Partagez | 
 

 Kneel Before the White Kaiser !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Akira K. EntonWhite Kaiser
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice God Slayer
Magie Secondaire: Ice Make
Progression:
0/1200  (0/1200)
White Kaiser

MessageSujet: Kneel Before the White Kaiser ! Dim 14 Fév - 5:03







Akira K. Enton




Nom : K. Enton

Prénom : Akira

Âge : 25 ans

Sexe : Masculin

Guilde : Crimson Throne, le rang A et dans l'idéal La Trinité


Surnom : White Kaiser


Behind the screen

Un pseudo :  Henri (c'est mon prénom pas mon pseudo, pour ceux qui n'aurait pas compris)

Un âge : 20 ans

Comment tu nous as connu ? Il porte bien des noms  :gilbert:, mais sur ce forum c'est le snob en armure dorée flashy

Le code du réglement ? Mais j'vais criser à force que ma blague soit ignorée @_@ [Siralidé]

Des commentaires ? C'est ici le forum de Kikoo?  aa

L'avatar que tu utilises ? Kaneki Ken/Tokyo Ghoul


Magie(s) ou Malédiction


Ice God Slayer :

"The only time when i lose, is when i die !"

Comme son nom l'indique, la magie de tueur de Dieu sert à, et bien, tuer des dieux oui. En l’occurrence, Akira est le God Slayer de glace, autrement dit, il maîtrise entièrement cet élément. Il se sert d'une glace sombre, aux reflets noirs, pour venir à bout de ses adversaires. Grâce à son entraînement et son affinité avec le froid, il ne craint pas ce dernier, possédant une résistance aux températures les plus basses, bien au-delà de n’importe quel quidam. Dans la limité du raisonnable, aucun être humain, fait de chair et de sang, n'étant capable de supporte des températures de moins de -200°C par exemple. A la différence de leurs lointains cousins éloignés, les God Slayer n'utilisent pas les caractéristiques propres aux dragons (probablement parce qu'un dieu et un dragon n'a rien à voir). Certes, leur attaque fétiche, le hurlement (oui ça fait moche en français) du dragon/dieu reste le même, mais leur panel de sort en commun s'arrête là. Si les Dragon Slayers ont recours aux griffes et autres, ailes, cornes, pour attaquer, le God Slayer utilise l'arsenal propre à son dieu, que ce soit des armes ou même une partie de son corps.

Comme tout Slayer qui se respecte, il est en mesure d'avaler littéralement l'élément auquel il est lié. Je m'explique, il peut aspirer l'essence d'un sort de glace ou même de la glace pure pour renforce ses attaques ou récupérer de l'énergie, ce qui est fort pratique en situation d'affrontement.

En plus des attaques propres aux God Slayer, l'Ice God Slayer possède une glace unique, inégalée, qu'il est seul à pouvoir contrôler et manipuler. Une glace sombre, aussi noire que la nuit, dévoilant le reflet de son adversaire avant le trépas de ce dernier. Une bruit court au sujet du God Slayer de glace, il arrive parfois que sa glace prenne des teintes rouges, il n'y a cependant aucune preuve concrète au sujet de cette hypothèse. Peut être que si vous l'affrontez un jour vous pourrez en jugez par vous même?    
Physique




"As long as i don't accept defeat, it's not, a fucking loss !"



Son visage, vous ne le verrez jamais intégralement, tout simplement parce que vous ne souhaitez pas le voir, croyez moi. Il y a des choses dans ce monde sur lesquelles le regard des hommes ne doit pas se poser. Un masque noir enveloppe presque la totalité de son visage, ne dévoilant que sa pupille gauche. Son œil bleu attirera votre attention, le contraste entre le masque sombre et la clarté bleuté de son œil est flagrante lorsqu'on le dévisage, à croire qu'il pourrait y avoir une certaine beauté morbide dans ce spectacle. Une chevelure aussi blanche que l'hiver recouvre ce visage masqué. Comme à son habitude, Akira dissimule son masque sous une capuche, noire de préférence, pour des raisons évidentes, un homme avec un masque noir n'inspire pas vraiment confiance, d'autant plus que son masque porte le motif d'un sourire, de quoi provoquer une certaine méfiance vis-à-vis des gens qu'il rencontre sur sa route.

La curiosité est un vilain défaut, mais c'est là le fardeau de l'humanité, vous souhaitez savoir ce que cache son masque, je me trompe ? Et bien je vais vous le dire, son masque cache tout ce qu'il déteste, tout ce qui l'a fait souffrir. Un œil vairon, mais pas de n'importe quelle couleur, un œil rouge, aussi sanglant que l'hémoglobine qui coule dans vos veines. Seul héritage qu'il a reçu de ses parents, disparus depuis son plus jeune âge. Ils l'ont abandonné, rejeté, comme tout ceux de son visage natal. Le monde le voyait comme un rejeton de démon, comme une créature vouait à être maléfique. Ils n'avaient ni entièrement tord, ni entièrement raison, barrez sa route et vous verrez le démon, courber l'échine, et il vous épargnera. Lorsqu'il était bien plus jeune, il a mutilé son visage pour essayer de cacher cette maudite marque qui lui a valu temps de problème. En plus de son œil, ce masque recouvre aussi les cicatrices qu'il s'est infligé à cette époque, car bien qu'il est essayé, il n'a pas réussi à faire disparaître son œil, il est toujours là, luisant comme une braise, un brasier consumant son visage petit à petit.  

Au-delà de tout cela, Akira est un jeune homme de 25 ans, de taille moyenne. Au niveau musculaire, il ne se distingue pas des autres. Mis à part la capuche qu'il arbore la plupart du temps, il n'a pas vraiment de style vestimentaire particulier, car après tout, les gens qu'il croise sont plus intrigué par son visage que par ses vêtements. Pourtant son regard n'est pas hostile ni dément. Au contraire, une certaine aura paisible se dégage de lui. Sa démarche nonchalante ne fait qu'appuyer le caractère insouciant qu'il aime se donner, car même s'il préfère contrôler ses émotions, il n'est pas bête au point de n'en laisser paraître aucune, tout simplement parce qu'il ne souhaite pas être vu comme un homme froid et distant, au niveau de l'image, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux.  Après la vie qu'il a mené, il garde maintenant son calme en toute circonstance, laissant paraître le moins de sentiment possible. Sa voix peut paraître acerbe, voir froide par moment mais jamais il ne va s'énerver. Son caractère impassible pourrait se révéler irritant pour certains, mais s'il fait cet effort, ce n'est pas par obligation ou par résolution, bien au contraire, la colère et la haine l'ont quitté il y a bien longtemps.


Psychologie




War does not determine who is right... Only who is left

La première chose qui vous vient à l'esprit lorsque vous croisez sa route, c'est l'indifférence, l'indifférence qu'il a vis-à-vis des gens qui l'entourent ou même du monde. Il n'accorde guère d’intérêt aux hommes ou à toute autre créature vivante. Il préfère laisser paraître cette impression, ce qui ne veut pas dire qu'il ignore totalement tout ce qui l'entoure, bien au contraire. Il aime garder une vision d'ensemble du monde dans lequel il vit. Une façon pour lui d'avoir un coup d'avance sur les événements à venir. Il ne supporte pas d'être pris au dépourvu, tout ce qui n'était prévu est pour lui une source d'embêtement, une perte de temps qu'il aurait préféré éviter. Pour lui, pour battre un homme, un démon ou même un dragon, il faut appendre à le connaître, sa manière de penser, sa nature, sa psychologie, plus que l'être lui-même, il faut se concentrer sur leur âme. « Connais ton ennemi et connais toi toi-même » Pour vaincre, il ne s'agit pas que de force brute, c'est avant tout une guerre psychologique, détruisez l'esprit de votre adversaire et vous verrez qu'il en souffrira plus qu'une vulgaire blessure. De même qu'on ne naît pas génie, Akira est parvenu à cette conclusion à force de vivre et d'observer le monde. C'est un constat simple, mais néanmoins efficace, rien n'est aussi douloureux que sentir notre âme lacérée, violée par un étranger.  


« Si vous êtes encerclé, complotez. Si vous êtes condamné, luttez ». D'une certaine manière, cette phrase représente l'état d'esprit d'Akira. Rien n'est jamais perdu dans une guerre. Lorsqu'un camp est en infériorité numérique, il suffit de faire des alliances, et ce, même si ce ne sont que des façades, des mensonges, des tromperies. Seul les résultats comptent. Et même dans les pires situations, quand tout semble perdu, ne jamais abandonner, lutter jusqu'au bout, jusqu'à la mort, la rage de vaincre peut parfois faire des miracles. Aucune victoire n'est acquise sans sacrifice. Même en contrôlant le cour d'une bataille, certains points peuvent nous échapper, pourtant, en sachant tourner une situation à son avantage, en s'appuyant sur ses propres pouvoirs, il y a toujours un moyen d'atteindre notre but. La chose que méprise le plus Akira sur cette terre : La défaite. Il ne supporte pas perdre. C'est pour cette raison qu'il préfère avoir un coup d'avance et qu'il est prêt à envisager toutes les possibilités pour gagner un affrontement. S'il a bien retenue une chose de son passé, c'est que pour survivre, les hommes sont prêt à tout, leur force se multiplie, leur rage de vaincre est insatiable. « Confrontez vos troupes à l'annihilation, elles survivront, plongez-les dans une situation désespérée et elles vivront. Quand l'homme est en danger, il sait lutter pour remporter la victoire. »  Plus que se battre pour un pays, une idéologie, une nation, se battre pour rester en vie, voilà la motivation qui habite chacun d'entre nous sur le champ de bataille, il suffit de réveiller cette peur de la mort enfouie au fond des hommes pour obtenir une armée terrifiante, prête à tout les massacres pour garder le droit de vivre. Le plus cocasse, c'est que même en ayant une vie misérable ils seront d'autant plus enclin à la poursuivre. Que ce soit de la bêtise ou du non sens, cela n'empêche pas Akira de l'utiliser à ses fins, car au final, ce qui compte dans la guerre, ce n'est pas seulement survivre, c'est la victoire. « Une armée victorieuse gagne avant de penser à combattre. Une armée vaincue commence à combattre avant d'envisager la victoire ».

Arrivé à ce point de la description, vous imaginez sûrement qu'il est un homme impitoyable, qui se contente d'observer le champ de bataille en hauteur, observant ainsi le va et vient des deux armées. Je vous arrête, détrompez-vous, si Akira aime garder un avantage en toute circonstance, cela ne veut pas dire pour autant qu'il ne se jettera pas lui-même dans la mêlée. Tout simplement pour deux raisons. La première, les hommes sont plus aptes à se battre et à donner le maximum lorsqu'un chef leur montre l’exemple, si ce dernier se terre dans un campement ou se contente d'observer, leur bravoure est entamé. Alors qu'au contraire s'il se joint à eux, et écrase les ennemis qui se dressent sur leur route, leur combativité et leur volonté de vaincre n'en sera que plus grande. La deuxième raison, c'est qu'il ne supporte pas de rester sans rien faire dans un affrontement, donc oui, c'est aussi par pur caprice qu'il se joint à la bataille, par désir de gloire, il n'a que faire des honneurs d'un stratège, il veut être à la fois le cerveau et le bras armé. Pourquoi se contenter d'une demi-gloire quand on peut l'obtenir intégralement ?

Akira est un homme manipulateur, capable de cerner rapidement la personnalité des personnes qu'il croise. Après avoir passé la majeure partie de son existence à observer minutieusement chaque détail, aussi infime soit-il. Il est dorénavant capable de comprendre les hommes. Certes, chaque être humain est unique, mais certains caractère sont propre aux hommes. Et avec un peu d'observation, il lui est facile de discerner le type de personne qu'il a en face de lui. Pour manipulé les hommes il ne suffit pas de quelque phrases mielleuses, si c'était réellement le cas, alors nous serions tous des manipulateurs. Non, je ne vous parle pas des hypocrites, je vous parle d'une personne capable de vous offrir ce que vous attendez d'elle. Un miroir en somme, vous aurez l'impression d'observer votre propre reflet, comme s'il était capable de sonder votre âme. Il vous dira ce que vous souhaitez entendre, jusqu'à vous possédez entièrement, et ce, jusqu'au jour où vous ne lui serez plus d'aucune utilité.

Son air calme et son impassibilité ne le rendent pas insensible pour autant, il pourra se montrer amical ou antipathique en fonction de son humeur. Akira a même un humour assez particulier, dans le sens où il apprécie particulièrement l'humour noir et le sarcasme, qu'il utilise parfois trop souvent. Un des seuls points de sa personnalité qu'il n'arrive pas à réprimer. Au fil du temps, il a appris à maîtriser ses sentiments, la colère, la haine, tout cela, il parvient à le dissimuler, pour une raison évidente, il veut donner une image de lui impassible, sans faille. Si Akira parvient à comprendre la personnalité des hommes, l'inverse est bien plus rare. Il laisse entrevoir rarement ses sentiments, à tel point que pour parvenir à le cerner, il vous faudra du temps et de la patience. Jusqu'à ce jour, il n'y a qu'une amie d'enfance qui le connaît assez bien pour pouvoir se vanter d'y être parvenue. Et ce, parce qu'elle l'accompagne depuis bien longtemps, il voit en elle la sœur qu'il n'a jamais eu, et c'est bien la seule personne à le comprendre au-delà du commun des mortels.

Vous l'aurez donc compris, en temps normal, son humeur est changeante, il ne montre jamais la même face de sa personnalité à deux personnes différentes. Tout d'abord parce qu'il cherche à leur offrir ce qu'elles souhaitent voir et non pas qui il est réellement, mais aussi par mesure préventive, pour éviter d'en dévoiler trop sur sa manière de pensée, d'agir. Un autre point important, vous vous demandez probablement comment un homme encapuchonné avec un masque aussi lugubre peut-il acquérir la confiance des autres ? Tout simplement parce qu'il est loin d'être idiot. Enlever son masque est inconcevable pour lui, que ce soit à cause de son passé ou bien des marques et des cicatrices qu'il en a gardé. Il est conscient que certaines personnes sont réticentes à l'idée de voir un tel masque, c'est pourquoi il porte en plus une capuche, pour pouvoir approcher les hommes trop faibles pour supporter la vue d'un tel masque, car on ne peut craindre ce qu'on ne voit pas. Sa voix étant loin d'être lugubre, il peut aussi l’utiliser à bon escient pour inspirer la confiance lors d'un premier contact.

Pour en finir avec le masque, et pour dissiper tout malentendu à ce sujet, Akira est loin d'être fou, certes, il a traversé un parcours chaotique, loin d'une enfance normale et il s'est approché plus d'une fois des abîmes sombres de la folie. Cependant, il n'est jamais tombé dans ce piège, au fil du temps, il a su garder la tête froide, maître de son esprit et de son corps. Et ce, pour une raison déjà évoquer au-dessus, s'il déteste perdre, il n'accepterait jamais de perdre contre lui-même. C'est impensable pour lui, voilà une des raisons pour laquelle il garde un esprit vide de tout doute. La haine mène à la folie, la folie mène au doute, et le doute mène à la défaite.  

