Partagez | 
 

 Infomania / Akira & Sue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sue Ly'DurahalThe Huntress
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Telekinesis
Magie Secondaire:
Progression:
820/900  (820/900)
The Huntress

MessageSujet: Infomania / Akira & Sue Lun 14 Mar - 15:05

« No Smoking »
with Akiki (Akira) & Sue

« Qu'est. Ce que ce sera pour vous, ma p'tite dame ?
Une bière. »

Tu regardais ce barman d'un œil mauvais... « Ma p'tite dame » ? Tu aurais bien voulu lui tordre les couilles à celui la. Mais il te fallait rester discrète. Aussi ne dis tu qu'observer sa façon de préparer la pinte de bière qu'il te donna ensuite, suivie d'un clin d'œil que tu ne lui excusas pas. Tu le frappas, et il lâcha un « Putain ! Mon nez ! » avant de partir à l'arrière, dans la remise...

Cela faisait des jours maintenant. Des jours sans aucune piste. Tes espions - tes camarades de Crow Feather qui t'aidaient - ne trouvaient plus rien, et dans la taverne du « Mont Rouge » à Ecarlatryon, tu étais plongée dans la boisson et l'amertume, ressortant le vieux cliché de la femme perdue dans ses pensées et l'alcool dans le bar miteux.
Assise depuis des heures, tu ne buvais en réalité pas beaucoup. Une personne comme toi était généralement très vite en danger et il te fallait garder la possibilité de fuir ou de combattre avec un esprit sobre... le plus possible.

Tu avais entendu nombre de rumeurs. À chaque fois, tu les suivais, comme cela avait marché avec celle de Rafael Ambar. Mais à chaque fois, tu tombais sur une impasse. La rumeur était fausse. Ou alors elle était tout juste bonne à te ressortir ce que tu savais déjà.
Aucune piste n'était viable, aucune n'était valable.
Mais tu gardais courage et confiance.

Le soir, tu te dirigeais vers les écuries où Saturn t'attendait. Il hennit de bon coeur en te voyant revenir, et tu trouvais rapidement le repos auprès de lui, allongée sur une pile de bottes de foins, regardant par la fenêtre les étoiles. Comme à ton habitude, tu rêvais de Lui et de sa voix.
La voix, c'était généralement la chose qui s'oubliait en premier chez une personne. Tu le savais. Et pourtant, tu restais accrochée à la voix mélodieuse de Yoan. Il habitait constamment tes pensées et cela te faisait chaud au coeur...

Le lendemain matin, aux aurores, tu abandonnas Saturn à son petit déjeuner d'avoine, en partant chercher. Tout le monde pouvait trouver ce qu'il cherchait dans une ville comme Ecarlatryon, ou Lumen et les Écarlates cohabitaient malgré eux. Il suffisait de savoir où porter le regard.
Cette monotonie dura au moins trois jours. Et la rumeur selon laquelle la Chasseresse était là circulait parmi quelques oreilles intéressées, dans le milieu de la pègre. Au bout de trois jours, on savait que tu étais là. Et sans doute était-ce une bonne chose. Parce que tu inspirais plus de respect avec ton pseudonyme qu'avec ton prénom. The Huntress...

Le soir du quatrième jour, tu revins à la première taverne de la ville, celle que tu avais visitée en premier, au début de Ron court séjour. Tu n'avais rien amassé. Enfin presque rien. On t'avais indiqué de voir du côté des rouges, des Crimson Thorne. Il y en avait un en ville. White Kaiser.
Ce nom te disait vaguement quelque chose. Et ce nom faisait bien plus peur que le tien.
Mais pourquoi lui ? Pourquoi t'avait on envoyée vers l'un des membres de la Trinité de Crimson Thorne ? Et pourquoi ne t'avait on pas dit où il se terrait ?
Tu te doutais, qui plus était, qu'il ne devait pas savoir énormément de choses sur les Quatre, lorsque quelque chose retint ton attention.
Quelqu'un venait de te donner une autre information : le Macaque ferait parti de la guilde du Kaiser.

Aussitôt eus-tu cette information, que tu t'envolas dans la ville pour rejoindre l'un de ses toits. La récolte d'informations d'information était chose facile pour toi, et lorsque tu eus repéré celui que tu cherchais, dont on disait que le masque portait malheur, tu commenças à le suivre. Tu étais assez discrète, mais tu voulais qu'il te remarque. En réalité, tu voulais qu'il soit le seul à te remarquer. Ainsi, lorsque le soleil s'affaissait derrière toi, tu te plaçais de telle sorte que ton ombre se distinguait aux pieds d'Akira. Il fallait qu'il se sache suivi pour t'attirer dans un endroit où lui et toi seraient seuls. N'importe quel endroit suffirait. Et dès lors, tu pourrais axer ta récolte sur le Macaque et Crimson Thorne.

Le suivant pendant une bonne heure - ce type faisait il exprès de te faire marcher ? Il aurait été déçu de savoir que tu flottais dans les airs pour minimiser le bruit de tes pas alors - tu le vis finalement entrer dans une taverne. Regardant par la fenêtre, tu remarquas qu'il n'y avait plus beaucoup de monde. Et lorsque le barman partit fumer sa pipe et que les clients partirent poser aux alentours, tu saisis ta chance et te dirigeas vers la taverne.
« La Mont Rouge »... Quelle ironie... Dire que c'était la même taverne qu'au début de ton petit séjour...

