Partagez | 
 

 This Probably Won't End Well [PV : Zenro, Samaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rainer RyuukenShaytan's Hand
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 03/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Territory
Magie Secondaire:
Progression:
800/1200  (800/1200)
Shaytan's Hand

MessageSujet: This Probably Won't End Well [PV : Zenro, Samaël] Sam 23 Avr - 15:11

« This Probably Won’t End Well »




Ca n’en finissait pas.

Depuis combien de temps s’emmerdait-il dans cette putain de forêt ? Il avait déjà essayé de se casser pour semer ces chieurs, mais rien n’y faisait, le champ de vision étant trop limité pour qu’il se téléporte assez loin. Bordel.

Rainer rentrait d’une mission dans l’Heptaïga, un endroit merveilleux où l’on crevait de froid  et où il n’était pas rare de croiser le dernier aventurier un peu trop intrépide bien conservé sous un linceul neigeux. Après avoir prêté main forte à Tartaros dans ces contrées reculées, le Péché de la Colère n’avait pas perdu son temps à observer les corbeaux exécuter leur danse macabre, couronnant de leurs tournoiements les cimes des maigres sapins dont le feuillage épineux, dense et sombre, semblait être une défense contre les intrus. Apeurés, les arbres demeuraient gainés, membres le long du corps, comme de peur qu’on les remarque. Ainsi, Rainer s’était-il démerdé à sortir le plus vite possible de cette zone peu accueillante, si bien que, dès qu’il avait pénétré la Vallée du Cocyte, son cheval était tombé de fatigue, raide mort. Manquant de se briser la jambe au passage, Ryuuken avait eu le temps de bondir de sa monture avant qu’elle ne l’écrase sous son poids. Le choc avec le sol avait été putain de douloureux. Sur un tapis d’herbe urticantes et orangeâtres, le jeune homme avait porté sa main à son front. Un filet de sang y avait coulé, résultat de l’impact de son crâne contre un petit rocher à la mousse si sèche qu’elle n’avait pas été foutue d’amortir quoi que ce soit. Furieuse, la Main de Shaytan s’en était pris au cadavre de son destrier, le réduisant bien vite, à grands renforts d’effusions de sang mort et de craquements sonores, à l’état de charpie. Et alors qu’il contemplait son œuvre, pantelant, Rainer, avait entendu des bruissements venant troubler le silence mortifère de la Vallée. Déjà des mouches s’étaient agglutinées sur les tripes du cheval éparpillées tout autour de ce qu’il restait de son abdomen…

- Tch.

Quelque chose venait sûrement nettoyer derrière ses conneries. Et, vilain garnement qu’il était, le Péché de la Colère avait décidé de dégager promptement. Il n’avait pas de temps à consacrer à ça, son accès de colère lui ayant déjà coûté quelques précieuses minutes. Tirant machinalement sur son collier noir, il avait soupiré en reniflant l’air ambiant. Non seulement le cadavre empestait à lui seul autant qu’une fosse commune, mais les éclaboussures sur les fringues de Rainer lui donnaient la même fragrance délicate. Aussi avait-il remarqué, au moment même où il s’apprêtait à reprendre sa route, que la bourse pleine d’or que Tartaros lui avait remise s’était répandue au sol, sur les pavés défoncés du chemin. Il l'avait ramassée avec empressement, presque aussi vite qu’Alabaster l’aurait fait devant tant de richesses. Puis, il s'était mis en marche.
C’est là qu’avaient commencé les emmerdes…