Sur ce, vous allez sans doute me faire remarquer que je n'aborde pas énormément ses défauts, et bien dans l'idée, c'était fait exprès, et d'un point de vue logique, il serait normal de ne rien dire à ce sujet. Néanmoins, l'humanité n'a jamais été logique et elle ne le sera probablement jamais. Le plus gros défaut d'Akira, c'est son indifférence, d'un point de vue éthique, n'allez pas croire que je sois sénile au point de me répéter, ses actions sont « discutables ». Il ne prend pas la peine de différencier le bien du mal, pour une raison pratique mais aussi par ennui. D'après lui, il n'y a pas grand-chose qui différencie l'un de l'autre. Les motifs changent, les raisons aussi, mais au final, les deux ont le même but : Survivre, car dans ce bas-monde, tout ce qui importe, c'est de rester en vie. Que l'on se batte pour une soi-disant justice, pour une cause perdue ou pour soi-même, l’objectif est le même. L'ennui, voilà son pire Némésis. Après avoir combattu toute sa vie Akira est devenue fort, a développé son sens tactique et sa force brute. A tel point que les adversaires à sa hauteur sont rare, ne me faites pas dire ce que je n'ai jamais évoqué, alors certes, au fil des années il a gagné en expérience mais c'est loin d'être un Dieu vivant, il existe de nombreux mages dans le continent pouvant réaliser avec lui, mais il sort tout de même du lot, ce n'est pas n'importe quel pecnot que vous allez croiser au détour d'une ruelle. A gagner sans péril on triomphe sans gloire. Pour qu'il se batte il doit d'abord se motiver, il ne va pas affronter un adversaire plus faible, non pas par pitié ou par orgueil mais bien par fainéantise. A quoi bon se fatiguer pour rien ? Voilà ce à quoi il pense. Vous aurez beau le traiter de lâche ou utiliser tout autre injure qui vous viendra à l'esprit, il vous ignorera tout bonnement. Il ne lèvera pas le petit doigt malgré toutes vos railleries. Toutefois, si vous avez le malheur de l'attaquer, il se verra dans l'obligation de riposter, mais pas trop violemment tout de même. Pas question d'en faire trop. Et oui, le fléau du manque de motivation existe aussi en lui. Il en est rongé jusqu'à la moelle. Au-delà du rapport de force, si un travail l’abhorre, il ne le fera qu'à contre cœur dans le meilleur des cas, dans le pire des cas, il ne fera rien. Une image vaut toutes les explications du monde : Si un dragon venait à attaquer la ville où il se trouve, il va trouver le moyen de faire des blagues vaseuses au lieu de se battre. « Un dragon attaque la ville ? Oy, mais c'est galère ça, pas moyen que je me jette dans la gueule du dragon (notez ici l'humour du jeune homme), ça va prendre des heures sinon... » Oui effectivement, Akira est le parangon du « je-m’en-foutiste », si j'ose dire. S'il décide de passer aux choses sérieuses il peut se révéler être un redoutable adversaire, encore faut-il qu'il se décide à le faire…

Après toutes ces divagations, il serait de bon ton d'introduire les motivations de notre gaillard. Pour quelle raison va-t-il de l'avant ? Pourquoi déteste-t-il la défaite ? Pourquoi mener des combats sans but ? Et bien c'est à la fois simple et compliqué. Simple, pour la gloire, il se bat pour la gloire, pour être adulé, adoré, voir déifié. Compliqué, et bien parce qu'il souhaite être le dirigeant de Fiore, mais c'est un résumé bien trop avare en information que je vous dépeins ici. Cela va au-delà de la conception du roi. Il veut être un empereur, unifier Fiore sous une même bannière, être le seul chef à la tête de ce pays, rassembler les guildes sous son joug, former une armée d'élite, imbattable, inarrêtable. Conquérir et expandre son territoire, découvrir des terres éloignés, allez toujours plus loin, il veut former l'empire le plus grand qui n'ai jamais existé. Former un empire impérissable en somme, voilà son but. Et pour ce faire, il faut parvenir à faire naître dans le cœur des hommes, du peuple et des soldats, cet amour de la victoire, ce désir de s'étendre et de conquérir le monde, faisant ainsi resplendir la grandeur de leur nation. Pour qu'un roi soit à la fois craint et respecté, le peuple entier doit partager ses convictions. « La voie signifie qu'il faut amener le peuple à poursuivre le même but que ses chefs, afin qu'ils partagent la mort et la vie, sans crainte du danger. » Akira a soif de gloire et de connaissance. Et pour arriver à ces fins, tout les sacrifices sont permis. Rien n'est plus important pour lui que ce but. Bien sûr, son plus grand adversaire au cours de cette route est sa flegme, mais lorsqu'il y viendra à bout, alors plus rien ne pourra arrêter la marche du Kaiser Blanc.

Un autre aspect de son caractère doit toutefois être abordé, un détail me direz-vous. Ce qui n'est peut être pas faux. Il n'a jamais connu ses parents, ce qui laisse entendre qu'il n'a jamais su s'il avait un frère ou même une sœur. Cependant, il se trouve qu'une sœur existe, mais comment reconnaître un membre de sa famille alors qu'on ne l'a même jamais connu? Tout simplement parce qu'il y a certains détails qui ne trompent pas, qui ne peuvent être simplement dû aux fruits du hasard. Quel est donc la relation d'Akira vis-à-vis de sa sœur? Certes, sa famille l'a abandonné sans aucun remord, mais elle n'y était pour rien, peut être même a-t-elle subi le même sort que lui? Conscient de ne plus être le seul à porter cette malédiction. Il se montre extrêmement protecteur avec cette dernière, en voulant lui empêcher de partager le même sort que lui. Et peut être même, parce qu'elle est la seule personne capable de comprendre ce qu'il a traversé. Il est vrai que ce jeune homme n'est pas un exemple en terme d'effort et de volonté, mais tâchez d'éviter de vous en prendre à sa sœur, auquel cas vous comprendrez bien vite que sa flegme disparaît sur le champ dans ces cas de figures. Je vais être honnête avec vous, si vous souhaitez éviter le moindre faux pas, garder une certaine distance de sécurité, non pas entre vous et lui, mais entre elle et vous.



Histoire




"In this world, no one can be saved"
"I see humans, but not humanity"



Acte I : Born in Hell 

















Song:
 


Son histoire débuta dans un village perdu au plus profond d'une montagne. Le froid était le quotidien des habitants de cette région. La neige qui recouvrait ces montagnes ne fondait jamais, comme un hiver éternel, le peuple de ces montagnes ayant vécu toute leur vie sans partir visiter le monde, le froid et la caresse du vent étaient leur seul réconfort. C'est dans ce village abandonné des hommes du monde et des dieux, où vit le jour un jeune homme à la chevelure plus blanche que la neige elle-même. Ce garçon n'était pourtant pas comme les autres, son œil, sa pupille rougeoyait comme une braise. Les villageois prirent peur, ce garçon ne pouvait être que le rejeton d'un démon. Aucun être humain normal ne pouvait avoir des yeux rouges. Et même s'il n'en avait qu'un demi, c'était suffisant pour provoquer la panique. Les hommes craignent ce qu'ils ne comprennent pas, et par peur, ils sont capable des plus terribles atrocités. Ils ont abandonné le nouveau-né à la montagne, le laissant au main de leur gardien. S'il était réellement un démon, il survivrait, dans le cas contraire, il serait mort en martyr.

Personne au village n'est venu pour lui, il aurait dû mourir, seul, dans le froid et la neige de cette montagne inhospitalière. Ou du moins, c'est ce qui aurait été supposé lui arriver. La vie, il la doit à un vieil homme qui la recueilli, on ne sait presque rien sur cet individu, seulement qu'il était anciennement un mage. Alors que le commun des mortels semblaient avoir une peur sans nom de ce garçon, il n'en était rien pour ce vieillard. Il prit sous son aile le nouveau née et l'amena dans sa simple demeure, faite de bois, perché au plus haut sommet de cette montagne. Il l'a élevé pendant des années, sans rien demander en échange, sans même lui parler. Jusqu’au jour de son 12ème anniversaire.

Ce fut à cette date qu'il lui adressa la parole pour la première fois, le jeune garçon n'osait pas prendre les devants, et ce même s'il avait de nombreuses questions en tête, il se contentait d'observer les faits et gestes de son sauveur à longueur de journée. Et pourtant, après de longues années de mutisme, il lui adressa enfin la parole, lui posant une question simple, la plus évidente qui soit, il lui demanda son nom. Chose que le jeune homme ignorait, comment pouvait-il en être autrement? Il n'en avait jamais eu, il n'avait pas connu ses parents et c'était bien la dernière chose dont il se souciait, pourtant, c'était un point essentiel, point qui lui était sorti de la tête après ces années de silence. Il ouvrit la bouche, annonçant par la même son impossibilité de répondre à une telle question :

-Je n'en ai pas.

Après un moment de silence, le vieil homme lui répondit d'un ton interrogateur :

-Alors il semblerait que tu saches parler.

Le jeune garçon tapota ses oreilles pour lu faire comprendre qu'il avait seulement eu besoin de l'écouter parler pour apprendre, qu'il n'avait pas besoin de pratiquer, à force de l'entendre il avait petit à petit commencé à retenir les mots et les sons qui s'échappaient de la bouche du vieillard.  Un rictus se dessina sur le visage de l'homme. C'est à ce moment qu'il se demanda si ce dernier n'avait pas volontairement parler à voix haute, seul, et sans adresser la parole à quelqu'un en particulier. Quoi qu'il en soit, il n'était pas plus avancé au sujet de son nom.

-Bien, à première vue tu n'es pas un idiot. Avant tout, il conviendrai de te donner un nom, ce sera bien plus pratique pour communiquer avec toi à l'avenir. Et puis il vaut mieux pour toi que je ne m'adresse pas à toi en t'appelant « machin » je suppose.

Il lui répondit en faisant la moue, il n'y avait pas de quoi rire de sa situation, il n'avait pas choisi tout ce qui lui était arrivé. Il n'y pouvait rien si les villageois étaient des idiots. S'ils l'avaient abandonné à cause de leur peur de l'inconnue. L'homme qui l'a sauvé ne lui a jamais parlé directement de son passé, mais il l'a déjà évoqué à haute voix et c'est une des choses qu'il avait pris soin de ne pas oublier. Il méprisait la stupidité de ces hommes, c'était une chose qu'il allait garder au fond de lui.

-Akira.

Le susnommé sursauta. Il ne s’attendait pas à une réponse aussi rapide. Mais d'un autre côté, il devait admettre qu'avoir enfin un nom n'était pas une mauvaise chose, d'autant plus que ce dernier ne lui était pas déplaisant. Oui, Akira ferait l'affaire. Il hocha la tête, comme s'il cherchait à se convaincre des qualités sonores de sa nouvelle dénomination.

-Bien, maintenant que tu as un nom, nous allons pouvoir commencer.

Il était interloqué, voir intrigué. De quoi pouvait-il bien parler ? Il n'en avait aucune idée. Pas le moindre indice. Mais au vue de l'expression sérieuse qu'abordait le vieil homme, il était presque sûr que c'était quelque chose qu'il ne pouvait refuser. Peut être que le temps de rembourser sa dette auprès de son sauveur était venu ? Pas la peine de se poser plus de question sur le sujet pour le moment, il finirait bien par tout lui révéler en temps et en heure. Le vieil homme le dévisagea en haussant un sourcil :

-Tu n'es pas curieux ? Tu ne veux pas en savoir plus ?

-Les réponses que je cherche je les obtiens en vous observant, vous préparez quelque chose d'important, de plus, si vous n'en avez pas dit plus, c'est que vous n'avez pas l'intention de m'en parler pour le moment.

Le vieillard fut étonné d'entendre une telle réponse, il semblerait que ce jeune garçon n'allait pas cesser de le surprendre, il avait quelque chose de spécial, il pouvait le sentir, et il ne parlait pas seulement d'affinité avec la magie, mais aussi au niveau de son caractère. Il avait quelque chose en plus, il était prêt à parier là-dessus. Après l'avoir attentivement dévisagé de haut en bas, il se redressa en toussotant :

-Effectivement, tu en sauras plus demain. Pour le moment repose toi, la journée qui suit promet d'être rude.

Sur ces mots, Akira lui tourna les talons et prit la direction de sa chambre, le petit carré qui lui servait de chambre depuis tout ce temps ne l'importunait guère. Comme à son habitude, il fit les cent pas, essayant de remettre de l'ordre dans tout ce qu'il avait pu voir et apprendre. Son nouveau nom, la révélation du grand-père, sa réaction, il repassait en revue absolument tout, c'est grâce à ce rituel qu'il avait appris à parler, et c'est surtout grâce à lui qu'il avait aiguisé ses sens d'observateur. Il acheva ses réflexions face au miroir sans même s'en rendre compte. Il vit à cet instant la source de tout ses maux. Sa pupille droite, rougeoyante comme une flammèche au milieu de l'obscur clarté qui habitait cet endroit. Une colère sourde l'envahie, incontrôlable, violente et malsaine, accompagné d'une soif de sang insatiable, il voulait arracher et jeter au loin ce maudit œil qui ne luis servait à rien. Qui n'avait amené que son lot de souffrance depuis tout ce temps. Il se saisit d'un morceau de verre qui gisait par terre. Ce n'était pas son premier accès de colère au sujet de son œil. Il en avait eu d'autres auparavant, il s'était tailladé le visage et il était allé jusqu'à briser ce miroir. Et voilà qu'il sombrait à nouveau sous le coup de la haine, alimenté par ce maudit héritage. Armé de ce piteux bout de verre, il se taillada à nouveau le visage, encore et encore, sans même pouvoir se contrôler, il ne désirait qu'une seule chose, que cette maudite partie de son corps disparaisse à jamais. Et pourtant, il avait beau essayer, à chaque fois elle était toujours là, demeurant impassible, le fixant de plus belle. Il n'y arrivait pas, il avait déjà tout tenté, la seule chose qu'il y gagnait, c'était de nouvelles marques sur son visage. Rien ne d'autre n'avait d'effet. Il commençait à croire que c'était bel et bien une malédiction. Condamné à la garder jusqu'à la fin. Il n'avait pourtant pas l'intention de mourir, il était trop tôt pour ça, il lui restait encore des choses à découvrir, et surtout, il cherchait des réponses, et il irait jusqu’au bout du chemin pour les avoir. Il n'était donc pas question de mourir avant.

Un matin banal en montagne, le froid se mêlait à la caresse discrète du soleil. Mais après toutes ces années à vivre au sommet du monde, le froid n'était plus un problème pour Akira. Il en était venu à bout, à tel point que ce dernier ne le dérangeait nullement à présent. Et la brise matinale n'était pas suffisante pour entacher sa détermination à ce sujet. Son grand-père, il lui arrivait parfois de qualifier le vieil homme de la sorte, était parti depuis un moment déjà. Il lui restait une dernière chose à faire avant de débuter leur entraînement. En effet, il lui avait révélé dès son réveil qu'il avait l'intention de lui apprendre la magie, Akira avait du mal a cacher son enthousiasme au sujet de cet apprentissage. De nature curieuse, c'était le genre d’événement qu'il n'aurait raté pour rien au monde, d'autant plus que les mages sortaient du lot ici-bas, c'était évident. Si les hommes avaient peur de l'inconnu, il était logique qu'ils courbent l'échines face à des êtres disposants de pouvoirs aussi terrifiants qu’inexplicables. Et pour l'instant il ne pouvait rêver mieux, sortir du lot, voilà ce qu'il désirait au plus profond de son cœur. Exister avant tout. Être quelqu'un, avant d'aspirer à des rêves de grandeur, il lui fallait d'abord prouver au monde qu'il était capable d’espérer plus, à ses yeux, c'était essentiel.