Les portes s'ouvrirent devant toi, alors que tu les passais. Tu avais ta magnifique chevelure blanche, et ton écharpe couvrait ta bouche, tandis que tes yeux d'or scrutaient Akira. Tu ne savais pas encore qu'il s'appelait ainsi, mais tu n'allais sûrement pas tarder à le savoir. Sans un mot, tu t'approchas de lui, alors que toutes les sorties visibles de la tavernes, ouvertes, se fermèrent d'un coup sec.
« Vous en avez mis du temps avant de me laisser ce lieu de rendez vous, Mister Kaiser. L'attente était longue... »
Tu laissas échapper un sourire, avant de t'asseoir près de lui, tout en manipulant de ta magie le tonneau de bière et les pintes. Tu le servis, et tu te servis.
« Ai-je besoin de me présenter ? »


electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira K. EntonWhite Kaiser
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice God Slayer
Magie Secondaire: Ice Make
Progression:
0/1200  (0/1200)
White Kaiser

MessageSujet: Re: Infomania / Akira & Sue Mar 15 Mar - 13:22

ft.
Akira K. Enton
« Embrace the throne »
The Kaiser & The Huntress



Certaines personnes cherchent un moyen de fuir l'ennui, l'inaction qui les guette. Alors que d'autres doivent fuir leur quotidien pour profiter d'une paix, d'un calme, que d'aucun pourrait qualifier d'ennuyeuse. C'est le cas d'Akira, qui comme à son habitude, avait fui le manoir de Crimson pour profiter d'un bref instant seul. Les autres membres de la Trinité n'était pas de son avis sur cette question. L'incitant de plus en plus à s'investir et à partir en mission. Chose qu'il avait en horreur depuis qu'il avait goûter aux choix que lui offrait le calme paisible de la terrasse du manoir. Il devait admettre que l'appel de la fainéantise était plus fort. Toutefois, il ne voyait nullement l’intérêt de passer à l'action pour le moment et accomplir une flopée de missions inutiles pour passer le temps n'était pas une option pour lui. Autant attendre et se renseigner sur les mages qui peuplent se monde. Ces informations allaient lui être utile lorsque les événements commenceront à se mettre en place. Bien plus que de porter assistance aux autres guildes du pacte incapable de se débrouiller par elle-même.

C'était donc pour cette raison qu'il se trouvait en ce moment même à Ecarlatryon. Pour fuir ses obligations. Il n'avait pas choisi cette ville au hasard toutefois. Parmi les villes qu'il avait la possibilité de visiter sans trop attirer l'attention, elle faisait office de choix de qualité. Akira était bien obligé d'avouer que partir vadrouiller dans les ruelles d'une des villes sous le contrôle de l'alliance n'était pas particulièrement une idée brillante. Même s'il portait une capuche pour dissimuler son identité au possible. Il y avait toujours un risque que quelqu'un remarque sa présence et qu'il en déduise donc son identité. En prenant en compte le fait qu'il avait l'envie d'éviter les problèmes ou tout autre sorte d'accrochement au possible. Se faire repérer en territoire Lumen était bien la pire chose qui pouvait lui arriver. Il avait donc porter son attention sur Ecalatryon, qui faisait office de zone neutre au milieu du conflit qui pesait sur ces terres. Il pouvait donc rencontrer une grande diversité dans cette ville, bien plus que dans les autres sous le joug du pacte.

Après avoir passé une grande partie de son temps à glaner des informations dans les ruelles étroites de la ville, écoutant de temps en temps certaines rumeurs pour le moins intrigantes. Notamment celles qui mentionnaient la présence d'une certaine personne de renom dans la ville. "The Huntress", il avait eu vent de quelques informations concernant cette jeune femme. Au vu de ce qu'il savait sur elle jusqu'à ce jour elle ne l'intéressait guère. A vrai dire il ne portait pas dans son cœur les guildes du pacte. Crow Feather n'était rien de plus que l'ombre de Phoenix Ashes, une guilde brisée ne sachant où aller, leur maître à la merci du premier escroc venu. Tartaros ne jure que par Zereph, ils n'ont aucune volonté propre, aucun but, autrement dit, de vulgaires pantins. Quand à Nether Impact, c'est un ramassis de dégénéré qui ne pense pour la plupart qu'à détruire le monde, ou du moins, le plonger dans le chaos, pour les plus dociles d'entre eux. D'un autre côté, ce qui importait à ses yeux, ce n'était pas l'affection qu'il pouvait avoir vis-à-vis de ses "alliés" mais leur utilité. Il se trouve que ce genre de guilde est facilement influençable, rien de mieux en somme à ses yeux. Là où la morale peut parfois faire défaut aux guildes Lumen, ces guildes ne s’encombrent pas de telle futilité. Pour parvenir à la victoire, tout les sacrifices sont bon, qu'ils soient "bon" ou "mauvais".

La présence de cette jeune femme ne lui attira pas plus l'attention. Il savait qu'elle était là grâce aux ragots circulant en ville, mais il n'avait rien à voir avec elle. D'autant plus qu'à la base, il avait rejoint cette ville pour rester calme. Non pas pour aller perdre son temps avec de telles futilités. Se retrouver nez à nez avec un membre de Crow Feather, ou plutôt avec n'importe quel membre Écarlate. C'était le meilleur moyen pour lui de perdre tout espoir de passer une journée paisible. Il avait donc évité au possible de se faire remarquer. En portant sa cagoule et en l'ajustant pour qu'elle dissimule son visage mais surtout son masque au possible. Il était conscient que dans une ville, chercher à ne pas attirer l'attention était le meilleur moyen de produire l'effet inverse. Toutefois, il n'avait pas tellement le choix. Son masque avait une réputation qui laissait peu de place à l'anonymat. De toute façon, même sans son masque, ses cicatrices et ses yeux vairons étaient suffisant pour le démasquer. Il fallait admettre que physiquement, il n'était pas aidé. A croire que son corps tout entier cherchait à se faire connaître.


Une présence attira son attention lorsqu'il tourna dans une ruelle déserte. Une ombre planait non loin de lui. Le dernier des idiots aurait été capable de saisir la situation. C'était bien trop gros pour être une coïncidence. La présence de cette femme en ville ainsi que la sienne. Il n'avait aucun doute là-dessus. C'était elle. La question qui l'intriguait maintenant c'était pourquoi était-elle à sa poursuite? D'un autre côté, un membre de la trinité constituait une personne de choix lorsqu'on était à la recherche d'une quelconque information. Surtout qu'Akira adorait ce genre de chose. Il collectait depuis un moment le plus d'histoires possible au sujet des mages peuplant cette terre. Qu'ils soient amis ou ennemis. En remarquant la présence de cette femme il aurait très bien pu s'arrêter et voir ce qu'elle lui voulait, mais d'un autre côté, il n'avait pas vraiment de temps à perdre avec elle. En soit il en avait du temps à perdre, alors autant faire comme s'il était occupé et tout bonnement l'ignorer. Et puis, si elle souhaitait tant que ça un entretiens avec sa personne, elle finira bien par trouver une ouverture pour lui adresser la parole. Il continua donc sa promenade d'un pas serein, ne prêtant pas le moins du monde attention à l'ombre flottante qui le suivait de près.