Fendre l’air. Sillonner la terre. Le sang et le fer.
Mouvements brusques, nuée désorganisée. Remuants mollusques, multitude décérébrée.
Des cris métalliques se mirent à retentir, de plus en plus proches, accompagnés de cliquetis infernaux. Simultanément, des bruissements assourdissants se joinrent à tout ce bordel dissonant. Rainer ignora cela. Trente secondes.
Plus fort.
Une minute.
Plus fort.
Deux minutes.
Là !
Rainer eut à peine le temps de jeter un œil derrière son épaule qu’une volée de Crobaciers le força à se mettre à terre. L’instant d’après, des vers aussi grands que des serpents, des Anantas, sortirent des fourrés maladifs, attirés par l’odeur de charogne émanant du Péché de la Colère. Quant aux oiseaux, ce devait être l’or tombé quelques minutes plutôt qui avait chatouillé leur instinct de prédation. Pour ne pas se faire becqueter, le mage de Nether Impact créa une Blunt Sphere au-dessus de son corps étendu. En se formant, elle éjecta une quinzaine de corbeaux contre les rochers et arbres du décor. Profitant de l’instant pour se relever, Ryuuken se mit à courir hors de portée de ses adversaires miniatures, piétinant au passage des Anantas trop cons pour piger quoi que ce soit. Une fois assez loin des vers, il utilisa Reversal II pour échanger la place d’un des Crobaciers volant le plus haut avec un gros rocher. Celui-ci, entraînant au passage deux ou trois piafs, défonça un peu plus le pavé du chemin tout en réduisant en bouillie quelques vers. Mais aussitôt ces derniers rendirent l’âme que de nouveaux semblables sortirent du smog jaunâtre enveloppant le paysage. Il devait être vingt-et-une heure. En plein mois de juillet, le soleil déclinait petit à petit.
Soudain, un corbeau, rasant le flanc de Rainer, fit exploser de son aile métallique un énorme champignon qui répandit ses spores dans l’air. La Main de Shaytan manqua de s’étouffer et réprima un haut-le-cœur en toussant. Ces conneries n’étaient en aucun cas dangereuses de manière individuelle… Mais il devait y en avoir une bonne centaine de chaque ! Putain de chance.

Rainer se téléporta le plus loin qu’il le put, soit en plein milieu de la forêt, sur un terrain en pente. Il continua sa course, de plus en plus enragé du fait que de telles saloperies le forcent à faire ça. Le machine accélérait, le régime se faisait de plus en plus rapide. Déjà de la fumée montait des rouages échauffés. Les traits de Rainer se déformaient petit à petit alors qu’il entendait la multitude larvaire se rapprocher. Il manqua à plusieurs reprises de trébucher, sentit quelques branches épineuses zébrer son visage, se dirigeant vers ce qui semblait être un autre chemin plus bas dans la vallée. Une fois assez proche, le Péché de la Colère bondit de la pente, jaillissant des fourrés, se retournant en vol et faisant s’effondrer quelques branches à l’aide d’Explosion I. Celles-ci tombèrent sur les vers en même temps qu’il se réceptionnait, avisant le ciel où planaient encore quelques Crobaciers. Les jambes fléchies, il jura. Même s’il avait déjà réduit de bon nombre les effectifs de ses ennemis, ils restaient encore bien emmerdants.

En quelques minutes, ce serait réglé, mais, bordel, ce que ça pouvait être chiant… En quelques secondes, Ryuuken se redressa et se remit à courir, commençant sérieusement à être fatigué de sa course. Déjà que ses ennemis étaient plus rapides que lui, son éreintement croissant rendait toute l’avance qu’il avait prise nulle. Aussi quelques corbeaux vinrent lui becqueter les vêtements. D’un geste brusque du bras, il les écarta, se heurtant au passage les phalanges sur le corps métalliques des piafs. Puis, plissant les  yeux, il remarqua au loin une silhouette qui arrivait du Nord et qui se dirigeait, tout comme lui, vers la direction opposée. Sur l’un des flancs du chemin, la côte d’où Rainer était descendu. Sur l’autre, une sorte de champ abandonné où s’entassaient légumes moisis, champignons et épouvantails décrépits. Acedia ne devait pas être trop loin… Une trentaine de kilomètres, quelque chose du genre… Mais, peu importe. Quiconque était ce mec que Rainer distinguait derrière la nuée d’oiseaux et de vers, il allait le mettre à contribution, quitte à le massacrer pour le laisser en pâture à ses assaillants.


