Partagez | 
 

 Hadence, l'Orgueil gravé dans la Glace. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hadence[Lucifer]
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 04/01/2016
Rang : C


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Ice Devil Slayer
Magie Secondaire:
Progression:
465/800  (465/800)
[Lucifer]

MessageSujet: Hadence, l'Orgueil gravé dans la Glace. [Terminé] Mar 5 Jan - 10:23











Nom : Gwendalavir

Prénom : Hadence

Âge : 20

Sexe :  Homme

Guilde (et poste souhaité) : Nether Impact (Orgueil)

Surnom : Lucifer


Behind the screen

Un pseudo : Djé

Un âge :  19

Comment tu nous as connu ? Dans le top des forums

Le code du réglement ? MECHANT. -out.- [Alabast'alidé]

Des commentaires ? C'est parti héhé.

L'avatar que tu utilises ? Sephiroth de Final fantasy


Magie(s) ou Malédiction


Ice Devil Slayer : La magie de l'Ice Devil Slayer permet à son utilisateur de contrôler tout ce qui résulte de l'élément de glace. Contrairement à la magie élémentaire de glace de couleur bleue claire, celle d'un Devil Slayer est d'un bleue beaucoup plus foncé, presque violet.
L'Ice Devil Slayer est un héritage de famille transmis à Hadence quand il était enfant. Cette forme de magie est redoutable face aux démons comme son nom l'indique, mais n'est pas non plus à prendre à la légère de la part des autres mages.
Elle a comme caractéristique de pouvoir être invoquée sous forme solide. En clair, Hadence peut utiliser un souffle de blizzard dévastateur ou envoyer de redoutables stalactites aussi tranchant qu'une épée. Cette magie lui permet de glacer toute une zone sans mal, et elle peut s'exprimer à partir de n'importe quelle partie du corps, que ce soit les mains ou la bouche. Elle est aussi versatile, Hadence peut donc s'en servir aussi bien dans un combat à distance que dans un combat au corps à corps, par exemple en donnant à ses poings la dureté de la glace.
Une de ses plus grandes forces est qu'elle rend toute magie de glace inefficace. En effet, l'utilisateur de l'Ice Devil Slayer est capable d'absorber en les dévorant les magies élémentaires de cet élément et de récupérer leurs énergies et ne peut donc être touché par celles ci. La seule qu'il ne peut absorber est l'Ice Devil Slayer elle-même, bien qu'elle soit toutefois inefficace également contre lui.
Au niveau utilitaire, elle n'a pas grand intérêt si ce n'est de permettre à son utilisateur d'être immunisé du froid et de se déplacer aisément sur de la glace.
Un des principaux défauts de cette forme de magie est qu'elle prend du temps à être développée et qu'énormément d’entraînement est nécessaire pour la prendre en main à son plein potentiel.
Physique


La première chose que l'on remarque chez Hadence est sa longue crinière argentée tombant jusqu'en bas de son dos. Elle vogue souvent au gré du vent, donnant l'impression d'une fine pluie recouverte d'argent. Quand il décide d'attacher ses cheveux, c'est souvent signe qu'il compte se donner à 100% dans la bataille. Ses traits sont fins, presque féminins et il est souvent confondu avec une femme vu de dos. En revanche, chaque caractéristique de son visage est dure et impénétrable. Ses larges yeux bleus, ressemblant à ceux d'un félin, sont d'une froideur exceptionnelle, si bien qu'ils peuvent glacer le sang de l'ennemi lors d'un simple contact. Mais ils reflètent également une grande confiance en soi et une détermination sans faille. Il ne fait aucun doute que croiser ces pupilles permettra de vous en dire long sur le pouvoir de glace du jeune homme, encore arriveriez vous toujours à réfléchir.

Au niveau de la carrure, Hadence mesure dans les 1m85 pour 70 kilos. Il est donc plutôt fin mais taillé correctement et possède une grande agilité. Il se spécialise dans les combats au corps à corps, même si ses talents à longue distance sont indéniables. Il porte plusieurs cicatrices sur le corps, résultat de ses nombreuses expériences sur sa peau qu'il souhaite mettre à l'épreuve de toutes choses.

Au niveau vestimentaire, il est rare de voir le jeune homme sans son habituel manteau de cuir noir.  Ce dernier lui confère une capacité de mouvements totalement libres et est très dur à transpercer. Il apprécie d'être torse nu dessous et le porte souvent ouvert, détestant ressentir la moindre chaleur, héritage de sa magie et de son appartenance natale à Iceberg. Un pantalon fait du même cuir que son manteau parfait sa tenue, accompagné de solides bottes. Sur ses épaules logent également de larges épaulières métalliques. Un fait remarquable est aussi sa pilosité inexistante. Vous ne trouverez pas la moindre parcelle de poils sur son corps.