Après une longue attente, il aperçut enfin son nouveau maître, jaillissant à l'horizon. Il fit une découverte cocasse par la même occasion. Ce dernier était accompagné, et pas par n'importe qui, par un autre jeune garçon. Il semblait avoir le même âge que lui. Intrigué par ce nouvel arrivant. Akira l'examina de haut en bas. Les deux jeunes gens devaient avoir la même taille, ce qui confirmait son intuition par rapport à son âge. L'inconnu avait une chevelure dorée, resplendissante, rappelant l'éclat du soleil. Mais ce qui attira le plus son attention, c'était les yeux bleus de l'individu, aussi froid que l'air qui les entoure, c’était l'impression qu'il avait en les dévisageant. D'autant plus que ces derniers lui donnaient l'impression qu'ils étaient capable de transpercer son âme, comme s'ils voyaient clair à travers lui. La première réaction qu'il eut vis-à-vis du mystérieux garçon, se fut la méfiance. Il se tenait sur ses gardes, quelque chose n'allait pas chez ce dernier, quelque chose le mettait mal à l'aise. Il ne saurait expliquer exactement quoi, peut être une sorte d'intuition. Lorsqu'ils furent à sa hauteur, sans même qu'il ai à le demander, le vieil homme prit la parole :

-C'est une jeune garçon du village, tout comme toi, il semble avoir quelques affinités avec la magie, vous vous entraînerez ensemble. Tâchez de bien vous entendre, je ne veux pas perdre mon temps à écouter de quelconques chamailleries enfantines, c'est bien clair ?

Les deux concernés hochèrent la tête en silence. Akira senti le poids du regard de l'inconnu peser sur lui, visiblement, c'était à son tour d'être analysé. Lors de ce premier entraînement, aucun des deux garçons n'adressa la parole à son camarade. Ils restèrent muets, se contentant d'obéir aux directives de leur vieux maître. Akira buvait les paroles de son maître avec avidité, il avait soif de connaissance et surtout en matière de magie, les rares légendes qu'il avait entendu à ce sujet, lorsque le vieillard divagué à voix haute, avait suffit à attiser sa curiosité au plus haut point. Maintenant qu'il avait la chance d'en apprendre plus par lui-même, rien d'autre n'importait plus à ses yeux.


Il fallut plusieurs jours aux deux jeunes hommes pour que l'un d'entre eux brisent enfin le silence. Ce fut l'autre garçon qui fit le premier pas. Il profita d'une des rares pauses accordées par leur mentor pour lui demander son nom. Après un long moment d’hésitation, ne sachant pas s'il devait répondre ou s'il fallait mieux qu'il garde le silence. Il prit enfin la décision de lui révéler cette information, d'autant plus que ce garçon l'intriguait, et pour en apprendre plus sur lui, autant lui parler directement.

-Akira, Akira c'est mon nom.

Il lui répondit par un grand sourire, un sourire chaleureux, comme il n'en avait jamais vu :

-Moi c'est Ezek !

Surpris par cette réaction joviale, il ne sut pas vraiment qui répondre, il resta muet, sans rien ajouter. Ezek en profita pour revenir à la charge.

-Alors comme ça tu vis avec notre maître ? C'est ton père ?

Akira secoua la tête :

-Non, pas du tout, je n'ai pas de parents. Pour éviter d'aborder le sujet, il enchaîna sur une nouvelle question. Et tu n'as pas peur de moi ? Je veux dire, mon œil, les gens ne l'aiment pas d'habitude.

Ezek eut l'air surpris, comme s'il venait à peine de remarquer sa pupille rougeoyante. Il fronça les sourcils pour une raison qui lui était inconnue.

-Je ne vois pas pourquoi je devrais avoir peur, il n'a rien de spécial. Tu parles peut être de tes blessures ?

Akira n'en revenait pas, soit il était complètement stupide, soit incroyablement naïf, quoi qu'il en soit, ce n'était pas pour lui déplaire. Après tout, travailler avec Ezek lui donner une occasion de mesurer son niveau, et si ce dernier avait peur de lui, il n'y aurait plus aucun intérêt. Alors ce n'était pas plus mal.

Il leur a fallu plusieurs mois avant de pouvoir espérer être capable d'utiliser un sort de glace. Leur maître étant un spécialiste de L'Ice Magic, il leur appris essentiellement des magies du même domaine. Il se souviendra toujours du premier sort qu'il a été capable de lancer, Ice Sword, un sort basique, qui consiste à créer une épée de glace. L'excitation qu'il ressenti à cet instant était telle qu'il n'aurait su comment la cacher. C'était là le premier pas vers son objectif, celui d'être enfin quelqu'un, maintenant qu'il avait appris les rudiments magiques, il était décidé à s'entraîner pour parfaire cet art. Au fil du temps le lien entre les deux garçons se resserra lentement, ils se considéraient enfin comme des camarades, voir des rivaux. Il y avait entre eux un esprit de compétition que rien n'aurait pu entacher. Chacun désirant prendre l'ascendant sur l'autre. C'est une des raisons qui a poussé Akira à se surpasser, à s'entraîner même lorsque leur maître n'était pas là, chaque soirs, chaque instants de libre, il le consacrait à la magie. Il ne voulait pas perdre contre Ezek, il ne l'aurait pas supporté. Ce dernier était loin d'être un adversaire facile. Les deux jeune gens étaient aussi doués l'un que l'autre. Si Ezek avait quelques lacunes en technique, il palliait ce défaut par la force brute. Au contraire, Akira s’appuyait non seulement sur sa technique, mais aussi sur sa ruse, plutôt que d'avoir recours à la force brute, tout les coups étaient permis d'après lui. Ce n'est qu'aux alentours de leur 16ème années que les deux garçons devinrent des mages aguerries, assez pour que leur maître leur fasse une révélation importante. Quelque chose qui allait changer leur futur. Ou plutôt, le déterminer.

Song:
 


Réunis à leur habitude au plus haut sommet de la montagne, face à l'horizon imbibé de nuages. Le vieil homme les fit arrêter leur démonstration de force brusquement. Après un moment à laisser son regard se perdre dans le lointain, mesurant chaque mots qu'il allait dire avec précaution. Il ouvrit enfin la bouche, laissant échapper une voix grave et néanmoins sérieuse. Les mots qu'il prononça résonnèrent au fond des esprits des deux jeunes hommes. Et ils resteront gravés dans celui d'Akira bien longtemps.

-Battez-vous jusqu'à la mort.

Aucun d'entre eux n'osa boucher, ni même lever le petit doigt. Ils étaient abasourdi par cette sentence. Akira était pris au dépourvu, il ne s'attendait pas à ce que de tels mots sortent de la bouche de son maître, ni maintenant ni  jamais. Il avait beau chercher il ne parvenait pas à comprendre. Pourquoi ? Pourquoi s'être donné tout ce mal si c'est pour en arriver là ? Pourquoi avoir passé autant d'année à les entraîner si c'est pour tout détruire ? Il n'y avait aucun sens. Il avait beau chercher il ne voyait aucune logique dans cette affirmation. Une phrase, voilà tout ce qu'il suffisait pour réduire à néant autant de travail et d'acharnement. Pas une de plus, juste ces quelques mots. C'était aussi simple que cela. Comme il s'y attendait, Ezek ne tarda pas à manifester son incompréhension à haute voix :

-Mais, pourquoi ? Je veux dire, c'est complètement stupide, insensé ! Pourquoi devrions-nous nous…

Il fut coupé par leur maître, qui l'interrompit d'une voix sèche :

-Parce qu'il en est ainsi !


Pris d'un accès de colère, Ezek éleva la voix, Akira resta silencieux, se contentant d'observer la scène en silence.

-Ce n'est pas une réponse vieillard sénile ! Je ne vais pas tuer mon camarade juste parce que tu me l'ordonne !

Le vieil homme lui lança un regard noir, à bien y repenser, jamais ils ne l'avaient vu en colère. Il lui répondit d'une voix grondante comme le tonnerre :

-Il me reste une dernière chose à vous enseignez, mais je ne peux l'apprendre qu'à une seule personne. C'est pourquoi je le ferai, je l'enseignerai au vainqueur de ce combat.

-C'est complètement débile ! Depuis quand vous ne pouvez enseigner votre savoir qu'à une seule personne ? C'est ridicule !

-Jeune effronté, sache que ce pouvoir que je veux vous léguer et un pouvoir immense, capable de renverser les dieux eux-même ! C'est pour cette raison qu'il ne peut être transmis qu'à une seule personne ! Il ne peut y avoir deux rois pour gouverner un pays ! Il en va de même ici !

Cette réponse fit naître le désir d'en apprendre plus sur ce mystérieux pouvoir chez le jeune garçon. La curiosité d'Akira était piquée à vif. Un pouvoir capable de rivaliser avec les dieux ? C'était exactement se dont il avait besoin pour se démarquer. Mais pour cela, il fallait tout d'abord venir à bout d'Ezek, il était sûr que ce dernier n'accepterai pas de combattre contre lui. Ezek était trop naïf, Akira l'a remarqué dès leur première rencontre. Cette naïveté pourrait causer sa perte. Certes, il pouvait aussi l'attaquer sans réfléchir et improviser le long de leur combat, néanmoins, cette solution n'était pas envisageable pour lui, tout simplement parce qu'elle prendrait bien trop de temps et qu'il était préférable d'en gagner. Surtout qu'éviter l'affrontement direct pouvait par la même occasion lui éviter un combat laborieux qui lui demanderai bien plus d'effort, le choix était donc vite fait pour lui.

Comme il s'y attendait, Ezek se tourna vers lui l'air grave, et lui fit une proposition :

-Je n'ai nullement l'envie de te combattre Akira, et encore moins de te tuer. Laissons ce vieux fou seul ici et partons, nous sommes largement capable à présent de nous améliorer par nous-même, sans avoir besoin de l'aide de ce taré !

Il était si prévisible. Ce genre de personne avait toujours la même réaction, ils préfèrent fuir leur problème plutôt que de l'affronter en face, que ce soit pour l'amitié ou pour sauver un camarade, ça n'en reste pas moins de la lâcheté. A quoi bon fuir maintenant ? Certains combats ne peuvent être évité, alors autant prendre sur soi et combattre, la fuite n'est jamais une bonne solution, repousser un problème ne fera qu’aggraver le futur. La décision d'Akira était déjà prise. Il s'avança lentement vers Ezek en tendant la main. Le visage de se dernier s'apaisa, la réaction d'Akira l'avait visiblement calmé. Il avança vers son camarade le sourire au lèvre.

-Je savais que tu…

Une phrase inachevé. Le sang répandu sur le sol blanc. Un regard d'incompréhension et d'horreur, avant de s'écrouler. Ezek rampait par terre, se tournant pour dévisager son assassin.

-Pourquoi ? Je pensais que nous étions ami… Je….

-Ce que je recherche, tu ne pourras jamais me l'offrir.

Sur ces mots, il détourna le regard, ne démontrant aucune expression. Il venait d'abattre le premier ami qu'il est jamais eu sans même montrer un quelconque regret, sans hésiter, sans sourciller. Il lui trancha l'abdomen de son épée de glace. Son premier ami, mort grâce à son premier sort. Quelle ironie. Akira avait tout planifié, la réaction d'Ezek, le fait qu'il baisse sa garde, qu'il ne s'attende pas à une telle attaque. Tout s'était déroulé comme prévu. Jusqu'à la fin, Ezek n'avait pas su faire preuve d'originalité, et c'est ce qui a causé sa perte. Voilà son plus gros problème, non pas un manque de force ou de volonté, tout simplement sa naïveté. Il était bien trop prévisible, et c'est pourquoi il gît à ses pieds à présent.

-Je n'en attendais pas moins de toi, Akira.

Son mentor ne semblait pas plus surpris qu'Ezek. A croire que lui aussi avait anticipé la réaction d'Akira. Chose qui déplaisait à ce dernier. Mais plus important, maintenant que son ancien camarade est mort, il allait pouvoir lui enseigner cet art secret capable de venir à bout des dieux. Et il devait admettre mourir d'impatience à l'idée d'en découvrir plus sur le sujet.

-Et donc, cette magie dont vous avez parlé ?


Un rictus effleura le visage du vieux magicien.

-Oui, une magie ancienne, très ancienne, nommée God Slayer. Il se trouve qu'un Slayer peut transmettre sa magie avant de mourir.

-Laissez moi deviner, vous êtes l'Ice god Slayer ? Je me trompe ?

-On ne peut décidément rien te cacher !

Akira laissa échapper un soupir, même un idiot l'aurait compris rendu à ce point. D'un autre côté, qu'il ne le soit pas l'aurait bien trop surpris. Alors autant s'estimer heureux de cette découverte, certes basique, mais néanmoins forte intéressante. Si cette magie était en mesure de le rendre plus fort, il n'en demandait pas plus. Maintenant qu'il était venu à bout de cette épreuve ; s'il pouvait réellement appeler ce qui venait de ce produire « épreuve »,pour lui c'était plus un jeu d'enfant qu'autre chose ; il se rapprochait de plus en plus de son but, il allait enfin devenir quelqu'un, tout ce qu'il lui fallait faire à présent, c'était achevé sa formation auprès de son maître.

L'apprentissage de cette magie dura presque aussi longtemps que la magie de base que son maître lui enseigna à ses débuts. Il acheva son apprentissage en atteignant la vingtaine. Son maître n'avait plus rien à lui enseigner selon ses dires. Et il se trouve que son élève avait effectivement fait d'incroyable progrès. Il était devenu bien plus fort. Sa maîtrise de l'Ice Magic n'avait pas à jalouser face à celle du vieil Ice Slayer.

Comme à leur habitude, ils se réunirent au même endroit, leur endroit rituel, celui qui leur servait de terrain d'entraînement. Akira remarqua toutefois un changement dans l'attitude de son maître, ce dernier était bien plus fébrile qu'à l’accoutumé, comme s'il était atteint d'une grave maladie. A en juger par son état, il ne lui donnait que quelques jours à vivres, toussant sans arrêt, et crachant parfois du sang, même s'il avait essayer de cacher ce détail à son élève, ce dernier ne s'était pas laissé duper. Après avoir craché, comme à son habitude depuis quelques jours, ses poumons, le vieil homme lui adressa la parole :

-Il me reste une dernière chose à t'enseigner Akira, et pour ce faire, tu vas devoir… Il tousse à nouveau. Tu vas devoir m'affronter. Voie ça comme un test. Si tu parviens à me vaincre, mes pouvoirs seront à toi. Dans le cas contraire, tu mourras ici, et il ne me restera pus qu'à trouver un dernier élève.

Bien évidement, Akira l'avait compris, le fait qu'il soit mourant, et la révélation qu'il lui avait fait au sujet de ce pouvoir, « il ne peut y en avoir qu'un », il s'attendait à devoir affronter et venir à bout de son maître un jour ou l'autre. C'était la dernière étape avant de pouvoir se considérer comme successeur de l'Ice god Slayer. Venir à bout de l'ancien. Chose qui ne devrait pas être insurmontable en voyant dans quel état il se trouve actuellement. Il est déjà aux portes de la mort. Ce n'est pourtant pas une raison pour foncer tête baissée, surtout que même mourant, ce vieil homme reste un puissant mage, il devait l'admettre, c'était celui qui lui avait tout appris, raison de plus d'être sur ses gardes. Il ne connaissait pas les tactiques de son maître, il ne l'avait jamais vu se battre réellement. Mais il était sûr d'une chose, il avait combattu et survécu à plusieurs affrontements. Il pouvait se contenter d'attendre et de rester sur la défensive, attendre le bon moment et attaquer son maître lorsqu'il agonise. D'un autre côté, il ne pouvait prédire de manière exacte quand la prochaine crise aura lieu, surtout en prenant en compte le fait qu'elles n'ont eu jusqu'à présent aucun facteur de temps commun, autant dire que cela relève de la chance plus que d'autre chose. Il y avait un autre point important, il ne voulait plus attendre, après toutes ces années passées à s'entraîner, il était finalement si proche de son but. Non, il n'attendrai pas une seconde de plus. Il allait battre ce vieil homme, et devenir le nouvel Ice God Slayer.