- TOI ! AIDE-MOI A ME DÉBARRASSER DE CES SALOPERIES ! gueula-t-il en pointant du doigt l’inconnu.

Mage ou non, le Péché de la Colère trouverait un moyen de le rendre utile. Lèvres retroussées et sourcils froncés, il se mit en position de combat, jetant un regard noir à l’homme qui avait intérêt à bouger son cul.
Une aura bleu roi se dégageait de son corps, bien que teintée de nuances plus sombres... M’enfin, qu’est-ce qu’on en avait à foutre ? L’important, c’était de venir à bout de ces nuisibles !

Réalisée par Gaki. que vous pouvez retrouver sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zenro Boyahana///
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 08/11/2015
Rang : D


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Sound Magic
Magie Secondaire: [Doll Magic]
Progression:
430/600  (430/600)
///

MessageSujet: Re: This Probably Won't End Well [PV : Zenro, Samaël] Ven 29 Avr - 1:15









J’en avais enfin fini avec cette forêt. Elle m’avait donné du fil à retordre. Et cette gamine … J’étais encore tombé sur un membre de Nether Impact, enfin cette fois, je n’avais pas fini à moitié mort. Dans un sens y avait du progrès, à force, j’aurais sans doute une première rencontre ‘’normale’’ avec un membre de cette guilde. Même si personnellement, je ne comptais pas en recroiser un de sitôt. Je m’étais donc aventuré sur une autre route pour rentrer, afin d’être au moins tranquille sur le chemin du retour. Ma direction avait été assez simple, j’avais longé la frontière des Pics de la Decimation et de la Forêt d’Erebe, pour arriver jusqu’à la Vallée du Cocyte. J’avais décidé de me reposer à Acedia, pour repartir le lendemain à Arrakis.

Une traversée qui s’était passée sans encombre, aucune créature ou d’ennemie. Cependant, je restais sur mes gardes tant que je ne serais pas dans la ville, tout pouvait arriver. Et merde, j’aurais dû me taire. Un bref cri arrivait à mes oreilles, encore, un foutus crobacier. Décidément, il m’avait suivi, je ne voyais que ça. Et puis en l’affrontant ses copains allaient rappliquer, je préférais éviter cela sachant que je me ferais dépasser par le nombre. J’avais donc pris mes jambes à mon cou en espérant semer ces foutus bestiaux, mais avec autant de métaux sur moi, c’était, je pense peine perdue. J’étais concentré sur ma course sans vraiment me rendre compte ou j’allais. C’est un appel à l’aide qui me fit sortir de bulle.


- TOI ! AIDE-MOI A ME DÉBARRASSER DE CES SALOPERIES !

Je regardais d’où le cri venait. Un homme, de là où j’étais, je ne pouvais pas distinguer plus de détails que ça sur son apparence. L’inconnu était en mauvaise posture, des crobaciers et des vers se trouvaient devant lui. Même si je ne le connaissais pas, je ne pouvais pas le laisser comme ça. Il fallait que je trouve une idée rapidement.

-*Enfin de l’action !*


Yu, s’envolait de mon épaule avant que ma tête fût tirée en arrière. Une force était émise sur mes tresses. En me tournant un peu, je pus distinguer deux de ces maudits oiseaux entrain de s’acharner sur mes cheveux pour récupérer mes clochettes. Je secouai ma tête, Bell Madness, même si je ne pouvais bouger comme d’habitude les petits choques firent tout de même partirent les créatures.  Je me dépêchais de rejoindre mon « allié ». L’essaim de monstres étaient occupés à autre chose, je pu ainsi, me rapprocher le plus possible. Wave Front, l’onde arriva dans le dos du groupe, le choc réussi à faire tomber quelques oiseaux au sol. Je ne pouvais pas contourner les montres pour rejoindre l’homme qui m’avait sollicité plus tôt. L’on devait chacun combattre de notre côté.