Ses pas le conduisirent dans une taverne, "Mont Rouge", un rictus se dessina sur son visage. A croire que le destin était d'humeur cocasse aujourd'hui. Après avoir commander une simple bière auprès du barman, il s’essaya à l'une des tables et resta pensif. Il n'appréciait pas particulièrement la bière, il était plutôt friand de vin rouge, du moment que ce dernier était assez bon pour éveiller son palais. Après avoir but une gorgé, il se prit au jeu de la jeune femme. Cherchant à s'avoir quand elle allait faire son apparition. Il ne tarda pas à avoir une réponse. Une jeune femme entra dans la pièce, une longue chevelure blanhce, une écharpe autour du coup, elle était de taille moyenne et avançait d'un pas sûr. Son regard avait une étincelle trahissant sa détermination. Elle était bien comme il l'avait imaginé, une femme butée, concentré sur un seul objectif, sans rien voir en dehors. Elle prit place à côté de lui et le dévisagea de ses yeux dorés. Après lui avoir adressé la parole, elle ne tarda pas à fermer toutes les issues de la pièce, il n'avait pas l'intention de s’échapper de toute manière. Il resta toutefois silencieux, l'observant de son œil bleu, seul présent sur son visage. Elle lui servit un nouveau verre de bière avant de se présenter, ou du moins d'essayer. Il poussa un soupir en ignorant sa première question avant de répondre à la deuxième.


-Pour la forme au moins. Je vais vous donner mon nom, même si je pense que vous soyez déjà au courant. Question de politesse voyez-vous? Akira, communément appelé White Kaiser, membre de la trinité de Crimson Throne.

Il marqua une pause en buvant une nouvelle gorgée. Il resta silencieux un moment, en voyant avec admiration à quel point il était capable d'avaler ce breuvage qu'il détestait pourtant. Il savait déjà ce qu'elle allait lui demander. D'un autre côté, les informations qu'il avait en sa possession étaient loin d'être gratuite. Il n'offrait pas ce genre de cadeaux de bon cœur. Après tout, derrière chaque service rendu, il y a toujours un prix à payer. Tôt ou tard chaque hommes ou femmes doit rembourser ses dettes. Reste à savoir si elle était prête à en payer le prix. "Jusqu'où iras-tu pour atteindre ce que tu souhaites?" Un sourire se dessina sous le masque du Kaiser. Voilà qui pouvait présager un amusement quelconque au final. Banal certes, mais de quoi tuer le temps. Après être revenu sorti de ses pensées, il retira sa capuche, il n'avait nullement besoin de dissimuler sa présence à présent. Avant de s'affaler sur sa chaise.

-J'imagine que vous n'êtes pas venu me voir pour parler du temps, triste époque vraiment, toutes ces personnes qui meurent si facilement, il suffit d'un rien pour qu'ils disparaissent. Il laissa sa phrase en suspens avant de continuer. Alors dîtes moi, en quoi puis-je vous aider ?







Montage créé avec bloggif
Children, hypocrisy,
That's what I give, you can take it from me
If you don't, won't live to see
One last act of tragedy
No mother's heart can make me humble
No life lost can make me stumble
Our empire will never crumble
Roses & Frogs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sue Ly'DurahalThe Huntress
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Telekinesis
Magie Secondaire:
Progression:
820/900  (820/900)
The Huntress

MessageSujet: Re: Infomania / Akira & Sue Mar 22 Mar - 0:55

« Her »
with Akiki (Akira) & Sue

C'était un chien. Un sale clébard pour certains, un loyal et fidèle gardien pour d'autres. Plusieurs personnes en ce monde le voyaient comme un leader, mais toi... Toi tu voyais au delà. Comme si tu discernais son côté animal, et franc. Comme s'il désirait jouer avec toi. Tu ne connaissais aucun jeu pour chien, mais tu avais déjà vu certains maîtres donner une corde faite de noeuds à leur toutou pour ensuite tirer, chacun de leur côté.

Alors tu allais jouer. Akira était le chien, et pour ne pas le déshonorer - parce que sous estimer un ennemi était généralement synonyme d'ennuis - tu serais le chat - au féminin cela rendrait le récit vulgaire.
Tu étais la plus faible après tout. Physiquement peut être pas. Mais ce jeu de la corde allait être un jeu de l'esprit. Le Kaiser allait te regarder te débattre, et allait de plus en plus tirer la corde. Si tu réussissais, il allait se rapprocher de toi, et tu allais savoir. Tu allais connaître. Tu allais toucher du doigt ta récompense. Mais si tu échouais, il allait tirer et tu allait être amenée à lui. Dans ce cas, tu allais sûrement perdre.

C'était un jeu, mais c'était aussi une guerre, une bataille. Elle n'était pas physique, elle n'était pas magique... C'était une bataille de l'esprit entre un stratège de renommée aussi sombre que provocante, face à une femme - toi - à l'esprit aussi tordu que son amour pour son amant serait capable de la rendre nécrophile.
Tu devais sans aucun doute jouer les blancs, tu avais commencé.

Parce que le jeu de la corde était un jeu d'échecs. Pourquoi ? Il aurait tout aussi bien pu devenir un jeu de cartes ou de pièces. Le tout était de comparer la bataille, le combat, avec le style d'affrontement de ces jeux ancestraux...
Et même si la corde était une belle image pour le chien, les échecs en formaient une meilleure pour la finalité.

Alors tu avais les blancs, dans cet imaginaire. Tu avais avancé ton premier pion en apparaissant au dessus de lui, il avait ensuite joué pour te diriger là où Io le désirait. Un coup digne d'un érudit. Un coup d'un maitre de la stratégie.
Alors tu avais surenchéri, en condamnant les issues afin de transformer le champs de bataille qu'il avait désigné en un terrain avantageux. L'adaptation.