Décidé à en finir au plus vite, Akira ouvrit la danse. Même s'il avait l'intention d'engager le combat, cela ne voulait pas dire pour autant qu'il allait se contenter de foncer dans le tas comme un bourrin. Avant d'initier les hostilités, il devait commencer par réduire le champ d'action de son adversaire, il était malade, si en plus il lui réduisait ses mouvements, la probabilité qu'il parvienne à esquiver une attaque est presque nulle. Ce qui ne lui donnera plus qu'une seule solution, un sort défensif. Et si c'est le cas, il en profitera pour contourner sa garde.

-Ice Make : Floor !

Le sol enneigé gela sous ses pieds, sûr de sa stratégie il en profita pour continuer son assaut.

-Ice Make : Rose Garden !

Une marrée de roses de glaces fut précipité sur le vieil homme, de quoi l'obliger à utiliser une magie défensive, et par la même, bloquant son champ de vision. Comme il l'avait prévu, son maître se retrouva dans l'obligation d'avaler la glace qui déferla sur lui. Il avait retenu les explications de son maître au sujet de la magie des God Slayers, qui leur permettait d'avaler tout élément identique au leur. S'il avait utilisé un sort aussi large, ce n'est pas seulement pour l'obliger à se défendre, c'est surtout pour attirer son attention. Au même instant, juste après avoir lancé son sort, Akira bondit en l'air et se retrouva juste au-dessus de son maître lorsque ce dernier avala entièrement la glace se ruant vers lui. Il retomba en un éclair en matérialisant deux épées de glace, une dans chaque main.

-Ice Bringer !

Le vieil homme n'eut pas le temps de réagir, en temps normal, il aurait pu trouver la force d'esquiver, mais son corps l'abandonnait petit à petit, il ne parvint donc pas à esquiver l'attaque de son disciple. Le sang fut répandu une fois de plus sur cette neige. Son mentor s'écroula en arrière. Deux entailles sur le torse. Le sang ruisselant hors de son corps. Haletant, respirant à grand peine. Il trouva pourtant la force de sourire et de lui adresser ces derniers mots :

-Comme je l'avais prévu, tu t'es révélé être un disciple plus qu'excellent, tu as répondu à toutes mes attentes. Tu es très fort, et surtout, tu es loin d'être bête. Je te félicite jeune homme. Tu es le nouvel Ice God Slayer. Va, tu es libre de partir à présent. Tu ne me dois plus rien.


Ce furent les derniers mots de son mentor. Ses paupières se refermèrent une dernière fois. Sur ces mots, Akira se redressa, le regard perdu dans l'horizon. Maintenant qu'il avait acquis le pouvoir nécessaire pour se distinguer, il ne restait plus qu'à faire ses preuves. Il était prêt, le monde regorge d'adversaires plus terribles les uns que les autres, mais il en viendrait à bout. Il se mit en marche, se dirigeant vers  le flan de la montagne, il était temps de quitter ces lieux. En repensant à tout le travail qui l'attendait il laissa échapper un soupir. « Quel merdier, si seulement j'avais choisi de vivre une vie normale et tranquille j'aurai pu souffler un peu... ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira K. EntonWhite Kaiser
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice God Slayer
Magie Secondaire: Ice Make
Progression:
0/1200  (0/1200)
White Kaiser

MessageSujet: Re: Kneel Before the White Kaiser ! Dim 14 Fév - 5:18

Acte II :  The red girl and the lazy boy.








"I don't care who i have to fight, i'll win no matter what"


Song:
 


Pour quitter cette montagne, il devait d'abord passer par son ancien village, celui où il vit le jour, celui-la même qui le jeta dehors dès ses premières heures. Autant dire qu'il n'en gardait pas de bons souvenirs. Et pour être honnête, il n'en gardait aucun souvenir. Il en savait plus sur son passé grâce à ce que son mentor lui avait révélé, sans cela, il n'aurait été au courant de rien. Cela ne changeait guère l'opinion qu'il avait de ce village, il s'en moquait éperdument, qu'il y soit lié ou non n'y change absolument rien.

Il ne tarda pas à rejoindre le lieu où se trouvait le dit village, qui aurait pu être charmant s'il n'était pas entièrement en ruines. En effet, lorsqu'il arriva sur les lieux un spectacle désolant se présenta. Les maisons en bois étaient entièrement calcinées. A première vue, le village en ruines avaient été la proie d'un raid il y a quelques années déjà. Des squelettes gisaient ici et là, visiblement, quelqu'un n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait en venant ici. Et son intuition lui disait qu'il ou ils n'en avait pas finis avec leur recherche. D'autant plus que le bruit étouffé de quelques voix graves raisonnaient non loin de là. Comme à son habitude, elle s’avéra exacte. « Rien que pour une fois, j'aurai aimé me tromper... » Cet incident allait lui faire perdre beaucoup de temps, il pouvait en être sûr. Il se doutait bien que si les responsables de se massacre n'était pas parvenu à concrétiser leur recherche en ce lieu lors de leur première visite, tout indices, même ceux se présentant d'eux même « Décidément ce n'est pas mon jour. » étaient bon à prendre.

Deux hommes antipathiques se présentèrent à lui, enfin façon de parler, ils sont venu l’accoster sans même se présenter. Ils devaient avoir la trentaine, l'un d'eux, celui avec une chevelure noir de jais, cachait une cicatrice à son œil droit derrière une mèche dandinant sous les coups de vents. L'autre, les cheveux bruns, le dévisageait d'un air malsain de son regard aux reflets verdoyants. Il n'en fallut pas beaucoup pour qu'Akira comprenne qu'il avait affaire aux brutes de services, pas moyen de parler avec ce genre de personnes, elles ne sont bonnes qu'à foncer dans le tas et à obéir aux ordres, le parfait troufion de base.

-D'où tu viens gamin ? Tu es de ce village ?

Gamin ? Akira ne fit pas attention à cette remarque cinglante, quand à leur répondre, il n'en avait cure, mais d'un autre côté, garder le silence lui semblait être une mauvaise option, il n'avait pas envie de perdre son temps avec ces deux idiots.

-Écoutez, j'ai eu une mauvaise journée, je ne suis pas de ce village et j'aimerai bien rejoindre la vallée avant la tombée de la nuit. Alors si vous pouviez me lâcher…

C'était risqué, les brutes sont très peu réceptives face à l'humour. Mais il ne fit que leur dire la vérité, enfin, presque.

-Pour qui tu te prend petit ? Tu veux qu'on te règle ton compte ?

Et voilà, il s'y attendait, il ne pouvait nier que sa petite pique était la cause de cette réaction, c'était d'ailleurs plus que probable. D'un autre côté, cela ne l’enchantait pas le moins du monde. Il resta sur ses gardes, prêt à repousser les assauts qui n'allaient pas tarder à pleuvoir sur lui. Les deux hommes reculèrent d'un pas, ils allaient foncer d'un instant à l'autre, et ils n'allaient pas être déçu, Akira les attendait de pied ferme.

-Qu'est-ce qui se passe ici ?

Une voix féminine attira l'attention des trois hommes, le corps des deux brutes se raidit à la vue de la jeune femme, visiblement, elle devait être en haut de la hiérarchie par rapport à eux. Il se tourna donc en direction de la voix pour en savoir plus sur la nouvelle arrivante. Et il eut du mal à contenir sa surprise lorsqu'il la vit. Une femme aux longs cheveux violets. Certes, ce n'est pas banal, mais ce n'est pas ce qui attira le plus son attention. Non, c'est le regard de cette femme. Deux pupilles rougeoyantes le dévisageait. Des pupilles, comme celle qu'il porte à l’œil droit. Il était conscient au fond de lui qu'il ne pouvait être le seul être humain dans cette situation, mais rencontrer quelqu'un d'autre comme lui, ici et maintenant, c'était quelque chose qu'il n'aurait jamais pu imaginer, un schéma qui ne lui serai jamais venu à l'esprit. Pour la première fois de sa vie il était pris au dépourvu, il ne s'attendait pas le moins du monde à une telle rencontre. Heureusement pour lui, il ne tarda pas à reprendre ses esprits.

-Oh, quelle agréable surprise, qui es-tu ?

Elle lui adressa la parole, un sourire aux lèvres tout en s'approchant lentement. Il avait tout les sens aux aguets, c'était une manipulatrice, il en était sûr. Son sourire faux, la distance qu'elle essayait de combler entre eux, elle voulait le mettre en confiance, malheureusement pour elle, il avait déjà percé à jour son petit jeu.

-Juste un passant qui souhaite rejoindre la vallée.

Elle haussa un sourcil, visiblement peu convaincu par sa réponse, il n'y pouvait rien et il était hors de question de lui en dire plus sans qu'il n'en apprenne d'avantage sur ses motivations et sa venue dans cette montagne perdue au trou du cul du monde.

-Si tu étais dans les environs tu pourrais peut être nous venir en aide, nous cherchons quelqu'un, il habite ici depuis un moment déjà.

Akira ricana :

-Peut être, elle a un nom cette personne ?

La jeune femme hocha la tête :

-Bien sûr, il s'appelle Boréas Enton. C'est un très vieux mage, nous sommes à sa recherche depuis plusieurs années déjà.

Le vieil homme, il en était sûr à présent. Il est le seul mage présent dans les environs, ou plutôt, il l'était. Ce qui confirmait ses soupçons par rapport à ce vieillard. Il était persuadé qu'il appartenait anciennement à l'une des guildes de mages, probablement pas l'une dont il avait mentionnée le nom, il n'était pas assez imprudent pour commettre une telle erreur. Il semblerait toutefois qu'il ait vu juste.

-Il s’appelait. Il est mort.

Elle fut surprise par cette réponse brusque, sans tact. C'était l'occasion pour lui de rejoindre une guilde, et quoi de mieux pour s'imposer au sein de la société que rejoindre l'une des prestigieuses guildes de mages. La guilde de cette jeune femme ne semblait pas être l'une de ces stupides guildes idéalistes prônant la justice et la paix, choses qui l'ennuyaient plus que tout. Autant dire qu'elle pouvait se révéler très intéressante par la suite. D'un autre côté, il venait de prendre un pari risqué, il n'en savait guère plus sur la relation qu'entretenait la dite guilde et le vieux mage. C'était peut être un fugitif, ce qui expliquerait pourquoi ils avaient rasé un village en partant à sa recherche. Dans le cas contraire, il aurait du soucis à se faire, mais il était prêt à prendre le risque, parfois il faut être capable de tout miser.

-Intéressant. Elle le dévisagea fixement, étudiant sa réaction. Et c'est toi qui l'a tué je suppose ?

-Non je passais juste dans le coin et j'ai vu un vieux agonisant par terre, comme j'avais la flemme d'aller voir je l'ai laissé là où il était, je suppose qu'il est mort maintenant.

Un sourire effleura les lèvres de son interlocutrice :

-Je vois, tu ne manques pas d'humour au moins.

Sur ces mots elle lui tendit la main, et lui demanda d'un ton enjoué, comme si elle l'invitait à le suivre :

-Et si tu rejoignais notre guilde ?

Même s'il devait admettre que cette proposition l'arrangeait beaucoup, cela ne l'empêchait pas de la trouver tout aussi bizarre pour le coup. Ils venaient à peine de se rencontrer, et elle l'invitait ? Juste après qu'il lui ai annoncé la mort de l'homme qu'elle recherchait, soit elle avait l'intention de l'utiliser à ses fins, soit elle lui tendait un piège, dans tout les cas, ça ne lui disait rien qui vaille.

-C'est tout ? Pas même de nom n'y rien ? Si j'avais su que le recrutement dans les guildes se faisaient aussi vite, je n'aurai pas passé ma vie dans cette montagne miteuse !

Elle éclata de rire, il n'était pas entièrement sûr de ses talents d'humoriste, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas seulement à cause de ça qu'elle riait.

-C'est vrai, nous ne nous sommes pas présenté, excuse moi, j'ai oublié les bonnes manières. Je me présente, Lucy Wallet, mage de Crimson Throne.

Le nom de cette guilde ne lui disait rien, le vieux ne l'avait pas évoqué, ce qui n'était pas bête de sa part quand il y repensait.

-C'est bon, pas la peine d'en faire des masses, le nom suffisait. Akira.

Elle le dévisagea interloquée :

-Akira ? Seulement ?

-Ô rage, ô désespoir, je n'ai pas de nom de famille pompeux venant de la haute noblesse.

Elle laissa échapper un soupir, visiblement les blagues du jeune homme commençaient à la rendre indigeste, c'était mauvais, il valait mieux pour lui qu'il se contrôle un minimum, s'il ne voulait pas avoir d'ennui, et vu qu'ennui rime avec marée de problème, autant se tenir à carreau.

-Alors Akira, que dis-tu de rejoindre la guilde de Crimson Throne ?

-La vrai question est : Suis-je un mage ?

Elle approcha ses lèvres et lui murmura à l'oreille :

-Quelque chose me dit que oui, et je suis même sûre que tu n'es pas mauvais.

Visiblement il avait vu juste lors de sa première impression, elle était aussi douée que lui pour observer les gens. Il laissa échapper un soupir, était-il si prévisible ? Il préférait croire qu'au contraire, elle était très forte  pour cerner la personnalité des individus, mais d'un autre côté, il ne pouvait pas admettre qu'elle le soit plus que lui dans ce domaine. Cette situation avait le don de l'énerver. Quoi qu'il en soit, il n'avait nullement l'intention de refuser sa proposition et ce depuis le début, il avait juste voulu prendre quelques précautions avant de lui donner sa réponse.

-Pourquoi pas ? Je n'ai rien d'autre à faire de tout façon.


Song:
 


Le groupe, composé d'une dizaine d'hommes, était dirigé par Lucy. Il avait vu juste, elle était bel et bien à la tête de cette escouade. Ils s'étaient mis en route vers une ville nommée Frost, ils devaient trouver un port et un navire sur les lieux. Ou du moins, c'est ce que lui avait dit Lucy, il n'avait pas la moindre idée de là où il se trouvait auparavant, elle lui avait révélé le nom de cette région, « Iceberg » mais pas celui du village calciné, non pas que son passé l'intéressait à outre mesure. Le groupe fit une escale la nuit tombée, il n'était pas sûr de voyager dans ces contrées glacées pendant la nuit. Tomber dans une tempête polaire au milieu de l'obscurité doit être fort déplaisant pour le commun des mortels. Pour Akira, cela ne lui posait nullement problème, en raison de son entraînement dans le froid durant toutes ces années, mais pour les autres, rien n'était moins sûr. Et pour l'instant, il valait mieux ne pas aborder son passé ni ses pouvoirs. Il n'avait pas confiance en Lucy, pas assez pour lui révéler quoi que ce soit, pour le moment. Ce qui n'empêcha pas cette dernière de venir lui parler, le soir-même, au campement. Elle s’essaya à ses côtés alors qu'il se tenait près d'un des nombreux foyers allumés par les hommes de la guilde. Se réchauffer était le meilleur moyen pour éviter de quelconques soupçons vis-à-vis de sa magie.

-Alors comme ça tu n'as pas de parent ?

Akira haussa les sourcils :

-C'est si évident ?

Elle ne fit pas attention à son ton sarcastique et poursuivit :

-Je sais que tu ne me fais pas confiance mais… « Bravo, quelle perspicacité ! » Pourquoi avoir accepté si c'est le cas ? Tu n'as pas l'air bête, et même si tu as un humour plus que douteux, je pense que tu es même loin d'être un idiot.


-Je voulais rejoindre une guilde, j'ai mes raisons, je l'ai fait parce que c'était mon intention depuis le début.

Elle esquissa un sourire vicieux, chose qui ne lui inspira guère confiance :

-Alors tu es vraiment un mage !

