véritable machine à tuer. Ne faisant preuve d’aucune pitié ni de remords, laisser un arc entre ses mains est la pire chose à faire. Elle le manie avec une dextérité inébranlable et un sang-froid sans pareil. Toujours, la démone parle d’un ton à vous glacer le sang, n’usant ni d’ironie ni de sarcasme elle dit réellement ce qu’elle pense même au meilleur des amis. Les relations ne comptent pas pour elle, seuls les objectifs communs. L'exception reste Ernest son plus fidèle allié et aussi "sbire". Au départ elle ne se sentait pas responsable de son destin mais maintenant elle fait tout pour qu'il reste auprès d'elle, jamais elle ne lui dira qu'il compte énormément pour elle. Ciri peut user de ses charmes pour avoir ce qu'elle veut. D'ailleurs, on ne sait jamais si ses sentiments sont réels ou superficiels. Sauf pour Zeref. Lorsque vous vous approchez assez près, vous pouvez sentir cette aura pesante et lourde, froide et morbide. Du fait de se dévouer corps et âme au Mage Noir, elle ne remet ni en cause ni en question ses ordres. Elle agit, point. En tant que taupe elle lui délivre des informations confidentielles tout en essayant de ne pas se faire prendre. Il se peut que parfois elle se souvienne d’une longue tignasse argentée, une victime qu’elle avait laissé fuir lors du ravage d’Iceberg. Elle espère le retrouver un jour pour voir s’il a bien grandi, ou s’il est mort, tout en restant celle qu’elle doit être. Si son petit jeu venait à être découvert elle devrait changer de guilde, de comportement et qui sait, peut-être d’apparence. Chaque nouvelle personnalité possède sa propre enfance, ses cicatrices, ses restes du passé, pour toujours mieux tromper l’ennemi. Ciri a bien trop de masques pour se faire cerner aussi facilement, les seuls points communs entre eux sont qu'elle reste calme et qu'elle reste fidèle au Mage Noir.
Elle peut aussi mélanger ceux-ci pour déstabiliser, mieux s’intégrer ou mieux gérer une situation. Passer d’un extrême à l’autre fait de Ciri une de ces personnes qui font tourner la tête d’un simple sourire. Seule Tartaros connait le véritable visage de la démone. L’habit ne fait pas le moine.

PHYSIQUE -
Un démon au physique d’ange. Fine, douce, élancée, elle atteint les 1m65 pour seulement quelques 41 kg. Véritable poids plume pour son âge ses gestes sont gracieux et méticuleux, ses mains dénuées de creux et de blessures prouvent sa douceur. Ses fins muscles soulignent ce côté robuste et travailleur qu’elle revête pour subvenir aux besoins de ses petits protégés. Son visage aux traits adoucis donne à ses sourires cet éclat si unique, aucune fossette ne se forme dans ses joues, ni de rides, rien. Sa peau de pêche parait si soyeuse au toucher et fait ressortir ces grands yeux chocolat pleins de vie si propres à Circurse. Ses cheveux réunis en une tresse tirée en arrière sont de couleur ébène, coiffés par un chapeau style nomade tout comme sa tenue. Tissés et brodés par elle seule, ces habits sont faits pour résister à la fraicheur de l’hiver et la chaleur de l’été. Sa poitrine généreuse est à la fois cachée et mise en valeur, bien soutenue pour qu'elle ne la gêne pas lors de courses ou de combats. Elle s’est fait ses tatouages de sorte à ce qu’on ne les voit pas facilement. Venant de Tartaros, celui-ci est sur sa cuisse gauche à l’intérieur, sous le fessier. Ayant Infiltré Sky Stand il se trouve sur sa hanche droite, plus visible puisqu’elle doit bien jouer son rôle de taupe. En tant qu’archère et fine combattante à distance et au corps à corps, elle se doit d’avoir l’équipement adéquat. Flèches, arc taillé dans un bois souple et robuste à la fois, une corde faite de crins de son animal et ami pour la vie. Ahmès. Un Ceranc. Sa voix est légère et douce comme un tissu de soie, elle envoûte ses ennemis et rassure ses alliés, tout comme sa démarche très mignonne mais pas vulgaire. Un pied devant l'autre elle laisse sa tresse se balader dans son dos et sa robe voler dans le vent.
Mais qui dit forme humaine dit aussi forme démoniaque. Lorsqu’elle le souhaite (enfin, si nécessaire surtout) elle peut faire sortir ses atouts de gerboise. Sa queue s’allonge et s’épaissit légèrement, d’un poil blanc dégradant au noir au bout de celle-ci. Ses mains et ses jambes se couvrent de fourrure, ses ongles poussent pour former des griffes acérées de couleur charbon. Ses incisives sortent et ses oreilles deviennent bien plus longues ce qui aussi lui permet d’entendre légèrement mieux. Ses jambes s’allongent et se courbent pour lui assurer une plus grande vitesse. Elle gagne en taille, un mètre soixante-quinze, mais son poids ne varie que très peu. Mis à part ses yeux brûlants de défaire ses ennemis, la machine de guerre qu’elle est néglige ses blessures et peut mourir pour la cause qu’elle défend. Quand elle est sous cette forme, elle fini souvent ses phrases par des “heeeein” hautains.
ACID CURSE -
L’Acid Curse, malédiction permettant à son utilisateur de dissoudre la plupart des surfaces et des matières grâce à une eau de couleur noire. Circurse peut la manipuler à l’état liquide et agir comme un mage élémentaire. Sa faculté liée à sa malédiction est l'enveloppe d'acide, lui permettant de rendre son corps intangible. De ce fait elle lui permet beaucoup de polyvalence sans pour autant être invincible.
Elle craint les trop fortes chaleur, bien que si elle passe à l’état de vapeur elle soit corrosive pour les poumons et muqueuses de la peau, le feu est l’une de ses faiblesses. Elle peut se diluer dans l’eau et s'infiltrer dans la roche malgré que le vent puisse la contrer. La corrosion produite par la malédiction de miss Blackwood diffère selon ce qu’elle veut dissoudre. Par exemple un simple chêne dans une forêt sera plus simple à détruire qu’une armure ou un objet magique de grande et moyenne taille.
Ciri ne peut pas se régénérer en buvant de l’acide ni automatiquement. Elle peut aspirer l'acide qu'elle a produit pour le réutiliser, mais pas s'en nourrir et en perds une certaine partie.