Hadence possède également un katana de taille démesurée qu'il porte dans son dos. La lame est faite d'acier inoxydable. Le manche est entouré d'un laçage noir et la garde est faite d'un métal vieilli et très raffiné. Le fourreau a été sculpté dans un bois sacré qui a pour propriété de résister aux ravages du temps. Il est également recouvert d'un épais cordage noir.
En revanche, vous n'aurez jamais l'occasion de le voir dégainer sa lame. Il s'est juré de ne la dégainer que lorsqu'il aurait enfin trouvé un adversaire à sa hauteur et pour qui il juge utile de s'en servir. C'est donc un dernier recours mais aussi un immense honneur pour son adversaire que de la voir de ses propres yeux.

Au niveau de sa posture, Hadence est toujours droit, comme une large montagne de glace et garde le visage fermé, impassible. Il ne laisse jamais apparaître la moindre émotion. Chacun de ses gestes est calculé, élégant et exécuté à la perfection. Il n'y a pas de place pour le laisser aller et c'est impensable à ses yeux d'effectuer un geste aussi grossier que celui de fourrer ses mains dans ses poches ou de croiser les bras face à un interlocuteur.

Sa marque d'appartenance à la guilde se situe sur son torse, au niveau du cœur. Elle est visible par tous, car sa fierté d'être chez Nether Impact est plus forte que tout. Sans surprise, cette dernière est d'un bleu glace.


Psychologie


Un mur de glace. Voilà ce qui caractérise le mieux Hadence. Son ton est froid, tranchant, et ne laisse pas de place à une quelconque rétorque. Il est dénué de tous ces sentiments qui habitent un être normal : La joie, la peine, la chaleur d'un foyer, l'amitié, l'amour … Tout est gelé. Si vous tentez de parler avec lui, vous serez sans nul doute gênés au bout de quelques secondes sans savoir pourquoi. Probablement à cause de son silence glacial. Il n'est pas du genre à se mettre au centre de la conversation, laissant cela aux individus qui en ont besoin. Il sait qui il est, ce qu'il a accompli et ce dont il est capable, cela lui suffit.

En revanche, il est affublé d'un orgueil sans précédent. Il est le meilleur, point à la ligne. Pourquoi débattre de quelque chose qui est d'une véracité absolue ? Ce qui découle de son affirmation est son côté misanthrope. Il n'aime pas vraiment le contact d'autrui car il les juge inférieurs, inutiles et sans intérêts. Leur présence est un fardeau dont il faut se débarrasser au plus vite, au point de se voir régresser lui-même dans la banalité sociétale qui règne autour de lui. Il n'hésite donc pas à toiser les gens de son regard hautain, les faisant se sentir déchets par un simple contact visuel.
En revanche, il respecte les individus de talents. Ceux là peuvent être intéressants et seront probablement moins ennuyants que les autres, c'est pourquoi il faut les préserver comme un enfant ferait attention à son jouet préféré.

Toutefois, Hadence ne se repose pas sur ses acquis. Il ne cesse de répéter que pour rester le meilleur , il doit s’entraîner d’arrache-pied sous peine d'être rattrapé voir pire : dépassé. Sa signature est la phrase suivante : « Le seul capable de me battre, c'est moi-même. ». Il ne base pas ses propos sur de simples spéculations mais sur des faits concrets. Il parcourt le continent à la recherche d'adversaires potables pouvant l'amuser quelques instants. Si ces derniers n'en sont pas capables, il transperce leurs cœurs d'un large pic de glace et continue sa route. Après tout, quel intérêt représentaient ils pour le monde si lui même ne leur en avait trouvé aucun …

Tout cela l'a mené à un ennui profond et la conclusion qu'il était donc le meilleur se fit naturellement. Il n'était pas contre le fait de perdre, il ne le pouvait pas c'est tout. La défaite était une chose inconnue et pourtant si mystérieuse...
Il ne perd jamais le contrôle de lui-même. Tous ses actes sont réfléchis, il ne fonce pas tête baissée vers un combat sans en avoir calculé tous les tenants et aboutissants auparavant et peut passer plusieurs jours à réfléchir sur une question pour pouvoir l'aborder du côté le plus avantageux.

Contre toute attente, Hadence a tout d'un enfant qui a reçu une éducation royale. Ses manières sont parfaites, il ne jure jamais, fait preuve d'élégance en toute situation et pèse chacun de ses mots.
Quand il le veut, il peut dégager un charme fou pour arriver à ses fins et est plutôt séduisant. Sa voix est plutôt douce, bien que cassante. C'est d'ailleurs ce qui fait chavirer le cœur de nombreuses demoiselles, mais le jeune homme ne s'y est jamais intéressé. Ce ne sont que des coquilles vides indignes de l’accueillir.

Sa fierté d'être chez Nether Impact est sans égale. C'est comme un foyer pour lui, et les gens qui composent ce dernier sont probablement les seuls êtres pour qui le garçon a du respect. Ce sont des adversaires de taille qu'il aimerait bien affronter à l'occasion. Il n'est pas forcément un grand adepte des démons, mais ne les déteste pas non plus. Ils sont là, c'est tout. Et leurs idéaux de destruction se rapproche énormément des siens. S'il fallait choisir un camps, ce sera le leur sans aucun doute.