Comment ? Se pourrait-il qu'elle soit parvenue à le tromper ? Impossible, il l'aurait découvert avant si elle lui avait menti à ce sujet. Ce ne pouvait pas être un simple coup de bluff, elle l'avait compris sans qu'il eut besoin de lui dire. Ou alors elle se jouait de lui ? Akira se mordit la lèvre inférieure, il n'aimait pas ça du tout, force est de constater qu'elle se débrouille bien, très bien même. Elle lui donna un coup d'épaule en riant :

-C'est bon ! Arrête de faire cette tête ! Je te taquine !

Akira lâcha un grognement, il n'y avait rien de drôle. Elle n'était pas obligée de faire cela, d'autant plus qu'ils n'étaient pas si proche. Il avait comme l'intuition qu'elle allait lui attirer des ennuis. Il avait une énorme envie de lâcher un juron, mais il se contrôla. Pas la peine de s'énerver pour un rien. Il s'était fait avoir comme un crétin, mais ça ne se reproduirait plus. Au contraire, elle pourrait même lui être utile, grâce à son aide, directe ou indirecte d'ailleurs, il allait pouvoir améliorer ses qualités d'analyste.

-Pourquoi as-tu autant de cicatrices sur le visage ? Vivre dans cette montagne est aussi dangereux que cela ?

Akira ricana :

-Pourquoi cette question, ces cicatrices te dégouttent ?

Un sourire malsain illumina le visage de Lucy, dans d'autres circonstances, il aurait pu être effrayant.

-Non, bien au contraire, j'étais juste curieuse.

Bien au contraire ? Quel genre de personne, et encore plus une femme, allait faire ce genre de remarque en voyant des cicatrices ? Akira en avait la confirmation à présent, elle était tout sauf normale. Mais bon, ce n'était pas une nouveauté pour lui, dès leur première rencontre il avait senti que cette femme était particulière. Il devait l'admettre, il n'avait pas souvent croisé la route de femmes ou de jeunes filles jusqu'à présent, il n'avait connu principalement que des hommes, d'une certaine manière, elle était donc la première. Le fait qu'il avance son caractère étrange pouvait n'être qu'une pure supposition, peut être qu'elle n'était pas la seule ainsi. Mais les lectures qu'il avait débusqué chez le vieil homme pendant son apprentissage de la magie l'avait amené à lire des ouvrages sur le monde et surtout, ce qui l'intéressait le plus, ses habitants. Il faut en convenir, parfois les livres ne sont que des recueils imagés et même exagérés, toutefois, ils n'en gardent pas moins une part de vérité, aussi infime soit-elle, les personnages présents dans ces livres ont tout de même des réflexes commun aux hommes, qu'il irait même jusqu'à qualifier de naturel. Mais Lucy, elle, n'avait aucune logique, aucun réflexe humain. Soit elle n'était pas humaine, chose dont il doutait fortement en prenant en compte le fait que mis à part ses yeux, elle était constitué comme tout le monde. Surtout qu'au niveau des yeux, il n'avait lui-même rien à dire.

-Tu ferais mieux de dormir, nous reprenons notre route demain matin.

Sur ces mots, elle se releva et disparut dans une des tentes. N'ayant plus rien à faire dehors, il prit la décision de suivre son conseil, surtout qu'une nouvelle journée fatigante l'attendait. Rien que d'y penser, c'était suffisant pour le démoraliser, mais il n'avait pas le choix s'il souhaitait un jour sortir de son trou, il devait les suivre. Et ce n'est pas en restant ici au milieu de nul part qu'il parviendra à exister.

Le petit groupe se remit en route le lendemain, dès les premières lueurs du jour. Ils reprirent leur progression d'une marche rapide, visiblement, il n'était pas le seul à vouloir quitter cet endroit. Il pouvait le comprendre, en plus d'être une étendu désertique blanche, se devait être un enfer glacial pour tout être humain normalement constitué. Seul un fou oserait s'attarder ici, raison de plus pour partir.

Le voyage se déroulait sans encombre, enfin, jusqu'à ce qu'un gêneur vienne faire son apparition, c'était trop beau pour être vrai en même temps. Cette contrée ne s'apparente pas vraiment aux verres pâturages qui peuvent fleurir sur le reste du continent et la traversé n'a rien d'une promenade de santé. Un Pigfoot, une sorte de créature humanoïde imposante, aussi laide que faire ce peu, qui s’apparentait plus à un tas de graisse sur patte qu'à autre chose, se rua sur Lucy sans crier gare, enfin façon de parler puisqu'il se jeta sur elle en poussant un grognement bestial. A croire que les cheveux violets attiraient l'attention de la faune locale. Peut être que cette couleur agressait leur sens ?

Dans cette situation, il aurait pu rester sans rien faire, c'est vrai. C'était le moment idéal pour en apprendre plus sur les pouvoirs de la jeune femme. Mais d'un autre côté, il allait rater une occasion de faire ses preuves, chose qui était assez déplaisante pour lui, maintenant qu'il s'apprêtait à rejoindre une guilde. Sans compter que son intervention pourrait l'aider à se rapprocher d'elle. Et si jamais il parvenait à se lier d'amitié avec Lucy, il avait l'intuition qu'elle pourrait lui être d'une grande utilité. Bon, ce serait un mensonge de dire que cela ne lui apporterait que de bons côtés, il allait probablement avoir son lots de prises de têtes en faisant ce choix, toutefois, il avait commencé à comprendre que dans la vie, tout n'est que problème, le seul choix que nous avons, c'est de choisir à quel problème nous allons faire face.

Contre une telle créature, qui n'utilise que la force brute, pas la peine pour lui d'établir un quelconque plan d'attaque, il suffisait de lancer un assaut rapide pour palier le manque de vitesse de son adversaire. Il s'interposa entre le Pigfoot et Lucy avant d'esquiver un coup lent du monstre. Même s'il était parvenu à l'éviter, il avait le sentiment qu'une telle attaque ne lui ferait pas que du bien si elle parvenait à le toucher. Pour ne pas lui laisser le temps de réagir, il bondit sur elle et lui trancha la gorge avec une faux de glace noire :

-Ice Reaper !

La pauvre bête s'écroula en arrière de tout son poids, faisant trembler le sol lorsqu'elle retomba lourdement. Lucy lui lança un regard interloqué, visiblement, elle ne s'attendait pas à ce genre de réaction de sa part. Il était donc parvenue à la surprendre, et c'était plus que suffisant pour lui faire plaisir. Elle le remercia rapidement avant de reprendre la route.

La suite du voyage se déroula sans encombre, et après de jours de marches, ils finirent par atteindre le village de Frost. Un village de pêcheur à première vue, c'était l'impression qui se dégageait de ce lieu lorsqu'il l'observait. Des bateaux de pêche étaient amarrés ici et là, côtoyant des maisons en bois, comme celle de son village. Les quais, construits avec la même matière que leur battisse, formait un cercle au centre du village. Il n'y avait pas de doute, cet endroit subsistait à ses besoin essentiellement grâce à la pêche. En s'approchant de la côté, la température avait augmentée, maintenant quelques arbres verdoyants parvenait à fleurir le long du village.

Lucy se dirigea d'un pas rapide en direction des quais, nettement moins enclin à observer les environs que lui. Les hommes de la compagnie emboîtèrent son pas et il dut faire de même pour ne pas se retrouver laissé en arrière. Le groupe monta à bord d'un bateau, plus grand que la plupart de ceux présent sur les lieux, probablement un bateau de transport et non pas un bateau de pêche. Dès que tout le groupe fut à bord, le capitaine largua les amarre. Visiblement, elle n'avait nullement l'intention de rester ici plus longtemps. Ce qui n'était pas pour le déplaire en somme. Il était curieux de découvrir les autres régions qui pouvaient peupler cette terre. Il voulait en savoir plus et pour étancher cette soif, il fit cette fois-ci le premier pas en allant trouver Lucy sur le pont.

-Où allons-nous ?

Sans même tourner le regard vers lui, elle répondit d'une voix molle :

-L'est de Fiore, une fois arrivé sur place, nous irons vers la forêt d'Aéa, c'est là que se trouve la guilde.

Pas besoin d'être un expert pour se rendre compte que quelque chose n'allait pas.

-Un problème ?

Elle répondit avec un soupir las :

-Le voyage va être long, TROP long. Elle tourna la tête vers lui avant de le dévisager un instant et de s'écrier. J'ai une idée, pourquoi ne pas me montrer ce dont tu es capable ?

Akira l'observa d'un air surpris, il ne s'attendait pas à une telle proposition. D'autant plus qu'elle allait lui permettre d'en savoir plus sur Lucy. Chose non négligeable à ses yeux.

-C'est bon, pas la peine de me regarder comme ça, maintenant que tu m'as montré tes pouvoirs il n'y a aucun problème ? Je me trompe ?


Elle avait vu juste, d'un autre côté, il était persuadé qu'elle savait depuis le début qu'il était le successeur de Boréas. Question de point de vue et d'analyse. Si ce qu'il pensait d'elle était juste, elle est plus que capable d'avoir ce raisonnement.

-En effet, on commence quand ?

Un sourire illumina son visage, non pas un sourire malsain ou faux, mais un vrai sourire. Est-ce possible ? Elle souriait vraiment ?

-Demain matin, pas la peine d'attendre, du temps, nous allons en avoir plus qu'il n'en faut !



Song:
 

Comme convenu, ils se sont retrouvés sur le pont du navire le lendemain. Non pas pour observer les vagues ou le magnifique paysage arctique qui s'offrait à eux, mais bel et bien pour s'entraîner à la magie, si ce qu'elle disait est vrai, il aurait le loisir d'admirer le paysage une autre fois, pour le moment, il devait se concentrer sur son futur adversaire, ou plutôt, partenaire d’entraînement serait plus adapté. Il était curieux à l'idée de découvrir quel pouvoir magique elle allait utiliser contre lui.

Akira partait avec un handicap pour ce combat, elle connaissait sa magie, chose qui n'était pas réciproque, il ne pouvait pas se contenter d'engager les hostilités, il lui manquait des informations, il n'en savait pas assez pour attaquer le premier. Même si rester sur la défensive pouvait se révéler dangereux, c'était plus prudent que de foncer aveuglément vers un danger qu'il n'a pas pu estimer. Pour le moment, il allait se contenter d'attendre et d'observer.

Après être resté un moment à se toiser du regard, Lucy prit les devants, elle fit apparaître sur le pont une multitude de cristaux. Elle en profita pour se dissimuler, ces derniers renvoyant des reflets de sa personne dans des directions opposées, la retrouver n'allait pas être évident. Après une telle manœuvre, sa fenêtre de possibilité était bien réduite. Il n'avait pas beaucoup d'option, soit il brisait les cristaux d'un coup, soit il allait devoir deviner où elle se cachait, aucun des cas ne l’enchantait. De toute façon, elle ne lui en laissa pas le loisir, elle attaqua de suite, sans lui laisser le temps de réfléchir à la situation.

-Crystal Needle !

Des épines jaillirent des différents cristaux présent, convergeant toute sur un même point, Akira. Au même moment, il venait de prendre une décision, il esquiva les épines mortelles en bondissant sur le mat, voyant qu'une nouvelle salve était sur le point d'arrivée, il escalada ce dernier aussi vite que possible avant de bondir en arrière, se jetant par la même occasion dans le vide. Il eut ainsi une vision d'ensemble du champ de bataille. A présent, il était sûr de toucher tout les cristaux.

-Ice Storm !

En prenant une bouffée d'air, il lança plusieurs salves de hurlement du Dieu de la glace à la suite, néanmoins, elles avaient une force d'impact réduite, mais c'était en accord avec son plan, il avait pour but de venir à bout de ces cristaux sans endommager le navire, un coup puissant aurait certes fait l'affaire, mais il n'avait nullement l'envie de poursuivre la route à la nage. Cette attaque obligea Lucy à bondir en arrière pour éviter d'être touchée. Akira retomba sur elle en poursuivant son assaut, Lucy, se retrouvant à présent sur la défensive, fit apparaître un mur de cristal pour bloquer l'attaque qu'il allait engager contre elle.

-Crystal Shield !

Il exécuta une roulade en retombant pour donner de l'impulsion à son prochain coup, il avait l’intention de briser son bouclier, ce qui l'obligerait à riposter, il n'aurait ensuite qu'à éviter le coup grâce à son joker et porter un coup à son adversaire. Elle ne s'attendra pas à ce qu'il esquive en plein air.

-God of Ice Heel !

D'un coup de pied, il fit voler en éclat la protection de Lucy, qui riposta sur le champ. Des piques jaillirent des éclats du bouclier qu'elle avait formé, avant de se précipiter vers lui.

-Crystal Shelter !

Un sourire effleura les lèvres d'Akira, tout se déroulait comme prévu. En refroidissant l'air sous ses pieds, il pu créer une légère surface de glace, suffisante pour se projeter en avant et éviter la contre attaque de Lucy. Il se retrouva derrière elle, il enchaîna avec une attaque, qu'elle n'eut pas le temps de contrer.

-Ice Jail.


Une fine couche de glace enveloppa le corps de Lucy, bloquant ainsi ses mouvements, Elle ne s'attendait pas à un ce que le combat tourne en sa défaveur. Il se redressa avant de la libérer de son emprise. Elle s'approcha de lui, toujours avec le même sourire :

-Décidément, tu es bien plus doué que je ne le pensais.

Cette remarque fit plaisir à Akira, il ne pouvait le nier, un tel compliment ne se refusait pas. Ce n'est qu'après avoir achevé le combat qu'il remarqua la présence de plusieurs regards, visiblement, les mages du groupe n'avait pas raté cette occasion pour venir jeter un coup d’œil. Ils semblaient tous surpris par le résultat de cet affrontement, ils ne s'attendait probablement pas à ce que leur chef se fasse battre par un inconnu. D'un autre côté, il avait apprécié ce combat, elle était doué, et non pas seulement en terme de magie, elle avait une bonne stratégie d'attaque, chose qu'il manque cruellement aux mages ou aux hommes en général. Affronter un adversaire de ce niveau était une chose qu'il ne refuserait pas à l'avenir si elle lui proposait une revanche. Chose qui ne tarda pas. Au cours de leur voyage maritime, ils ne manquèrent pas une occasion de s'exercer, chacun ayant une rage de vaincre décuplé jour après jour, comme si aucun d'entre eux n'était capable d'accepter une défaite. Ces affrontements, en plus d'avoir aiguisé les sens d'Akira en combat, l'avait aussi rapproché d'avantage de Lucy, petit à petit, il commençait à lui faire confiance. Chose assez incroyable pour qu'il soit bon de le soulever. Lorsqu'ils arrivèrent enfin à destination, il fut presque triste de devoir quitter le navire, ces combats quotidiens allaient lui manquer. C'est grâce à ce voyage que leur relation fit un grand pas en avant et qu'ils se rapprochèrent. C'est ainsi que  la légende des démons écarlates vit le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira K. EntonWhite Kaiser
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice God Slayer
Magie Secondaire: Ice Make
Progression:
0/1200  (0/1200)
White Kaiser

MessageSujet: Re: Kneel Before the White Kaiser ! Dim 14 Fév - 5:23

Acte III : Born for War







"We were all born to fight. So fight until the end !"