Et il avait joué le fou. Pourquoi le fou ? Parce qu'il sous entendait clairement tes actions antérieures. Il avait la fine bouche, et les lèvres tranchantes. Il parlait comme s'il dessinait la plus grande œuvre d'art, il semblait choisir ses mots. Et tu ne t'étais pas encore présentée. C'était ton prochain coup.

« C'est étrange, White Kaiser... Je vous vois dans un habit plutôt foncé, alors pourquoi le blanc ? »

Tu savais pourquoi. C'était le principe de ton petit numéro. Alors que tu étais en train d'attaquer son premier pion avec un saut de ta chevalerie, tu continuais à dépecer son avancée en jeu. Tu n'allais pas le laisser vaincre ainsi, pas en une phrase.

« Je suis Sue. Le reste, vous l'apprendrez par vous même si ce n'est pas déjà fait.

Tu souris sous ton écharpe. Il avait décidé de jouer sur l'imposante puissance de force, sur son curriculum vitae. Il avait précisément cité des noms pouvant mettre les gens ordinaires en tremblote, mais tu avais décidé de la jouer plus sournoise. Si tu avais obtenu des informations, il n'en savait pas plus qu'avant.

Mais cela ne pouvait pas durer.
Le but de ce jeu était complexe. Lui, tu ne savais pas ce qu'il voulait, mais toi, tu connaissais ta raison de te confronter à un membre de la Trinité respectée - ou haïe -. Tu te devais de trouver le Macaque. De le débusquer. De le faire sortir de son trou, de le faire aller vers la lumière... À tous les degrés, et dans tous les sens du terme.

Alors sur cet échiquier imaginaire, tu renversas son pion en y installant ton cavalier, et tu plongeas ton regard d'or dans le sien, bleu comme un océan, comme une sensation... de déjà vu.
Un bleu aussi pur que dans son œil gauche à elle.
C'était frappant. Tellement que tu te permis quelque chose que l'on aurait pu qualifier d'hors jeu... Mais après tout, toutes les règles étaient permises... Ou du moins, dans ce regard. Il t'avait défiée mentalement. D'un regard, il t'avait mise au défi de dépasser toutes les limites possibles pour vaincre et avoir ton information.
Alors tu fis le geste, et tu attrapas le masque, pour le retirer. Et tes yeux s'écarquillèrent en voyant l'œil noir et rouge.
C'était le sien !
C'était celui de la femme que tu avais croisée la dernière fois... Tu avais parcouru les routes, il y avait de cela une semaine et tu étais tombée sur une femme en armure. Une femme sans son casque, et avec un œil aussi profond et rouge, aussi profond et noir que celui d'Akira.
Oui.. Akira avait le même œil que
« Leah... ».
Tu avais à peine murmuré ce nom. Tu avais cligné des yeux un nombre incommensurable de fois, avant d'afficher un rictus plus effrayant, qui, bien que caché sous ton écharpe, semblait se voir à des kilomètres à la ronde.

Finalement, peut être bien que tu gagnais ma chère Sue...

Où se trouve le Macaque ? Je sais déjà qu'il appartient à Crimson Thorne !

Le savais tu réellement ? Non. Mais tu tentais de l'étouffer sous ton illustre présence et tes prétendues connaissances.

Mais avec elle en roue de secours, tu allias sûrement remporté ton trophée...

Ou pas...


electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira K. EntonWhite Kaiser
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice God Slayer
Magie Secondaire: Ice Make
Progression:
0/1200  (0/1200)
White Kaiser

MessageSujet: Re: Infomania / Akira & Sue Mer 23 Mar - 5:37

ft.
Akira K. Enton
« Past Whisper »
The Kaiser & The Huntress



Il n'y avait rien à faire. Rien à ajouter. Dès le début, il avait posé les bases du jeu. Dès qu'il posa son pied dans cette ville, la partie avait commencé. Tout ce que la chasseuse pouvait faire, c'était se contenter de jouer. Jouer le jeu. Le jeu de l'empereur. En temps normal, un stratège n'a pas besoin d'apparaître sur le champ de bataille. Non pas par lâcheté ou par crainte. Tout simplement parce que lorsque toutes les pièces sont en place, il ne lui reste plus qu'à observer sa victoire. Les tactiques, les stratagèmes, ne sont rien de plus qu'un jeu, un jeu auquel il ne perd jamais. Le commun des mortels pensent, à tort, que la stratégie n'a lieu d'être que sur un champ de bataille. C'est pour cette raison que cet art ce fait rare. C'est un jeu auquel on doit jouer au jour le jour. Qui suit son cours inlassablement. Obtenir des informations, étudier la géographie d'une terre, observer les mouvements politiques, les ramifications du pouvoir Soutirer des informations et convaincre de nouveaux partisans. Ceux qui empruntent ce chemin, ne peuvent jamais s'en détourner, au risque de voir leurs talents disparaître, inexorablement.

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Cet adage n'a jamais sonné aussi faux aux oreilles du Kaiser. Une victoire arrachée aux portes de la mort n'a rien de glorieux, bien au contraire, elle trahit un manque flagrant d'organisation. Chose exécrable à ses yeux. De plus, les plus belles victoires sont celles acquises par la parole, sans même avoir à se battre. Quoi qu'il en soit, il n'avait nullement l'intention de se battre en cette soirée. Il n'avait pas fait tout ce chemin pour perdre son temps de la sorte. S'il souhaitait réellement s'entraîner, il aurait fait appel à quelqu'un d'autre, un membre de la guilde, à la limite.

La première remarque de la jeune femme lui a presque arraché un bâillement. Banal, trop banal à ses yeux. Question dépourvu d’intérêt et qui ne valait pas la peine de s'attarder dessus. Une question faite pour combler le silence, probablement pour se montrer arrogante, voir imposer une certaine ironie à la situation. Chose qui effleura à peine son esprit. Il usait et abusait du sarcasme et de l'ironie, le retourner contre lui était donc, futile, une perte de temps, ni plus ni moins. Il resta donc muet face à cette approche directe. D'un autre côté, en aillant eu vent du type de personne qu'il avait en face de lui, il s'attendait à une réaction de ce type. Et quelque chose lui laissait croire qu'elle n'allait pas abandonner le style direct tout de suite.