Mais ce monde qui l'entoure … ce monde pourri … il est prêt à mettre de côté ses bonnes manières pour lui cracher littéralement à la gueule. Il hait tous ses habitants et l'hypocrisie qui se dégage de cette pseudo société. Peu importe ce que les gens pensent de lui, il agit de son plein gré, tue à sa guise en suivant son propre instinct que bien trop de personnes ont oublié. Les retournements politiques ne peuvent rien y faire, le système est corrompu, corrompu jusque dans le cœur de chacun. Ce qu'il faut, c'est éradiquer chaque insecte et reformer une nouvelle base solide, constituée de personnes intègres qui n'ont pas peur d'affirmer leurs idées et de tout faire pour les mettre à exécution.

Voilà ce qui caractérise le mage maîtrisant l'Ice Devil Slayer.


Histoire


Hadence se saisit d'une plume et d'un morceau de papier. Il la trempa dans un pot d'encre et réfléchit à ce qu'il allait bien pouvoir coucher sur cette feuille. Enfin plutôt par quoi commencer ?


La mémoire est quelque chose d'éphémère à laquelle on ne peut se raccrocher. C'est pourquoi j'ai décidé de la retranscrire dans ce livre.



An X357

Commençons par le tout début. L'année de ma naissance. Brutale, prémisse d'un futur qui le serait tout autant. Nous sommes dans la capitale de l'Iceberg, à Régastrel. La grossesse de Mère ne fut pas menée à son terme car elle fut pendue à un arbre avant de m'accoucher. Comment, je ne saurais vous le dire, cela a toujours fait parti des nombreux mystères qui occupent ma vie. Père s'en est chargé pour elle en lui ouvrant le ventre comme une vulgaire bête sauvage et en me sortant de ses entrailles. Ma première vision de ce monde fut donc celle d'un homme détruit par la peine. Tout ce que j'écris m'a été conté, ne possédant pas la capacité de m'en souvenir par moi-même. Père m'a ramené à la maison, sous un froid glacial qui ne semblait pas l'atteindre. Apparemment, c'était un homme plein de vie, rayonnant d'amour et de passion avant la mort de Mère. J'ai du mal à l'imaginer de cette façon, je suppose que je n'ai vu que la partie brisée de lui. Nous retrouvions donc le foyer familial où logeait une sœur de Père. C'est d'ailleurs elle qui m'a raconté tout cela. Parait il que j'étais en bien piètre état lors de mon arrivée. Quelques soins me furent apportés et je fus revigoré.
L'état de Père s'est ensuite détérioré. Pas son état physique non, mais son état mental. Il s'isolait souvent dans la petite bibliothèque que contenait la maison, avalant des dizaines de livres sans prendre grand temps pour dormir ou manger. C'était comme si il avait oublié ma présence, moi qui nécessitait plus que jamais l'attention d'un père. Mais ma tante, Esgrilda, parvenait à me porter l'amour d'un père et d'une mère. Jusqu'à que je sois en âge de marcher, elle s'est assurée de ma santé. J'avais six mois lors de mes premiers pas, ce qui est assez précoce chez un enfant. Esgrilda n'en revenait pas. Cela n'étonnait pas Père, il ne cessait de répéter : « Si il veut être digne du nom de Gwendalavir, il devra exceller dans tous les domaines. ».



An X362


Je peux désormais raconter cette époque de mon propre chef. J'allais fêter mes cinq années dans ce monde dès le lendemain et  j'étais sans doute ce que l'on pouvait appeler un enfant normal, au plus grand plaisir d'Esgrilda mais au désarroi de Père.
Plein de vie, je jouais avec les autres enfants de la capitale, aimais rigoler, me rouler dans la neige et chanter des chansons salaces. Mais cela était à l'extérieur de la maison. Dès mon retour au domicile familial, les masques étaient de vigueur. Je regardais Père travailler sur ses livres, le suivais du regard quand il allait s'isoler au sous sol pour pratiquer je ne sais quel exercice (que je devine magique à l'heure actuelle) et m'abstenais de parler, de peur de briser le silence glacial qui faisait office de quatrième occupant des lieux.
La nuit s'installa peu à peu et j'occupais déjà les lieux quand j'entendis une violente dispute éclater dans ce qui faisait office de salon.

-Allons Edward, il n'est pas prêt ! Ce n'est qu'un enfant, il est encore trop tôt !
-Le temps presse, je n'ai pas le temps d'attendre trois années de plus. C'est un rite de passage chez les Gwendalavir.
-Oui, mais seulement à l'âge de huit ans ! Et même à cet âge, aucun n'est encore revenu à part toi ! C'est la mort assurée !
-Bellum est tombé aux mains des démons il y a quelques mois. S'il meurt, alors c'est qu'il n'était pas digne d'appartenir à notre lignée. Maintenant retourne vaquer à tes occupations où je me charge personnellement de te faire taire. C'est mon fils.