Rudiment en magie :
Kansô. Elle l’utilise surtout pour y ranger rapidement quelques affaires encombrantes exceptés Ernest, Ahmès et ses armes. Comme c’est une nomade elle en a bien besoin.
HISTOIRE -
x355, naissance officielle.

L’enfant vient au monde après neuf mois à grandir dans le ventre de leur mère. Ce même phénomène produit par l’union de deux êtres de sexe différent. Leur amour permet à leur progéniture de s’épanouir et d’apprendre, de se faire des amis, de découvrir ce qui nous entoure. Bien des cas sortent de ce lot. Viols, abandons, fausse couche… La vie n’est pas rose. Elle n’est pas noire. Elle est simplement sadique, elle aime jouer avec vos émotions, vos peurs, vos envies, elle peut-être gentille, elle peut-être méchante. Ici, elle est simplement dure.

Ni parent, ni frère, ni soeur. Un livre pour seule famille, un mage pour seul créateur. Née d’un artefact magique la gerboise ressemblait à un enfant venant de découvrir le monde tout en le connaissant. Ses envies, ses émotions, son but et ses causes étaient déjà tous tracés. Corps et âme dévoués à Zeref. Elle ne devait pas se reposer sur ses lauriers, à peine venue au monde la voilà en direction du champ de bataille avec pour seul habit un long poncho brun ne cachant ni ses pieds nus ni son visage orné d’une chevelure ébène. Ses yeux de loup analysaient le paysage autour d’elle, ses pas la guidaient vers Minstrel. C’était la guerre et notre antagoniste était une fière participante de celle-ci. Prudente et raisonnée, elle réussit à atteindre sa destination sans trop d'encombres.
Elle connaissait sa magie, ses capacités, ses faiblesses, ce qui était essentiel pour servir dignement le Mage Noir selon elle. Les démons ne l’avaient pas attendus pour commencer à ravager le pays, heureusement d’ailleurs. Révélant son Acid Curse au monde, la belle demoiselle aux atouts de gerboise entama son carnage. N’épargner aucune vie humaine, mais aussi les démons. Certains trop faibles lui barraient la route et elle ne tolérait pas cela, alors elle les tuait. Sans un mot, sans un remord, de sang-froid. Rien n’était plus beau que le sang embrassant les joues de la brune.
Une fois le pays mit à feu et à cendres, elle se replia. Son boulot actuel était fini et elle allait maintenant rejoindre sa guilde, Tartaros. Là elle y rencontra les autres démons invoqués par Zeref, tous aussi différents les uns que les autres. Elle ne préférait pas s’y attacher, elle restait de marbre face à eux, nul besoin de se faire des amis lorsque notre but principal est de purger le monde. Ses gambettes la dirigèrent vers sa chambre fraîchement préparée. Un endroit plus intime que les autres dans la guilde pour elle. Fermant la porte à clé elle commença à arranger cette chambre à son goût tout en réfléchissant à leur prochaine cible. Qui la guilde allait-elle viser ?

Notre rongeur semblait cependant aussi réfléchir à autre chose. Quel était son nom déjà ? Avait-elle de la famille ? Autant de questions qui n’avaient pour l’instant pas de réponse, tout ce qu’elle savait c’était qu’ici elle n’était pas l’un des démons les plus connus. Elle allait devoir donner du sien pour se faire respecter des autres quelque soit son rang et ses aptitudes. Petite ou non, peut importe, tant que le but est atteignable. A ce moment sa porte reçut de légers coups.
Elle daigna lever les yeux vers la porte lorsqu’une jeune femme encore inconnue à ses yeux se permit de pénétrer cet espace personnel. Une belle créature qui pourtant ne semblait pas être plus intelligente qu’un poussin. Ne jamais se fier aux apparences, elle cachait sûrement une grande force. Mais la gerboise ne comprit pas réellement la suite, l’inconnue l’attaqua physiquement sans crier gare. Se retrouvant sur le lit sans défense elle se débattit avec pourtant un calme olympien bien qu’au fond d’elle la peur d’être éradiquée aussi facilement la rongeait. Un poing, deux poings, puis plus rien. Elle rouvrit les yeux pour voir l’étrangère avec la main serrée en l’air prête à taper une fois de plus.