Elle ne tarda pas à se présenter. Enfin, s'il pouvait qualifier ça de présentation. Elle avait à peine dit son nom. "Sue", communément appelée "The Huntress". Une femme au passée sombre et perturbé. Autrement dit, une nouvelle victime de son passé, perdue dans les méandres de ses souvenirs. Propice à la manipulation, prête à tout pour avoir ce qu'elle cherche. Prête à offrir son cœur en pâture aux ténèbres. "Une de plus, une de moins, qu'elle différence. Elles comprennent toutes avant la fin." Son sort et ses objectifs ne l'intéressaient guère. Il savait ce qu'elle cherchait, il lui suffisait de lui dire ce qu'elle voulait pour qu'elle tourne les talons et s'en aille sans un bruit. Un membre de Crimson Throne, ou plutôt, un moins que rien contre la promesse d'une soirée tranquille dans un bar. Un maigre prix à payer en soit. Rien ne l'empêchait d'en finir avec cette histoire. Rien et tout à la fois. S'il se complaisait dans cette solution, il perdrait cette manche, chose qu'il n'avait nullement l'intention de laisser ce produire. Il ne continuait pas pour le plaisir, pas plus que pour obtenir une faveur de la part de cette femme. Il le faisait parce qu'il n'avait pas le choix. Il le faisait parce qu'il devait gagner.

Après ces maigres salutations, qui suffisaient à peine à combler les règles de politesses les plus basiques. Elle resta un instant silencieuse, assise en face de lui, à le dévisager. Il resta de marbre, soutenant le poids de son regard sans sourciller. Ils restèrent impassibles un long moment, jaugeant tour à tour le regard de l'autre. jusqu'à ce qu'un éclat traverse celui de la jeune femme. Il fut bref, éphémère. Mais il n'échappa pas à Akira. Elle avait vu quelque chose, quoi, il l'ignorait. Son intuition lui fit comprendre qu'il n'allait pas tarder à avoir sa réponse.

Elle lui bondit dessus. En un instant en lui arrachant son masque. Il n'était qu'à moitié surpris, il s'attendait déjà à une réaction de sa part, il ne pouvait juste pas prédire ce qu'elle avait l’intention de faire, maintenant qu'il avait sa réponse. De nouvelle questions venaient de prendre le relais. Pourquoi? Que cherchait-elle sous son masque ? En temps normal, il aurait pu réagir, protester, montrer son mécontentement face à cette prise de liberté. Cependant, une flegme énorme venait de l'envahir. Il n'avait nullement l'intention de se battre ce soir. Et à moins de recevoir une attaque directe, il ne bougera pas de sa chaise. Il se contenta donc de se caler sur le dossier de ladite chaise en poussant un soupir. Il s'attendait à plus de tenue. Elle venait de manquer à une règle flagrante de bienséance.

La suite attira bien plus son attention. Un mot, il suffisait d'un mot pour attiser la flamme de la curiosité en lui. "Leah". Nom auquel il ne s'attendait pas à voir apparaître en ces lieux. Il devait l'admettre. Ceci l'avait surpris. Contre toute attente, contre tous schémas et possibilités qu'il avait envisagé. Un nom qu'il n'aurait pas pu envisager, pas même dans une de ses plus faibles probabilités. Cette personne, cette chasseresse commençait à attirer son attention. Indirectement bien sûr. Prononcer le mot de cette personne, seule digne d’intérêt à ses yeux, avait le mérite de rallumer le flambeau de sa curiosité. Seul membre de sa famille auquel il tenait. Sa sœur pouvait se vanter d'être la seule personne qu'il souhaitait protéger le plus au monde. Un Empire sans successeur est voué à l'extinction. Il n'avait pas l'intention de laisser d'héritier après sa mort, alors quoi de mieux qu'un membre de son propre sang pour hériter de son rêve, du royaume qu'il souhaite bâtir? Sans aller aussi loin, elle était probablement la seule personne capable de ressentir tout ce qu'il a traversé auparavant.

Quoi qu'il en soit, elle revint à la charge avec son désir d'information. Il semblerait que le rapprochement qu'elle venait de faire suffisait à lui redonner courage. A croire qu'elle comprenait ce qu'il ressentait pour sa sœur. D'un autre côté, il ne pouvait se laisser diriger sans rien dire. D'autant plus qu'elle n'avait certainement pas la moindre information au sujet de cette dernière. Elle l'a peut être croisé au cours de l'un de ses périples, mais rien de plus. Il valait mieux pour lui qu'il reste sur ses gardes. Il lui en faudrait plus si elle souhaitait obtenir ce dont elle cherchait, ce n'est pas en énonçant le prénom de sa sœur qu'il allait lui déballer tout ce qu'il savait sans faire d'histoires.

Il la dévisagea avec un sourire :

-Ecoutez, avant toute chose, laissez moi vous apprendre quelques petites règles de vies qui pourront bien vous être utiles. Premièrement, lorsque vous posez une question, tâchez de le faire poliment. Vous verrez, les gens seront plus enclin à vous répondre. Deuxièmement, évitez d’agresser quelqu'un qui ne vous veux aucun mal. Pour finir, sachez que rien n'est gratuit ici bas.

Après lui avoir offert gracieusement ces petits conseils. Il ne lui restait plus qu'à poser ses conditions, car après tout. Il devait être celui qui mène la danse. Il était hors de question qu'il laisse cette femme diriger cette conversation sans rien dire. Il venait de poser les bases du jeu, autant continuer avec les règles.

-Je suis curieux de savoir pourquoi vous avez prononcé ce nom tantôt. Ensuite, au sujet de votre homme. Je pourrais peut être vous répondre, à partir du moment où vous me donnerez quelque chose en échange, un service par exemple. Qu'en pensez-vous? Ma proposition ne vous semble pas équitable ?