Le silence était revenu, mais il fut de courte durée. Les pas de Père se rapprochèrent rapidement de la porte de ma chambre qu'il ouvrit brutalement. Il m’attrapa sauvagement par les épaules et m'observa de haut en bas, comme si il me découvrait pour la première fois. Il faut dire qu'il ne m'avait jamais vraiment regardé, à tel point que je doutais de ma propre existence. Nuls mots ne furent prononcés, cela aurait été bien inutile. Il me traîna en dehors de la maison, nu comme un ver, et m'embarqua dans le chariot qui servait à Esgrilda de transport pour ravitailler la maison. La morsure du froid sur ma peau frêle était comparable à des coups d'épées. Le chariot commença sa route avec Père comme conducteur tandis que je croisais le regard d'Esgrilda, les larmes aux yeux, qui m'observait comme si c'était la dernière fois.

Je perdais la notion du temps au fur et à mesure que le chariot avançait. J'étais transi de froid et je m'endormis ou m'évanouis, je ne sais plus. Quoi qu'il en soit, je repris mes esprits quand mon père me jeta dans la neige sans ménagement. Il se tenait devant moi, me surplombant de toute sa hauteur, son regard dur planté dans le mien.

-Survis.

Sur ces paroles, je le vis tourner les talons et rejoindre la charrette, me laissant au milieu de ce qui ressemblait à un bois. Alors pour la première fois de ma vie, je transgressai les règles. Je courus derrière le véhicule, mes larmes m'aveuglant au passage. Et je m'époumonai à l'appeler …

« Père ! Père ! Pitié ! Je ne veux pas ! Pèèèère ! »

Mais mes appels n'eurent comme réponse qu'une violente bourrasque de neige en pleine figure. M'asseyant dans la neige, je pleurai, je pleurai comme je ne l'avais jamais fait. A cinq ans, je suppose que c'était normal. Mais Père, l'homme qui me servait de modèle, m'avait donné un ordre, je me devais de le respecter. Et je le ferais, pour qu'enfin il me regarde.




An X363



Une ombre se faufila à travers les bois et se dirigea tranquillement vers moi. Je l'aurais reconnu parmi mille hommes. Il s'agissait de père. Moi j'étais là, en train de dévorer les entrailles d'un animal mort que j'avais trouvé, comme à mon habitude depuis … depuis combien de temps étais-je là d'ailleurs ? Il m’attrapa l'épaule et afficha un large sourire.

-Cela fait un an et je vois que tu es toujours en vie. Nous allons pouvoir attaquer les choses sérieuses.

Une année passée au milieu de nul part … bravant des dangers que l'on ne saurait conter, ainsi que le froid … ce froid qui était le plus cruel des prédateurs mais qui était devenu mon plus fidèle allié.
Je me dressais fièrement face à mon père, que je trouvais nettement moins impressionnant qu'avant. J'affichais à mon tour un sourire, qui fut gratifié d'un coup de genou dans l'estomac.

-Ne montre jamais tes émotions.

Bizarrement, l'envie de pleurer m'avait quitté. L'envie de … tout en fait. Je trouvais juste cela normal. Cette année m'avait forgé le caractère et meurtri de l'intérieur, j'étais comme cette neige : calme et inanimé.

-Ce monde est régit par la magie. Mais les démons de Zelef prennent de plus en plus d'ampleur. Quoi qu'il en soit, notre famille possède une magie capable de les détruire. On la nomme l'Ice Devil Slayer. C'est à ton tour de l'apprendre mon fils.

Je l'écoutais avec attention, ne comprenant pas bien de quoi il s'agissait. Mais si cela me permettait de devenir meilleur alors j'apprendrais.

-Seul les forts ont le droit de vivre Hadence. Les faibles doivent mourir.


C'est sur ces paroles que l’entraînement commença. Dur, à la limite de ce qu'un humain pouvait endurer. A côté, l'année passée fut un véritable paradis. Mais je sentais que je commençais à toucher à quelque chose de jouissif, quelque chose de puissant … et cela me plaisait bien.







An X364


Sûrement une des années les plus marquantes de ma vie. L’entraînement était terminé, je venais de fêter mon septième anniversaire et l'heure de rentrer à la maison était venu. Lors des affrontements contre père, j'avais la désagréable impression qu'il se retenait et cela me frustrait au plus haut point.
Nous primes la route du retour, en silence comme à notre habitude. A l'approche de la capitale, l'ambiance était radicalement différente. L'atmosphère était lourde, pesante. Ce sentiment fut confirmé par un cri déchirant provenant de la maison. Notre maison. De là où j'étais, je pus voir un corps transpercé par une lance accrochée au second étage de la demeure. Esgrilda. Des créatures mettaient à feu et à sang la capitale, domicile après domicile, ne laissant qu'une large trainée de sang dans leur sillage. Père se saisit de son long katana et fonça en direction de la maison. Je le suivais d'un pas aussi rapide que mes jambes d'enfant me le permettait. Sur le pallier je le vis se faire étrangler par une sorte de démon. Son corps quittait le sol et il tentait d'utiliser sa magie sans grand succès. C'est à ce moment là que je compris : lors de nos entraînements, il ne se retenait pas, il était à fond. L'homme que j'admirais le plus au monde était sur le point de mourir lamentablement, son katana au sol et crachant de larges giclées de sang par la bouche.