« Tu as compris maintenant Ciri ? Ne deviens pas meilleure que moi, je serai celle qui fera partie du Kyuukimon ! »

Le nez laissant quelques gouttes rouges perler, sa main libre se posa sur la joue de son agresseur. Et d’une voix froide et sciante elle déclara :

« Je n’en ai pas l’intention. Je suis déjà meilleure que toi. »

Prête à frapper elle fut devancée par la démone à la queue de rongeur qui lui brûla le visage avec sa magie acide. Sa victime poussa un cri de douleur intense, laissant au passage une faille pour notre belle. D’un revers de poing elle la jeta de son lit, d’un sort d’acide elle l’éjecta de sa chambre. Le calme revint et peut-être qu’ainsi la mauvaise femme ne reviendrait plus. Tant mieux.
Se regardant maintenant dans un miroir accroché au mur, elle observait ses cheveux coupés courts. Elle les voulait longs. Elle allait devoir attendre mais cela n’était pas nouveau, la patience était un atout clé. Ses yeux chocolats perçaient la glace, cet air sérieux et froid ne pouvait que l’aider pour être placée en haute estime.



Malgré cette altercation avec cette femme quelque peu étrange, elle ne cessait pas de vivre. S’exerçant à mieux contrôler sa malédiction il se trouve que la demoiselle possédait une faculté innée : Acid Body. Une capacité lui permettant le temps d’un moment de rendre son corps intangible et de son élément acide. Celle-ci lui était très utile lors des esquives, des parades, des attaques, un véritable atout. Elle ne cessait d’améliorer sa maîtrise et se sentait toujours plus forte, plus rapide. Mais toujours autant ignorante. Elle ne se souvenait toujours pas de son éventuel passé, ses souvenirs étaient limités à sa naissance il y a un an. Cependant elle avait été nommée “Ciri” par celle qui l’avait attaqué, alors elle en déduit qu’elle se nommait pour le moment de cette manière.
L’heure du combat venait de sonner. La prochaine cible se trouvait être Desierto. Elle n’aimait pas vraiment ce qui touchait au sable, alors elle décida d’aller s’occuper plutôt de la grande ville. Krinax. Là-bas elle pourrait tester son intangibilité. Toujours vêtue de son poncho favori ils arrivèrent en vitesse sur les futurs lieux du crime. Là, la bagarre fit rage. Les habitants tentaient en vain de repousser l’envahisseur. Certains mages étaient assez fort pour terrasser les démons inférieurs, d’autres encore pouvaient blesser ceux du rang de la jeune femme. C’était bien dangereux par moment mais ils avaient toujours plus de renfort, alors les démons gagnaient toujours. Coûte que coûte. Pour Zeref.
Ainsi elle utilisait au mieux sa maîtrise de l’acide, ses poings lorsque cela était nécessaire ainsi que ses pieds. Au passage elle pillait certaines maisons dont les objets pourraient lui servir, sur chaque champ de bataille elle prenait un souvenir pour, dans le besoin, se rappeler l’invasion. Après avoir décimé les habitants d’une maison, la gerboise remarqua un objet à la pointe brillante, une flèche au bout de fer. Curieuse elle prit la flèche pour l’analyser rapidement. Il lui fallait un arc avec si elle voulait tirer. Mais il ne semblait pas en avoir ici ou sinon il était cassé. Rangeant le bois dans une poche intérieure de son poncho elle prit part à la bataille de nouveau. Elle ne devait pas s’attarder à trouver un arc, mais c’était décidé. Le temps d’entre guerre elle s’en trouverait un parfait au bois solide et à la corde parfaite. Elle avait entendu parlé que lorsque la corde tendue était faite avec les crins de son plus fidèle animal cela portait chance. Mais elle n’avait pas de domestique. Elle allait devoir en trouver un.
Desierto rasé, ils rentrèrent sur ce cube volant étrange. Une fois là-haut elle s’en alla chercher des livres sur les animaux d’Ishgar. De retour à sa chambre avec le livre en question elle s’installa sur son lit pour le lire. Ceranc… Quel bel animal. Un cerf aux airs de chèvre cependant. Il était si blanc, si pur, le contraire de ce qu’elle était. La monture parfaite. Le Cortil l’intéressait aussi, mais il n’avait pas de crins, cheveux, de quoi faire une corde. Et surtout il était bien plus grand que ce cerf et donc dur à cacher si un jour celui-ci l’accompagnait au prochain pays à raser.
Mais avant de pouvoir songer à sa protection il fallait déjà penser à la trouver la bestiole. Elle se trouvait à Fiore dans les collines de Yaros. Elle allait devoir attendre longtemps avant de pouvoir l’avoir. Attendre au moins d’arriver à l’extrême Est du pays au moins, le reste elle pouvait le faire à la marche bien que ce soit très long. Vraiment très long.