Il aurait pu passer sous silence le nom de "Leah" qu'il venait d'entendre. Ce qui aurait peut être été de meilleure augure pour la suite. Mais à chaque fois que sa sœur est de mise, il cède bien plus facilement aux caprices de sa volonté. Se laissant aller bien souvent à quelques digressions, par pure curiosité. Après tout, pourquoi ne pas laisser libre cours à ses désirs de temps en temps ?

Maintenant que tout était en place, elle ne pouvait que jouer le jeu, celui qu'il venait d'instaurer à cet instant même. Si elle souhaitait réellement en savoir plus, elle allait devoir prendre ce risque. Le risque de jouer une partie avec le créateur du jeu, celui qui définit les règles. Ce qui n'est pas particulièrement équitable me direz-vous. C'est vrai, certes, jouer avec quelqu'un capable de changer les règles en cours de route n'a rien d'équitable. D'un autre côté, qui a dit que la vie est juste ?





Montage créé avec bloggif
Children, hypocrisy,
That's what I give, you can take it from me
If you don't, won't live to see
One last act of tragedy
No mother's heart can make me humble
No life lost can make me stumble
Our empire will never crumble
Roses & Frogs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sue Ly'DurahalThe Huntress
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Telekinesis
Magie Secondaire:
Progression:
820/900  (820/900)
The Huntress

MessageSujet: Re: Infomania / Akira & Sue Mer 23 Mar - 14:36

« Her »
with Akiki (Akira) & Sue

Du chien, il évolua vers le loup. Du fidèle compagnon il évolua vers un garde du corps féroce, protégeant celle qui lui était le plus indispensable dans la vie. Du sa le clébard il devint un prédateur impétueux.
Ce jeu de la corde, ce jeu des échecs devint tout à coup une véritable guerre psychologique. Il venait de te prendre une position importante sur ce tableau de jeu imaginaire, et il venait de te montrer avec quelle férocité il traitait les gens qui parlaient de son unique source de bonheur relationnel.

Leah... Leah, tu l'avais rencontrée au détour d'une route, d'un chemin. La femme en armure. Elle devait certainement rentrer d'une mission lorsque tu l'avais croisée, et cela ne s'était pas bien passé. La jeune femme rentrait et lorsque tu étais passée devant elle, elle avait été attaquée et tu l'avais aidée. Depuis lors, tu connaissais son visage et son nom. Leah K. Falcon. Elle ne savait pas ce que le K voulait dire, aussi se contentait elle de le prononcer.
Leah t'avait parue très froide. Trop froide. Elle ne t'avait aucunement remerciée, elle t'avait juste laissée partir et tu savais que ce n'était que par une bonté d'âme. Une dette. Tu l'avais aidée, et elle t'avait épargnée. Sans doute n'aurait elle pas eu besoin d'aide.

Quoiqu'il en fut, tu gardas pour toi ce récit d'aventure, tandis que tu tentais de reprendre le contrôle de l'échiquier imaginaire. Il avait bien joué, et son regard sur toi en disait long. Les règles avaient été modifiées. Desormais, tu n'affrontais plus un joueur mais le maitre du jeu, et lui arracher la victoire allait devenir bien plus compliqué. Il allait falloir passer au travers de ses nombreux pièges pour remporter la partie. Ton attaque avait porté ses fruits, surement parce qu'il tenait à Leah, et tu allais te servir de son nom pour l'enterrer six pieds sous terre, ou lui extorquer la vérité.

« Une marque de politesse ? Très bien... S'il vous plaît. »
Pour toi, la politesse n'était rien. Ce n'était qu'une couverture, qu'une marque de fabrique pour les esprits les plus faibles. Cela ne devait pas signifier le respect, mais la honte, aussi ajoutas-tu « Mais en feras tu de même Kaiser ? Je n'ai jamais vu un seul empereur se tordre sous l'étiquette... »
Etait ce de la provocation, les préliminaires de ta prochaine attaque, ou juste une remarque à ne pas prendre au pied de la lettre ? Tu ne le savais pas toi non plus, mais lentement tu mouvais tes pions sur le plateau de jeu de l'esprit, jouant avec tes fous à en juger par tes remarques.
Car tu ne t'étais pas encore excusée de lui avoir enlevé son masque...
Car tu jouais les dures devant un homme assez prétentieux pour se croire déjà maitre du monde.

Mais de toutes façon, la folie, tu la côtoyais depuis longtemps. Lorsque ton amant, amour avait succombé, tu avais laisser la folie t'embraser de tout ton être.
Embraser... Et consumer... La folie t'avait brûlée vive. Elle faisais de toi une flamme des plus corrompues, un feu qui brillait de milles étincelles, et qui, tel l'incendie dévorant tout sur son passage, voulait détruire et réduire en cendres quiconque avait un lien avec les Quatre.
Comme lui. Comme le Macaque...
« Mais si les marques de politesses vous sont également dues, je crois que je peux vous demander pardon. Très beau le masque ! »

Semblant satisfait, il te montra sans détours qu'il avait mordu à l'hameçon de Leah et te précisa la nouvelle règle. Tu souris, funeste corbeau que tu étais, et sur un ton de nonchalance, tu osas.
« Et si en échange de l'info que je veux, je vous disais ce que je sais de Leah ? Il me semble que vous la connaissez... Et d'après ce que je vois, elle fait partie de la famille... Leah K. Falcon. Je ne sais pas ce que signifie le K, mais bon... Je sais de source sûre qu'il y en a un aussi dans votre nom complet. Petite sœur ? Cousine ? Hmmm... Je pencherais pour la sœur. Pas vous ? »
Tu savais le nom complet d'Akira car il était un personnage important de Blue Ash, cette bataille légendaire parmi les guerres de Crimson Thorne. Tu savais aussi jouer avec les esprits. Tu devinais qu'Akira était du genre chien de garde pour les membres de sa famille. Cela se voyait dans ce regard, ce même regard, ce regard miroir ce celui de Leah. Car si elle avait un œil bleu à gauche, Akira l'avait à droite...
Tu le sentais. S'il avait passé sous silence le nom de Leah, sans doute aurais tu dû revoir cette théorie, mais la curiosité dont il faisait preuve semblait montrer de l'attachement sincère envers la Reine de Glace.