Je ramassais donc le katana, observant sa lame en acier, reflétant mes cheveux de platine qui avaient bien poussés depuis l'époque.
Si l'on devait retenir  un bruit, ce serait sûrement celui de l'arme entre mes mains tranchant l'air. Mais ma cible n'était pas le démon. Père, libre de son étreinte, se retourna vers moi, le katana planté en plein cœur. Il m'observait surpris et planta ses yeux affolés dans mon regard glacial.

-Seul les forts ont le droit de vivre. Les faibles doivent mourir.

Avant qu'il s'effondre, je pu apercevoir l'esquisse d'un sourire sur le visage de mon géniteur. J'étais devenu le meilleur, et personne ne serait en mesure de me donner des ordres. Je faisais cavalier seul.
La lignée de faible dont je provenais n'existait plus. Je venais de tuer le dernier Gwendalavir. Maintenant, il ne restait plus qu'Hadence, seulement Hadence et rien d'autre. Je ne comptais pas m'entacher d'un nom de faible.
Le démon remit de sa surprise entreprit de se jeter sur moi. L'inconscient ... Je n'en ferais qu'une bouchée ...
Il m'immobilisa au sol, toutes griffes sorties, prêt à me déchiqueter. Je l'observais simplement et à l'instant où il entreprit de lever le bras pour me porter un coup mortel, il s'effondra dans un râle étouffé, un long pic de glace planté dans la gorge.
Du calme habituel qui me caractérisait je me relevais, m'emparant par la même occasion du katana. Il semblerait que c'était le seul démon présent dans mon ancienne demeure familiale, ce qui m'arrangeait. Je n'étais pas fou au point de vouloir affronter d'autres démons, même si celui ci devait être bien faible.
Je fis volte face et et commençais à courir à pas de loup vers la forêt d'où je venais. Ce que je n'avais pas remarqué, c'était le bref regard qui suivait la trainée argentée de mes cheveux de platine à ce moment là.


An X372



Âgé de quinze ans, j'avais maintenant parcouru une bonne partie du continent. Les démons prenaient de plus en plus de place, laissant ruines et désolation derrière eux. J'avais développé ma magie au fur et à mesure des années, si bien que les démons ne m'effrayaient aucunement. Mon voyage m'avait finalement conduit dans la région d'Enca, victime elle aussi des démons de Zeref. Mais contrairement à ce que j'avais pu voir auparavant, ici le paysage était d'une beauté sans égale.
Le décor semblait avoir été figé dans la glace et le soleil illuminait chacune des parties des cristaux glacés.  J'effleurais du bout des doigts ce qui semblait être un arbre et me rendais compte que cette glace était grotesque, impure et qu'elle devait avoir bien mauvais goût.
Mais je n'étais pas là pour profiter du paysage, je devais poursuivre mon chemin. Chemin qui me conduisit jusqu'aux ruines d'une ancienne ville qui ne dérogeait pas à la glace de la région. Le moindre de mes pas provoquait un bruit qui se répercutait sur les parois gelées, créant un boucan sans nom. Je m'aventurais à l'intérieur de la ville, regardant à droite et à gauche ce qui m'entourait, quand j’aperçus une jeune femme juste devant moi. Encore une voyageuse perdue, je n'avais nul temps à lui accorder. Elle risquait surtout de me ralentir. Je passais donc à quelques centimètres d'elle, continuant ma route comme si elle n'existait pas. Vêtu de son long poncho cachant tout son corps excepté ses pieds nus, je la vis tenter de me barrer la route à l'aide d'un croche-patte. Je me reculais à temps pour ne pas trébucher et la vit se positionner devant moi. Dans cette position, je pu détailler son visage aisément. Elle avait des traits fins, ainsi que de courts cheveux noirs ondulés qui encadraient un visage malicieux. Ses petits yeux noirs étaient vifs. Nous échangeâmes une joute visuelle pendant quelques secondes, jusqu'à que je fusse agacé par un tel comportement.

- Écarte toi de mon chemin, voyageuse. Tu n'es pas digne de me combattre.

Que me voulait elle ? Pourquoi cet intérêt soudain en ma personne ? Je n'allais pas tarder à le savoir.

Ses orbes malignes ne cessaient de me fixer de manière incessante, comme provocatrice. Un fin sourire fendit son visage en deux à l'aide d'un doux soupire avant qu'elle ne prenne la parole à son tour.

- Tu as survécu, c'est un miracle à un âge pareil.