Ennuyée dans cet endroit qui lui servait de guilde, elle décida de descendre un moment afin de pouvoir se défouler. Elle ne resterait pas longtemps de toute façon puisque le chemin était long pour aller à Bellum à pieds. Sur son chemin elle rencontra une sorte de petit être au physique bien étrange. Une armure violette pour seul habit et deux orbes blanches comme yeux. On pourrait appeler ça un sbire. Curieuse, elle s’en approcha. Il était encore plus petit qu’elle au moins sa moitié. Il semblait légèrement craintif.

« N-Ne m’approchez pas… » couinait la chose en reculant.

Bien qu’elle ne l’écoutait pas, elle s’accroupi à son niveau pour le regarder sous plusieurs angles. Etait-ce un animal ? Un démon perdu ? Un… humain ? Les seuls humains qu’elle voyait mourraient sous les assauts de Tartaros, ce n’était peut-être pas le cas pour ce “bambin”.

« Quel est ton nom ?
- E… Ernest.. »

Ainsi se nommait le pauvre petit être. Telle la machine de guerre qu’était notre démone elle aurait pu l'exécuter sur le champ mais elle réfléchit tout d’abord à plusieurs possibilités. Il connaissait peut-être Fiore et ses alentours, il pouvait sûrement avoir une bonne connaissance sur les humains, les guildes ennemies de Zeref. En soit, il pouvait être utile. Et pour ne pas effrayer son, peut-être, futur camarade elle allait devoir sortir un précieux masque. Celui de la mère bienveillante. Il n’avait sûrement pas deviné qu’elle était une démone.

« Viens avec moi Ernest, je vais te protéger. N’aie pas peur. »

Apeuré, il s’approcha néanmoins de la comédienne, son petit sceptre et son grimoire en mains. Le sourire rassurant qu’arborait la jeune femme l’avait assurément fait changer d’avis, de plus qu’elle dégageait maintenant une aura apaisante. Elle prit Ernest dans ses bras pour le réconforter comme si un instinct maternelle s’était développé chez elle. Il cessa de trembler, il se sentait en sécurité avec elle et c’était un bon point. Elle se redressa en tenant la chose dans ses bras tel un bébé, regardant le grand cube dans les airs.
D’un saut aidé par son acide liquide, elle remonta à la guilde et plus précisément à sa chambre. Elle allait laisser son nouveau “protégé” ici pour le moment, lui laissant au passage de quoi se nourrir. Il ne survivrait pas longtemps avec le reste des autres démons, tous aussi tarés les uns que les autres ils n’en feraient qu’une bouchée. Il allait devoir rester près d’elle s’il voulait avoir la vie sauve puisque la rongeuse s’était fait presque une renommée depuis le temps. Même si elle se faisait plus récemment appeler “Blackwood”, “Ciri”, “Circurse” ainsi que d’autres dérivés plus ou moins idiots ou sans intérêt, elle était aussi connu comme étant “Le rongeur”. Elle était assez respectée malgré qu’elle n’appartienne pas au Kyuukimon. Elle était loyal envers le grand Mage Noir et ça lui suffisait, elle n’avait pas besoin d’être dans cette élite pour le prouver.

Revenant dans sa chambre pour s’assurer que Ernest soit encore là, elle le surprit à lire le livre sur les animaux. Sa lance et son bouclier étaient rangés dans un coin de la pièce pour ne pas encombrer et seules ses petites mains gantées sortaient de son habit couleur mauve. Venant s’asseoir à côté de lui, elle jeta un oeil sur quel animal il se renseignait. Le Ceranc. L’animal tant souhaité par la rongeuse.

« D’où viens-tu ? demanda finalement l’hôte de la chambre.
- De Pergrande… Je me suis égaré du groupe. »

Alors il vivait en groupe de base, c’était étrange. Il y aurait d’autres petits êtres comme lui dans le monde ? Dans Pergrande ? Elle devrait sûrement le ramener à ses semblables pour ne pas qu’il reste trop longtemps seul, c’est ce qu’elle lui proposa.

« N-Non ! Enfin… je… je les croiserai sûrement. »

Il paraissait ne pas vouloir y retourner, mais ce n’était pas tellement le problème de la gerboise. Il pouvait rester si ça lui chantait, mais il allait devoir ne pas rester dans ses pattes. Elle se redressa et lâcha un “fais comme bon te semble” avant de disparaître de nouveau derrière la porte de la chambre. Elle allait rassembler des vivres pour son voyage avec Ernest, petit à petit, des aliments qui duraient dans le temps. Comme du pain sec, de l’eau, des légumes secs, des pâtes. Et si ces derniers vivres ne tenaient pas jusqu’à qu’ils partent aux collines elle les changerait au fur et à mesure.
Ciri se confiait par moment à ce nouvel ami qu’elle s’était fait, il l’écoutait sans rien dire comme un véritable psychologue. Elle lui posait souvent des questions dont elle n’avait pas les réponses, des questions sur les humains aussi. De quoi se nourrissaient-ils principalement ? Avaient-ils véritablement les mêmes besoin qu’un démon ? Comment naissaient les enfants, s’ils naissaient déjà grands et fort comme Circurse ou s’ils se développaient tout le long de leur vie. Même si elle les exterminait, elle ne pouvait pas retenir une certaine attirance pour cette espèce, une curiosité poussée.
Elle alla même jusqu’à demander à Ernest s’il avait une famille, s’il se nourrissait et se comportait comme un humain avec sa bande.