« Bien sûr, vous parlerez en premier. Mais sachez qu'en tant que membre de Crow Feather, je sais que vous me voyez comme une lâche... Cependant laissez moi vous prévenir. Je suis la seule qui a choisi ce côté de Firebird en prévision de ce que je réserve au Macaque et à sa bande de lutins assassins. Aussi, n'ayez crainte... Je ne vous ferais pas l'affront de partir une fois que l'information m'aura été donnée, et je vous livrerais les détails croustillants de ma rencontre avec Leah... »

Tu eus un rictus, en abaissant ton écharpe. Tu voyais son visage, il avait le droit de voir le tien en entier...

« Avons nous un deal ? »


electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira K. EntonWhite Kaiser
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice God Slayer
Magie Secondaire: Ice Make
Progression:
0/1200  (0/1200)
White Kaiser

MessageSujet: Re: Infomania / Akira & Sue Jeu 24 Mar - 16:27

ft.
Akira K. Enton
« The Tamer & the Wild Cat »
The Kaiser & The Huntress






"S'il vous plaît". Elle n'avait trouvé rien de mieux. Ce qui ne le surprenait pas tant que cela à vrai dire. La politesse est certes une marque d'hypocrisie, toutefois, elle permet d'en dire long sur le type de personne que vous côtoyez. En l’occurrence, cette femme n'avait que faire des apparences et des formalités. Il prit sur lui pour ne pas lâcher un soupir. Les personnes aveuglés par la colère, embourbé dans leur désir de vengeance sont bien trop souvent lassante à ses yeux. Et dire qu'elle pourrait obtenir ce qu'elle cherche avec une petite dose d'hypocrisie. Il suffit de manipuler les gens pour obtenir ce que l'on souhaite facilement et rapidement. La violence n'est qu'une perte de temps. Toujours garder la tête froide, voilà le secret d'une vengeance parfaite. Quel dommage que ceux en quête de satisfaction ne puissent prendre le temps de réfléchir à cela. La vengeance est un plat qui se manche froid. A quoi bon cracher sa haine au monde ? Il faut au contraire l'apprivoiser, faire de lui l'outil de votre vengeance. Il vous livrera ensuite seul ce dont vous avez besoin. Il aurait très bien pu lui donner quelques conseils, mais avant, il voulait voir ce dont elle était réellement capable. Si cette pauvre femme n'était qu'une victime de plus de la vengeance, alors elle ne l'intéressait pas le moins du monde. Elle rentrerait dans ce cas dans la catégorie des "pions". Que l'on dirige à sa guise, sans volonté propre.

Visiblement, elle cherchait à le contrarier. En tombant une fois de plus dans un des plus gros clichés de l'histoire. Un empereur qui se fie des étiquettes ? Quelle naïveté. C'est presque touchant de voir à quel points le commun des mortels voit les rois et les empereurs comme des mégalomanes imbues de leur personne. C'est triste, vraiment. C'est justement tout le contraire. Un empereur est admiré, adoré, si ce dernier se montre aimable et poli. Le secret de la diplomatie consiste en un défilé de mensonge et d'hypocrisie. Croire qu'un roi doit se passer d'un tel jeu, c'est tout bonnement impossible. Il se trouve justement qu'Akia est très friant de ce type d'épreuve.

La suite, il s'y attendait. Même le dernier des idiots auraient profité de l'occasion. A partir du moment où il avait exprimé le désir d'en savoir plus sur Leah. Il était évident qu'elle allait s'en servir contre lui. Néanmoins, il n'était pas aussi naïf. Premièrement, dans ce jeu, il était celui qui dicte les règles, il étaient donc hors de question de conclure un arrangement qu'elle propose d'elle-même. Deuxièmement, il sait que Leah est en sécurité à la guilde, autrement dit, elle n'avait aucun moyen de pression direct sur lui. Après tout, s'il voulait en savoir plus; c'était avant tout pour assouvir sa curiosité. Il pourrait tout aussi bien demander des détails à l'intéressé à son retour. Et pour finir, il n'était pas question de faire un "deal" avec elle. Si elle souhaitait apprendre quelque chose ce soir, elle devra en payer le prix.  

Il se redressa sur la chaise avant de lui répondre un sourire aux lèvres :

-Je vous remercie pour le compliment, j'apprécie qu'une personne puisse enfin déceler le sens artistique de ce masque.

Il avait remarqué sa petite flatterie au sujet de son masque. Que ce soit par sarcasme ou non, il tenait à la remercier, pour lui prouver que contrairement à ses idées reçues. Un empereur pouvait être bien plus poli qu'elle.

-Pour répondre ensuite à vos nombreuses questions. Permettez moi de vous dire que vous m'avez mal compris. Lorsque j'ai mentionné de potentielles informations sur Leah, ce n'était en aucun cas une proposition d'échange. J'étais seulement curieux à l'idée d'en savoir plus.

Maintenant que l'ordre avait été rétabli, il était temps de poser les conditions, de manière ferme et sans appel, pour qu’elle puisse comprendre qu'elle n'était pas en mesure d'avoir un marché avec lui. Il tenait les rênes, si elle voulait ce pourquoi elle était venu, elle n'avait qu'à passer la bride autour de son cou. Dans le cas contraire, elle n'obtiendra rien, pas même un léger indice. C'était une partie de poker, elle devait mettre carte sur table, ou se coucher.

-Je suis prêt à vous dire ce que vous souhaitez entendre. toutefois, vous me devrez ensuite un service. Un service auquel vous n'avez nullement le droit de vous soustraire. Ne jouez pas à la plus maligne, je n'ai nullement envie de perdre mon temps à courir après des créanciers. Il se peut qu'à un moment ou à un autre. Prochainement ou dans quelques mois, je fasse appel à vous, pour une quelconque raison. A ce moment, vous irez accomplir la tâche que je vous aurai confier sans rechigner. Si tout ce passe bien, je considérerai votre payement comme accomplis. Alors? Mon prix vous convient-il ?