Je devais vite enchaîner les attaques. Katana: Sound Blade, je pouvais la tenir pendant quelque temps. En donnant des coups directs aux monstres, les ondes feront plus de dégât que de les faire dans le vide. J’avais l’impression que les oiseaux étaient plus focalisés sur moi, après tout cela m’arrangeait, je pouvais aussi les avoir dans les airs. Je donnais gratuitement des coups en masse, si bien dans le vide et à quelque volatile qui s’approchaient trop près de moi. Cependant, leur défense n’était pas sans reste, je me faisais aussi griffer et mordre.










Rose (1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rainer RyuukenShaytan's Hand
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 03/02/2016
Rang : A


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Territory
Magie Secondaire:
Progression:
800/1200  (800/1200)
Shaytan's Hand

MessageSujet: Re: This Probably Won't End Well [PV : Zenro, Samaël] Mer 4 Mai - 17:19

« This Probably Won’t End Well »

L’homme ne se fit pas prier. A vrai dire, que Rainer l’ait appelé ou non, il aurait fini, tôt ou tard, à rejoindre cette petite danse particulièrement énervante. En effet, des Crobaciers s’étaient attaqués à se longue chevelure. Très vite, il se rapprocha du Péché de la Colère et détourna certains de ses assaillants vers lui, son aura bleuâtre pulsant au rythme des coups de katana qu’il se mit à donner. L’épéiste, à chaque fois que sa lame fendait l’air, créait des sortes de distorsions dans celui-ci. C’était un mage, au vu du sort qu’il avait utilisé précédemment pour attirer l’attention sur lui. Et ses capacités avaient quelque chose à voir avec les ondes, manifestement. M’enfin, Rainer s’en souciait bien peu. Bien qu’il ne possédait pas un égo particulièrement développé, le mage de Nether Impact était heurté dans sa fierté, comme tout homme qui se doit, pour avoir été forcé à demander de l’aide à un parfait inconnu. D’autant plus que ses adversaires n’étaient d’autres que des putains de nuisibles qu’il pouvait tuer individuellement d’un seul coup.
Au travers du smog jaunâtre remué par les mouvements de l’inconnu, il observait ce dernier se démener pour lui venir en aide. Etrange. Aurait-il fait la même chose pour quelqu’un, lui ? Sûrement pas. Ou, du moins, pas gratuitement. Cet homme devait être bon. Cependant, comme tous, il portait sur ses épaules le lourd fardeau du genre humain : ses péchés. Ses péchés, et sa colère. Et il était du devoir de Rainer de purger le monde de celle-ci… Un jour ou l’autre.

Ce combat ridicule dura encore quelques minutes. Rainer utilisait des petits sorts, souhaitant s’économiser et ne voyant pas l’intérêt de se servir d'arcanes plus importants sur une masse aussi disparate. C’est donc uniquement lorsque le nombre d’ennemis fut assez réduit que le jeune homme lança :  


- Bouge !

Progressivement, Rainer avait reculé de sorte à ce que la zone sur laquelle se répartissaient ses ennemis s’allonge et perde en largeur. Se focalisant en priorité sur les volatiles, plus lestes, il les avait presque tous exterminés, avec l’aide de son camarade de fortune. Une longue rangée d’Anantas demeurait, cette masse informe et gluante aux yeux globuleux. Les individus constituant ce bon gros tas de merde, répugnants, s’écrasaient les uns les autres. Aucun sens de l’unité, aucun sentiment d’appartenance à une même espèce. Ils étaient grotesques, dégueulasses et vomitifs.
Une masse verdâtre aux reflets irisés rasa alors le sol sur trente mètres. Quasi-instantanément. Main tendue, Ryuuken prit une grande inspiration, exaspéré. Bordel. Les quelques corbacs restants se cassèrent rapidement, paniqués. Aux petits cris de la masse grouillante s’était substitué un silence de mort. Le brouillard toxique, typique de la région, reprenait son territoire, étendant ses langues translucides après que le nuage de poussière résiduel du Blunt Blast II soit retombé. Entraînant la totalité des vers, le piston, grâce à sa haute vitesse, les avait fait s’écraser les uns et les autres et, bien que quelques éclats avaient volé de part et d’autres de son trajet, la majorité avait été éjectée au loin. Ainsi, les possibles charognards ne viendraient pas faire chier les deux hommes…