Song:
 

Une fois au sein de la guilde Crimson Throne, le but d'Akira était simple, monter en grade, aussi vite que possible.  C'est le seul et unique moment tout au long de son existence où il prendra la décision d'être aussi actif, il ne s'investira jamais plus autant une fois son objectif atteint. Il s'était lié d'amitié avec Lucy, et au fil des missions, les deux jeunes gens étaient de plus en plus proches, lui la voyait comme une sœur, alors qu'elle le considérait comme un ami avec un sens aussi aiguisé que les siens. Dès son arrivée il accepta les missions coup sur coup, sans relâche, en mettant son ingéniosité à profit, il les accomplissait toutes avec l'aide de Lucy. Il ne tarda pas à se faire remarquer au sein de la guilde, et ce duo se fit connaître petit à petit sur le continent, surnommé par leurs ennemis « Crimson Devils », leur arrivée sur un champ de bataille était un mauvais présage, ce duo de stratège était capable de renverser le cour d'une bataille, non pas grâce à leur force brute, mais bien en s'appuyant sur leur sens tactique. Les affrontements étaient pour eux une partie d'échec qu'ils ne perdaient jamais, tout simplement parce qu'ils avaient toujours plusieurs coups d'avance, ils ne manœuvraient pas seulement leurs alliés, mais aussi les troupes ennemis, les amenant là où ils souhaitaient que l'affrontement se déroule. Ces victoires, Akira n'en était pas le seul responsable, c'est surtout avec l'aide de Lucy qu'ils parvenaient à vaincre, aussi intelligent qu'il puisse être, aucun homme n'est en mesure de prévoir tout les mouvements d'une armée, mais assemblez deux stratèges aussi bon l'un que l'autre et vous obtenez une multitude de probabilités. A eux deux, ils étaient capable d’envisager un panel de réaction plus large. C'est pour cette raison, qu'ils n'étaient presque jamais pris au dépourvu et qu'aucune victoire ne semblait leur échapper. Presque, car leur talent fut soumis à rude épreuve lors d'une bataille spécifique. Celle où Akira se distingua au sein de la guilde, où sa réputation allait enfin prendre l'ambleur qu'il attendait d'elle.

Une mission condamné, sans espoir, avec des chances de victoire proche du néant. Un petit détachement de la guilde avait pour objectif d’infiltrer un camp de la coalition Lumen et de libérer des prisonniers de guerre de l'alliance écarlate. Ils ont échoué, la coalition s'attendait à leur venue, d'autant plus que leur infériorité numérique s'avéra être un handicap de taille. Crimson Throne fit parvenir un denier ordre de mission concernant cette opération. La dernière chance, une dernière tentative de libérer ces hommes, au risque de se voir infligé de plus lourdes pertes, il n'y aurait pas d'autres unités de secours. Ceux qui était prêt à accepter une telle mission, le faisait en connaissance de cause, plus personne ne viendra pour eux. Tout les membres de la guilde assez sein d'esprit n’osèrent pas partir au casse pipe, il faut dire aussi que cette quête semblait désespérée. Seul deux personnes étaient prêtes à courir le risque, deux inconscients ou deux fous, selon les versions. Un nouveau venu, qui avait rapidement fait ses preuves, Akira K. Enton, le nouvel Ice God Slayer. Ainsi que Lucy, la démone aux cheveux d'améthystes.







Jungle d'Azerim, début des opérations, 6 heures du matin.







La jungle offrait un abris sûr à Akira et sa comparse. Les arbres et la flore locale étant assez dense, trouver un abris ne s'était pas révélé bien compliqué. Ils se tenaient sur l'une des branches d'un arbre feuillu, à l’abri de regards. Dans ce conditions, ils pouvaient avoir une vision d'ensemble du camp de la coalition situé quelques mètre plus bas. La position du campement avait été choisi avec soin, ce qui était plus que prévisible en concevant l'échec de la première tentative de secours de la guilde. Dans une grande clairière, les tentes étaient disposées en cercle, en son centre, se tenaient assis par terre un groupe d'hommes pieds et points liés. Une dizaine tout au plus. Ce qui correspondait avec les rapports de mission, 5 prisonniers de bases, les autre devaient faire partis de la compagnie chargé de les libérer. « Quelle réussite ! Si ces idiots n'avaient pas échoué je ne serai pas ici à me faire bouffer par les moustiques tout en risquant ma peau ! »

Akira ne voyait aucune faille dans leur défense, des mages postés en vigies aux quatre coins du camps, sans compter les 8 autres en faction tout autour des prisonniers. Ils n'étaient clairement pas en supériorité numérique pour le coup. Cela faisait maintenant trois jours qu'ils observaient le campement, leur tour de garde, leur ronde, tout était calculé pour n'offrir aucune fenêtre d'intervention. Il y a avait toujours plus d'une quinzaine d'homme au minimum en faction. Que ce soit pendant la journée ou même à la tombée de la nuit. Ils n'étaient pas bête, c'est déjà ça, ce qui explique peut être l'échec de la mission antérieure. D'un autre côté, il était persuadé qu'aucun soldat de rang élevé se trouvait sur les lieux, si c'était le cas, la surveillance n'aurait pas été aussi rigide, sans compter que le fait qu'ils soient coincés en ces lieux sans avoir encore pris la décision de transporter les captifs en lieu sûr trahissait l'attente des hommes présents, soit ils attendaient des ordres, soit la venue d'un haut gradé. Ou alors ils étaient trop confiant, se sentant en sécurité dans leur royaume au Sud de Fiore. Depuis son arrivée à la guilde, Akira n'avait eu de cesse de dévorer les livres de la bibliothèque, étudiant la géographie du continent et surtout les rapports de force entre les différentes faction. En ce moment même ils étaient au cœur d'un territoire ennemi, ce qui était loin d'être suffisant pour entamer sa soif de victoire, d'autant plus qu'après avoir effectué un tel voyage, il n'avait nullement l'intention de repartir les mains vides.

Ils n'avaient pas beaucoup d'options, a vrai dire les plans qu'il avait en tête pour l'instant relevait plus de la chance qu'autre chose, or, il ne pouvait pas confier la réussite de cette mission à la chance, tout simplement parce qu'ils n'auront pas d'autres tentatives. Mais surtout, parce que perdre était pour lui inconcevable. Il lui fallait choisir le plan le plus sûr, celui avec le plus de chance d'aboutir avant de tenter quoi que ce soit.

-J'ai une idée. Murmura-t-il à l'intention de sa partenaire.

Celle-ci ce retourna vers lui, curieuse d'en savoir plus au sujet de son plan.

-Il nous faut une diversion ou nous n'aurons aucune chance de nous approcher du camp, mais une diversion indirecte, c'est bien trop dangereux que l'un d'entre nous s'en charge, autrement dit nous allons utiliser cette jungle. Poursuivit-il

-J'imagine que tu as déjà une idée au sujet de la diversion.

Akira hocha la tête :

-Nous allons utilise des Pachytas, il suffit de les énerver et de les conduire jusqu'au campement, l'agitation provoqué par ces créatures nous donnera une fenêtre d'action courte mais plus que suffisante.


-Tu as un plan pour couvrir notre fuite ? Je pourrais brûler leur tante, mais je doute que cela suffise à entraver leur mouvement.

En effet, c'était une bonne idée, mais loin d'être suffisante. Il observa furtivement les alentours. Une idée lui vint à l'esprit lorsqu'il posa les yeux sur un dénivelé. Oui, c'était l'endroit parfait pour utiliser ses pouvoirs, il pouvait utiliser sa magie pour ralentir et peut être même stopper leur avancé, ce qui leur donnerait du temps. Et du temps, dieu sait qu'ils en avaient besoin. Il pointa du doigt sa découverte :

-Là-bas, il suffit de fuir dans cette direction, je m'occuperai du reste.

Elle lui répondit par un sourire :

-Oui, ça pourrait marcher.

Bien sûr que oui, et ce n'était pas une hypothèse, il en était persuadé, son plan n'avait aucune faille, il avait étudié tout les angles possibles et imaginables avant de le mettre en place. Une diversion indirecte pour provoquer la panique sans s'exposer, attisait cette panique grâce au feu et finir par une fuite en forçant leurs poursuivants à les suivre sur un terrain qui leur sera défavorable. Maintenant il ne restait plus qu'à mettre ce plan en marche. Il était risqué certes, mais Akira était sûr de sa réussite.

-Une dernière chose, une fois sur place, interdiction d'utiliser la magie, nous devons être aussi rapide que discret, cette dernière nous exposerait. Il faudra l'utiliser seulement en dernier recours.


Akira se positionna aussi proche que possible du camp, à l’extrémité de la clairière, là où il pouvait se tenir caché grâce au couvert des buissons. Tandis que Lucy se dirigea vers un groupe de Pachytas bien trop occupé à récolter des aliments  pour remarquer la présence de la magicienne. Elle était chargé d'envoyer un projectile de cristal sur l'une des ouvrières pour enflammer leur colère, ces dernières n'auront d'autres choix que de chercher le coupable dans le camp de la coalition.

Lucy lui lança un regard complice, attendant son signal, il était prêt, d'une minute à l'autre, les rouages de la machine infernale se mettraient en place et plus rien ne pourra l’enrayer. A partir de cet instant, plus de minutes de répits, il faudra agir vite et bien. Akira lui fit un léger signe de la tête, au même moment, Lucy lança son attaque.

Le silence. Le calme. Une aura paisible baignait l'atmosphère de cette jungle.
Un bourdonnement, suivit par plusieurs autres. Un grondement sourd.
Une marée verte s’abattit impitoyablement sur le camp, s’attaquant à tout être vivant présent sur les lieux, à partir de cet instant, tout ne fut plus que réaction en chaîne.
Le chaos. Des gardes abandonnant leur poste, des éclairs magiques volants dans les airs, des projectiles décimant par dizaine l'armée d'insectes responsable de cette situation. Mais plus il en tombait, plus leur assaut s'intensifiaient. Les rangs furent brisés, certains ont fui pour sauver leur vie, d'autres plus courageux, luttèrent pour repousser l'envahisseur.

Profitant du chaos provoqué par cette attaque surprise, Akira se jeta, insouciant, dans la marée d'insectes, se dirigeant vers le centre du campement, ignorant au possible les écorchures qui recouvraient peu à peu tout son corps. Il libéra les prisonniers uns à uns, aussi vite que possible, faisant passé le mot pour qu'ils le suivent tous. Une fois son travail accompli il se releva brusquement et bondit littéralement hors de ce nuage mortel, suivit de près par le reste des hommes fraîchement libérés. Il vit au même moment le feu se propager entre les tantes, Lucy avait  réussi sa mission elle aussi. Il était toutefois trop tôt pour souffler, les gardes ne tarderaient pas à découvrir la disparition des prisonniers, il fallait partir, tout de suite. Il partit en direction du dénivelé, faisant signe aux autres de le suivre, Lucy fit rapidement son apparition, rejoignant le groupe de fuyard.

L'alerte fut lancé, comme il s'y attendait, cette diversion n'allait pas les empêcher de remarquer leur supercherie bien longtemps. Ils descendirent le dénivelé un à un. Akira tituba, manquant de tomber par terre face la première. Il avait sous-estimé l'impact de ces écorchures sur son corps. Leurs poursuivants se mirent rapidement en route, s'engageant sur leurs pas. Un dernier effort, il ne lui restait plus qu'un dernier effort à faire. Il était si près du but, il ne pouvait pas tombait maintenant, il refusait de perdre alors qu'il était plus que jamais proche de remporter la victoire. Il se redressa de tout son long, prit une grosse bouffé d'inspiration, avant de tout relâcher sous la forme d'un jet de glace sur le long du dénivelé.

-Ice God Scream !

Si tôt son attaque lancée, il se remit en route aussi vite que ses jambes le permettaient. Il puisa dans ses derniers retranchement pour courir et échapper à ses poursuivants, qui venaient de comprendre bien trop tard sa manœuvre. Cette attaque ne leur était pas adressé, il avait utilisé le hurlement du dieu des glaces pour geler le sol, et ainsi provoquer la chute de toute personne s'engageant à leur poursuite.  


Une fois hors de porté de leur attaque, il ne lança plus aucun regard en arrière, se contentant de courir tout droit, suivant péniblement le groupe dirigé à présent par Lucy. Ils ne firent une rapide pause qu'après avoir bien distancé le campement et leurs poursuivants. Akira en profita pour s'allonger par terre et souffler. Il n'en pouvait plus, ces écorchures étaient de véritables fardeaux. Ils mirent à profit cette halte pour soigner et penser leur blessure.

-Je n'en crois pas, nous sommes en vie. Je ne sais pas qui a eu ce plan complètement cinglé, mais je lui en doit une pour nous avoir libéré, je ne pensais pas que la guilde enverrait à nouveau des secours.

Leur fit part un des hommes en éclatant de rire. Lucy pointa du doigt Akira avec un sourire amusé :

-C'était son idée. Je te félicite, pour être honnête je ne pensais pas que ton plan allait fonctionner.

Akira, toujours étendu par terre poussa un grognement contrarié.

-Merci pour le soutien ! Mes plans n'échouent jamais, tu devrais le savoir depuis le temps.

-Tes plans cinglés tu veux dire, non ? Je commence à croire que tu es complètement fou ! C'est peut être pour ça que je t'aime bien.

Il répondit d'un ton sarcastique :

-Moque toi autant que tu veux, en attendant, c'est grâce à mes plans « cinglés » que nous sommes toujours en vie.

Et il avait raison, la mission était une réussite, le voyage de retour se déroula sans encombre. Cette mission de sauvetage, pourtant vouée à l'échec, ils venaient de l'accomplir. Certes, ils en avaient garder quelques blessures légères, mais tout ce qui comptait pour Akira, c'était le résultat. Grâce à cette mission suicide, le duo des « Scarlet Devils » gagna encore en importance au sein de la guilde. Ils s'imposaient petit à petit comme un atout, le joker de Crimson Throne, le duo des causes perdues .C'était aussi sous ce surnom ironique qu'ils étaient connus parmi les membres de la guilde. C'est grâce à la réussite de cette mission impossible qu'Akira put participer à l'opération « Blue Ash ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira K. EntonWhite Kaiser
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice God Slayer
Magie Secondaire: Ice Make
Progression:
0/1200  (0/1200)
White Kaiser

MessageSujet: Re: Kneel Before the White Kaiser ! Dim 14 Fév - 5:28

Acte IV : Blue Ash









"A wound that kill ordinary person, i won't loose to it. I can't allow myself to be ordinary !"


Song:
 



L'opération Blue Ash, première situation de combat réelle pour Akira. Il ne s’agissait pas là d'une mission classique, il n'était pas question d'abattre une cible isolé ou même de sauver des prisonniers de guerre. Un groupe armée se dirigeait vers la Forêt d'Aéa, bastion de la guilde Crimson Throne, en empruntant la vallée du Cocyte. Ils n'étaient qu'une bande de pilleur sans foi ni loi et s'il n'était pas en train de marcher sur la guilde en ce moment même, ils n'auraient pas été une source d'ennui. Bien que la présence de magicien dans le groupe n'est pas été constaté, cette possibilité n’était pas exclure. Cette petite armée formait d'une cinquantaine d'hommes étaient composées principalement de soldats tout à fait ordinaire. Si individuellement ils ne représentaient pas une menace directe, en groupe, ils pouvaient se montrer bien plus gênant.  D'autant plus que la guilde n'avait nullement l'intention d'envoyer tout ses effectifs pour enrayer leur marche. Une vingtaine d'homme allait être mobilisé pour régler ce léger problème. Ce détachement allait être déployé sous la direction d'Akira, ainsi que de Lucy, sa partenaire de combat. Shar Gringeld, membre de la trinité et donc à la tête de Crimson Throne, fit appel à lui, il lui avait donné carte blanche pour s'occuper de cette affaire. Il pouvait diriger ce groupe comme bon le souhaitait, tout ce qui importait, c'était de vaincre ces idiots et de mettre un terme définitif à ce problème.

Akira était penché sur la carte de la vallée quelques heures avant le départ, il étudiait avec attention la géographie des lieux, une forêt avec un fleuve la traversant en son centre. Voilà qui pouvait être intéressant, s'il parvenait à trouver un guet, il pourrait l'utiliser à son avantage. Il se releva avec un rictus sur les lèvres, il était prêt. Cette bataille, il allait la gagner, comme toute celle d'avant. Son regard se posa sur le coin du bureau, parsemé de cartes et de livres en tout genre. Sur le rebord de la table, un masque noir sinistre l'attendait, un sourire béant, malsain, prêt à dévorer son visage.