« J’ai quelques frères et soeurs, beaucoup de cousins. Ma mère est morte à la naissance du dernier, mon père a succombé au chagrin de son absence. »

Il souffla doucement en venant chercher du réconfort chez la démone qui l’accueillit aussi chaleureusement que son statut de machine de guerre le lui permettait. Elle se sentait prise d’une affection indescriptible lorsqu’elle consolait cet enfant perdu, meurtri. La plupart de ses camarades la voyaient toujours stricte, froide, directe, puisqu’ils ne la voyaient qu’en combat et après, rarement avant. Dans sa chambre, d'ailleurs, elle perdait quelque peu cette appellation puisqu’elle n’avait rien à tuer, rien à faire respecter.

Encore une longue bataille, Bellum, devenue flamme éternelle. Iceberg y passait aussi, le sbire bleu restait pendant ce temps dans la chambre de la belle demoiselle. Cette dernière pillait Regenstrel, s’occupait des mages un peu trop puissant pour les démons inférieurs et de bas rang. Elle allait si vite, son acide rongeait la chair de ses victimes, ses yeux analysaient les prochains à y passer. Sans y prêter une réelle attention, elle vit l’espace d’un instant une silhouette grise s’en aller, peut-être un des démons. Elle reprit sa boucherie jusqu’à qu’il ne reste plus que des ruines de cette ville.
Elle en avait décidément marre de ces combats, toujours ce même schéma répétitif qui ne cessait de se reproduire. Ainsi, au lieu d’aider à Seven, Stella et Bosco la demoiselle s’en était allé pour Enca. Depuis un petit moment. Là elle y rencontra de nouveau le jeune garçon à la chevelure grise, ayant remarqué au final que c’était bien lui qu’elle avait laissé partir sans en tenir compte tant elle était dans le feu de l’action. Il avait bien grandi depuis ces sept années séparant ce présent de la bataille à Iceberg. Peut-être saurait-il la divertir, muni de cet orgueil ? Un nouveau jouet pour faire plaisir à Circurse.
Là ils échangèrent quelques mots avant qu’elle ne décide de partir de son côté et lui du sien. Au fond d’elle, la démone espérait qu’il continue de progresser afin que plus tard il soit à la hauteur de ses capacités. Sa magie pourfendait les démons, et la malédiction rongeait toutes sortes de matériaux. Cela promettait. En route pour Bosco maintenant, capuche sur la tête, le voyage allait être long, vraiment très long. Passant par Sin, Bellum et Iceberg, continuant son chemin à travers Bosco. Pendant tout ce temps ses cheveux avaient poussés, ils étaient maintenant retenus en une queue de cheval haute. Arrivée au Front Bourbeux, ayant heureusement été informée, elle y participa de tout son être, imposant même à Ernest d’y participer malgré sa fragilité. Ses capacités de soin pouvaient toujours servir en plus de son bâton et son grimoire magique aux techniques d’attaques mieux que basique.

La bataille faisait rage, les deux camps se donnaient à fond, les coups, les magies, les malédictions fusaient dans tous les sens. Beaucoup d’hommes tombaient, d’autres se relevaient, certains étaient réduits en charpie ! Un véritable spectacle sanglant et horrifique. Au final, le score fut celui escompté par le mal, par Tartaros et les guildes noires. Ils avaient gagné. Voilà qu’ils s’installaient à l’extrême Est de Fiore, Ciri aidait Ernest à se soigner une fois dans sa chambre. Ils étaient enfin arrivé là où ils le souhaitaient. Maintenant elle allait pouvoir chercher sa bestiole dans les collines de Yaros. Ils étaient prêts de toute façon.
Sbire sur le dos, sac en main et coiffe sur la tête, voilà plusieurs jours qu’elle marchait, empruntait des montures pour les manger après, volait des véhicules qui passaient rarement par là pour enfin arriver à cet endroit tant désiré. Le Pacte Ecarlate et le traité de Lumen ayant été prononcés, elle se trouvait déjà en terrain dangereux. Mais elle avait déjà tout prévu. Cheveux attachés en tresse, tenue colorée de rouge et de couleurs des pays d’Asie centrale au temps de la route de la soie, queue cachée dans son pantalon rouge. Elle n’était plus reconnaissable depuis le temps où elle avait eut les cheveux courts, puis attachés en couette. Elle était différente. Même son caractère semblait changé, elle portait un masque tout à fait adapté à sa tenue. Gentille fille, amicale, un peu mère poule et affectueuse. Ce n’était pas dur de faire la comédie pour elle, c’était comme inné.
Dans les bois clairs et lumineux, les clairières spacieuses et les plaines fraîches, Ciri cherchait cet animal, le Ceranc. Le cerf blanc aux cornes des plus magnifiques. Il n’y en avait pas des masses, mais elle savait qu’elle en croiserait un. Ce fut le cas quelques jours après, l’être parfait. de grandes cornes blanches qui pouvaient sûrement supporter le poids plume d’Ernest ainsi que leurs bagages, un pelage aussi clair que la neige, aussi pur. Quelque part c’était marrant, Circurse, démone d’une guilde noire et tueuse de sang-froid voulait un animal des plus gentils, des plus amicaux, des plus innocents. Prenant un peu de nourriture dans sa main, elle s’abaissa d’un air confiant et rassurant vers lui pour lui tendre de quoi manger.