Désormais, au beau milieu de ce chemin au sol désormais creusé par un sillon sur trente mètres, Rainer haletait. Même s’il n’avait pas énormément puisé dans ses réserves magiques, les précédentes emmerdes l’avaient éreinté. Malgré les couleurs tristement automnales de la Vallée du Cocyte, il y faisait chaud en plein été. Même en soirée. A croire que la brume dégueulasse couvrant perpétuellement le fief de Crow Feather faisait de la zone une étuve. La Main de Shaytan passa l’arrière de son poignet sur son front pour essuyer quelques gouttes de sueur, exposant ainsi aux yeux de son allié la marque de Nether Impact imprimée à l’intérieur dudit poignet.

Le Péché de la Colère planta alors son regard dans celui du mage inconnu. Ses yeux rouges avaient repris une taille normale et ses traits s’étaient détendus. Pourtant, malgré cette apparence plus détachée, ce regard demeurait celui d’un assassin, même si son propriétaire ne le souhaitait pas particulièrement. A vrai dire, il n'y avait pas grand-chose qu'il souhaitait réellement.


- Merci, fit-il simplement à l’homme aux clochettes (sûrement ce qui avait attiré les Crobaciers sur ses cheveux).

Rainer l’étudia tranquillement, le détaillant des pieds à la tête. Plus haut que les extrémités de ses cheveux sombres où tintaient ses clochettes au rythme de ses mouvements, l’on trouvait un visage taillé dans un marbre chocolat. Mais le plus étrange dans ce portrait demeurait l’espèce de bande blanche presque opaque que le mage avait mis sur ses yeux. Un aveugle ? Comment pouvait-il voir correctement avec un tel bordel enserrant toute une partie de son visage… ? L’accoutrement était digne de celui d’une sorte de bouffon bizarre.  

Lorsqu’il eut fini son étude, sa tranquillité évoquant celle d’un imprévisible reptile, Rainer tourna la tête par-dessus de son épaule, observant le champ merdique dans lequel devait pulluler larves et autres nuisibles se régalant de ce qui ressemblait à des tas de courges pourries et disproportionnées. La lumière rougeâtre du jour déclinant, filtrant à travers le smog, ajoutait un quelque chose de pathétique à la scène. Le Péché de la Colère se demanda s’il serait plus vite arrivé en coupant à travers champ… Peut-être bien. Mais peut-être y ferait-il d’autres merveilleuses rencontres…
Pff.
Bah, la prochaine fois, il ne se ferait pas chier et sortirait l’artillerie lourde dès le début. Il avait été con de vouloir s’économiser…
Reportant son attention sur son allié de fortune, le mage de Nether Impact lui coula un regard neutre :  


- Je t’en dois une, j’imagine. Si t’as l’occasion de passer par la merveilleuse ville d’Ecarlatryon et que t’as besoin de quelque chose, t’auras qu’à demander Rainer Ryuuken. J’y ai ma petite notoriété.

La Main de Shaytan soupira. Il n’avait aucune idée d’où se rendait ce mec, mais il n’avait pas envie de se traîner un boulet. Même s'il venait de lui offrir de lui rendre la pareille pour son aide, le Péché de la Colère n'en faisait absolument pas son allié. Et encore moins son ami. En outre, une fois qu'il l'aurait assisté en retour, il n'aurait plus aucune raison de le faire bénéficier d'un traitement de faveur.