Elle ne me faisait pas des éloges et ça se sentait, elle se moquait un peu mais toujours avec douceur. Le bout de sa queue beige dépassa de son poncho et ses canines passèrent ses lèvres.

- Quel orgueilleux petit enfant tu fais.


Je l'observais froidement, impassible. Un démon de Zelef hein ? Et elle semblait me connaître, était elle présente à Iceberg ce jour là ? Mais cela m'importait peu, ma magie de Devil Slayer pouvait la décimer en une fraction de seconde.

- Ce que tu prends pour de l'orgueil n'est qu'une parfaite connaissance de mes capacités. Hors de ma route maintenant, démon.

J'attendais patiemment qu'elle daigne me laisser passer, ma tignasse argentée ne faisant qu'un avec le vent glacial qui nous entourait. Qu'est-ce que ces insectes pouvaient être agaçants … De surcroît, je ne retirerais aucune satisfaction à l'écraser.
Elle n'avait pas peur et elle le montrait bien par son regard insistant. Je ne connaissais pas sa magie mais ne la craignait pas pour autant. Personne n'est en mesure de me briser, surtout pas un démon. Sa main passa sous son poncho pour s'en libérer, tapotant mon front  avec un rictus insensible.

- C'est cela, je les connais moi tes capacités, tu n'es pas faible. Mais tu n'es pas encore apte à me tuer.

D'un air bien calme elle exécuta un saut pour atterrir sur un bâtiment un peu plus haut, me déclarant avec un regard bienveillant. Elle ne disait plus rien, sûrement parce qu'elle n'avait plus rien à dire. Une petite veine vint palpiter sur ma tempe. Elle m'avait profondément agacé et je décidais de continuer mon chemin. Un jour, elle devrait répondre de mon courroux.


An X377


Tous ces événements m'ont conduis ici, à écrire ces quelques lignes. Mon adolescence ne comporte que très peu de détails intéressants. J'ai parcouru le continent à la recherche d'adversaires capables de me tenir tête, sans grand succès. Je suis le meilleur, mais à quel prix ? Je m’ennuie fermement, tous ces insectes ne représentant pas un défi de taille à mes yeux. Ma magie n'a cessé de grandir à telle point que cela dépasse mes propres espérances. Je tue de sang froid quiconque que je juge inutile en ce bas monde... ce monde qui me répugne. Combien de fois me suis je fait traité de monstre ? J'ai arrêté de compter. Je peux comprendre cette appellation, il est rare de voir un mage de mon calibre, quand on commence à s'élever plus haut que les autres il faut bien que le troupeau trouve un terme désobligeant pour nous qualifier. Mais regardez plutôt qui vous dirige et vous comprendrez que je ne suis pas votre plus grand danger …

Cependant, je dois bien avouer qu'un individu a retenu mon attention. Kieran … il est venu me voir car je l'intéresse. Il n'avait pas l'air d'avoir peur de moi, ce qui est bien étonnant. Une proposition m'a été lancée … rejoindre sa guilde nommée Nether Impact. Ils ne jurent que par Zeref à l'intérieur mais je dois bien avouer que ses idéaux ne me laissent pas insensibles … Renverser ce monde est un objectif auquel j'aspire également. Et puis, je suis certain qu'il y aura une ligne de défense, ligne que j'écraserais de mes propres mains. Alors j'ai accepté. J'espère que les résultats seront à la hauteur de mes attentes, sinon je vais encore devoir faire du ménage.

C'est donc là que s'arrête l'histoire de ma vie. Ce n'est qu'un chapitre de bouclé, et j'ai comme l'impression que le livre sera bien long. Espérons que je sois contrains de sortir mon Katana un jour.
La défaite m'est inconnue et je compte bien rester sur cette voie.


Hadence se leva, relu rapidement ce qu'il avait écrit et ferma le journal, satisfait. Il jeta un coup d’œil vers Nether Impact : Oui, l'aventure promettait d'être longue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alabaster N. FeldgrauMammon's Rose
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 11/11/2015
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Vegetal Magic
Magie Secondaire:
Progression:
630/900  (630/900)
Mammon's Rose

MessageSujet: Re: Hadence, l'Orgueil gravé dans la Glace. [Terminé] Mar 5 Jan - 16:37

Bandour :v
Bon, je vais m’occuper d’évaluer ta présentation hein, voilà, que dire de plus, j’ai un radar-nazi avec moi. hum.


COMMENÇONS !

Magie :

« l'utilisateur de l'Ice Devil Slayer est capable d'absorber les magies élémentaires de cet élément et de récupérer son énergie et ne peut donc être touché par celle ci. » - Comment il l’absorbe en fait ? :v

Par contre, est-ce que sa magie a d’autres capacités ? Résistance ou faiblesse ? Ah et :

« Un des principaux défauts de cette forme de magie est qu'elle prend du temps à être développer [...] » - c’est développée.


Physique :

« Ses larges yeux bleues. » - Ses yeux sont masculins non ?