« Viens, viens mon joli. »

Un peu méfiant, il s’approcha tout de même pour renifler ce qu’elle lui tendait afin d’être sûr que ce n’était pas un piège, qu’il n’allait pas être empoisonné. Du bout des lèvres et des dents il ramena la confiserie dans sa bouche pour la manger, se reculant. Ne bougeant pas, main toujours tendue, elle attendait qu’il revienne vers elle, quitte à lui redonner ce qui la nourrissait. Ce fut le cas, il avait encore faim. Avec un léger rire elle le nourrit encore, jusqu’à qu’enfin il la laisse lui caresser le pelage si doux et tant rêvé par miss Blackwood. Elle ne se pressait pas, elle devait l’apprivoiser avec douceur si elle voulait ce compagnon aussi fidèle que pouvait être Ernest par moment.
Encore quelques caresses, quelques bouchées, et voilà que le Ceranc était sien. Elle n’avait pas de selle. Mais ce n’était pas grave, elle allait se débrouiller sans. D’abord elle testa la solidité des bois du cerf, remarquant qu’il pouvait presque soulever son poids, mais de très peu avant de baisser la tête à ras le sol. Dans ce cas il allait pouvoir porter Ernest et les affaires. Le petit être ne pesait pas plus de vingt kilogrammes, et les affaires bien qu’un peu nombreuses furent débarrassées des déchets organiques et non agressifs pour l’environnement. En route pour une nouvelle mission personnelle, Circurse s’était mit pour but de faire la taupe chez les Lumen. D’où cet accoutrement.

Le voyage était long jusqu’au sud de Fiore, jusqu’à Asvan-sur-mer. Sky Stand. C’était sa cible, la guilde qu’elle avait choisi d’infiltrer. Ils mirent un mois et quelques jours, ayant prit des temps de repos pour la bête qui leur servait maintenant de monture. Mais aussi elle en prenait soin, elle la brossait, lui coupait les crins par moment ce qui lui permit au final d’avoir une corde solide pour son nouvel arc. Elle chassait le gibier pour le dîner chaque jour tout en nettoyant le pelage afin d’en faire une selle pour son animal et une couverture pour dormir la nuit. Elle avait d’ailleurs trouvé un nom à sa monture, Ahmès, qui signifiait “né de la lune”. Une véritable référence à son pelage de neige.

Une fois sur les lieux, quelque peu fatiguée par le transport, tout comme son ceranc et Ernest. Déployant le tissu blanc de sa tête pour qu’il tombe sur ses épaules, cachant sa tresse et encadrant son visage, elle descendit devant l’immense terrain, à l’entrée. Un poste. Elle s’y avança en prenant Ahmès avec elle ainsi que son compagnon de voyage.

« Bonjour, je m’appelle Ciri, je voudrais rejoindre Sky Stand en tant que membre. »

Dit-elle avec un sourire adorable. Le garde la fit entrer dans le poste suivant, sûrement celui qui s’occupait des recrutements. Il questionna tout d’abord Ciri sur sa provenance, ses motivations, ce à quoi elle répondit :

« Je viens d’un petit village de Landestia à l’est, j’aimerais apporter mon aide à la guilde afin de repousser l’ennemi. J’ai perdu des cousins au front, je voudrais leur apporter un repos éternel en battant l’envahisseur. »

Elle était si convaincante, semblant remplie de la peine d’avoir perdu des proches, d’avoir un véritable but, de vouloir servir Sky Stand jusqu’à périr. Un esprit qui était sûrement apprécié ici, si tout le monde donnait un peu du sien il allait finir par y avoir de gros changements. Dans son cas, le changement, elle le voulait oui, mais en faveur de Tartaros. Le garde la laissa entrer après avoir apposé sur son corps la marque de la guilde. Sa hanche droite était la meilleure place qu’elle pouvait lui offrir. Nouant de nouveau sa ceinture elle pénétra la propriété gigantesque.

Elle suivit le long chemin dallé pour atterrir à la salle commune, où quelques regards se tournèrent vers elle. Ses joues s’empourprèrent doucement alors qu’elle avançait dans la salle en ayant laissé Ahmès et Ernest à l’extérieur. Quelques regards durs, d’autres doux, certains se demandaient sûrement ce que faisait cette fille avec cet accoutrement. Le maître de guilde qui venait lui aussi de rentrer dans la salle, lui adressa un salut strict. Elle semblait déjà avoir entendu de la nouvelle et malgré ce visage quelque peu figé, la démone crut déceler un léger sourire.

« Bienvenue à Sky Stand, Ciri. Je suis Camélia Nepheris, maitre de cette guilde. Ta camarade ici présente te montrera les endroits à connaitre et à visiter dans les quartiers, pour ma part, je te demanderai de donner le meilleur de toi même pour les batailles futures. Des questions ? »

Ladite camarade s’était approché d’elle, ayant elle aussi une bouille adorable tout en restant sérieuse. La concernée hocha négativement la tête et elles se dirent au revoir, suivant par la suite celle qui allait lui faire le tour du propriétaire. Sortant donc de la salle, elle prit ses amis pour continuer de suivre une fille bien curieuse.