Il avait passé une commande pour ce masque avant le début de la mission. Maintenant qu'il gagnait petit à petit en importance, il souhaitait cacher non seulement son œil rouge, mais aussi les cicatrices qui jonchaient  sa figure. Héritage d'un passé bien lointain à présent. S'il souhaitait inspirer autre chose que la pitié, il lui fallait porter un masque, il éviterait ainsi les préjugés que peuvent avoir les hommes, et par la même occasion, il pourra apporter la crainte à ses adversaires. Le convoi n'allait pas tarder à partir. Il attrapa le masque, observant une dernière fois son visage dans un miroir, sa pupille écarlate le dévisageait une dernière fois, les souvenirs de son passé revinrent le hanter, il l'avait tant haït, tant exécré. Elle était la source de tout ses malheurs, mais maintenant, elle allait disparaître, dévorer par cette masse sombre, impatiente à l'idée de consumer son portrait. A présent, il ne se contentait plus de survivre et d'exister. Il allait devenir le dirigeant de ce continent, remportant combat sur combat, affrontement sur affrontement, guerre sur guerre. Il ira même jusqu’à traverser les étendues bordant le territoire de Fiore pour expandre son Empire par delà les océans. L'empereur, voilà ce qu'il souhaitait devenir, le Kaiser de Fiore.

Lucy déboula dans sa chambre sans crier gare. Elle s'arrêta en le voyant, surprise, avant de le harceler de reproche :

-Tu ne vas tout de même pas porter cette chose ?

Lui dit-elle en désignant du doigt le masque qu'il venait d'enfiler.

-Et pourquoi pas ? Et puis qu'est-ce que ça peut te faire ? Je ne me rappelle pas avoir demandé ton avis !


-Je te le donne quand même, et pour moi c'est non !

Un rire méprisant s'empara d'Akira :

-Vraiment ? Et ma reine a-t-elle d'autres exigences ? Je ne voudrais surtout pas vous froissez votre altesse.

-Ne commence pas avec ce ton sarcastique ! Je suis sérieuse !

Akira poussa un soupir, quand elle commençait à se plaindre, elle devenait inarrêtable, pas même un dragon enragé n'aurait pu espérer avoir le dernier mot avec elle. Dans ce genre de situation, tout ce qui lui restait à faire, c'était de l'ignorer tout bonnement et tout simplement. Chose pour laquelle il ne se fit pas prier. Il fit donc mine de se préparer, sans même écouter le flot de remontrances qui l'assaillaient.

Lucy, voyant que ses reproches n'avaient aucun effet, le foudroya du regard. Le fait qu'il se mette à l'ignorer ne lui plaisait guère. De toute façon, elle n'avait pas vraiment le temps pour cela, si elle avait fait tout ce chemin, c'était surtout pour venir le prévenir de leur départ imminent.

Akira ne tarda pas à sortir de sa chambre, suivis de près par Lucy. Il traversa le long couloir peuplé de dortoir avant de rejoindre l’escalier dominant le centre du manoir. Il le descendit quatre à quatre, pressé d'en finir plus que pressé d'y être. Il avait peaufiné sa stratégie depuis plusieurs jours, il allait en finir avec cette mission, ce n'était pas même une possibilité, mais bien une certitude. Après avoir dévalé les escaliers, il traversa l'immense âtre le séparant de la sortie du manoir avant de se glisser à l'extérieur.

En traversant le pas de la porte, son chemin croisa celui d'un autre inconnue, une figure légèrement plus petite que lui traversa la porte massive au même moment. Une armure sombre, imposante, finement ornée, recouvrait le corps du pauvre homme. Akira ne comprenait pas l'utilité de porter quelque chose d'aussi lourd en maîtrisant une magie bien plus efficace que n'importe quelle arme. D'autant plus qu'elle n'était bonne qu'à ralentir son utilisateur, ce qui facilitait le travail à des gens comme lui, friand de réduire au possible les mouvements adverses. Alors si l'idiot en question le faisait pour lui, il n'allait pas se plaindre. Quoi qu'il en soit, il ne s'attarda pas plus que cela sur le physique de la personne, d'autant plus qu'un casque recouvrait son visage, ce qui rendait ardue son travail d'observateur. S'il voulait en savoir plus, il lui faudrait s'arrêter et dévisager en profondeur ce heaume noir de jais empêchant de distinguer de quelconques traits physiques. Ce qui allait avoir pour conséquence de le ralentir mais aussi de dévoiler son propre masque plus en détail, autant dire que le jeu n'en valait pas la chandelle. Ce qui attira le plus son attention, c'était l'aura froide qui emmenait de ce sombre individu, aussi glaciale que son enfance sur Iceberg, voilà qui lui évoquait certains souvenirs de son passé. Un mage friand de magie de glace probablement, chose qui aurait pu l'intriguer en temps normal, or, il avait mieux à faire en ce moment même. Un affrontement qui allait déterminer son futur. Une chose qu'il ne raterait pour rien au monde. Il s'éloigna donc d'un pas rapide, sans même lancer une regard en arrière.






Opération Blue Ash, Vallée du Cocyte, 15 heures








L'unité Blue Ash, du même nom que l'opération, se retrouva à la frontière entre la forêt d'Aléa et la  vallée du Cocyte. Après avoir passé en revu les mages sur le point de l'accompagner, il se prépara à mettre sa stratégie en marche. Ne connaissant pas le niveau d'intelligence de ses camarades, il souhaitait établir les groupes en avance, par prévision, ce qui éviterait une perte de temps avant le début des affrontements. Il avait séparé le groupe en 5 unités bien distinctes, chacune ayant un rôle précis dans la bataille :


-Shock Squad : Composé des unités les plus mobiles du groupe, maîtrisant toute sorte de magie capable d'améliorer leur vitesse, leur rôle était l'assaut rapide, attaquer tout en se retirant immédiatement, pour ainsi harceler les unités adverses sous un flot d'attaque.

-Front Line : Les unités d'attaque basique, le gros des troupes, composés des mages spécialisés dans le combat à courte ou moyenne portée. Ils devaient prendre le relais une fois l'assaut du Shock Squad lancé.

-The Artillery : Les unités d'attaque à distance, formés de mages maîtrisant des sorts offensifs pouvant être lancé depuis l'arrière garde, autrement dit, à longue distance, de manière à soutenir l'assaut de la Front Line, tout en affaiblissant le gros des troupes sous une pluie de projectiles magiques répétés.

-The Hunters : L'unité agissant dans l'ombre, seul les assassins du groupe peuvent en faire partie, leur rôle principale était d'affaiblir leur adversaire, en les prenant à rêveur ou sur les flancs, et ainsi causer la panique dans les rangs de leur petite armée. Ils avaient aussi pour but d'observer et d'informer Akira au sujet des déplacements de l'armée adverse. Mages spécialisés dans l'évasion et la discrétion, ils peuvent attaquer et se replier en une fraction de seconde, si le Shock Squad se base sur sa vitesse pour venir à bout de leurs adversaires, les Hunters utilisent l'effet de surprise pour frapper.

-Castle : Ce dernier groupe voit le jour grâce aux mages avec les compétences les plus utilitaires du groupe. Ils ont pour rôle de protéger la Front Line, ainsi que l'Artillery si cette dernière se retrouve trop exposé. De plus, elle doit aussi se charger d'entraver les mouvements de l'adversaire au possible, que ce soit grâce à des diversions où au terrain lui-même.


[Hors Sujet : Si jamais il y en a parmi vous susceptible d'apprécier les stratégies militaires, sachez que ce groupe est inspiré de la composition d'une armée réelle, Shock Squad : La Cavalerie, charge de la cavalarie soutenue par l'artillerie lourde (Artillery), visant à affaiblir l'armée adverse. Front Line : Unité d'infanterie, prend le relais une fois la charge de la cavalerie lancée pour mener l'assaut , cette dernière n'abandonne toutefois pas le combat et soutiens l'infanterie. The Hunters : Éclaireur, leur rôle est d'observer les mouvements de l'armée adverses, de neutraliser leurs éclaireurs s'ils en ont, et d'attaquer ensuite par les flancs. Castle : Unité de Logistique, médecin ou soldat spécialisé dans la communication, ils doivent venir en aide au gros des troupes, que ce soit en les soignant ou en transmettant les directives des généraux présents sur le champ de bataille ou de tout autre gradé susceptible de faire passer des ordres.]

Spoiler:
 



Akira avait soigneusement tout préparé, il préférait planifier une bataille à l'avance, dans une guerre, il n'y a pas la place pour le hasard et l'improvisation. Tout mouvement doit être réfléchie et longuement médité, le fait qu'un plan n'est jamais parfait, qu'il puisse échouer, ne doit en aucun cas venir entacher cette manière de penser. Bien au contraire, c'est en envisageant toutes les possibilités qu'un stratège est capable de prendre le dessus et d'enchaîner avec une autre tactique, aussi longtemps que son adversaire parviendra à briser ses idées. La guerre est en somme un jeu d'échec, c'est celui qui parviendra à place le dernier coup qui remportera la victoire. Les échecs sont une succession d’anticipation, il en va de même de la stratégie d'Akira, qui consiste à anticiper les mouvements de son adversaire, pour pouvoir le contrer et ainsi le manier à la baguette. Il ne suffit pas d'être le plus fort pour vaincre dans une guerre, contrôler le champ de bataille, et vous remporterez la victoire.

En arrivant dans la vallée du Cocyte, il était prêt à mettre en œuvre le plan qu'il avait imaginé pour l'occasion. Un membre de l'unité Hunter l'informait régulièrement au sujet des déplacements des troupes ennemis. D'ici quelques heures, ils n'allaient pas tarder à franchir le fleuve qui traversait de tout son long la vallée. Il n'attendait plus que ce moment, qu'ils fassent l'erreur de traverser ce guet. L'eau n'était pas bien profonde à ce niveau, elle n'arrivait qu'à mi-hauteur d'un homme de taille moyenne. Néanmoins, c'était plus que suffisant pour que son plan fonctionne.

Il utilisa à bon escient les sapins parsemant la bordure du fleuve. Le gros du groupe se tenait avec lui sous le couvert des arbres, tandis que le Shock Squad attendait le signal dans la forêt face à eux. Les Hunters quand à eux, veillaient à bien observer les mouvements adverses, au moindre changement, il devait en informer Akira sur l'heure pour qu'il puisse ainsi prendre les mesures nécessaires. Il avait séparé leur unité en deux pour faciliter la manœuvre des Shock mais aussi pour induire en erreur les troupes ennemis. En plaçant la Front Line et le Shock Sqaud à deux endroits différents, il était en mesure d'attirer l'attention de l'adversaire loin du gros du groupe une fois que les Shock auront lancé leur assaut. La Front Line pourra ensuite charger dans la direction opposé, provoquant par la même occasion la panique dans les rangs ennemis.

Les Hunters avaient vus juste, quelques heures plus tard, l'avant garde des troupes ennemis se présenta au loin, marchant d'un pas rapide sur le chemin de terre longeant la forêt. Il prit un moment pour observer en détail les hommes marchand droit sur eux. Des hommes musclés, portant des épées et des lances, des hommes d'armes en sommes. A en juger par leur visage crispé, marqué par les affrontements, ils rentraient dans le rang des brutes épaisses, ce qui n'était pas pour le déplaire, ce genre d'homme peut aisément céder à la panique lorsque tout lui échappe et que rien ne se déroule comme prévu, autrement dit, ils allaient faciliter l’exécution de son plan. Ils avaient le regard vif, les sens aux aguets, ils s'attendaient à une attaque, d'un autre côté, le contraire aurait été étonnant, surtout après avoir traversé un territoire qui ne leur appartenait pas. Et ils n'allaient pas être déçu.

Akira se retourna vers ses hommes, leur faisant signe de se tenir prêt. Il lança par la même occasion un rapide coup d’œil en direction de Lucy. Elle fixait l'armée en marche d'un air impassible, une expression grave sur le visage, autrement dit, elle aussi était prête. Il lui avait déjà exposé tout son plan au cours de leur voyage jusqu'à la vallée. Elle savait ce qu'elle avait à faire et il lui faisait confiance, plus qu'aucun des membres de ce groupe. Ils avaient beau faire partie de la même guilde, et même s'il attendait beaucoup de leur part, il ne les connaissait pas assez, pas autant que la jeune femme. Il savait ce dont elle était capable, il savait qu'elle ne le décevrait pas, tout comme lui ne l'a jamais déçu.

Song:
 

La petite armée traversa le guet lentement, l'eau ralentissant considérable leur mouvement. Ils avaient les sens plus aiguisé que jamais, Akira le remarqua en observant l'agitation palpable qui courrait à travers leur rang. Et c'était compréhensible, ils étaient sur le point de traverser un fleuve, en territoire ennemi, sans aucune connaissance des lieux. C'est là tout l'art de la guerre, le premier arrivée sur le champ de bataille peut préparer le terrain et tout mettre en place à son aise, alors que celui qui arrive en dernier est contraint de subir les assauts de son adversaire, fatiguant et épuisant ses troupes. Il faut savoir attirer l'ennemi, pour ainsi être celui qui va diriger la danse. De même qu'il faut éviter les obstacles, de peur de mettre son armée en position de faiblesse par rapport à son adversaire, ce n'est pas par hasard qu'il les a conduit près de cette rivière. Il aurait très bien pu tendre une embuscade et attaquer directement l'arrière garde de l'ennemi, mais ce n'était pas la meilleure des stratégie pour cette occasion. Il fallait leur contraindre de traverser et de tourner le dos au fleuve. Pour empêcher leur armée de se déplacer au maximum. Pour lui, le vainqueur d'une bataille se joue avant même qu'elle ne commence, en l’occurrence, elle est déjà gagnée.

Une fois que le gros des troupes eut finis de traverser le fleuve, ne laissant ainsi que l'arrière garde pataugeant encore dans l'eau, il fit signe aux troupe Shock de lancer leur assaut. Les mages bondirent hors de leur cachette, se jetant furieusement sur leurs adversaires, leurs frappes étaient rapides et précises et il n'en attendait pas moins d'eux. Leur assaut laissait croire que leur armée devait faire face à une tempête d'éclair jaillissant des arbres. La panique provoqué par l'attaque se dissipa petit à petit dans les rangs, les hommes d'abord surpris par cette assaut éclair, tentait maintenant de contre attaquer. Sans leur laissé une minute de répits, il fit signe aux troupes de la Front Line de passer à l'offensive.  Les concernés s'exécutèrent immédiatement, chargeant impitoyablement le flanc de l'armée, qui avait tourné par réflexe en direction de la forêt d'où ils subissaient l'assaut des Shock. Cette nouvelle attaqua provoqua une nouvelle vague de panique dans l'armée adverse, accompagné rapidement par un chaos de cris et de hurlement. Voilà ce qu'il espérait, semer la discorde dans leur rang, sans chef, sans ordre, une armée tombe d'elle-même. Toutefois, il n'était pas encore satisfait, et il n'avait pas remporté la victoire à proprement parlé. Il ordonna aux Artillery d'agir à leur tour suivis par l'unité Castle, qui se mit en route pour soutenir la Front Line au combat. Il observa le champ de bataille une dernière fois, d'un air sûr, avant de se jeter dans la mêlée à son tour.