«  Ce dernier lui confère une capacité de mouvements totalement libre et ait très dur à transpercer. » - Ce sont ses mouvements qui sont libres, pas sa capacité :v et est, pas ait.

« Le manche est entouré d'un laçage noir et la garde est faite d'un métal vieilli et très raffiné. Le fourreau a été sculpté dans un bois sacré qui a pour propriété de résister aux ravages du temps. Il est également recouvert d'un épais laçage noir. » - Des répétitions pas trop graves quand même. :v

« sa fierté d'être chez Netheir Impact… » - Nether Impact, le i s’est invité. :v

« Il se spécialise dans les combats au corps à corps, même ses talents à longue distance sont indéniables. » - Petit oubli de mot dans la seconde partie de la phrase.

« Il porte plusieurs cicatrices sur le corps, résultat de ses nombreuses expériences sur sa surface corporelle qu'il souhaite mettre à l'épreuve de toutes choses. » - Répétition et peau à la place de surface corporelle irait mieux !

« ...héritage de sa magie et de son appartenance natale à l'Iceberg. » - C’est pas le glaçon flottant, donc à Iceberg.

Passons aux questions…. TOP.
A-t-il une quelconque pilosité ? Genre aux jambes, sous les bras, ou autre part je n’en sais rien. :hehe: C’pas tellement important mais tu sais ça peut servir s’il tombe nez à nez avec une fan d’épilation masculine.
Un tic de parole peut-être ? S’il en a pas c’est bien aussi. c: Et ce serait bien de préciser aussi le ton de sa voix ! Si elle est grave ou mielleuse, qui sait ?

Psychologie :

Cette fois-ci je passe les questions avant, car j’retourne le cerveau des gens.
Est-ce que notre petit Hadence aurait peur de quelque chose ? Des araignées ou que le ciel lui tombe sur la tête ? :v
Et aussi dans sa description physique tu dis qu’il est fier de son tatouage/appartenance à NI, mais quels sont les rapports ? (Tu n’as pas mentionné ça dans ta psychologie)
Et aussi, quels rapports avec les démons ? °^°

« ...ils transperce leurs cœurs d'un large pic de glace et continue sa route. » - Je savais bien qu’il était pas seul dans sa tête. aa

« Contre toutes attentes, Hadence a tout d'un enfant qui a reçu une éducation royale. » - Pas de s à “toute attente”.

« C'est d'ailleurs ce qui fait chavirer le cœur de nombreuses demoiselles, mais le jeune homme ne s'y ai jamais intéressé. » - Il ne n’y est jamais intéressé c’est mieux. :v Et j’espère que mon coeur ne va pas chavirer houhouhou.

« Ce ne sont que des coquilles vides indigne de l’accueillir. » - Continue le pluriel à indigne.

« bien trop de personnes ont oubliées. » - oublié *

« Il est dénué de tous ces sentiments qui habitent normalement un être normal. » - Normalement pourrait être remplacé par généralement ou être supprimé, c’est mieux !

« Il est facile de parler avec lui, mais vous serez sans nul doute gênés au bout de quelques secondes sans savoir pourquoi » et « Leur présence est un fardeau dont il faut se débarrasser au plus vite » et « Il n'hésite donc pas à toiser les gens de son regard hautain, les faisant se sentir déchets par un simple contact visuel » - Du coup c’est pas simple de lui parler non ?

« c'est pourquoi il faut les préserver comme un enfant fera attention à son jouet préféré. » - ferait *

« mais sur des faites concrets. » - le e est en trop ce coquin.

« et la conclusion qu'il était donc le meilleur se faisait naturellement. » - se fit *

« Tous ses actes sont réfléchis, ne fonce pas tête baissée. » - Où est le il ?


Pfiou, ça s’allonge j’ai l’impression. :’) ♥️

Histoire :

« C'est pourquoi j'ai décidé de retranscrire dans ce livre. » - De la retranscrire non ?

« Ma grossesse ne fut pas menée à son terme car ma mère… » - Ta grossesse ? Tu étais enceinte ?

« Comment, je ne saurais vous le dire, cela a toujours fait parti des nombreux mystères qui occupent ma vie. Père s'en ai chargé pour elle en lui ouvrant le ventre comme une vulgaire bête sauvage et en me sortant de ses entrailles. » - s’en est * et c’est très charmant tout ça. c: Et du coup le mystère est résolu dans la phrase qui suit la première !

« Brutale, prémisse d'un futur qui le serait tout autant. » et « reflet même d'un futur qui ne serait pas plus glorieux. » - A quatre ligne d’écart on apprends deux fois que son futur ne sera pas rose. :v

« Nous retrouvions donc le foyer familial où logeait une sœur de Père. » - retrouvâmes *

« Quelques soins me furent apportés et me voilà revigoré. » - “et je fus revigoré” puisque “me voilà revigoré” c’est du présent. :v

« C'est d'ailleurs ses mots que je couche par écrit, étant la narratrice de ce récit. » - Ça veut dire que le “je” devrait être la nourrice et ce qui concerne Hadence devrait être à la troisième personne du singulier ! Donc l’époque de x357 doit être réécrite.