- Sur ce…, conclut-il, faisant bien attention à ne pas révéler sa destination.

Rainer tourna les talons. Journée de merde.
Réalisée par Gaki. que vous pouvez retrouver sur Epicode


Sort utilisé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zenro Boyahana///
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 08/11/2015
Rang : D


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Sound Magic
Magie Secondaire: [Doll Magic]
Progression:
430/600  (430/600)
///

MessageSujet: Re: This Probably Won't End Well [PV : Zenro, Samaël] Lun 9 Mai - 23:00









- Bouge !

Mon allié allait donc prendre les choses en main. Une bonne partie du travail avait déjà été faite. Il semblait vouloir uniquement en finir plus tôt que prévu. Ce n’était pas une mauvaise chose en soi. Mon niveau était, je pense en dessous du sien et je n’aurais sans doute pas pu continuer ainsi si le combat avait duré dans ces conditions. C’était surtout que je ne pouvais pas vraiment faire mieux. Je m’écartais donc à la demande de l’homme. Qui était d’ailleurs un peu sec, je mettais cela sous la réactivité que demandait le combat.

Quelle était cette magie ? L’inconnu se servait d’une drôle de matière, son espèce de rayon rasa le sol et les ennemies au passage. Les traces furent visibles sur plusieurs dizaines de mètres, accompagnées des restes des monstres éparpillés tout du long. Décidément, l’homme était tout bonnement plus fort que moi et sans mon aide, il aurait très bien réussi à s’en sortir. La totalité des créatures avaient été éjectées clôturant le combat sur une victoire.

Je me rapprochais un peu plus de l’homme, il était plus jeune que moi. Sa tenue banale contrastait avec ses cheveux blancs et ses yeux rouges menaçants qui le rendaient un peu plus atypique. Un albinos ? Décidément, c’était le deuxième que je rencontrais après Alabaster. Et le laps  de temps avait été assez court.

Passons, l’homme me remercia. Après m’avoir fixé pendant plusieurs secondes, il posait son regard sur les alentours. Avait-il perdu son chemin ? S’il avait été poursuivi peut-être qu’il s’était éloigné de la zone où  il était. C’était souvent comme ça, on courait, on courait, puis on se rendait compte que l’on avait perdu notre chemin .


- Je t’en dois une, j’imagine. Si t’as l’occasion de passer par la merveilleuse ville d’Ecarlatryon et que t’as besoin de quelque chose, t’auras qu’à demander Rainer Ryuuken. J’y ai ma petite notoriété.


Il ne devait rien, me rendre du tout, je ne l’avais pas aidé dans le but d’avoir quelque chose en retour. Et puis bon, je n’avais rien fait de particulier, c’était plutôt lui. Je me répétais. Ecarlatryon….Rainer…. Et merde. Qu’est-ce que … C’est donc lui Rainer ! Il devait lui aussi faire partie de Nether Impact, je ne sais pas ce que j’avais en ce moment, mais je n’avais absolument pas de chance. Pour le moment, je semblais plutôt en bons termes avec lui autant le quitter comme ça.  Je ne faisais pas vraiment attention à ce qu’il faisait. Je l’entendis dire quelque chose sans pour autant entendre correctement. Je vis Rainer partir devant moi tandis que je restais là, un peu cloué sur place. Il ne me connaissait donc pas ? La Rose, ne lui avait donc rien dit… D’un autre côté, c’était bien, mais si elle lui en avait parlé, je ne sais pas si cela avait changé quelque chose après tout. Bon, je n’allais pas non plus m’éterniser ici, en route pour Acedia.