« Ca fait toujours plaisir de voir une fille dans nos rangs, avoua la jeune fille, il y a beaucoup de garçons ici ce qui est plutôt normal. Comment tu t’appelle ?
- Je vois cela. On me nomme Ciri, avec un “c” et sans “e” à la fin. Je suis accompagnée d’Ernest et d’Ahmès, mes compagnons de voyage. Et toi ?
- Eh bien, il faudra plusieurs chambres ? Je suis Amélie, enchantée.
- Enchantée de même, une chambre suffira. »


Elle lui indiqua sa chambre où elle y posa ses affaires, son animal ayant été laissé dehors mais entre de bonnes mains. Elle remercia ensuite Amélie à la fin de sa visite, retournant dans sa chambre pour prendre une douche et enfin s’asseoir sur son lit. Un nouveau chapitre de sa vie commençait, son rôle de taupe débutait. Elle se demandait maintenant comment faire relayer les peut-être futures informations qu’elle aura. Ernest saura trouver comment, il était munit d’un grimoire magique qui étonnait même la démone.

Fin mai, année x377.

(c) Reira de Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeros MaeglinAntarès
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 24/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Sand Magic
Magie Secondaire: Demonic Sealing Magic
Progression:
400/1200  (400/1200)
Antarès

MessageSujet: Re: [FINIE] - Come to the blackwood circus, it's funny. Jeu 4 Fév - 23:31

Salut la gerbille o/

Voici ton évaluation :

Psychologie :

- « ce qui se tapis » => Alors j’ai une préférence pour « ce qu’il », mais il semblerait que les deux se disent. En tous les cas : « tapi ».
- « Elle s'entend d’ailleurs plutôt bien avec les membres de sa guilde, considérée comme une vraie mère et aussi journal intime, elle écoute certains problèmes venant surtout des filles puisque son aura rassurante leur promet de garder leurs soucis secrets » => Tu peux découper en deux phrases pour alléger un peu et éviter la phrase à rallonge. Ton aura rassurante marche que sur les filles du coup ? ^^
- « donner une seconde chance envers ceux » => « à ceux »
- « ceux qui ont prit le mauvais chemin. » => « ont pris »
- « Toujours, la démone parle d’un ton à en glacer le sang, » => Tournure maladroite et aussi « un ton à vous glacer le sang ».
-  « elle lui délivre des informations parfois censées être discrètes tout en essayant de rester couverte. » => Je comprends le fond, mais tournure maladroite.
- « Si son petit jeu vint à être découvert elle devra changer de guilde, » => « venait » et « devrait ».

Sur le fond une description très complète. En fait, après lecture de ton histoire, je pense qu’il faudrait que tu mentionnes Ernest. Tu le traites extrêmement bien alors qu’au vu de la psychologie que tu décris pour la Ciri démone tu ne devrais pas. Du coup, à préciser, sinon légère incohérence à mes yeux.
Attention principalement à tes tournures de phrases et à ta ponctuation pour la forme.

Physique :

- « Ses fins muscles » => « Ses muscles fins », ta tournure est correcte dans l'absolu, c'est juste lourd/moche à mes yeux.
- « qu’elle revêt » => Subjonctif à utiliser dans ce cas donc « revête ».
- « ce qui aussi lui permets » => « permet »
- « Ses crocs sortent et ses oreilles deviennent » => Pour une transformation en gerboise, j’aurais plus dit les incisives. (C’est moins cool je te l’accorde, mais bien plus cohérent.) Après, tu n’es pas obligé de changer.
- « Ses crocs sortent et ses oreilles deviennent bien plus longues ce qui aussi lui permets d’entendre mieux et plus loin. » => Entendre mieux oui, mais ça reste léger.

Peu de fautes ici, mais on retrouve les mêmes problèmes que pour la psycho (tournures de phrases et ponctuation). Sur le fond ça reste complet, mais il manque les classiques : démarche et voix. Et pour la forme démoniaque, est-ce que tu grandis/grossis ? Si oui, reprécise taille et poids.

Magie :

- « De ce fait elle lui permets » => « permet »
- « Elle peut aspirer l'acide qu'elle a produit pour le réutiliser, mais pas s'en nourrir. » => Oui, mais avec une déperdition.

RAS autrement.