« Maintenant retournes vaquer. » - retourne * (impératif, verbe du premier groupe alors pas de s)

« si il… » - s’il est mieux aussi.

« Je perdis la notion du temps au fur et à mesure que le chariot avançait. J'étais transi de froid et je m'endormis ou m'évanouissais, je ne sais plus. » - Ce sont “Je perdais” et “Je m’évanouis”.

« Alors pour la première fois de ma vie, je transgressais les règles. » -  confusion entre imparfait et passé simple, donc “transgressai”.

« Et je m'époumonais à l'appeler » ; « M'asseyant dans la neige, je pleurais, je pleurais. » ; « et se dirigeait tranquillement vers moi. » « Ne montres jamais tes émotions. » - Idem.

« Une année passé. » - Il manque le e, je crois qu’il est plus haut. aa

« je pu voir un corps transpercé par une lance accroché au second étage. » - “pus” et “accrochée”

« Combien de fois me suis je fait traiter de monstre ? » - traité * espèce de cute. :v

« Cependant, je dois bien avouer qu'un individu à retenu mon attention. » - c’est pas l’individu de retenu :v donc a *

Bon c’est bien dommage qu’on ne sache rien de son adolescence (enfin pas directement) mais si y’a vraiment rien à raconter… :v Ah oui, pour l’apprentissage de la magie il n’y a rien d'intéressant ? Pas de moment de rebellitude (héhé) ou de faiblesse ? S’il sent la puissance monter en lui ça devrait peut-être aller. x)
(Avis de Sae’: Je trouve ça dommage, mais j’irais même jusqu’à dire que l’histoire fait bâclée avec cette impasse.)

Après les points de suspension, mets des majuscules aussi ! :hawn:

BON BON BON. Voilà, en partie c’est plutôt bien ! :v
Tu te perds dans les temps des verbes il y a du présent, du passé composé et de l’imparfait du passé simple. :3
Conseil made in Saesae’ pour éviter la confusion passé simple/imparfait lorsque ça concerne les verbes du premier groupe à la première personne :  « Je conseille personnellement de passer la phrase à la troisième personne du singulier ça aide un peu. »

Après discussion avec mister sable la fin de ton histoire est quelque peu incohérente. Le démon étrangle son père, mais laisse Hadence tranquillement le tuer sans réagir ou essayer de l'attaquer, et même pire les démons l'épargnent. Et les démons rasent le pays donc vraiment pas de survivants je pense.

(Ajout de Sae’: Dans la psychologie comme dans le dernier paragraphe de ton histoire, tu déclares que ton personnage n’a jamais trouvé un adversaire à sa taille. Au vu de l’évaluation, et du rang que tu auras (encore à définir mais il ne sera en tous les cas pas suffisant), ces remarques relèvent clairement du grosbillissisme. Ton objectif peut être de devenir le plus fort. Ton orgueil peut te permettre de croire que tu l’es. Mais clairement, ton personnage aura rencontré des personnes capables de le mettre HS sans trop se fatiguer. Du coup à modifier.)

J'attends les modifications pour te donner ton rang définitif.  :fok:


merci à Haruharu de m'avoir aidé pour le thème ! ♥


Présentation - Fiche Tech - Relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alabaster N. FeldgrauMammon's Rose
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 11/11/2015
Rang : B


Caractéristiques du Mage
Magie/Malédiction: Vegetal Magic
Magie Secondaire:
Progression:
630/900  (630/900)
Mammon's Rose

MessageSujet: Re: Hadence, l'Orgueil gravé dans la Glace. [Terminé] Mar 5 Jan - 23:23

Bien, vu que tu m'as prévenu des changements je fouine encore un petit peu :

« En effet, l'utilisateur de l'Ice Devil Slayer est capable d'absorber en les dévorant les magies élémentaires de cet élément » - zarb xD Je l'avais pas vu celle-là

« S'il fallait choisir un camps. » - Y'en a qu'un my dear. :v

BREF je vais pas encore chipoter pour tout ça, espérons évidement que tu t'améliore davantage en RP ! o/

Tu es validé membre de Nether Impact au Rang C avec 1500 EP ! Si la place du Péché de l'Orgueil n'est pas prise jusqu'à que tu atteigne le Rang B tu pourras de nouveau postuler !

Voilà !
#LaBabouche


merci à Haruharu de m'avoir aidé pour le thème ! ♥


Présentation - Fiche Tech - Relations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hadence, l'Orgueil gravé dans la Glace. [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas
 
Hadence, l'Orgueil gravé dans la Glace. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon coeur est gravé dans mes chansons [Terminé]
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Que ce cache-t-il dans ce briquet ? (terminée)
» [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]
» Nu dans la glace. pv/ Isildëis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Earthland's Origins :: Start Here :: Who Are You ? :: Présentations Validées-