Le soleil n’allait pas rester comme cela longtemps, je devais me dépêcher. Je commençais à voir au loin la ville qui se dessinait. Plus je me rapprochais, plus une drôle d’odeur me prenait les narines. L’architecture faisait peur à voir, tous semblaient pouvoir s’écrouler en une fraction de seconde. Même les bas quartiers d’Arrakis étaient largement supérieurs aux plus ‘’beaux’’ bâtiments de cette ville. Enfin ‘’beaux’’ s’était vite dit. Du torchis pour les murs, de la chaume pour le toit et tes réparations médiocres. Je me faisais donc  l’idée que les habitants de cette ville allaient avec son cachet. Ne pas trouver d’endroit pour dormir ce soir ne m’étonnerait même pas. Et je doutais que traîner dans ces rues de nuit était une bonne idée.

Effectivement, mon intuition était bonne. Des types louches à chaque coin de rue. Une atmosphère un peu pesante en soi. Devant moi, deux types autant ivres l’un que l’autre s’aidaient mutuellement à se relever, avant de retomber aussitôt. Je continuais mon chemin avant de marcher sur une drôle de chose, c’était résistant, un peu un caillou. Je levai mon pied et découvris un collier avec une petite pierre verte en son centre. Je pris l’objet dans les mains pour le voir de plus près. Un rapide flash s’ajouta à cela, une femme et un grand sentiment d’amour et d’affection.


-Hé toi ! C’est… c’est… c’est à moi ça !

Devant moi un homme, il faisait peine à voir. Encore un type ivre ? Nous savions tous les deux que cela ne lui appartenait pas, mais ce n’était pas cela qui allait l’empêcher de dire le contraire. Le collier que je venais de récupérer avait en son centre, ce qui semblait être une pierre précieuse. Et le type en face devait avoir l’œil et le bon. Le gars était soit un type avide d’argent ou seulement quelqu’un qui devait voler pour vivre. Bizarrement mon intuition penchait pour la deuxième option, même si je savais qu’il ne fallait pas juger par les apparences. Il s’approchait de moi tandis que je rangeais le bijou dans mon vêtement. Je pris donc la parole d’un calme, en le regardant droit dans les yeux.


-Je te laisse l’occasion de faire demi-tour. Tu n’as nullement besoin de faire ça.

Le type se jeta sur moi, ses coups étaient prévisibles. Au bout d’un moment, voyant qu’il continuait à balancer ses poings dans le vide, je réussis à le plaquer au sol. Je sortis mon arme de son fourreau et lui mis au niveau de sa gorge. Son visage se déstructura et il vira au pâle. Je levai légèrement ma pointe d’acier et l’homme en profitait pour prendre ses jambes à son cou. Il ne se fie pas prié pour fuir, en prenant soin de prendre la direction opposée à la mienne.

Après ce cour échange, je repris ma recherche et tombais finalement sur ce qui semblait être une auberge. Sur la devanture, les lettres peintes de couleur or étaient écaillés par le temps, les murs aussi avaient du vécu. Je me décidais finalement à rentrer dedans. Je poussais la porte faite d’un bois massif. L’intérieur était propre à ma grande surprise, principalement fait de bois sombre, une cheminée de pierre habillait le fond de la salle. Je m’installais donc à l’une des tables proches du comptoir. La personne derrière celui-ci vint à moi pour savoir ce que je désirais, au même moment derrière moi la porte s’ouvrit en faisant un bruit de frottement avec le vieux parquet. Son que je n’avais pas remarqué quand j’étais moi-même entré quelques minutes plus tôt.











Rose (1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: This Probably Won't End Well [PV : Zenro, Samaël]

Revenir en haut Aller en bas
 
This Probably Won't End Well [PV : Zenro, Samaël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samaël Akiam [Padawan]
» Lettre de rupture [PV Kelsey Lorgan - Samaël Smith]
» Devoir de Sortilèges ou comment ne pas rougir devant une aussi jolie fille ? [PV Olivia E. Fowler - Samaël Smith]
» [Tournoi bis] demi finale : Samaël, le démon VS Holmgeir, Guerrier Divin de Gamma
» — Samaël Llydriëd Mawey ♣ U.C.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Earthland's Origins :: Fiore :: L'Est du Royaume :: Vallée du Cocyte-