Histoire :

- « Leur amour permets » => Encore là lui Razz
- « le Mage Noir selon elle. Ils ne l’avaient pas attendus pour commencer à ravager le pays, heureusement d’ailleurs. » => Je suppose que le « ils » fait référence aux autres démons. Cependant, vu que tu ne les as pas encore mentionnés ce n’est pas clair. De plus « attendue », accord avec ce que désigne le « l’ » donc toi.
- « à feu et à cendres » => Peut-être fait exprès, mais sinon c’est « à feu et à sang ».
- « du siens » => *mange le petit s*
- « peut importe » => « peu importe »
- « Se retrouvant sur le lit sans défense elle se débattait » => Action principale donc « débattit »
- « je serais celle qui fera partie du Kyuukimon » => « serai »
- « Je n’en aurais pas l’intention. Je suis déjà meilleure que toi. » => « Je n’en ai pas l’intention »
- « se rappeler l’envahissement. » => « l’invasion »
- « si un jour celui-ci l’accompagne au prochain pays à raser. » => « l’accompagnait »
- « Elle ne restera pas longtemps » => « resterait »
- « elle aurait put l'exécuter » => « pu »
- « N’ai pas peur » => « N’aie »
- « de son habit couleur schtroumpf. » => Des schtroumpfs violets ?
- « N-Non ! Enfin… je… je les croiserait sûrement. » => « croiserai »
- « Même si elle les exterminaient » => « exterminait »
- « Il avait bien grandit » => « grandi »

Histoire efficace et intéressante. Tes tournures de phrases et ta ponctuation sont bien mieux que dans les descriptions. Je remarque cependant que le problème revient lorsque tu quittes le feu de l’action pour passer dans des descriptions de fond.

Pour le reste, attention au temps que tu utilises pour tes verbes. Tu peux facilement trouver les règles sur internet pour savoir quand utiliser l’imparfait et le passé simple, le futur et le conditionnel… Attention également au participe passé, tu ajoutes souvent des « t » inutiles (et je compatis, je suis encore en train d’essayer de stopper cette sale manie dans mes rps ^^).

Voilà, je te laisse faire les quelques modifications avant de te donner ton rang.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Circurse BlackwoodLa Rongeuse
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/01/2016
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Acid Curse
Magie Secondaire:
Progression:
625/900  (625/900)
La Rongeuse

MessageSujet: Re: [FINIE] - Come to the blackwood circus, it's funny. Ven 5 Fév - 19:55

Coucou Saesae et merci d'avoir voulu m'évaluer ! x')

Bon du coup je mets ici les modifications pour que tu te repère mieux :')

Psychologie :

Saendwich a écrit:
- « Elle s'entend d’ailleurs plutôt bien avec les membres de sa guilde, considérée comme une vraie mère et aussi journal intime, elle écoute certains problèmes venant surtout des filles puisque son aura rassurante leur promet de garder leurs soucis secrets » => Tu peux découper en deux phrases pour alléger un peu et éviter la phrase à rallonge. Ton aura rassurante marche que sur les filles du coup ? ^^

Modifié en :
«  Elle s'entend d’ailleurs plutôt bien avec les membres de sa guilde, considérée comme une vraie mère et aussi journal intime. Elle écoute certains problèmes venant surtout des filles mais aussi des garçons puisque son aura rassurante leur promet de garder leurs soucis secrets. »


Saendwich a écrit:
-  « elle lui délivre des informations parfois censées être discrètes tout en essayant de rester couverte. » => Je comprends le fond, mais tournure maladroite.

Modifié en : «  En tant que taupe elle lui délivre des informations confidentielles tout en essayant de ne pas se faire prendre. »


Saendwich a écrit:
En fait, après lecture de ton histoire, je pense qu’il faudrait que tu mentionnes Ernest.

Ajouté :
«  Les relations ne comptent pas pour elle, seuls les objectifs communs. L'exception reste Ernest son plus fidèle allié et aussi "sbire". Au départ elle ne se sentait pas responsable de son destin mais maintenant elle fait tout pour qu'il reste auprès d'elle, jamais elle ne lui dira qu'il compte énormément pour elle. Ciri peut user de ses charmes pour avoir ce qu'elle veut. »


Physique :

J'ai modifié car finalement je trouve mieux :v
« Ses incisives sortent et ses oreilles deviennent bien plus longues ce qui aussi lui permet d’entendre légèrement mieux. »

Et

Citation :
Sur le fond ça reste complet, mais il manque les classiques : démarche et voix.

« Sa voix est légère et douce comme un tissu de soie, elle envoûte ses ennemis et rassure ses alliés, tout comme sa démarche très mignonne mais pas vulgaire. Un pied devant l'autre elle laisse sa tresse se balader dans son dos et sa robe voler dans le vent. »

Et encore (là il faut la taille/poids de Ciri démone) :

« Ses jambes s’allongent et se courbent pour lui assurer une plus grande vitesse. Elle gagne en taille, un mètre soixante-quinze, mais son poids ne varie que très peu. »

Bon le reste j'ai pas quote car ... flemme, mais j'ai fais les modifications nécessaires o/ Vala Saendwich




[Antho - Zeke - Kaiga]
Fleurs : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeros MaeglinAntarès
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 24/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Sand Magic
Magie Secondaire: Demonic Sealing Magic
Progression:
400/1200  (400/1200)
Antarès

MessageSujet: Re: [FINIE] - Come to the blackwood circus, it's funny. Sam 6 Fév - 14:25

Je te valide comme démon à Tartaros avec 2 500EP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FINIE] - Come to the blackwood circus, it's funny.

Revenir en haut Aller en bas
 
[FINIE] - Come to the blackwood circus, it's funny.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Weepers circus
» The weepers circus
» Présentation : Peter Blackwood
» Alice S. Blackwood ► Taylor Swift
» Paris du Circus Maximus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Earthland's Origins :: Start Here :: Who Are You ? :: Présentations Validées-