Il avait déjà quelques idées de travail pour elle. Quelques idées de payement. Certaines plus ardues que d'autres. A vrai dire, le service qu'elle devra lui rendra variera en fonction de l'avis qu'il se fera sur elle au cours de cette discussion. Il ne lui restait plus qu'à l'observer pour l'instant. D'autant plus qu'elle venait d'enlever son écharpe, dévoilant ainsi son visage tout entier. Probablement pour instaurer une sorte d'égalité entre eux. Un rictus effleura les lèvres d'Akira, si elle cherchait un quelconque désir d'équité, elle allait vite se rendre compte de la naïveté de ses désirs. "Alors madame la chasseuse, allez-vous lutter jusqu'au bout ? Ou êtes-vous prête à enfin courber l'échine ?"





Montage créé avec bloggif
Children, hypocrisy,
That's what I give, you can take it from me
If you don't, won't live to see
One last act of tragedy
No mother's heart can make me humble
No life lost can make me stumble
Our empire will never crumble
Roses & Frogs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sue Ly'DurahalThe Huntress
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 12/02/2016
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Telekinesis
Magie Secondaire:
Progression:
820/900  (820/900)
The Huntress

MessageSujet: Re: Infomania / Akira & Sue Dim 3 Avr - 22:31

« Him »
with Akiki (Akira) & Sue

Du Faible... Cet homme était faible, tout simplement faible. Il montrait les signes d'un empereur par moment, mais tu n'étais pas dupe, il n'avait pas les couilles de t'affronter dans un duel. Qu'il soit physique ou mental.
Vous jouiez toujours d'ailleurs. Vous étiez comme en train d'avancer vos pions sur un échiquier de la pensée, mais alors qu'il te voyait comme un pion, cela se reflétait dans ses paroles, tu ne le voyais même pas comme une pièce digne d'être jouée. Il fit mouvoir son cavalier, tu imaginais. Parce qu'il venait de te dire que tu lui devrais un service, en échange des informations que tu voulais avoir. Mais c'était vraiment un placement risqué, et bien que tu sois une personne de confiance, pour peu que l'on ne te trahisse pas, il était risqué de jouer une position telle que celle ci.

Il était faible pour toi, parce qu'il te proposait de payer après. Bien entendu, il était hors de question que tu payes avant, mais il te proposait un paiement qui te semblait si lointain que tu aurais très bien pu faire tant d'autres dégâts avant qu'il ne te recontacte.

Il était malin, mais il avait cette sorte de soumission naturelle, et à moins qu'il ne fasse semblant, tu allais très vite le trouver lassant. Et dire que quelqu'un comme lui se faisait appeler Kaiser... Tu avais limite honte pour lui, mais en gardant le sourire, tu me remercias d'un signe de tête alors qu'il venait de te faire une remarque polie sur ta flatterie du masque. Mais en réalité, tu aimais bien ce masque. Il servait à instaurer une crainte certaine dans le visage de l'interlocuteur, et sans ton dévouement extrême à ta quête de vengeance, tu aurais certainement pris en compte son regard transperçant.

« J'imagine que je n'ai donc pas besoin de vous parler de Leah... Du moins, pas plus en détails ? Bien bien bien. Et bien écoutez, mon bon monsieur, je suis partante. »

Étais tu à ce point crédule ? Il te considérait comme une faible, un pion sur un échiquier qu'il comptait bien contrôler sans ton bon vouloir. Il n'allait sûrement pas en rester là, ou alors allait il te confier les mauvaises informations. Tu étais une personne de confiance, mais personne ne le savait, et tu ne pensais pas la même chose de la plupart des personnes de ce monde. En réalité, tu pensais même l'inverse. Pour toi, l'humanité n'était pas bonne. Pour toi, les humains dans leur genre méritaient les pires atrocités de la vie. C'était une chose, en vrai, de perdre son amant et seul amour de sa vie. À cause de cela, tu ne discernais plus le bien et le mal, et tu te retrouvais généralement à être l'odieuse prétentieuse que tu étais désormais...
Alors en ce regard d'or que tu adressais à Akira, tu lui fis parvenir un message. Ce n'était pas de la télépathie, mais un signe, et s'il était bon lecteur de la race humaine, sans doute pourrait il le déchiffrer. Parce que l'on sentait dans ce regard que tu ne lui faisais pas confiance. Tu acceptais le marché, mais tant que ses informations ne se seraient pas avérées, tu n'en paierais jamais le prix.

« Alors parlez, mon cher Kaiser », fis tu avec une certaine hypocrisie mal cachée, « Dîtes moi donc tout ce que vous savez sur le Macaque... Et si je suis satisfaite je pourrais même vous parler de Leah en bonus... »

Parce que c'était important de faire planer un soupçon de bonté et de générosité dans la pièce fermée. Parce que cet aspect chaleureux qui pouvait s'évader de tes pores par cette petite proposition était indispensable pour le manipuler...
Parce que alors qu'il avait bougé son cavalier dans une prise de risque non sans conséquence sur ta vision de sa personne, toi tu venais d'avancer ta reine comme pour te mettre dans un autre type de risque.
Parce qu'en fin de compte, et si il voulait que tu le vois comme faible ? Il fallait parer à toutes les éventualités, et cette dernière commençait à frapper les bords de ton crâne... Il n'était pas idiot, il était même connu pour sa perspicacité, aussi réévaluas tu son précédent jeu... finalement, il tirait plus du renard que du loup... Le fourbe. Cependant...
Cependant...
Cependant... Tu n'avais pas perdu...

Ce n'était pas parce que tu acceptais les termes de son contrat que tu t'étais faite manipulée... Ni qu'il avait gagné. Parce que dans une bataille, comme dans une guerre, il fallait parfois savoir concéder des points à l'adversaire pour en reprendre le double la fois suivante...

Oui... Tu n'avais pas perdu, et tu allais le prouver...


electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Infomania / Akira & Sue

Revenir en haut Aller en bas
 
Infomania / Akira & Sue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Retour à l'académie (PV : Akira)
» Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli
» Fiche technique de Akira Rease
» Akira ? What else ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Earthland's Origins :: Fiore :: L'Est du Royaume :: Ecarlatryon-