Les hommes en déroute ne purent résister bien longtemps à l'assaut coordonnée des mages de Crimson Throne, d'autant plus que l'unité Hunters formé par Akira venait de se joindre au combat, achevant les fuyards qui espéraient avoir la vie sauve, tout en assaillant l'arrière garde encore piégé dans l'eau.  Ces derniers tentaient tant bien que mal de se replier, mais c'était sans compter l'intervention du jeune mage à la chevelure d'hiver. Il s'approcha de la surface aqueuse et d'un geste de la main, gela la partie du fleuve où se trouvait les soldats ennemis, les piégeant ainsi dans cette prison de glace et les condamnant par la même occasion à une mort certaine.

-Achevez les tous, ne les laissez pas fuir, ils ne nous poseront ainsi plus de problème à l'avenir.

C’était le dernier ordre qu'il avait à donner, la bataille était gagnée, le désordre régnait à présent dans l'armée adverse. Ceux qui n'étaient pas encore mort se retournait pour fuir dans la direction opposée. Ils ont cependant trouvé sur leur route une jeune femme au longs cheveux mauves. Derrière elle, la route était barré par un immense mure de cristal resplendissant. Ce spectacle fut la dernière chose qu'ils ont eu la chance de voir.

Une fois toute l'armée décimé, le groupe de mage se réunit à nouveau, aucune victime n'était à déplorer lors de ce combat, certains mages étaient plus blessés que d'autres, mais aucun d'entre eux n'avait de blessures assez graves pour que sa vie soit en danger. Ces derniers le félicitèrent pour cette victoire, il accueilli ces acclamations avec un large sourire derrière son masque. Après tout, il avait gagné, une fois de plus.

Lucy s'approcha de lui et s'appuya sur son épaule :

-Il faut croire que j'avais raison lors de notre première rencontre, tu te débrouille très bien.

Akira ne put s'empêcher de rétorquer avec un léger rire :

-Tu en doutais encore ?

Elle le repoussa avec un grand sourire :

- Ne fais pas le malin, sans moi tu ne serai pas arrivée aussi loin !

-Tu m'as aidé ? Depuis quand ?

Elle se jeta sur lui, le frappant et le traitant de tout les noms, visiblement, elle n'avait pas apprécié sa petite boutade. D'un autre côté, il devait admettre que sa rencontre avec Lucy avait été bénéfique. Elle l'avait aidé à s'améliorer, que ce soit aussi bien au niveau magique que tactique. Et puis, même s'il ne l'avait jamais admis, il la considérait comme sa seule amie, et surtout, la seule personne digne de confiance avec laquelle il est prêt à se battre.

De retour à la guilde, la nouvelle se rependit comme une traînée de poudre, l'histoire du jeune stratège qui est parvenu à vaincu une armée deux fois plus nombreuses en nombre. A partir de ce jour, les légendes au sujet d'Akira ne firent que croître, sa réputation traversa même les frontières de la guilde, et les histoires au sujet du Kaiser Blanc, ne tardèrent pas à arriver aux oreilles des autres guildes de mages. Amis comme ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira K. EntonWhite Kaiser
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice God Slayer
Magie Secondaire: Ice Make
Progression:
0/1200  (0/1200)
White Kaiser

MessageSujet: Re: Kneel Before the White Kaiser ! Dim 14 Fév - 5:34

Epilogue : The White Kaiser








"So you're worried about this fight being boring? Let's SPICE IT UP for you !"


Song (un dernier pour la route :
 

Un jeune homme à la chevelure blanche se tenait allongé dans un fauteuil, au coin de la terrasse de la mansion de Crimson Throne. Il paressait là depuis un moment, lézardant sous le soleil, le visage recouvert d'une capuche. Il ne faisait nullement attention aux sons qui l'entouraient, pas plus qu'aux discutions de deux autres mages, se tenant non loin de là, visiblement intéressé par le jeune homme.

-C'est lui le White Kaiser ?

-Oui, j'en suis sûr, c'est l'un des meilleurs stratège de la guilde, pas pour rien qu'il a intégré la Trinité.

-Ce type est pas humain, on raconte qu'il n'a jamais perdu un combat.

-Et c'est pas juste une légende, c'est la vérité. A chaque fois qu'il y a une mission impossible, c'est lui qui s'en charge.

-Tu me fais marcher. Y'a pas moyen qu'il n'ait jamais perdu, pas même une fois ?

-Tu te souviens de la bataille de Blue Ash ? C'était lui.

Son camarde resta bouche bée. Tandis que non loin de là, s'approchait une femme à la chevelure de parme. Elle se planta en face du jeune homme, lui faisant ainsi de l'ombre, espérant attirer son attention avec cette manœuvre, tout en le foudroyant du regard.

-Toujours en train de pioncer ?

Ce dernier lui répondit avec un énorme bâillement.

-Et alors ? Les temps sont calmes, laisse moi tranquille.

-C'est pas une raison pour rester là à ne rien faire.

Il poussa un soupir de lassitude :

-Je n'ai aucune mission, ou plutôt aucune mission n'est digne d’intérêt.

Elle lui donna un violant coup de pied dans le genou.

-Debout, Shar veut te parler, il t'a convoqué au triumvirat !

Nouveau soupir

-Par pitié, ne me dis pas qu'il veut encore m'envoyer sauver une cause perdue ?

Elle ricana en entendant sa réponse :

-Écoute « Kaiser », faut assumer, maintenant que t'as une réputation à défendre, tu te doutes bien qu'ils ne vont pas te lâcher.

En laissant échapper un dernier soupir il se redressa lentement avant de s’étirer de tout son long. Avoir atteint le rang le plus élevé au sein de la guilde de Crimson Throne n'avait pas que de bons côtés pour lui. Il n'avait plus une seule minute pour souffler, plus il y repensait, et plus il commençait à croire que gagner toute ces batailles n'avaient probablement pas été une bonne idée. D'un autre côté, c'était une étape indispensable pour atteindre son but. Peut être qu'un jour il deviendra le conquérant le plus paresseux qui n'est jamais existé?

Mais dans l'immédiat, il devait se rendre dans la salle circulaire qui servait de centre de commandement à la guilde et donc de bastion de la Trinité. Comme à son habitude, Shar avait prévu de lui refiler les missions dont personnes ne voulaient. Tout simplement parce qu'ils n'étaient pas assez fou pour accepter. Ce qui n'était visiblement pas son cas dans l'esprit de ce cher Shar. Toutefois, il avait déjà refusé par le passé certaines missions, non par manque de courage, mais par flegme. Pour cette fois, si Lucy était venue le chercher en personne c'est que Shar avait une mission importante à lui proposer. Probablement une mission à l'importance capitale pour la guilde, chose qu'il aurait pu juger par lui-même s'il n'avait pas passé sa journée à parasiter sur la terrasse du manoir.

Une fois arrivée dans l'âtre de la guilde, il grimpa les marches de l'imposant escalier accueillant les visiteurs de ces lieux, et il repoussa violemment les battants de la porte de la grande salle pour montrer son mécontentement. Après tout, ils avaient tout de même interrompues sa sieste quotidienne. Shar l'attendait comme à son habitude, debout, à côté d'un plan de Fiora positionné sur la table ronde trônant au centre de la pièce. Ses cheveux châtains toujours aussi mal coiffés et son rasage laissant à désirer.

D'autant plus qu'il ne rêvait pas, Shar était là pour le lui rappeler. Cet homme était toujours présent lorsqu'il fallait le sortir de ses pensées. Et vu qu'il s'y perdait souvent. Autant dire qu'il avait du travail. La voix de son collègue l'arracha à sa torpeur :

-Encore en train de rêvasser Akira? Laisse moi te dire que nous avons du travail, dois-je mentionner à nouveau que nous sommes en temps de...


-Oui je sais, je sais. C'est la crise.

Après avoir récupéré ses esprits, il ne tarda pas à stopper Shar dans ses discours moralisateurs interminables. D'autant plus qu'il n'avait nullement envie d'entendre le même discours pour la centième fois. Discours qu'il commençait à connaître par cœur. Certes, c'était un bon discours, fait pour motiver le gros des troupes, mais il faut bien plus que des talents d'orateurs pour le motiver.

-Bien, nous allons pouvoir commencer alors... Et enlève moi ce masque ! On entend rien quand tu parles !

-Mais qu'est-ce que vous avez tous avec ce masque? Vous n'êtes que de petites natures incapables de comprendre son sens artistique ! Et Shar, il faudra songer à trouver de vrais excuses un jours, parce que bon, la dernière fois c'était "pour voir mes réactions", maintenant si c'est pour mieux m'entendre... Il soupira. Essaye au moins d'être cohérent dans tes raisons.

Sur ce, il s’exécuta comme à son habitude, non pas pour lui faire plaisir, mais tout simplement pour éviter un long débats au sujet de son masque. Chose qui ne manquait pas d'arriver s'il refusait de l'enlever dans le "sanctuaire sacrée" de la Trinité. En enlevant le masque noir qui dévorait petit à petit la moitié de son visage qu'il avait tant chercher à renier au cours de ces dernières années, il dévoila par la même occasion sa pupille rouge, cette pupille, ce fardeau qu'il avait porté pendant toutes ces années. Il en avait l'exacte copie en ce moment même, juste en face de lui. C'est à cet instant que tout doute s'envola. Cette femme, quel que soit son nom, ne pouvait être autre que sa sœur. Il ne savait rien sur elle, tout ce dont il avait la certitude, c'est qu'ils étaient du même sang, et ce parce qu'ils partageaient une malédiction transmises par le sang, un héritage de leur famille. Un héritage que nul autre ne peut avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurika KisekiBeelzebub
avatar
Messages : 350
Date d'inscription : 07/11/2015
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Doll Magic
Magie Secondaire: Alchemy
Progression:
600/1200  (600/1200)
Beelzebub

MessageSujet: Re: Kneel Before the White Kaiser ! Jeu 10 Mar - 20:48

Je suis là x_x Désolé du temps d'attente ><

Magie :
“Dans la limité du raisonnable” c’toi le limité o: /POUTRE/
“parce qu'un dieu et un dragon n'a rien à voir” n’ont* x’)
Tu as oublié de préciser qu’un Ice Dragon Slayer ne pouvait pas absorber tes sorts de glace ^^ Mais à part ces petits détails, je n’ai rien à ajouter x’)

Physique :
“mais c'est la le fardeau de l'humanité” là*
“Ils l'ont abandonné, rejeté, comme tout ceux de son visage natal.” … Je suppose que c’était “village natal” xD
“comme une créature vouait à être maléfique” vouée*
“cette maudite marque qui lui a valu temps de problème.” tant* ’^’ et problèmes*
“car bien qu'il est essayé” qu’il ait* rahlala, le subjonctif
“Après la vie qu'il a mené” menée*
Niveau contenu, y avait à peu près tout, certes un peu débité à la mode liste xD Effectivement, il manque l’emplacement de la marque de guilde ^^ Par contre, y a un détail qui me chiffonne. Tu dis qu’on ne voit que son oeil bleu… Mais sur ton vava, c’est l’oeil rouge qu’on voit ’^’ C’est perturbant ’^’

Mental :
“leur bravoure est entamé” entamée*
“leur combativité et leur volonté de vaincre n'en sera” n’en seront*
“Pour manipulé les hommes” manipuler*
“Akira est devenue fort” plot twist, Akira est une fille \o/ En plus, j'ai vu plusieurs fois ce genre de fautes… Vraiment xD
“il existe de nombreux mages dans le continent pouvant réaliser avec lui,” réaliser quoi ? o: /POUTRE/ rivaliser* je suppose xD
“l'empire le plus grand qui n'ai jamais existé” n’ait*
“garder une certaine distance de sécurité” gardez*
Alors, des fois, tu fais des énormes phrases avec plein de virgules, et des fois, tu fais des phrases où y a que la subordonnée xD
Y a un truc qui m’a manqué : comment voit-il les autres guildes ? Ca m’aurait intéressé, et je l’ai attendu pendant toute la psycho o:
Mais sinon, c’est bien complet ^^

Histoire :
“C'est dans ce village abandonné des hommes du monde et des dieux, où vit le jour un jeune homme à la chevelure plus blanche que la neige elle-même.” que* pas où
“c'est ce qui aurait été supposé lui arriver.” était supposé*
“l'obscur clarté” obscure*
“Aucun d'entre eux n'osa boucher” bouger* :rip:
“le premier ami qu'il est jamais eu” ait*
“Il se trouve qu'un Slayer peut transmettre sa magie avant de mourir.” Euh… Oui pour les Devil Slayer, mais je crois pas que ce soit vrai pour les God Slayer
“vers  le flan de la montagne” flanc* XD
“ j'aurai pu souffler un peu…” aurais*
“Elle s’essaya à ses côtés” s’assit*
“aux verres pâturages” verts* xD
“En prenant une bouffée d'air, il lança plusieurs salves de hurlement du Dieu de la glace à la suite” tu appelles cette technique “Ice Storm” Or les noms des Slayers suivent une nomenclature précise
“prendre l'ambleur” l'ampleur*
“coalition Lumen” alliance* et “l'alliance écarlate” le pacte* ils sont très bien leur nom, pas la peine d'innover
“le feu se propager entre les tantes” tentes* ant on fire
“penser leur blessure” panser*
“Cette petite armée formait d'une cinquantaine d'hommes étaient composées” formée* était composée*
“d'affaiblir leur adversaire, en les prenant à rêveur ou sur les flancs” à revers* xD
“qui est parvenu à vaincu une armée deux fois plus nombreuses en nombre” à vaincre* le syndrome de la phrase recommencée *coucouSira*
“qu'aux discutions” discussions* o=
“violant coup de pied” violent*
“s'il n'avait pas passé sa journée à parasiter sur la terrasse du manoir” parasiter… je dirais que “paresser” est plus juste dans le contexte :rip:
“Et enlève moi ce masque ! On entend rien quand tu parles !” XDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD
Y a un petit détail qui me gêne : tu dis que le 3e membre de la Trinité est ta soeur. Or, le troisième membre est un prédéfini o: Après, pour moi, y a pas de problème pour l’enlever ou le modifier, mais bon, faudrait que le staff soit au courant quoi :rip:

En conclusion
Niveau forme, y a des trucs qui reviennent, mais qui doivent être dus à une mauvaise relecture ou à de la fatigue (?), parce que sur certains chapitres, ils y sont, et sur d’autres non :rip: Donc, des confusions dans l'utilisation des temps et entre se/ce. Des fois, y a un “e” quand il faut pas, et d’autres fois, y a pas de “e” quand il faut :rip: Et ton gros défaut, c’est la longueur des phrases. Moi aussi j’ai tendance à faire des phrases longues, mais c’est mieux de les couper. Néanmoins, dans le genre, j’ai vu bien pire, ton récit reste tout de même compréhensible, c’est juste que ça alourdit un peu et ça manque de logique au niveau des coupures ^^
Et aussi. Un truc qui est revenu tout le temps. UNE PUPILLE C’PAS ROUGE, C’NOIRE D8 Pourquoi ? Parce que c’est un trou :rip: C’est l’iris qui est coloré #TPE :rip:
Niveau fond, c’était plutôt complet et intéressant à lire. J’ai juste eu un regret personnel : j’ai trouvé que c’était trop facile. Ouais, il est futé et badass, ok… Mais pour nous en convaincre, il aurait fallu montrer un peu plus de difficulté, selon moi.

Voilà, voilà, je te valide en tant que membre de la Trinité de Crimson Throne, donc rang A à 2 800 EP ~






J'ai 6 roses et 5 crapauds dans mon garde-manger ~

Merci Haru :rip: Attention, perte de neurones en approche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kneel Before the White Kaiser !

Revenir en haut Aller en bas
 
Kneel Before the White Kaiser !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Young Haitian MD named White House fellow
» Can't Blame White People.
» The white countess.~
» Ryan White et Max Pacioretty
» Présentation Remy White [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Earthland's Origins :: Start Here :: Who Are You ? :: Présentations Validées-